Migraine : paroles de femmes

On today I’ve got a severe migraine, why ? really I don’t know. As usual, many causes I think but the result is the same, I feel bad, my heart is really hurting, my stomach is upside down, I’m very anxious… can’t look at light neither hear loud noises, I’ve frequent cravers, and at other time food digusses me…

I feel so tired and sluggish ….

One advantage is that my english is good enough ! So so strange.

On a social network I’ve found this text, so well written, she suffers from migraines too, I share it to you, enjoy !

Elle

Elle est fatiguée, mais toujours forte.

Parfois elle crie parce qu’elle en a marre de se taire.

Elle continue de rêver même si la vie n’est pas un conte de fées.

Elle continue à pleurer et à sourire pour des bêtises.

Et avec elle, il n’y a pas de limite, c’est 0 ou 100, soit ça gèle soit ça brûle.

Il y a des choses qu’elle peut supporter jusqu’à ce qu’elle explose…

Elle est fatiguée, mais elle a toujours une belle âme.

Parce qu’elle a appris sur les défaites, les injustices et les chutes.

Elle a des émotions comme toutes les autres, mais elle en a tellement…qu’elle ne ressemble pas aux autres..

Virginie Mocirens

Moi

Ce texte est beau, c’est un cri du coeur, comment expliquer de l’intérieur ce qui ne se voit pas de l’extérieur.

A certains moment on aimerait rentrer sous terre et ne plus communiquer, enterrer notre douleur disparaître avec pour ressortir tel le Christ lors de sa résurrection, victorieuse et forte, renaissance du néant vers la lumière.

Car oui, on se sent mal, oui on se sent éteinte… on n’a pas les mots car lors d’une migraine l’esprit ressemble à un marshmallow… les mots des autres passent à côté… on capte à moitié on se sent légume et l’autre parle parle parle ! on tente de sourire, de répondre avec cette envie de dire STOP… je ne vous reçoit pas ! je suis sur la planète migraine…

Et cet estomac qui réclame ce qu’il a décidé… ce qui n’est pas toujours dans le garde manger…

Et cette anxiété qui se cale au creux du plexus solaire.. cette vague puissante de dépression qui nous tire vers le fond….

Ces idées noires dans le noir car la lumière devient intenable.

La migraine est une maladie, un handicap… un enfermement !

Courage à toutes et à tous, enfin je sais qu’il y a plus de femmes qui en sont victimes

Marie

Un superbe texte du Docteur Louis Fouché

Le docteur Louis Fouché, vient d’écrire ce texte au nom des 60.000 personnes de son association réinfoCovid.

Du Dr Louis Fouché- Médecin anesthésiste – réanimateur.

« Tout d’abord chapeau bas à tous ceux qui ont réussi à transformer le Coronavirus en « crise sanitaire mondiale », en « pandémie globale ».

Merci aux médias alarmistes, merci aux politiques dictatoriaux, merci aux scientifiques corrompus ou dogmatiques.

Nous tenons par cet article à leur exprimer toute notre gratitude.Gratitude qui vient du mot « grâce ». Oui nous avons été touchés par la grâce, grâce à vous.Cette crise est une révélation, un dévoilement, une apocalypse.Et après l’apocalypse vient un autre monde. Nous ne reviendrons jamais au monde d’avant, n’en déplaise à ceux qui s’y accrochent encore.

Depuis plusieurs années, nous sentions bien que plusieurs choses « clochaient » dans ce monde.Pris par la vie de tous les jours avec ce sentiment confus d’un « quelque chose » qui n’allait pas, nous errions sans vraiment comprendre, nous raccrochant à ce monde vicié pour éviter la douleur de s’en détacher.

