Migraine : paroles de femmes

On today I’ve got a severe migraine, why ? really I don’t know. As usual, many causes I think but the result is the same, I feel bad, my heart is really hurting, my stomach is upside down, I’m very anxious… can’t look at light neither hear loud noises, I’ve frequent cravers, and at other time food digusses me…

I feel so tired and sluggish ….

One advantage is that my english is good enough ! So so strange.

On a social network I’ve found this text, so well written, she suffers from migraines too, I share it to you, enjoy !

Elle

Elle est fatiguée, mais toujours forte.

Parfois elle crie parce qu’elle en a marre de se taire.

Elle continue de rêver même si la vie n’est pas un conte de fées.

Elle continue à pleurer et à sourire pour des bêtises.

Et avec elle, il n’y a pas de limite, c’est 0 ou 100, soit ça gèle soit ça brûle.

Il y a des choses qu’elle peut supporter jusqu’à ce qu’elle explose…

Elle est fatiguée, mais elle a toujours une belle âme.

Parce qu’elle a appris sur les défaites, les injustices et les chutes.

Elle a des émotions comme toutes les autres, mais elle en a tellement…qu’elle ne ressemble pas aux autres..

Virginie Mocirens

Moi

Ce texte est beau, c’est un cri du coeur, comment expliquer de l’intérieur ce qui ne se voit pas de l’extérieur.

A certains moment on aimerait rentrer sous terre et ne plus communiquer, enterrer notre douleur disparaître avec pour ressortir tel le Christ lors de sa résurrection, victorieuse et forte, renaissance du néant vers la lumière.

Car oui, on se sent mal, oui on se sent éteinte… on n’a pas les mots car lors d’une migraine l’esprit ressemble à un marshmallow… les mots des autres passent à côté… on capte à moitié on se sent légume et l’autre parle parle parle ! on tente de sourire, de répondre avec cette envie de dire STOP… je ne vous reçoit pas ! je suis sur la planète migraine…

Et cet estomac qui réclame ce qu’il a décidé… ce qui n’est pas toujours dans le garde manger…

Et cette anxiété qui se cale au creux du plexus solaire.. cette vague puissante de dépression qui nous tire vers le fond….

Ces idées noires dans le noir car la lumière devient intenable.

La migraine est une maladie, un handicap… un enfermement !

Courage à toutes et à tous, enfin je sais qu’il y a plus de femmes qui en sont victimes

Marie

Confidences d’une migraineuse…..ou la migraine telle que je la ressens… pour les non migraineux

AIehhh ce jour, depuis hier j’ai une crise de migraine…. encore (soupirs….)

Le pourquoi, je tente de le deviner, mais il peut être multiple, de nombreux articles sur internet dissèquent les causes de la migraine, voici le lien vers l’un d’entre eux. Mon but ici n’est pas un article médical, mais plutôt un article pour aider les accompagnants de migraineux.

Un très bon site, il y en a beaucoup sur le Web :

le site : migraine.fr pour en savoir plus sur la migraine.

Je suis migraineuse depuis mon enfance, c’est pour moi héréditaire, j’ai donc des médicaments toujours sur la main, une crise de migraine ne prévient pas, il faut donc toujours être prête et avoir de quoi faire face.

1 – Identifier la migraine : pour mon cas, douleurs débutantes d’un coté du crâne, mais aussi nausées, insomnies, intempérance, aggravation des acouphènes…difficultés à se concentrer, à trouver les mots, on dit un mot à la place d’un autre… Parfois j’ai aussi des vertiges, des baisses de tension…j’ai froid, je suis fatiguée…

2 – Dès que possible se mettre au repos, si douleur débutante prendre un anti algique, chacun connaît le produit qui lui convient, ceci est à voir avec son médecin avec soin ….  Chaque migraineux est différent, chaque malade migraineux a plusieurs types de migraines….

3 – Avertir son entourage de la crise.

L’entourage peut juste être présent, prévenant, compréhensif, une migraine passe avec le temps au bout de 2 à 4 jours. Le migraineux a logiquement son traitement, alors il faut juste être là pour le seconder dans ce qu’il ne peut faire durant la crise. En l’aidant ainsi, la crise passera plus vite….

4 – Trouver ce qui nous fait du bien :

Pas ou peu de bruit, une musique apaisante si on en ressent le besoin, une douche tiède…. Une marche à pieds, voire nager un peu…. aucune activité à risque. J’ai lors de crises des vertiges alors exit le vélo et la voiture, je ne conduis pas.

Avoir une compresse au froid, la poser sur l’endroit douloureux.

J’utilise aussi depuis peu la gemmothérapie avec succès, dès l’apparition des douleurs je prends du midogem sous la langue, dans mon cas ça fonctionne.

Mettre aussi de l’huile essentielle de menthe poivrée sur la zone douloureuse.

