Promenade bretonne : chapelle de Lospars – Walk in Brittany

Jolie excursion pour ce week end de printemps, la chapelle de Lospars en Châteaulin :

Elle se dresse au cœur d’une petite clairière.

La chapelle fut construite au XVIe siècle sur plan rectangulaire, puis reconstruite en 1699 et en 1884. Abandonnée et en ruines, elle fut sauvée en 1989, à l’initiative de Pierre Doux et du comité de sauvegarde.

Sur la façade extérieure, au-dessus de la statue de saint Compars, on observe  les armoiries de la famille noble de Trésiguidy. A l’extérieur, l’enclos planté de vieux chênes fait office de porche et une croix monumentale du XVIIe siècle subsiste. La chapelle qui abrite une exposition de vêtements et d’objets religieux, est vouée au culte de saint Compars, patron et guérisseur des animaux.
À découvrir : bénitier ancien de style gallo-romain, vitraux, et triptyque de Yves Drénou.

Chaque année, le pardon a lieu de lundi de la Pentecôte.
Messe à 10h30, suivie de la bénédiction des animaux à 11h30.

chapelle de lospars barrière
La chapelle en son enclos arboré
chapelle de lospars lumineuse.jpg
Lospars une superbe chapelle bretonne
chapelle de Lospars croix celte.jpg
dans l’enclos de la chapelle cette superbe croix celte

Autre belle visite :

Promenade en Bretagne/Walk in Brittany : La chapelle de Saint Aubin un joyau caché

Promenade en Bretagne/Walk in Brittany : La chapelle de Saint Aubin un joyau caché

Je vous avais laissé sur les bords de l’Aulne à Port Launay.

Voilà, maintenant nous avons grimpé le Roz Lanvaïdic, sur cette même Commune. Là, au sein d’un hameau de ferme se dresse un joyau, la chapelle de Saint Aubin.

Le clocher est branlant, les pierre en tombent, la porte orientée à l’ouest est trouée, pourtant que cette chapelle est belle.

Elle est protégée par les Monuments Historiques, mais aurait grandement besoin de soins.

Eléments protégés :
La chapelle en totalité, son calvaire et son enclos comprenant murs et sol d’assiette (cad. AD 67) : inscription par arrêté du 16 novembre 2011

Période de construction : Troisième quart du 17ème siècle

Propriété de la commune de Port Launay. (en breton : Meilh-ar-Wern, en français : moulin de l’Aulnaie)

Saint Aubin la chapelle en totalité.jpg
La chapelle de Saint Aubin dans le Hameau de Lanvaïdic à Port Launay
saint-aubin-le-clocher
Chapelle de Saint Aubin le clocher si joli, dont les pierres tombent.
saint-aubin-la-porte-principale-ouest-trouee
Saint Aubin, la porte principale trouée laisse entrevoir un vitrail rénové.
saint-aubin-vue-du-nord-est-le-calvaire
Saint Aubin, coté Nord Est la chapelle a un superbe calvaire.

Autre promenade, le joli port de Port Launay … another nice walk in Brittany :

 

Promenade bretonne -Walk in Brittany : Port Launay

Promenade bretonne -Walk in Brittany : Port Launay mignon petit port

Je vous offre ce dimanche une image de la Bretagne

Au fil de mes promenades je reviens des images plein la tête et mon appareil photo…

Je partage…

Ici une vue peu commune de la Commune de Port Launay.

port-launay-vu-den-haut

Port-Launay est une commune située sur la rive droite de l’Aulne. En cet endroit l’Aulne est canalisée et soumise au régime des plus hautes marée. Une écluse est en Port Launay, l’écluse de Guilly Glaz, elle est munie d’un barrage mobile depuis quelques années. L’Aulne se jette au fond de la Rade de Brest.

La commune de Port Launay est toute petite, environ 2 km carrés, et compte moins de 400 habitants.

Elle est dans le Parc Naturel Régional d’Armorique.

port-launay-tous-bateaux-dehors

port-launay-hiver-superbe

Une autre jolie découverte :

Suite de la promenade.. another Walk : chapelle de Saint Aubin

 

 

 

 

Nature : balade avec la LPO à la découverte des oiseaux

Une balade destinée aux amoureux des animaux et de la nature.

Nous partons en compagnie de Madame Chantal Deschamps, bénévole à la Ligue pour la protection des Oiseaux , elle sera notre guide cet après-midi.

Elle nous confie des jumelles, pour observer les oiseaux c’est indispensable.

Nous marchons jusqu’au jardin de René, là elle nous dit : « écoutez les chants »

Un merle est dans l’herbe à chercher à manger. Il n’est pas peureux, notre groupe ne le dérange pas du tout !

merle

Elle identifie le chant d’un chardonneret élégant. Nous le montre perché sur un toit.

chardonneret

Cherche celui du serin Cini.

serin

Elle est épatante, elle reconnait les chants comme ça à leur cadence, les roulements, les silences, les notes, les trilles, j’adore.

