A diffuser largement, trop de victimes venant de VaX….1 en France et ailleurs dans le monde, contre un couillonasurvi91 qui est du pipeau.

Voilà le texte reçu ce matin d’un internaute que je remercie vivement, il est passé sur Fesse de bouc où il a eu un avertissement !

Comme vous le remarquerez ce texte est codé, mais compréhensible.

Pour bien comprendre le texte, nous avons modifié celui-ci en employant des …SS… là où il faut pour que la vérité soit dite.

Certains ensemble de mots «entre » sont transformés, ou mis à l’envers. Faites votre exercice de lecture.

Il s’agit d’un texte préparé par une femme médecin travaillant en Suisse romande afin d’alerter ses patients avant qu’ils acceptent de se faire vaX…SS…ciner contre le « Couillon à vieux rus …9 ».

Votre consentement éclairé avant de recevoir le vac…SS…cin à « 91 DIVOC NRA  » – Quelques vérités à accepter avant que je vous injecte le vac…SS…cin :

1. Je comprends que je reçois un vac…SS…cin expérimental, entièrement nouveau, avec des ingrédients inédits qui n’ont jamais été administrés en masse avant l’été 2020.

2. Je consens à participer à une expérience internationale menée par des entreprises pharmaceutiques et des politiciens qui n’assument aucune responsabilité pour tout dommage causé.

3. Je suis d’accord de fournir mes données médicales personnelles pendant l durée de deux ans, au cours de cette étude post-autorisation de phase 3 puis 4.

4. Je comprends que les vac…SS…cins sont encore en phase expérimentale et que les essais cliniques de phase 3 sont en cours – leurs achèvements prévus en octobre 2022 pour « anredoM » et en janvier 2023 pour « ytanrimoC hceTNoiB-rezifP »

5. Je suis au courant que les résultats définitifs de la sécurité et de l’efficacité de ces vac…SS…cins expérimentaux sont inconnus à ce jour.

6. Je prends conscience que ce vac…SS…cin expérimental est un produit de génie génétique 100% synthétique – c’est un OGM, un organisme génétiquement modifié, qui sera injecté dans mon corps.

7. Je comprends que ce vac…SS…cin expérimental peut : ne pas me protéger de la maladie « Couillon 91-div (ne protégerait potentiellement que des formes graves) ni prévenir la transmission du « vieux rus 2-VoC-SARS »

8. Je reconnais que l’analyse du ratio bénéfice-risque de ce vac…SS…cin expérimental est fondée sur des risques inconnus et minimisés, et des avantages surestimés et présumés. Les risques potentiels incluent l’atteinte à la fertilité, troubles de la coagulation et troubles neurologiques.

9. J’accepte l’idée fausse selon laquelle être humain signifie être toujours un contaminant potentiel et un vecteur de maladie, idée faite pour susciter la peur.

10. Je comprends qu’avec le vac…SS…cin, je dois garder les mesures barrières : règles de distanciation sociale, du port du masque, PCR et quarantaine si je suis testé(e) positif(ve) à l’avenir.

11. Je reconnais qu’à ce jour, des milliers de décès ont été signalés à la suite de cette campagne de vac…SS…cination expérimentale, ainsi que des centaines de milliers de blessés souffrant de troubles neurologiques, d’inflammations sévères et d’effets indésirables cardiovasculaires (thromboses, AVC, infarctus)

12. Je comprends que la maladie de « Couillon a vieux rus » n’est à haut risque que pour les personnes âgées et les immunodéprimés, et que pour que plus de 99.7% de la population le décès n’est pas un risque : 99.7% de survie !

13. J’ai pris connaissance des politiques et accords en Suisse concernant l’indemnisation et les compensations (maximum payé= CHF 70’000) : je comprends qu’il pourrait s’avérer impossible de poursuivre le fabriquant de cette injection contre le « Couillon à vieux rus 91-div » au cas où elle serait responsable d’un dommage sur ma santé, ou d’un décès.

14. Je comprends et j’ai lu la liste des effets indésirables significatifs signalés en lien avec les injections contre le Couillon à vieux rus 91-div ». Les effets indésirables connus comprennent : l’infection au « Couillon à vieux rus 91-div », l’anaphylaxie, des problèmes neurologiques, troubles cardio-vasculaires graves, maladies auto-immunes, affections chroniques, la cécité et la surdité, problèmes de fertilité, dommages sur les fœtus, fausse-couches, mort-nés et décès.

15. Je suis informé que la probabilité statistique de décès par « Couillon à vieux rus » est de 0,003% pour les jeunes (entre 0 et 19 ans), 0,02% entre 20 et 49 ans, 0,5% pour des individus âgés de 50 à 69 ans, 5,4% pour les seniors âgés de 70 ans et plus quand non soignés (tel qu’il a été fortement recommandé de le faire : »restez chez vous ! ») Que les données actuelles indiquent 0,002% de mortalité après l’injection.

