Migraine : paroles de femmes

On today I’ve got a severe migraine, why ? really I don’t know. As usual, many causes I think but the result is the same, I feel bad, my heart is really hurting, my stomach is upside down, I’m very anxious… can’t look at light neither hear loud noises, I’ve frequent cravers, and at other time food digusses me…

I feel so tired and sluggish ….

One advantage is that my english is good enough ! So so strange.

On a social network I’ve found this text, so well written, she suffers from migraines too, I share it to you, enjoy !

Elle

Elle est fatiguée, mais toujours forte.

Parfois elle crie parce qu’elle en a marre de se taire.

Elle continue de rêver même si la vie n’est pas un conte de fées.

Elle continue à pleurer et à sourire pour des bêtises.

Et avec elle, il n’y a pas de limite, c’est 0 ou 100, soit ça gèle soit ça brûle.

Il y a des choses qu’elle peut supporter jusqu’à ce qu’elle explose…

Elle est fatiguée, mais elle a toujours une belle âme.

Parce qu’elle a appris sur les défaites, les injustices et les chutes.

Elle a des émotions comme toutes les autres, mais elle en a tellement…qu’elle ne ressemble pas aux autres..

Virginie Mocirens

Moi

Ce texte est beau, c’est un cri du coeur, comment expliquer de l’intérieur ce qui ne se voit pas de l’extérieur.

A certains moment on aimerait rentrer sous terre et ne plus communiquer, enterrer notre douleur disparaître avec pour ressortir tel le Christ lors de sa résurrection, victorieuse et forte, renaissance du néant vers la lumière.

Car oui, on se sent mal, oui on se sent éteinte… on n’a pas les mots car lors d’une migraine l’esprit ressemble à un marshmallow… les mots des autres passent à côté… on capte à moitié on se sent légume et l’autre parle parle parle ! on tente de sourire, de répondre avec cette envie de dire STOP… je ne vous reçoit pas ! je suis sur la planète migraine…

Et cet estomac qui réclame ce qu’il a décidé… ce qui n’est pas toujours dans le garde manger…

Et cette anxiété qui se cale au creux du plexus solaire.. cette vague puissante de dépression qui nous tire vers le fond….

Ces idées noires dans le noir car la lumière devient intenable.

La migraine est une maladie, un handicap… un enfermement !

Courage à toutes et à tous, enfin je sais qu’il y a plus de femmes qui en sont victimes

Marie

Citation du jour : Martin Luther King

« Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer »

Martin Luther King

Martin Luther King Jr., né à Atlanta le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, est un pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté

Santé : le Chocolat un ami qui vous veut du bien

Plus la peine d’attendre Noël ou Pâques ou autre alibi pour déguster votre péché mignon le chocolat, il est un concentré de bienfaits pour l’organisme, à déguster cependant avec modération mais miam !!! comme c’est bon pour nous et bon tout court… Il est à lui seul un voyage au pays des sens… bienvenue au paradis des cacaos.

Il est en effet notre gourmandise préférée, vous l’amateur de chocolat vous avez noble figure comparé à l’accroc de bonbons ou autres produits gélifiés…

Il est riche en nutriments précieux pour notre santé, déjà les Aztèques en profitaient.

  • du magnésium contre le sress, la fatigue nerveuse et musculaire.
  • des polyphénols, anti oxydants et protecteurs du système cardio-vasculaire.
  • de la théobromine qui stimule le corps et l’esprit.
  • de la caféine qui dope le système nerveux.
  • La sérotonine qui régule l’humeur et chasse la déprime.

Toutes ces drogues douces sont cependant en quantité limitée dans le chocolat, alors les chercheurs optent pour le fait que les effets du chocolats sur notre corps viennent plutôt de sa teneur en sucre et lipides, elle est génératrice d’une sensation de plaisir et donne une envie de replonger dans ce plaisir…. un appel irrésistible que nous connaissons tous si bien !

Pour Victoire Finaz, spécialiste de la dégustation du chocolat, l’enfance un rôle majeur dans la force de notre addiction au chocolat : « Le chocolat est associé à des moments heureux de l’enfance, à des récompenses, des fêtes, des goûters réconfortants, des gestes de tendresse et de partage, il doté d’une charge affective beaucoup plus forte qu’un gâteau ou une glace ».