Un choucas se pose sur un toit, hop elle nous fait l’observer, les jumelles se braquent, comme il est gros ! il a la tête grise, de loin ça ne se voit pas. On voit même son œil qui luit au soleil !

choucas

Puis nous regardons le ballet des hirondelles, elles chassent en volant, ce sont des hirondelles des fenêtres leur queue est plus courte que celle de l’hirondelle rustique, leur robe est aussi différente. Sur un livre elle nous montre les différences.

hirondelle

 

Elle connait très bien les oiseaux, au fil du propos nous apprenons beaucoup de choses sur eux, pourquoi ils chantent, notamment pour marquer leur territoire mais pas seulement, que le chant est émis par le mâle aussi pour attirer la femelle, c’est aussi la lumière qui les fait chanter.

Chaque oiseau mâle possède son territoire, mais deux espèces qui se nourrissent différemment partagent la même zone géographique.

Elle nous explique aussi que les oiseaux se reconnaissent aussi grace à leur façon de voler, certain ont un vol erratique comme les hirondelles, d’autres ont un  vol linéaire où avec des hauts et des bas…

Elle aurait été à enregistrer tant le propos est dense et intéressant.

Nous continuons notre chemin, nous voyons des nids d’hirondelles sous des gouttières, ces nids sont protégés, il est interdit de les détruire, mais parfois il tombent spontanément. Les hirondelles reviennent d’une année sur l’autre dans le même nid fait de petites boules que l’hirondelle juxtapose, elle utilise de la boue, des brindilles et de la salive, un nid est très long à bâtir. Si d’une saison sur l’autre un nid est abîme l’hirondelle va le réparer.

Nous descendons vers la Creuse, entre temps, d’autre oiseaux ont été vus, accenteur mouchet, pinson des arbres…

accenteur
Accenteur mouchet

 

troglodyte
troglodyte mignon

 

Le groupe suit désormais la Creuse j’adore cette promenade de la Roche Posay. elle est sous les arbres, le long du cours d’eau, nous irons  jusqu’à l’ancien pont de chemin de fer, à notre retour le héron cendré qui niche dans le secteur nous fera le plaisir de poser,mais hélas pas assez longtemps pour que j’aie le temps de l’immortaliser !

 

P1070860
La Creuse, superbe endroit bucolique.

Cette sortie a été si riche, je la recommande à toute personne qui aime la nature, nous en avons tant à apprendre,  les oiseaux nous entourent, c’est banal mais si précieux comme chaque maillon de l’éco système qui donne son équilibre à notre belle terre.

Pour écouter le chant des oiseaux voici un site très bien fait :

Pour tout savoir, ou presque sur les oiseaux, le site Oiseaux.net

Voici le lien pour le site de la Ligue de Protection des Oiseaux :

Le site de la Ligue de Protection des Oiseaux

 

 

 

Capvern, la dernière balade…. comme un au revoir

Beauté d’une après midi d’octobre qui se termine, les lueurs sont douces, la chaleur est telle que l’on pourrait se croire en été.

Ce jour, un groupe de curiste se l’est joué sauvage, pas de randonnée organisée, ce n’est pas grave on se réunit tout de même entre amis de cure et on part pour une der de der.

Aurore de l’office sera cependant notre guide, cette rando aux lueurs et impressions d’au revoir reste gravée dans mon cœur. Nous allons faire une boucle autour de Capvern vers Mauvezin, ça grimpe, nous nous retrouvons toutes vite en t shirt, puis ça redescend… les ombres entre-temps se seront allongées, retour à Capvern…. vivement l’année prochaine.

Le lendemain la plupart d’entre nous iront à leurs soins, d’autres vont les zapper, alors ces moments nous les avons savourés au fil des pas, pour le plaisir d’être une dernière fois ensemble, curistes complices et heureux.

Voici les photos, je les adore, elles ne sont que douceur et ambiance, loin des standards des cartes postales, elles ont un caractère certain.

En les regardant, je revis cette journée au fil des pas, des conversations, du plaisir partagé.

 

beauté et fraîcheur de la cascade d’Esparros près de Capvern les bains

Bonjour,

Le premier dimanche de cure, je pensais me retrouver seule, alors comme j’aime partager mes promenades et découvertes,  j’avais proposé un covoiturage au départ de Capvern.

La fatigue étant là je voulais m’évader sans faire trop de route, Aurore de l’office du Tourisme m’a conseillée d’aller vers la cascade d’Esparros.Cette jeune femme n’est jamais sans inspiration, c’est super. La cascade s’appelle la cascade du Pountil.

Finalement je n’irai pas seule, mon annonce a trouvé une amatrice. Nous partons toutes deux en début d’après midi, direction la ligne de crête des Pyrénées, Oh nous n’irons pas si loin nous nous arrêterons bien avant dans un endroit charmant des baronnies.

Nous passons le joli village de Labastide, on descend vers lui par une route en lacets, il parait enchâssé dans sa vallée. Au village cap sur Esparros.