16. J’ai pris connaissance que bien que vendues sous le nom de « vac…SS…cins », ces injections « mNRA 91-divoC », sont des thérapies géniques expérimentales. Les fabricants de vac…SS…cin décrivent officiellement l’approche ARNm, jamais autorisée auparavant, comme un moyen de « programmer les cellules d’un individu » ou, en usant de la terminologie de la société « anredoM », comme le déploiement d’un nouveau « logiciel ». Dans la recherche passée, les injections de ARNm ont montré qu’elles avaient un élément inflammatoire intrinsèque, ce qui rend difficile la détermination d’une balance bénéfice/risque « acceptable ».

17. En tant que cobaye, je suis bien conscient.e que, contrairement à tout autre essai thérapeutique de médicament, je ne serai pas payé.e/défrayé.e par le laboratoire pour cet essai de phase 3 dans la population générale. J’ai bien lu et compris, je donne mon consentement éclairé et j’accepte de me faire vac…SS…ciner en toute liberté avec le vac…SS…cin expérimental « anredoM/rezifP » et décharge entièrement mon médecin de toute responsabilité civile et pénale concernant cette injection et ses possibles conséquences. *

Fait à ….. Le….Signature du patient/de la patiente Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s. » Même aux médecins que vous connaissez, pour que ceux d’autres eux qui ont mis un costume de mouton, se souviennent de leur serment d’Hypocrate…

*Nota : j’admets que si je suis titulaire d’une assurance vie celle ci ne paiera plus de prime de déces à mes ayants droits car j’ai pris part à une thérapie expérimentale !

Actualité : pétition pour la réouverture des plages dès le 11 mai 2020

Car après avoir subi un confinement qui nous à poussé à bout un peu de détente ne serait pas un luxe, de plus, l’air du littoral est bien le plus pur !

Voici le lien pour la pétition ;

http://chng.it/sygwM8TPQW

C’est un point d’interdiction qui provoque la colère de certains. Édouard Philippe a annoncé que les plages resteraient fermées après le 11 mai. La navigatrice bretonne Anne Quéméré est à l’origine d’une pétition «Rouvrir les plages du littoral pour la pratique d’une activité sportive» déjà signée par près de 70 000 personnes. 

Autoriser à nouveau l’accès aux plages pour la pratique sportive. C’est l’objet d’une pétition lancée par la navigatrice bretonne Anne Quéméré. « Nous demandons donc la réouverture des plages pour les surfeurs, les nageurs, les joggers, les promeneurs et toute autre personne pratiquant une activité physique pour une durée déterminée sans regroupement sur la plage, ni sur les parkings et en respectant les distances de sécurité à l’eau et sur terre ». L’auteur invoque d’ailleurs des exemples où les plages sont rouvertes. C’est d’ailleurs déjà le cas à Hawaii, aux US, en Australie et en Angleterre. 

Pour justifier cette demande, le texte de la pétition fait également référence aux propos du médecin Guillaume Barucq, adjoint au maire de Biarritz. Ce dernier est favorable à la réouverture des plages pour lui « le surf est essentiel à la bonne hygiène physique et mentale de bon nombre de pratiquants ».

A l’heure où nous rédigeons ces lignes 68 357 personnes ont déjà signé cette pétition.

Plage près de l’Ile Tudy

8 députés d’Occitanie signent une lettre

La navigatrice bretonne n’est pas la seule à monter au créneau à ce sujet. Le hashtag #RendezNousLaMer a été lancé par des Bretons sur les réseaux sociaux. Les politiques se sont ensuite emparés du sujet. 60 parlementaires dont 8 de la région Occitanie ont écrit au Premier ministre, Edouard Philippe, et à la Ministre des Sports, pour réclamer la réouverture des plages en deux temps pour la pratique sportive comme le surf, le kitesurf, le kayak de mer, la voile ou encore la nage. Actuellement l’accès aux plages est prohibé jusqu’au 2 juin.

Les 8 députés signataires de la région Occitanie sont : pour l’Hérault, Coralie Dubost (LREM), Patrick Vignal (LREM), Christophe Euzet (LREM), pour l’Aude, Alain Péréa (LREM) et Danièle Hérin (LREM), pour le Gard, Annie Chapelier (ex-LREM), pour la Haute-Garonne, Pierre Cabaré (LREM), et pour les Pyrénées-Orientales, Laurence Gayte (LREM).

Les photos de cet articles, je les ai prises lors de journées à la plage l’été dernier en Finistère.

Plage du sud finistère, août 2019.

Alors en conclusion, envoyez moi des photos de plages….. et cherchons pourquoi donc les interdire est totalement déplacé !

vague se brisant sur le sable

Humeur : André Comte-Sponville: « J’aime mieux attraper le Covid-19 dans un pays libre qu’y échapper dans un État totalitaire »

Bonjour,

j’ai repris cet article initialement au début du premier confinement, je parlais déjà de dérive dictatoriale… Hélas vérifiée depuis.

Il s’avère aussi que bien des éléments se sont rajoutés, on peut citer la désinformation venant de médias subventionnés, les scientifiques achetés par les laboratoires… un Vaxx qui est très peu testé et tue ou handicape… il tient de la thérapie génique plus que d’une protection contre un pseudo virus.

Année 2020 à l’actualité chargée ! Je gage que le début de 2021 va aussi déménager !