Contre les nausées j’ai trouvé un remède naturel : le gingembre, je le croque confit acheté comme ça à l’épicerie ou alors à la pharmacie en comprimés, notamment la marque Nauzia Phyto

Pour l’entourage :

  • Pas de panique, juste de la compréhension, de la douceur. Il faut juste prendre la migraine comme toute autre maladie. Ce n’est pas une grippe ni un bras cassé mais la personne est très handicapée. Il faut l’aider comme on aiderait tout autre malade.

Un migraineux est dans votre entourage, voici comment l’aider en quelques points :

  • Etre présent mais le laisser en paix, silence, ou peu de bruit, pas trop de lumière voire le noir complet.
  • L’aider dans ce qu’il ne peut faire : conduire, courses alimentaires…
  • Bref, l’accompagner surtout ne pas stresser, la migraine vient parfois du stress sous risque d’aggraver la maladie……
  • Faire baisser le niveau de douleur et de stress du malade en le massant,  lui apportant chaleur humaine et sourire.

 

Voilà, je continuerai à alimenter cet article un jour sans migraine, écrire ça avec une migraine est comme gravir l’Everest : j’ai eu un mal d’enfer à le faire.

Je prends avec plaisir les conseils d’autres migraineux…. C’est la malade qui parle.

Bonne journée à tous

Marie

 

 

 

Santé : migraine, pourquoi certains aliments nous donnent mal à la tête

Peut être une piste pour nous les migraineux…

Une nouvelle étude suggère que les migraines qui touchent environ 7 millions de Français seraient dues à des bactéries buccales.

La symbiose entre l’homme et les bactéries qui l’habitent est essentielle pour la vie, mais elle pourrait avoir dans certains cas une contrepartie douloureuse. Une étude, publiée dans la revue mSystems de l’American Society for Microbiology, a découvert que les personnes aux prises avec des migraines possédaient des taux d’une bactérie buccale plus élevés que les personnes qui étaient non migraineuses. Ces bactéries en question ont la particularité de réduire les nitrates, c’est-à-dire les transformer, en nitrites et en oxyde nitriques, des éléments essentiels pour le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. Une action que le corps humain ne peut faire sans ces bactéries. Les nitrates sont présentes dans les viandes transformées, la charcuterie, ou encore les légumes verts, mais aussi dans des médicaments pour le cœur.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs de la San Diego School of Medicine aux Etats-Unis ont effectué des prélèvements buccaux chez des personnes migraineuses et chez d’autres non-migraineuses qui ont aussi rempli un carnet alimentaire et la fréquence de leurs maux de tête. Résultats, les bactéries étaient présentes de manière beaucoup plus significative chez les personnes migraineuses que chez les non-migraineux. « Cela pourrait s’expliquer par le fait que, lors d’une prise alimentaire ou médicamenteuse d’un élément riche en nitrates, ces bactéries présentes dans la bouche dégradent massivement le nitrate, déclenchant ainsi les crises migraineuses », explique le Dr Embriette Hyde, chercheuse et coauteure de l’étude.

Si cette étude apporte des éléments intéressants, le processus exact d’opération de ces bactéries réductrices du nitrate, du nitrite et de l’oxyde nitrique dans l’apparition de crises de migraine reste incertain. « Alors que le lien entre les migraines et les nitrates est connu depuis longtemps, les chercheurs ne sont pas encore certains de la nature du lien. Nous savons que tout dépend de la formation d’oxyde nitrique, mais le mécanisme chimique exact n’a pas encore été établi », conclut Embriette Hyde.

Source : Pourquoi Docteur.

autre article sur les migraines

Un remède naturel contre les migraines

 

 

 

 

SANTÉ : Le SODA au GINGEMBRE, un REMÈDE NATUREL qui SOULAGE les MIGRAINES

Selon l’OMS, plus de 848 millions de personnes souffrent de migraines dans le monde. Si vous avez cette maladie, vous pouvez sentir la douleur sur un côté ou les deux côtés de la tête parfois, et la douleur ne fera qu’empirer avec l’activité physique. Certaines personnes ont même des vomissements lorsque les migraines sont graves.

 

Normalement, les migraines sont provoquées par certains facteurs, dont les suivants: la fatigue, le stress, les changements hormonaux ou certains aliments comme le chocolat et les arachides. Si vous êtes intéressé par trouver des moyens naturels pour prévenir les migraines au lieu d’utiliser des médicaments, alors essayez cette recette maison de soda au gingembre et voyez l’effet.

 

Recette maison de soda au gingembre pour soulager les migraines

 

Vous devez préparer:

  • 4 tasses d’eau
  • 1 tasse de gingembre pelé et râpé
  • 1 cuillère à café de miel brut
  • Eau gazeuse
  • Jus de 2 citrons verts

 

Mettez l’eau dans une casserole et faites bouillir sur le gaz.

 

Ajoutez le gingembre une fois que l’eau commence à bouillir.

 

Baissez le feu et laissez mijoter l’eau de gingembre pendant 5 minutes.

