Actuel : Pokémon Go. Un député LR propose de légiférer pour limiter les risques

Le député du Nord (LR) Vincent Ledoux propose de déterminer un cadre législatif pour encadrer le jeu Pokémon Go qui fait fureur à travers le monde, depuis plusieurs semaines. Il pointe à la fois les conditions de sécurité des joueurs mais aussi la protection de leurs données personnelles.

Une simple promenade dans un parc ces jours-ci, permet de mesurer à quel point le jeu en ligne Pokémon Go s’est emparé de la planète. On peut y observer nombre de joueurs, le nez collé à leur portable,  essayant de capturer un maximum de pokémons virtuels, de petits animaux aux pouvoirs surnaturels inspirés du manga… Au risque de rentrer dans un arbre ou un passant, tant ils sont absorbés par leur quête.

C’est justement pour éviter toute prise de risques et accidents, que le député du Nord (LR) Vincent Ledoux réclame de légiférer sur le jeu, rapporte vendredi Le Figaro

Prévenir les accidents

Il « n’existe pas de réglementation applicable aux jeux en ligne qui permettrait, pour le moins, d’analyser les risques avant leur mise sur le marché, d’en évaluer leur fonctionnement et de prévoir des modalités d’agrémentation les rendant conformes au droit national et européen » souligne l’élu.

La prévention routière a récemment rappelé aux joueurs de regarder la route plutôt que leur portable en conduisant. « Chasser ou conduire, il faut choisir ! », rappelle Vincent Ledoux.

À l’instar de l’ossuaire de Douaumont ou du musée d’Auschwitz, plusieurs lieux de mémoire, se sont également inquiétés d’être envahis par des joueurs, pas toujours respectueux des sites qu’ils considèrent comme une simple aire de jeu.

Le Palais Bourbon transformé en arène

Parmi les autres points sur lesquels l’élu souhaite alerter Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée de l’économie du numérique, à travers une question écrite, la protection des données personnelles des joueurs.

Celles-ci font « l’objet de transfert vers les serveurs américains de Nintendo ». Mais la législation américaine est jugée insuffisante par les autorités européennes, relève le député.

« Pokémon Go sert de révélateur à un vaste chantier législatif qui de l’uberisation de l’économie aux technosciences, va fournir un travail titanesque mais enthousiasmant au législateur », poursuit-il avant de conclure : « N’attendons pas que l’hémicycle du Palais Bourbon ne soit transformé en arène pour dresseurs de monstres avant de légiférer ! »

 

Ouest France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s