Bon courage à tous ! Prenez soin de vous ❤️

Je n’ai pas pris la plume depuis le début du confinement, cependant je désire partager dans quelques articles des jalons sur cette crise sanitaire ou dictatoriale !

Je mets en avant un point de vue que je partage, c’est un article de Simon Brunfaut publié dans l’écho.

Le philosophe André Comte-Sponville nous livre ses impressions sur la crise sanitaire actuelle et s’insurge contre le politiquement correct.

Figure incontournable de la pensée française contemporaine, André Comte-Sponville a rendu la philosophie populaire. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il a notamment publié le fameux « Petit traité des grandes vertus », qui s’est vendu à des milliers d’exemplaires. Entretien.

La grippe de 1968 – « grippe de Hong Kong » – a fait environ un million de morts, dans l’indifférence quasi générale. Pourquoi, cinquante ans plus tard, nos sociétés réagissent-elles de manière totalement différente face à la menace du coronavirus?

La grippe dite « asiatique », en 1957-1958, en avait fait encore plus, et tout le monde l’a oubliée. Pourquoi cette différence de traitement? J’y vois trois raisons principales. D’abord la mondialisation, dans son aspect médiatique: nous sommes désormais informés en temps réel de tout ce qui se passe dans le monde, par exemple, chaque jour, du nombre de morts en Chine ou aux États-Unis, en Italie ou en Belgique… Ensuite, la nouveauté et le « biais cognitif » qu’elle entraîne: le Covid-19 est une maladie nouvelle, qui, pour cette raison, inquiète et surprend davantage. Enfin une mise à l’écart de la mort, qui la rend, lorsqu’elle se rappelle à nous, encore plus inacceptable.

Notre rapport à la mort a-t-il changé? La mort est-elle devenue en quelque sorte inacceptable aujourd’hui?

Elle l’a toujours été, mais comme on y pense de moins en moins, on s’en effraie de plus en plus, lorsqu’elle s’approche. Tout se passe comme si les médias découvraient que nous sommes mortels! Vous parlez d’un scoop! On nous fait tous les soirs, sur toutes les télés du monde, le décompte des morts du Covid-19. 14.000 en France, à l’heure actuelle, plus de 4.000 en Belgique… C’est beaucoup. C’est trop. C’est triste. Mais enfin faut-il rappeler qu’il meurt 600.000 personnes par an en France? Que le cancer, par exemple, toujours en France, tue environ 150.000 personnes chaque année, dont plusieurs milliers d’enfants et d’adolescents? Pourquoi devrais-je porter le deuil des 14.000 mors du Covid 19, dont la moyenne d’âge est de 81 ans, davantage que celui des 600.000 autres? Encore ne vous parlais-je là que de la France. À l’échelle du monde, c’est bien pire. La malnutrition tue 9 millions d’êtres humains chaque année, dont 3 millions d’enfants. Cela n’empêche pas que le Covid-19 soit une crise sanitaire majeure, qui justifie le confinement. Mais ce n’est pas une raison pour ne parler plus que de ça, comme font nos télévisions depuis un mois, ni pour avoir en permanence « la peur au ventre », comme je l’ai tant entendu répéter ces derniers jours. Un journaliste m’a demandé – je vous jure que c’est vrai – si c’était la fin du monde! Vous vous rendez compte? Nous sommes confrontés à une maladie dont le taux de létalité est de 1 ou 2% (sans doute moins, si on tient compte des cas non diagnostiqués), et les gens vous parlent de fin du monde.

Emmanuel Macron a rappelé dans son dernier discours que « la santé était la priorité ». La santé est-elle devenue la valeur absolue dans nos sociétés?

Hélas, oui! Trois fois hélas! En tout cas c’est un danger, qui nous menace. C’est ce que j’appelle le pan-médicalisme: faire de la santé (et non plus de la justice, de l’amour ou de la liberté) la valeur suprême, ce qui revient à confier à la médecine, non seulement notre santé, ce qui est normal, mais la conduite de nos vies et de nos sociétés. Terrible erreur! La médecine est une grande chose, mais qui ne saurait tenir lieu de politique, de morale, ni de spiritualité. Voyez nos journaux télévisés: on ne voit plus que des médecins. Remercions-les pour le formidable travail qu’ils font, et pour les risques qu’ils prennent. Mais enfin, les experts sont là pour éclairer le peuple et ses élus, pas pour gouverner.

Cette crise est-elle révélatrice de notre finitude et de notre vulnérabilité?

Finitude et vulnérabilité font partie de notre condition. Personne ne l’avait oublié, sauf, peut-être, quelques journalistes… Tant mieux s’ils redeviennent plus lucides!

INTERVIEW | Charles Michel: « Après cette crise, si nous posons les bons choix, nous serons plus forts »

Cette épidémie nous place devant l’inconnu. Nous allons plus que jamais devoir apprendre à vivre avec l’incertitude?

Il suffit de vivre. L’incertitude, depuis toujours, est notre destin.

Certains ont parlé d’une espèce de « vengeance de la nature » au sujet de cette épidémie. Est-elle le signe, selon vous, d’un déséquilibre profond entre l’être humain et son environnement?