Heureusement, le virus et son narratif burlesque envahissant la surface du globe est arrivé, nous arrachant nos oeillères, nous laissant contempler le désastre.D’abord, nous avons essayé de comprendre.Je peux vous le dire, nous n’avons jamais autant travaillé. Et je vais vous faire mal : nous sommes tous bénévoles ! Nous avons épluché tous les articles de sciences, toutes les informations, lois, décrets, ordonnances.Nous avons lu toutes les informations, celles des médias mainstream comme celles des « complotistes ».Nous avons appris à maîtriser internet, les réseaux sociaux, la communication, le graphisme, la communication non violente…Nous avons écrit, filmé, publié, coordonné, dessiné, chanté, dansé créé des œuvres d’art. Nous nous levons aux aurores et nous couchons lorsque nos yeux se ferment.Vous vouliez nous appauvrir, vous nous avez tant enrichis : nos connaissances sont plus grandes, nous nous sommes découverts de nouveaux talents.

Nous avons repoussé nos limites : plus que jamais nous sommes emplis d’espoir, de courage et d’allégresse.Vous vouliez notre mort mais nous nous sentons plus vivants et rayonnants que jamais.Vous vouliez nous désespérer, nous n’avons plus besoin d’espoir pour entreprendre.

Grâce à vous, nous avons pu cerner ce que nous ne voulions pas.

Nous ne voulons pas vivre masqués.

Nous ne voulons pas vivre en nous méfiant les uns des autres.

Nous ne voulons pas vivre dans la culpabilité hypothétique de « donner la mort » à nos proches en transmettant un virus.

Nous ne voulons pas vivre vaccinés de force tous les mois pour tous les virus qui sont ou viendront.

Nous ne voulons pas de passeport sanitaire, de reconnaissance faciale, nous ne voulons pas vivre fichés.

Nous ne voulons pas être incarcérés dans nos domiciles..

Vous vouliez nous séparer. «Attention, distanciation sociale: 1m, puis 1m50, puis 2m avec les nouveaux variants ».Vous nous avez rassemblés.

Vous vouliez nous faire peur, nous sommes sortis de la caverne. Jouez tous seuls avec vos ombres.

Vous vouliez nous abrutir devant la télévision, nous l’avons éteinte et demain nous jetterons devant nos seuils tous vos biens de consommation à l’obsolescence programmée.

Vous vouliez nous imposer le passeport sanitaire, nous surveiller, nous reconnaître facialement, nous pucer peut-être ? Nous avons faim de liberté.

Vous vouliez nous vendre des médicaments coûteux à l’efficacité et à la sécurité douteuse ? Nous arpentons d’autres chemins de santé.

Vous vouliez nous imposer votre vision du monde, marchande et basée sur la dette éternelle, la dépossession intégrale, jusqu’à celle de nos propres vies ?

Nous posons les premières pierres d’un autre monde enthousiasmant basé sur la gratitude, la joie et la présence à l’autre

Alors un immense merci à vous pour tous ces bienfaits. »

Texte : Dr Louis Fouché

Christophe André, né en 1956 à Montpellier est un psychiatre/psychotérapeute français.

Je cite le Wiki : Il soutient sa thèse de doctorat en médecine à Toulouse en 1980, puis son mémoire de psychiatrie en 1982. De 1992 à 2018, il exerce à l’hôpital Sainte-Anne à Paris, au sein du service hospitalo-universitaire de santé mentale et de thérapeutique. Il est spécialisé dans la prise en charge des troubles anxieux et dépressifs, et tout particulièrement dans le domaine de la prévention des rechutes.

Chef de file des thérapies contemportementales cognitives, il a introduit la méditation comme moyen thérapeutique en psychothérapie.

Voici donc la vidéo où il exprime son avis sur les effets du confinement sur la santé mentale

Vous pouvez laisser en commentaire votre vécu du confinement, un partage est toujours enrichissant.

Bonne journée à vous.

Marie

Actualité : pétition pour la réouverture des plages dès le 11 mai 2020

Car après avoir subi un confinement qui nous à poussé à bout un peu de détente ne serait pas un luxe, de plus, l’air du littoral est bien le plus pur !

Voici le lien pour la pétition ;

http://chng.it/sygwM8TPQW

C’est un point d’interdiction qui provoque la colère de certains. Édouard Philippe a annoncé que les plages resteraient fermées après le 11 mai. La navigatrice bretonne Anne Quéméré est à l’origine d’une pétition «Rouvrir les plages du littoral pour la pratique d’une activité sportive» déjà signée par près de 70 000 personnes. 