 

Filtrez avec une passoire de cuisine.

 

Mélangez l’eau gazeuse avec l’eau de gingembre puis ajoutez le jus de citron et le miel au goût.

 

Les bienfaits pour la santé de cette super boisson

 

« Le thé de gingembre est censé être efficace pendant les crises de migraine. Il fonctionne comme un agent anti-inflammatoire. Le gingembre bloque les prostaglandines, les messagers chimiques qui provoquent un léger gonflement dans le cerveau ».

Expliqué par le Dr Mehmet Oz

 

Le soda au gingembre: traite l’inflammation chronique, la douleur et la migraine

Des études ont montré que le gingembre a le pouvoir de réduire la douleur musculaire, les maux de dos et la migraine en raison de ses propriétés anti-inflammatoires.

Le gingembre peut également être utilisé ainsi pour soulager les symptômes de la migraine:

– Écrasez juste du gingembre frais et faites-le bouillir avec de l’eau, buvez cette boisson chaude et vous constaterez une bonne réduction de la douleur causée par la migraine.

– Vous pouvez également inhaler les vapeurs de l’eau de gingembre en ébullition et cela vous apportera un soulagement des maux de tête.

– Faites une pâte en mélangeant de la poudre de gingembre sec avec un peu d’eau tiède, puis appliquez la pâte sur votre front.

Sources:
thehealthsite.com
veganamericanprincess.com

Source : SANTÉ : Le SODA au GINGEMBRE, un REMÈDE NATUREL qui SOULAGE les MIGRAINES

Migraine aie aie

Bonjour,

Ce matin réveil en fanfare, aie une migraine… je suis donc allée sur la toile chercher comment soulager la douleur et j’ai trouvé un site super bien fait et complet, voici le lien, dites moi ce que vous en pensez.

J’ai une fois de plus cherché une solution au naturel, respect de la nature oblige.

Remèdes naturels contre les migraines

 

le remède universel : ah là là celui qui l’inventera sera millionnaire

remède

Migraine encore…. je me croyais délivrée au moins pour un temps, mais rebelote ce matin… mon vécu de ce jour et quelques unes de mes solutions

Ce matin j’ouvre les yeux, ciel !! il est tard, minette ne m’a même pas réveillée vers 7 ou 8 heures pour réclamer ces croquettes.
Il est 9 h 38…. je me lève et ohh la mauvaise surprise dans mon champ lumineux je vois des scintillements : C’est un début de migraine avec aura…. je peste en allant chercher le médicament qui m’évitera de me cogner la tête contre les murs.
Entretemps je nourris ma copine, elle est sage, elle sait déjà que je vais pas bien, elle m’a laissé dormir.
Comme migraine il y a je me recouche après une prise de Lamaline, je déteste ces substances mais bon il faut couper la douleur avant qu’elle ne devienne incontrôlable.
Je fouille dans mes huiles essentielles, hélas je n’ai pas l’huile essentielle de menthe qui m’aurait bien soulagée.

Je me rallonge donc, dans le noir, et apaisée par la présence de ma douce amie la chatte je me rendors. Je vais me relever vers 11 h 30, j’ai le pain à aller acheter.

Je traîne la fatigue venant de la crise de migraine, je marche lentement, je profite pour méditer en marchant. Les jambes sont coupées le souffle est court.

A mon retour chez moi, je vais un peu me reposer, l’estomac est une fois de plus en berne, je dois attendre pour qu’il accepte une nourriture quelconque.

Je vais me faire un plat riche en couleurs, un plat qui va me faire envie, car bien que je manque d’appétit il faut que je mange, sinon je serai affaiblie et ça augmentera la fatigue de la maladie.

Alors, le pourquoi de cette migraine, là je ne sais pas…. un fromage trop fort hier soir, le changement de temps..avoir respiré il a deux jour pas mal de fumée de clope (grrrrrrr j’avais beau jouer à cache cache avec ce poison le vent le ramenait vers moi) plus une communication téléphonique contrariante…

Je me baffe en me disant que je devrais faire un journal de mes migraines, l’important présentement est de me soigner, alors repos.

Je n’ai pas trouvé le remède miracle contre les migraines…

A un moment un ostéopathe avait réussi à diminuer leur fréquence.

Pour calmer la crise, je m’allonge dans la pénombre, si la crise est moins dure je vais nager, le fait de faire une activité physique en endurance et allongée, de plus la tête dans l’eau fraîche apaise et soulage.

Mon petit gris gris à moi est un collier d’ambre, je le porte autour du cou, alors, oui j’ai des crises de migraine encore mais les maux de tête sont moins violents.

Mais si la douleur commence à devenir piquante, je prends alors un anti douleur, de la lamaline, j’ai eu un conseil d’algologue, de prendre dès que possible le produit, ainsi la douleur ne va pas augmenter.

Si la crise perdure, il faut changer d’anti algique, sinon le corps s’habitue aux molécules et ne réagit plus.