Parler d’une vengeance de la nature, c’est une sottise superstitieuse. En revanche, qu’il y ait un déséquilibre entre l’homme et son environnement, ce n’est que trop vrai. Cela s’explique à la fois par la surpopulation – nos enfants ne meurent plus en bas-âge: on ne va pas s’en plaindre – et la révolution industrielle, grâce à laquelle la famine a disparu de nos pays et a formidablement reculé dans le monde: là encore, on ne va pas s’en plaindre. Mais la conjonction de ces deux faits nous pose des problèmes énormes. Le réchauffement climatique fera beaucoup plus de morts que le Covid-19!

Par son caractère planétaire, cette crise nous force-t-elle à repenser la mondialisation ainsi que les liens entre les États? Peut-elle déboucher, selon vous, sur une nouvelle donne géopolitique?

Moi, ce qui me frappe, c’est d’abord la formidable coopération, à l’échelle du monde, de nos scientifiques, et les progrès très rapides qu’ils font, par exemple pour trouver le code génétique de ce virus et chercher un vaccin et un traitement. Ce n’est pas la mondialisation qui crée les virus. La peste noire, au 14e siècle, a tué la moitié de la population européenne, et la mondialisation n’y était pour rien. En revanche, ce que cette crise nous apprend, c’est qu’il est dangereux de déléguer à d’autres pays, par exemple à la Chine, les industries les plus nécessaires à notre santé. Bonne leçon, dont il faudra tenir compte!

Certaines voix s’élèvent pour critiquer le blocage économique, qui pourrait créer des dégâts immenses, pires peut-être que le virus lui-même… Qu’en pensez-vous?

J’en suis d’accord, et c’est ce qui m’effraie. Je me fais plus de soucis pour l’avenir professionnel de mes enfants que pour ma santé de presque septuagénaire. La France prévoit des dépenses supplémentaires, à cause du Covid et du confinement, de 100 milliards d’euros. Je ne suis pas contre. Mais qui va payer? Qui va rembourser nos dettes? Nos enfants, comme d’habitude… Cela me donne envie de pleurer.

Cette crise aura-t-elle un impact à plus long terme sur nos libertés?

Le confinement est la plus forte restriction de liberté que j’aie jamais vécue, et j’ai hâte, comme tout le monde, d’en sortir. Pas question, sur le long terme, de sacrifier la liberté à la santé. J’aime mieux attraper le Covid-19 dans un pays libre qu’y échapper dans un État totalitaire!

Au sujet de l’après-crise, certains réclament le retour à la normale et au monde d’avant, tandis que d’autres prédisent un monde nouveau…

Le monde d’avant ne revient jamais. Essayez un peu de revenir aux années 1970… Mais à l’inverse, on ne recommence jamais à partir de zéro. L’histoire n’est jamais une page blanche. Ceux qui croient que tout va rester pareil se trompent. Ceux qui croient que tout va changer se trompent aussi.

INTERVIEW | Jonathan Holslag (sinologue): « Le problème n’est pas la Chine: c’est nous-mêmes »

On a vu se développer des mouvements de solidarité, notamment envers les ainés, ainsi qu’une plus grande reconnaissance envers le personnel soignant et d’autres professions souvent dévaluées. Ces comportements altruistes peuvent-ils s’inscrire naturellement dans la durée ou faudra-t-il leur donner un cadre légal et politique pour les faire exister à plus long terme?

L’altruisme ne date pas d’hier. L’égoïsme non plus. Ils continueront donc de cohabiter, comme ils le font depuis 200.000 ans. Donc oui, comptons sur la politique et le droit plutôt que sur les bons sentiments. Quant à nos aînés, leur problème ne commence pas avec le Covid-19. Vous êtes déjà allé dans un EHPAD? Le personnel y fait un travail admirable, mais quelle tristesse chez tant de résidents. Pardon de n’être pas sanitairement correct. En France, il y a 225.000 nouveaux cas de la maladie d’Alzheimer chaque année, donc peut-être dix fois plus que ce que le Covid-19, si le confinement fonctionne bien, risque de faire. Eh bien, pour ma part, je préfère être atteint par le coronavirus, et même en mourir, que par la maladie d’Alzheimer!

Le confinement est-il le moment opportun pour réfléchir à nos modes de vie? De quelle manière la philosophie peut-elle nous aider en cette période?

Tous les moments sont opportuns pour philosopher. La philosophie peut nous aider en nous poussant à réfléchir, à prendre du recul, plutôt que de nous laisser emporter par nos émotions – à commencer par la peur – et le politiquement correct.

Quels sont les enseignements positifs que nous pouvons tirer de cette crise?

J’en vois trois principaux. D’abord l’importance de la solidarité: se protéger soi, c’est aussi protéger les autres, et réciproquement. Ensuite le goût de la liberté: quel plaisir ce sera de sortir de cette « assignation à résidence » » qu’est le confinement! Enfin l’amour de la vie, d’autant plus précieuse quand on comprend qu’elle est mortelle. Gide l’a dit en une phrase qui m’a toujours frappé: « Une pas assez constante pensée de la mort n’a donné pas assez de prix au plus petit instant de ta vie. » Le Covid-19, qui fait que nous pensons à la mort plus souvent que d’habitude, pourrait nous pousser à vivre plus intensément, plus lucidement, et même – lorsqu’il sera vaincu – plus heureusement.