Je ne suis pas fan des routes de montagne mais je me débrouille bien, nous trouvons le petit parking près de l’accès piétonnier à la cascade, il est à environ deux kilomètres du centre du village d’Esparros.

panneau cascade pountil
vue de la route de l’accès vers la cascade

Je prends avec moi mon bâton, j’ai bien raison le chemin par endroit glisse, entre les feuilles et la boue, la descente, les marches irrégulières il faut être prudent.

cascade une vue du sentier
le sentier est fort irrégulier, il faut avoir de bonnes chaussures et faire attention où on pose ses pieds.

En bas de la descente, on arrivé au franchissement du ruisseau de l’Artigaou, un sacré pont de palettes et de bois posés, il me fait penser à la chanson : le petit pont de bois qui ne tenait plus guère, que par un grand mystère….

cependant avec la branche posée qui sert de rampe il est facile à traverser. De l’autre coté du ruisseau le chemin devient boueux désormais nous grimpons.

cascade fin du chemin
Nous montons vers la cascade, elle se devine entre les arbres.

Nous suivons le cours de l’Artigaou, il coule un peu en contrebas, entretemps nous avons admiré une petite retenue naturelle, telle une vasque pavée de pierres, l’eau y est cristalline, un régal.

P1070119
La vasque naturelle

Haut de la montée, nous avons cotoyé des paysages envahis par les mousses, j’adore ça fait Amazonie, mais tout est si humide ici que c’est logique.

cascade mousse
Une belle mousse épaisse, les arbres sont cernés.

Arrivée en vue de la cascade, j’adore, elle mesure environ 40 mètres de haut, selon la saison elle a plus ou moins d’eau, là c’est impeccable elle est belle, ce serait idéal avec un rayon de soleil, mais bon ce sera pour la prochaine fois je me suis promis de revenir.

Elle est haute et fine, on dirait une cascade de draperies d’eau, j’aime cette finesse, aucune violence dans l’eau qui tombe seulement un esthétisme que je savoure.

Je m’approche, je sens les gouttes me mouiller le visage, quelle impression de paix, le bruit de la cascade est doux.

Admirative, contemplative….. puis je la mitraille, elle est si belle.

Voici quelques photos, la prochaine fois promis je le prendrai sous le soleil 🙂

P1070122
Mousses et longs filets d’eau..
sauvegarde 8 11 2015 carte 32 gb 428
L’eau telle une bruine drape en un voile les roches
cascade vue de dessous
Le haut de la cascade, l’eau s’élance
cascade vue de coté
une vue de coté où l’on devine les drapés de mousse

cascade autre vue

Attention ne vous approchez pas trop des photos, ça mouille.

Je vais rester un long moment près de la cascade, la femme qui m’accompagne s’impatiente, seule je serais restée encore un moment. Nous reprenons le chemin… la montée est rude pour rejoindre la route.

A la route surprise, le soleil fait une trouée !!! un comble.

Enfin c’est une superbe excursion, il faut des chaussures et une tenue adaptées, si vous la faites avec des enfants gardez les près de vous, c’est un peu magique comme endroit.

Pour l’anecdote j’ai su que le soir des jeunes sont allés à la cascade à la nuit tombée ce dimanche là, il n’ont pu retrouver la route seul, les secours les ont retrouvés…. alors de toutes façons il faut la voir…

Voici un lien pour en savoir plus sur cet endroit

Office du tourisme Cœur des Pyrénées

Balades autour de Capvern les bains.. des promenades vachement sympa..

L’office du tourisme de Capvern les bains propose pour les curistes des randonnées autour de la station, ces sorties je les adore. Nous suivons les pas d’Aurore.

Mercredi nous sommes allés vers Molère, nous avons eu une vue superbe sur le château de Mauvezin, je pense le visiter lundi, alors je vous le représenterai à cette occasion. Hier ce fut une autre découverte au départ du bourg de Capvern.

Nous avons admiré les silhouettes des crêtes des Pyrénées dans une brume bleutée, à leur pied se déroulait le paysage vallonnée et si joli des Baronnies qui se situe au sud d’une ligne qui relie Lannemezan à Bagnères de Bigorre.

le baronnies et nuagesbaronnies dans brume 2panorama pyrenées

L’air y est très pur, le climat est doux, protégé des vents froids par le plateau de Lannemezan, il y neige environ deux fois par ans. Les randonnées sont très agréables car les panoramas varient très rapidement au gré des rondeurs du relief.

Nous avons eu un soleil généreux, évidemment c’est un plus :), comme nous étions la semaine du goût un petit goûter de spécialités locales a beaucoup agrémenté la sortie.

L’élevage n’y est pas intensif, les moutons et les vaches y paissent en petits troupeaux dans de grands champs d’herbe.

Bon tout est affaire de goût mais je trouve le bétail superbe, je vous le présente :

moutonstroupeauvache qui me regardetaureau et vachevache en noir et blancvache face aux montagnes

agneauxvachement cooltaureau et vache

A suivre…….