Autoriser à nouveau l’accès aux plages pour la pratique sportive. C’est l’objet d’une pétition lancée par la navigatrice bretonne Anne Quéméré. « Nous demandons donc la réouverture des plages pour les surfeurs, les nageurs, les joggers, les promeneurs et toute autre personne pratiquant une activité physique pour une durée déterminée sans regroupement sur la plage, ni sur les parkings et en respectant les distances de sécurité à l’eau et sur terre ». L’auteur invoque d’ailleurs des exemples où les plages sont rouvertes. C’est d’ailleurs déjà le cas à Hawaii, aux US, en Australie et en Angleterre. 

Pour justifier cette demande, le texte de la pétition fait également référence aux propos du médecin Guillaume Barucq, adjoint au maire de Biarritz. Ce dernier est favorable à la réouverture des plages pour lui « le surf est essentiel à la bonne hygiène physique et mentale de bon nombre de pratiquants ».

A l’heure où nous rédigeons ces lignes 68 357 personnes ont déjà signé cette pétition.

Plage près de l’Ile Tudy

8 députés d’Occitanie signent une lettre

La navigatrice bretonne n’est pas la seule à monter au créneau à ce sujet. Le hashtag #RendezNousLaMer a été lancé par des Bretons sur les réseaux sociaux. Les politiques se sont ensuite emparés du sujet. 60 parlementaires dont 8 de la région Occitanie ont écrit au Premier ministre, Edouard Philippe, et à la Ministre des Sports, pour réclamer la réouverture des plages en deux temps pour la pratique sportive comme le surf, le kitesurf, le kayak de mer, la voile ou encore la nage. Actuellement l’accès aux plages est prohibé jusqu’au 2 juin.

Les 8 députés signataires de la région Occitanie sont : pour l’Hérault, Coralie Dubost (LREM), Patrick Vignal (LREM), Christophe Euzet (LREM), pour l’Aude, Alain Péréa (LREM) et Danièle Hérin (LREM), pour le Gard, Annie Chapelier (ex-LREM), pour la Haute-Garonne, Pierre Cabaré (LREM), et pour les Pyrénées-Orientales, Laurence Gayte (LREM).

Les photos de cet articles, je les ai prises lors de journées à la plage l’été dernier en Finistère.

Plage du sud finistère, août 2019.

Alors en conclusion, envoyez moi des photos de plages….. et cherchons pourquoi donc les interdire est totalement déplacé !

vague se brisant sur le sable

Humeur : amitié, comme tu es belle – Hommage à mes amis

J’ai eu l’oreille attirée par les paroles de cette chanson, elle célèbre l’amitié telle que je la vois.

C’est un titre du groupe Indochine, vous la connaissez peut être, je vous mets le lien pour la vidéo en fin d’article.

Karma Girls est une chanson interprétée par le groupe français Indochine, écrite par Jean Louis Murat et composée par Nicola Sirkis et Olivier Gérard. Il s’agit du cinquième single, sorti le 13 mars 2019 en radio, de l’album 13.

C’est la seconde fois que Jean-Louis Murat écrit pour Indochine après la chanson Un singe en hiver qui figure sur l’album Paradize sorti en mars 2002 et qui fut extraite en single en novembre 2003.

Nicola Sirkis chante un texte  qui raconte une amitié indéfectible qui dure jusque dans l’au-delà.

Karma girl (paroles)

Je sais de toi 
Tout de toi 
Mon ami, viens, je sais tout de toi 
Je sais tout de ta vie 
Dieu m’a dis 
Mon ami, viens, je sais tout de toi 
Marcher jusqu’à la mort 
Et avec toi 
Mon ami, à ton bras 
Oui, je sais tout de toi

Toujours mon cœur sait où tu vas 
Mon ami, mon cœur bat pour toi 
Oui, je sais tout de toi 
Tout de toi 
Mon ami, viens, je sais tout de toi

Sur la terre chaque nuit 
Avec toi 
Partout à ton bras 
Je sais tout de ta vie 
Dieu m’a dis 
Mon ami, viens, je sais tout de toi 
Marcher jusqu’à la mort avec toi 
Mon ami, oui, on y croit encore 
Jusqu’ici dans la nuit 
Au hasard 
Oui, je sais tout de toi 
Oui, je prends tout de toi

https://www.youtube.com/watch?v=S9Ur4ruX5HA

Enjoy…… I do 🙂

Belle journée à vous.