Santé et beauté : revisiter votre shampoing !

Je viens vous confier une astuce venant de ma coiffeuse.

Un shampoing réussi c’est tout un art, je viens de tester la méthode que je vous propose et wow ! Vive le volume.

  • au préalable mouillez vos cheveux à l’eau tiède.
  • Déposez une noisette de shampoing dans la paume de la main, divisez la sur vos deux paumes.
  • Trempez le bout des doigts dans le produit.
  • Traversez la chevelure avec les doigts et massez le cuir chevelu avec la pulpe des doigts, on commence par la nuque, appliquez le produit sur le cuir chevelu et les racines pas sur les cheveux dans leur longueur !
  • Opérez ainsi pour tout le cuir chevelu, de la nuque on remonte vers le sommet du crâne. (on rajoute du shampoing sur ses bouts de doigts !)
  • Massez la chevelure en pétrissant mais en passant des racines vers les pointes, sans frotter, le cheveux sera agressé.
  • Rincez bien.

Renouvelez si besoin, il faut avoir une jolie mousse.

  • Appliquez votre soin habituel, si vous avez des cheveux fins, préférez un soin avant shampoing, voyez mon article sur l’huile de ricin ! c’est top

Voilà, vous n’agressez plus vos cheveux et waouh vous vous êtes offert un délicieux massage capillaire !

Je remercie Rosine ma coiffeuse pour ses précieux conseils.

Santé : un automassage des pieds simple et efficace

Bonjour,

Je vous ai trouvé un tutoriel de massage des pieds.

A faire le soir pour la détente ou la circulation de l’énergie, vous en deviendrez vite accroc !

Comme le texte est un peu dur à lire, je le reprends :

1 – on chauffe vigoureusement le pied avec les mains.

2 – on presse en pointillé le pied en imaginant des lignes partant du talon vers les orteils.

3 – même opération sur le coup de pied, puis on soigne les orteils on les masse dans la longueur en faisant le geste de « dévisser » chaque orteil.

4 – on termine par masser la plante du pied avec le pouce en colimaçon, on tourne dans la zone charnue en évitant orteils et talon, pour terminer on presse fermement le point central du pied. On peut peaufiner en posant les deux voûtes plantaires l’une contre l’autre. Puis appréciez. Là vous devez sentir une chaleur dans vos pieds et une bonne relaxation.

vous souhaite de bien agréables massages

Santé : l’aphte, causes, remèdes….

Oh aïe un aphte ! c’est un fléau, douloureux il sait bien faire sentir sa cuisante présence.

Souvent bénin, on apprécie cependant de ne plus souffrir.

Ces lésions partent souvent d’elles-mêmes après une semaine environ, il est tout de même possible d’avoir recours à des remèdes maison. Ceux-ci peuvent permettre à la fois de soulager la douleur générée par l’aphte, mais aussi d’accélérer leur guérison.

Alors comment se débarasser de cet hôte gênant ?

Voici quelques solutions, je vous suggère de me laisser en commentaire vos propres remèdes, la communaute vous en remercie d’avance !

 Pourquoi un aphte pointe son nez ?

Pour lutter contre les aphtes, il est important de mieux cerner les différents facteurs qui provoquent leur apparition.

L’aphte est un petit ulcère qui apparait dans la bouche , aussi bien sur la langue, l’intérieur des joues, les gencives, l’intérieur de la lèvre et parfois également sur le palais.

Les causes de l’apparition des aphtes ne sont pas clairement connues, et diffèrent selon les personnes, mais des facteurs déclenchants ont été identifiés.

 1 -Des aliments à risque

La consommation de certains aliments semble être la première cause de l’apparition des aphtes.

En effet les noix, les amandes, les noisettes, les cacahuètes, le gruyère, les fruits secs, le chocolat, les tomates et certains fruits exotiques tels que les ananas et les bananes pourraient être à l’origine de l’apparition d’aphtes chez certaines personnes. Certains aliments acides attaquent la muqueuse buccale.

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires sont aussi plus sensibles. Les aliments qui sont les plus susceptibles de donner des aphtes sont ceux qui contiennent une plus fort concentration en histamine.

Cette molécule naturellement présente dans le corps générerait une intolérance chez certaines personnes lorsqu’elle est consommée en trop grande quantité sur plusieurs jours, et serait ainsi à l’origine des aphtes.

Comment-soigner-aphte

Aie, un aphte, ça fait mal!

 2 – Les frottements et les lésions buccales

Les blessures à l’intérieur de la bouche peuvent elles aussi engendrer des aphtes. Un appareil dentaire appuyant sur une muqueuse ou blessant l’intérieur de la bouche peut par exemple entrainer l’apparition d’aphtes.

De même, un brossage mal fait peut être un facteur déclenchant, en particulier si vous appuyez trop avec la brosse et si vous blessez les gencives. Ne jamais oublier qu’une brosse souple est à préférer !