Pendant des années le chocolat noir s’est adjugé le monopole de la sensation addictive en grimpant même jusqu’à 99 % de cacao, (mais mon Dieu, comme c’est amer, il est dur de fermer la bouche sur cette composition de chocolat, pourtant je suis fan de chocolat noir !)

Le cacao noir était alors considéré comme le summun de l’extase chocolatée.

Aujourd’hui le chocolat au lait est réhabilité auprès des amateurs de fines sensations. Les grands chocolatiers l’anoblissent en le corsant en cacao et lui offrant des fèves de grandes origines. Il a droit lui aussi, aux meilleurs fruits secs et aux pralinés délicats.

Victoire Finaz  a observé que les deux chocolats se consomment différemment :

  • L’amateur de chocolat au lait a tendance à déchirer l’emballage de la tablette, à mettre un carreau en bouche puis à le coller contre le palais pour le laisser fondre lentement, il déclenche une action de succion réconfortante qui rappelle le lait maternel.
  • Le consommateur de chocolat noir ouvre sa tablette plus délicatement, et croque le carré, par la mastication, il recherche l’intensité de la saveur cacaotée.

 

Alors pourquoi est t-on plutôt chocolat noir ou chocolat au lait ?

Le gout pour le gras et le sucré est inné, pas celui pour l’amertume qui s’acquiert par l’éducation au goût. Constate Victoire Finaz. Un apprentissage pas si facile puisque le chocolat au lait reste bien plus consommé que le chocolat noir.

Alors, êtes vous noir ou au lait ? Plutôt Madagascar, Vietnam, Brésil, Pérou, Mexique, Sao Tomé ou Jamaïque ? Tous ces noms de grands crus de cacao, ils mettent l’eau à la bouche n’est ce pas… envie de voyage gustatif pour moi, pas pour vour ?

Comment savourez vous votre chocolat ?

Hop je file, ma tablette de noir premier cru m’attend, j’ai bien mérité une pause !

Source : Catherine Gerbod pour Marie Claire.

Pour en lire plus ce ce sujet délicieux :

Ordonnance du jour : cacao thérapie

Marie et la Chocolaterie….. ou la visite chez un artisan chocolatier… miam miam

 

Ordonnance du jour : cacao thérapie

Allez croquez à pleines dents car le cacao c’est bon et c’est aussi bénéfique pour bien des choses….

Pour ne pas craquer ….

Il est extrêmement riche en magnésium qui agit sur les neurotransmetteurs, il aide à diminuer le stress et l’angoisse, anxiété et fatigue chronique. Il active aussi la zone de récompense de notre cerveau en stimulant les endorphines, hormones du bonheur.

Enfin il renferme vitamine C et caféine, active la circulation sanguine et est aphrodisiaque.

Pour une belle peau

Fini les crèmes hors de prix, le cacao contient des oméga 3 qui nourrissent la peau, note le Docteur Franck Senninger, mais aussi du sélénium et de flavonoïdes qui protègent des rayons UV et donc du relâchement cutané.

Posologie : deux carrés de noir chaque jour couvrent 70 % de nos besoins en zinc, purifiant et anti-inflammatoire.

Pour notre cœur

grâce à la vitamine B3, deux carrés de chocolat noir accentueraient la capacité de dilatation des vaisseaux sanguins en évitant leur encrassement. De même flavonoïdes, antioxydants font baisser la tension artérielle et le mauvais cholestérol. Bilan : moins 40 % de risque d’infarctus et d’avc plus particulièrement pour les femmes de plus de 49 ans.

Pour une mémoire d’éléphant

Les flavonols contenus dans les fèves de cacao ralentiraient le déclin naturel de la mémoire. Avec un bol de chocolat chaud, fortement dosé, 40 sexagénaires ont accru leur mémoire en 3 mois ! Explication : une absorption massive de chocolat entraînerait un afflux sanguin vers la partie du cerveau liée à la mémorisation.

Attention : limitez vos doses de chocolat, j’ai écrit cet article en laissant fondre dans la bouche mes deux carrés de chocolat noir à 70 %, il est super savoureux et contient le dosage de cacao idéal. Le chocolat est calorique, 500 calories aux 100 grammes, alors inutile de se goinfrer, car à prendre du poids ça ne ferait pas de bien au moral. La dose idéale est entre 10 et 20 grammes de chocolat noir par jour… euh au lait oubliez …

Mes autres articles sur ce délice :

le chocolat est il un antidépresseur

dans les coulisses de l’atelier d’un chocolatier