Je dédicace cet article à mes amis…. je les embrasse et je les remercie d’être là pour moi, ils se reconnaîtront….

Société : Une maison ordonnée est une maison triste.

Comme moi vous soupirez devant les photos des maisons idéales, ou peut être présentées dans certaines revues bien connues.

J’aime chez moi laisser des choses à droite et à gauche, le tricot près du fauteuil, une revue sur la table de la cuisine… j’ai été élevée ainsi et je me sens mal à l’aise dans une maison strictement rangée.

Peut être poussez vous déjà des cris d’horreur, mais voici l’article qui amène à la réflexion :

Tout le monde ou presque soupire devant de superbes photos de maisons ultras bien décorées et rangées, dans les magazines ou sur le Web. Comment font ces gens pour arriver à garder de tels palais en ordre? Cela semble mission impossible et pourtant, presque tout le monde tente d’arriver à cet idéal…

Le professeur Mario Sergio Cortella est très connu dans le milieu des sciences de l’éducation, notamment au Brésil. Sa sagesse et ses recherches font de lui un invité très apprécié dans les émissions de télé et autres médiums traitant du thème délicat de l’éducation et de la psychologie appliquée.

Une des déclarations de cette sommité a  fait se questionner plusieurs personnes:

« Une maison ordonnée est une maison triste ». 

Mais que voulait dire exactement cet éducateur philosophe?

On se doute que sa déclaration ne fait pas l’éloge du désordre. Le manque de propreté dans une demeure ne peut que nuire à ces résidents.

Le professeur Cortella parle ici plutôt d’une tendance sociale; celle de tenter de manière obsessionnelle de toujours tout mettre en ordre et de tout améliorer tout le temps.

Les réseaux sociaux ne sont sûrement pas étrangers à ce phénomène… Les gens essaient tous de ressembler à un idéal et non à la réalité. Mais on a l’impression que tout le monde a une maison ou un appartement « instagrammable » en tout temps! Coussins judicieusement placés, objets décoratifs parfaitement choisis, cuisine étincelante. On dirait que tout doit toujours respirer l’esthétisme et la zénitude! 

Mais la vie, nous rappelle Cortella, ce n’est pas comme ça!

Adobe Stock

L’existence n’est pas parfaite; elle est constituée d’un tourbillon de hauts et de bas, de problèmes qui demandent des solutions, de moments plus difficiles… C’est alors que la  maison (et la famille qu’elle représente) devient l’un des piliers auxquels s’accrocher. 

L’impression laissée par un proche sur l’oreiller, la couverture laissée en désordre sur le divan, la vaisselle laissée dans la cuisine par quelqu’un qui a préparé une collation rapide, des jouets d’enfant ça et là… Voici quelques  preuves de la vie dans une maison.

La vie, nous dit le professeur Cortella, est composée de vibrations, de changements et de beaucoup de désordre!

Désirer nettoyer et réorganiser notre maison de manière obsessionnelle est le symptôme d’une société qui veut couvrir tous les défauts, qui n’admet plus la beauté de l’exception et de l’imperfection, selon lui.

Et il n’a probablement pas tort…

Homme du jour : Martin Luther King

Il fut assassiné le 4 avril 1968, triste anniversaire, ayons une pensée pour cet homme hors du commun !

Il fut le plus jeune lauréat du prix Nobel de la Paix en 1964, pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la Paix.

« A la fin nous nous souviendrons non pas de nos ennemis, mais des silences de nos amis »

Martin Luther King.

Respect et admiration pour un homme extraordinaire.