L’apparition d’aphtes peut aussi venir de mauvaises habitudes comme le fait de se mordiller la joue ou les lèvres, qui créent des blessures favorables à l’ulcération.

Certains produits créant des lésions buccales comme l’alcool, le tabac et le lauryl sulfate de sodium présent dans la majorité des dentifrices sont eux aussi des facteurs favorisant les aphtes.

 3 – Des facteurs psychologiques

Les périodes de fatigue ou de stress sont également connues pour être favorables à l’apparition d’aphtes. Les chocs émotifs peuvent également être favorables au développement des aphtes.

Il a été constaté que les personnes développaient plus souvent des aphtes lors des périodes d’examens ou en cas de surmenage, sans que le lien entre ces deux faits ne soit clairement compris.

 4 – Les changements hormonaux

Les femmes développent de façon générale plus souvent des aphtes que les hommes. Les périodes de changements hormonaux seraient particulièrement sensibles.

Ainsi, les menstruations, la grossesse et la ménopause sont des facteurs augmentant le risque d’avoir des aphtes.

4 – Un organisme vulnérable

Enfin, de nombreuses autres causes pourraient être à l’origine des aphtes, notamment lorsqu’elles rendent l’organisme plus vulnérable.

Certains médicaments comme les antibiotiques, les traitements contre le cancer, les anti-inflammatoires non stéroïdiens entre autres seraient en cause.

Des carences alimentaires en acide folique, en fer, en vitamine B12 ont elles aussi été identifiées comme favorisant les aphtes.

La période de sevrage tabagique est elle aussi particulièrement sensible, probablement car elle est source de stress et d’anxiété.

Si elles récidivent trop souvent ou s’accumulent, elles peuvent aussi être le symptôme d’une autre maladie. (2) Elles peuvent apparaitre chez les personnes atteintes par une infection virale, la maladie de Crohn, la maladie de Behçet ou la maladie cœliaque.

Il semblerait de plus que les aphtes soient parfois génétiques, et que les personnes ayant des parents touchés y soient plus sensibles.

Pour prévenir les aphtes, il est donc important de s’interroger sur vos habitudes afin d’identifier le facteur qui chez vous les déclenche.

Lorsque les aphtes ont fait leur apparition, vous pouvez recourir à des remèdes naturels pour favoriser leur guérison et réduire la douleur qu’elles produisent.

LES REMEDES

 Le bicarbonate de soude

Présent dans de nombreuses maisons pour son efficacité à nettoyer de nombreuses surfaces, le BICARBONATE peut aussi vous être utile en cas d’apparition d’aphtes. En effet, le bicarbonate de soude est un produit au pH légèrement alcalin.

Cette propriété le rend particulièrement intéressant pour lutter contre les aphtes qui s’accompagnent généralement d’un pH trop acide. Vous pouvez en faire un bain de bouche, que vous répéterez deux fois par jour jusqu’à ce que l’aphte disparaisse.

Pour cela, il suffit de mettre une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau tiède et de bien mélanger.

Mieux : vous prenez une bouteille en verre et vous vous préparez une solution avec du bicarbonate dosé à 1,4 pour cent, cette solution est toute faite aussi en pharmacie, mais je la prépare maison avec de l’eau de source. Rincez-vous la bouche avec ce mélange pendant quelques minutes. Après chaque brossage de dent. Cela devrait immédiatement réduire la douleur due à la lésion.

Utilisé dès l’apparition de l’aphte, ce bain de bouche assainissant évitera qu’elle ne se développe davantage.

 Le jus de citron

Jus de citron et citrons

Jus de citron et citrons

Le citron est un puissant désinfectant qui va aider l’aphte à cicatriser de façon plus rapide. Vous pouvez l’utiliser pur ou dilué, sachant que bien évidemment le citron pur occasionnera une sensation de brulure plus forte.

Choisissez un citron bio, et appliquez-en quelques gouttes sur l’aphte à l’aide d’un coton-tige. (évitez systématiquement les non bio)

Vous pouvez aussi l’utiliser en bain de bouche en pressant le jus d’un demi-citron dans un verre d’eau tiède. Si vous le souhaitez il est possible d’y ajouter une cuiller à café de miel, en préférant un miel de thym ou de romarin, ce sont des cicatrisants.

Cet antiseptique naturel est un remède radical contre les aphtes, et facile à mettre en oeuvre.

Attention cependant, l’acidité du citron en bain de bouche attaque l’émail des dents si on l’utilise trop souvent ! (ce truc m’a été donné par un dentiste)

 L’eau salée

L’eau salée est un remède très économique, mais aussi très efficace pour faire partir un aphte. Le sel possède en effet des vertus cicatrisantes et antiseptiques particulièrement utiles pour traiter ce problème.

Mettez une cuillère à café de sel dans un verre d’eau tiède et mélangez bien. Vous pouvez utiliser aussi bien du gros sel ou du sel fin. Faites un gargarisme avec ce mélange deux à trois fois dans la journée.

L’eau salée accélèrera la guérison de l’aphte tout en réduisant la douleur.

 L’argent colloïdal

L’argent colloidal a de nombreuses propriétés, dont celle d’être efficace contre les microbes et bactéries. Conçu à partir d’ions d’argent et d’eau distillée, c’est un excellent allié pour faire disparaitre un aphte gênant.

Faites un bain de bouche une ou deux fois par jour avec une cuillère à café d’argent colloïdal en solution. Vous verrez rapidement vos aphtes disparaitre, et la douleur sera soulagée.

Cet argent colloidal est un remède très utile !

 L’huile essentielle de laurier noble et de tea tree

L’huile essentielle de laurier noble contient de l’eugénol qui est extrêmement efficace pour endormir la douleur. Comme pour l’huile essentielle de Tea Tree, il est nécessaire d’effectuer avant un test pour s’assurer que vous la tolérez bien.

Connue pour être efficace contre les différents problèmes de peau comme l’acné ou l’eczéma, l’huile essentielle de Tea Tree est aussi efficace contre les aphtes grâce à ses vertus antiparasitaires et antibactériennes.

Appliquez l’huile essentielle sur l’aphte à l’aide d’un coton-tige et laissez-la bien agir avant de boire ou de manger quelques chose. Vous pouvez également en mettre deux gouttes dans une petite dose d’huile d’olive pour la diluer avant de l’appliquer.

Fait deux à trois fois par jour pendant un maximum de deux jours, cela vous permettra de bénéficier d’une cicatrisation accélérée et surtout de ne plus ressentir de douleur.

Le vinaigre de cidre

mycose-vinaigre-cidre-pomme

L’utilisation du vinaigre de cidre contre les aphtes est un véritable remède de grand-mère qui a fait ses preuves. Ce produit a de nombreux bienfaits, dont ceux d’être anti-inflammatoire et antiseptique.

Appliquez-en directement sur l’aphte une fois par jour pour soigner rapidement votre problème d’aphte.

Si la douleur est trop forte, vous pouvez aussi en diluer une cuillère à café dans un verre d’eau pour en faire un bain de bouche.

Toutefois, n’utilisez le vinaigre de cidre que ponctuellement, car des bains de bouche répétés sur de longues périodes pourraient attaquer l’émail dentaire.

 La sauge

Les remèdes à base de plantes peuvent eux aussi se révéler très efficaces pour venir à bout des aphtes. La sauge notamment est régulièrement recommandée dans ce cas. Elle est désinfectante et cicatrisante, et peut être utilisée de trois façons différentes contre les aphtes.

Vous pouvez tout d’abord simplement prendre une feuille de sauge que vous aurez préalablement lavée, et l’appliquer dans votre bouche directement sur l’aphte.

Laissez-la quelques minutes et n’hésitez pas à répéter cette action deux à trois fois par jour tant que l’aphte est encore présente.

Il est aussi possible de laisser infuser deux à trois feuilles de sauge quelques minutes dans l’eau chaude de la même manière que lors de la préparation d’un thé. Vous pouvez boire ce mélange, en le gardant un peu en bouche pour maximiser son effet.

Avec cette même solution, une fois refroidie, vous pourrez faire un bain de bouche désinfectant à répéter plusieurs fois par jour jusqu’à disparition de l’aphte.

Cette plante est ainsi un remède naturel de choix particulièrement efficace pour calmer les aphtes.

 Le basilic

Le basilic est lui aussi une plante aux vertus étonnantes contre les aphtes. Il a des vertus anti-inflammatoires et antiseptiques et agit aussi contre la douleur.

L’idéal est de prendre une feuille de basilic bio et lavée, et de l’appliquer directement sur l’aphte pendant quelques minutes. Mâchez ensuite la feuille, puis recrachez-la ou avalez-la, et éviter de manger ou de boire rapidement après pour maximiser l’effet de ce remède.

En faisant bouillir des feuilles de basilic pendant 30 minutes dans de l’eau (environ 100 grammes de feuilles pour 1 litre d’eau), vous vous concocterez aussi un très bon bain de bouche anti aphtes.

Sans compter que le basilic c’est délicieux !

 Le thé noir

Très bon remède contre les aphtes, le thé noir est de plus un excellent antidouleur grâce aux tanins qu’il contient. Il a également l’avantage de neutraliser l’acidité qui favorise le développement des aphtes.

Faites infuser un sachet de thé noir dans de l’eau chaude, puis laissez-le tiédir pour ne pas vous bruler. Appliquez ensuite le sachet directement sur l’aphte pendant quelques minutes.

Vous devriez être rapidement soulagé, et vous pouvez répéter ce processus régulièrement jusqu’à la disparition de l’aphte. La sédation de la douleur est immédiate !

 En conclusion

Les aphtes quand ils récidivent sont un enfer, ça gêne l’alimentation, voire la parole !

Si le mieux est d’identifier la source de leur apparition qu’elle soit dans votre alimentation ou dans vos habitudes de vie, n’hésitez pas lorsque les aphtes s’installent à recourir à des remèdes naturels pour vous en débarrasser.

La plupart des produits qui peuvent vous aider contre les aphtes sont des ingrédients que vous trouverez dans votre cuisine ou dans votre jardin facilement.