Santé : la solitude une double peine pour les personnes handicapées ou malades

Bonjour,

Je dédie ce post à toutes les personnes qui souffrent, sur ce blog certaines viennent lire, chercher des renseignements… aussi pour se sentir moins seule.

Voici un article écrit suite à une étude sur ce sujet, bonne lecture.

La solitude, une « double peine » pour les personnes handicapées ou malades (étude)

(AFP) – Un tiers des personnes handicapées ou souffrant d’une maladie chronique se sentent seules, contre 22% de la population générale, révèle une étude publiée lundi par la Fondation de France, qui appelle « l’ensemble du corps social » à « s’adapter » pour mieux accueillir ces personnes isolées.

A travers cette étude du Crédoc, « nous avons voulu lever le voile sur ce phénomène de double peine, qui reste largement invisible », a expliqué à l’AFP Laurence de Nervaux, de l’Observatoire de la Fondation de France.

Les personnes souffrant d’une maladie chronique et/ou d’un handicap représentent un quart de la population française.

Or 33% d’entre elles (contre 27% dans l’ensemble de la population) n’entretiennent d’interactions qu’avec un seul des cinq réseaux de sociabilité (famille, amis, voisins, collègues, membres d’associations). ce qui les rend « socialement très vulnérables », révèle le document.

En outre quelque 32% des personnes concernées disent se sentir seules, et huit sur dix en souffrent.

Pour ces personnes, « l’isolement exacerbe les sentiments négatifs », dans « tous les pans de leur quotidien », commente Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France.

« Elles ont une mauvaise estime d’elles-mêmes, ce qui impacte leur vie professionnelle et le lien qu’elles entretiennent avec leur entourage », ajoute Mme Davezac, évoquant un « cercle vicieux ».

Pour affiner leur analyse, les auteurs ont mené des entretiens qualitatifs avec 22 personnes souffrant d’un handicap et/ou d’une maladie chronique. « Quand j’étais en bonne santé, (…) j’avais pas mal d’amis, et depuis que j’ai fait un infarctus, on prend plus de nouvelles », déplore ainsi Jean-François, 51 ans, seul et sans enfant, handicapé et malade.

« Les journées sont très longues quand on ne travaille pas. Je suis toute seule 24h/24 », raconte de son côté Dominique, 54 ans, au chômage et elle aussi handicapée et malade.

L’isolement est parfois choisi. Mais il résulte aussi souvent des conséquences de la maladie ou du handicap – qui obligent à renoncer à des moments de sociabilité. Ou bien il est la conséquence d’un repli sur soi – 51% des personnes isolées limitent certains contacts avec leurs proches par crainte d’être un poids pour eux -, voire d’une défiance envers les proches, lorsque la personne estime ne pas avoir été assez soutenue par le passé.

Face à ce constat, « il n’y a pas de fatalité, il faut des démarches volontaristes, en allant vers les personnes concernées », et en agissant pour « changer le regard de la société sur le handicap », soutient Mme de Nervaux.

L’étude qualitative a été réalisée en mai/juin 2018 auprès de 3.586 personnes de plus de 18 ans, sélectionnées selon la méthode des quotas, et de 72 personnes résidant dans des établissements médico-sociaux.

Coup de cœur : A nice poem found on Instagram…

Merci à euphoric.viability de m’avoir autorisée à le poster sur mon blog.

Thanks to euphoric.viability to have allowed me to post her poem on my blog

I love it, it could be sent to many of suffering women.

You’re so sweet

You open the door for me

You buy me flowers

You massage my feet

You’re so loving

You’re there to wipe my tears

Howcould I ever fear ?

False advertisement

You’re so angry

You look at me to look away

All my flowers are dying

You don’t love me

Quit your lying

My tears are caused by you

You’re never there to wipe them

I would have never known

I never saw it coming

Your investissement in the end was only…

False advertisement.

@euphoric.viability

Je dédie ce poème à toutes les femmes victimes d’un homme qui les a séduites… puis dont le vrai visage est apparu….

Des femmes trompées par l’apparence si attrayante au début… avant que ne tombe le masque, manipulateur ou pervers narcissique…