Vous pouvez faire plusieurs fois par jour des bains de bouche pour favoriser la cicatrisation et soulager la douleur. Cela vous aidera à patienter en attendant que cet intrus douloureux ne disparaisse définitivement !Sources

(1) https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/aphte/definition-facteurs-favorisants

(2) https://www.sciencesetavenir.fr/sante/l-aphte-definition-symptomes-traitement_27499

(3) https://www.consoglobe.com/soigner-aphtes-remedes-naturels-3770-cg

Santé : attention aux voleurs d’énergie vitale !

Un ami m’a envoyé un texte, il m’a permis de mettre des mots sur mes ressentis… parfois on se sent à plat en présence de certaines personnes.

Les masseurs et magnétiseurs notamment, connaissent bien ce phénomène, après des soins ils se lavent les mains pour se décharger du passif récupéré sur le corps du patient, la pierre labradorite serait aussi une bonne pierre pour se recharger les batteries !

J’ai recherché sur internet un site qui vous présente bien les faits, voici ce que je vous ai trouvé, bonne lecture, prenez soin de vous ! Ce texte écrit par Anne Cossé reprend des extraits de l’ouvrage : « la prophétie des Andes » de James Redfield.

Marie

Reconnaitre les voleurs d’énergie

Les vampires existent: ce sont ces personnes dont le comportement et les propos vous vident de votre énergie vitale. Savoir les reconnaitre est le premier pas pour apprendre à s’en protéger. Nous sommes faits majoritairement d’énergie, sous des formes plus ou moins denses, et nous en brûlons tous les jours. Lorsqu’on ne sait pas faire le plein de façon saine et naturelle, on en vole aux autres. Les humains sont empêtrés dans cette lutte énergétique incessante, et une concurrence inconsciente qui explique bien des conflits, situations, et comportements.

Dans son livre jalon « La Prophétie des Andes », James Redfield décrit quatre mécanismes de vol d’énergie. Ma pratique de thérapeute m’a amenée à vérifier ces mécanismes, et à y trouver des explications dans les concepts de la médecine traditionnelle chinoise :

L’Intimidateur :

vole l’énergie en râlant de colère, opprimant, menaçant, imposant, frappant.

La peur, en effet, vide le méridien des Reins, siège du stock d’énergie vitale et de l’énergie originelle. L’Intimidateur n’a plus qu’à récupérer cette énergie qui s’échappe violemment et complètement.

L’Interrogateur :

vole l’énergie en questionnant à tout propos. Les enfants utilisent inconsciemment cette technique. Les adultes l’utilisent par curiosité excessive, jalousie, pour trouver la faille et mieux rabaisser ou critiquer. Ce mécanisme vide l’élément Terre (méridiens de l’Estomac et de la Rate), siège de la confiance en soi, le méridien de la Vésicule Biliaire (concentration, imagination, réflexion), et le méridien du Maitre du Coeur (interaction avec les autres), car ici les frontières personnelles sont violées.

L’Indifférent :

vole l’énergie en se renfermant sur lui-même, laissant l’autre s’épuiser à le questionner et se demander ce qui ne va pas, voire à se sentir coupable. Cette technique vide les méridiens de l’Élément Terre (confiance en soi, anxiété/Rate).

Le Plaintif :

vole l’énergie en se plaignant et en racontant ses malheurs à longueur de journée. Tout est noir, et il/elle a besoin de le faire savoir au monde entier pour aller mieux.

Je vous devine entrain de mettre des noms sur ces profils (« Ça c’est exactement mon mari/compagnon ! », « Ah oui, ma mère fait tout le temps ça ! »…)… Très bien ! Sachez reconnaitre les voleurs d’énergie, petits et grands.

Mais à présent, réfléchissez à votre cas personnel ! Vous reconnaissez-vous dans l’une (ou plusieurs) de ces descriptions ? Si oui, il est temps de changer de technique. Les relations avec votre entourage s’en porteront à merveille…

Comment accumuler de l’énergie sans la voler aux autres ?

· Respirer profondément

· Capter l’énergie des plantes (balades en forêt, plantes à la maison)

· Marcher pieds nus dans des lieux naturels, ou sur des matériaux naturels chauds (bois, laine)

· Manger des aliments vivants (fruits, légumes, graines germées, algues)

· Augmenter ses pensées positives

· Faire le tri dans ses relations (éviter les vampires et les manipulateurs)

· Faire de l’exercice (pas forcément du sport, il s’agit juste de se bouger !)

Les champs énergétiques des êtres vivants se mêlent constamment, s’entrecroisent et s’influencent. Faites-vous du bien, et faites du bien aux autres, en vous gorgeant d’énergie, sans la voler ! !

—————–

par Anne Cossé (06/03/2009)

Pour aller plus loin :

Un autre article d’un auteur différent : https://les-livres-du-bien-etre.com/attention-voleur-denergie

Vous trouverez bien d’autres sites qui traitent le même sujet.

Le livre La Prophétie des Andes.

le vol d’énergie et la médecine chinoise

%d blogueurs aiment cette page :