Santé : les bienfaits de l’eau de mer.

L’été, les vacances, les plages et les bains de mer…. oui j’adore et je me sens en pleine forme alors pourquoi voici des éléments de réponse….  alors n’hésitons plus et Plouf !!!!

Voici un extrait de « Thérapeutes magazine »

Les bienfaits de l’eau de mer, ce médicament naturel

Si vous profitez de vos vacances pour aller à la plage, vous ne vous doutez peut-être pas que l’eau de la mer a un effet bien plus que divertissant. L’eau de mer présente de nombreux avantages pour la santé et le bien-être si bien que la liste de ses bienfaits est infinie. La seule chose qu’elle ne fait pas, c’est hydrater la peau. Dans tous les cas, en lisant cet article, la mer vous paraîtra encore plus belle ou beau lorsque vous y retournerez.

Les bienfaits de l’eau de mer

L’eau de mer nettoie votre peau

Les sels minéraux s’associent au soleil pour régénérer votre peau. Par conséquent, les ulcères, le lupus, l’acné et le psoriasis sont quelques-unes des maladies qui peuvent être facilement guéries avec de l’eau de mer. Le magnésium dans l’eau de mer peut aussi aider à hydrater et à améliorer l’apparence de votre peau. Selon une étude parue dans l’édition de février 2005 du « International Journal of Dermatology », se baigner dans une solution de sel de la Mer Morte riche en magnésium aide à favoriser l’hydratation de la peau. Les personnes ayant la peau sèche atopique, ou la sécheresse à la surface de la peau, ont submergé un avant-bras pendant 15 minutes dans une solution de bain contenant 5 % de sel de la mer Morte et l’autre avant-bras dans de l’eau du robinet ordinaire. Les chercheurs ont découvert que la solution saline améliorait l’hydratation de la peau et réduisait significativement les symptômes d’inflammation de la peau tels que la rougeur et la rugosité par rapport à l’eau du robinet. Les bienfaits cutanés observés ont été attribués à la forte teneur en magnésium du sel de la mer Morte.

Immunité

L’eau de mer contient des éléments vitaux, des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments, des acides aminés et des micro-organismes vivants qui peuvent produire des effets antibiotiques et antibactériens pour aider à promouvoir un système immunitaire sain. Apparemment, les composants de l’eau de mer, semblables au plasma sanguin humain, sont facilement absorbés et utilisés par votre corps pendant que vous nagez.

Selon la naturopathe Connie Hernandez, l’inhalation d’une brume de mer remplie d’ions chargés négativement, ou de molécules qui se fixent à vos poumons, stimule également votre système immunitaire. En outre, les partisans affirment que nager dans l’eau de mer ouvre les pores de la peau pour permettre l’absorption des minéraux marins et l’expulsion des toxines pathogènes de l’organisme.

 

Je rajouterai à cet article un aspect physique et si évident:

 

Lors d’un bain, on nage, on flotte, on saute des vagues, on rit on joue, bref on se détend ce qui n’a pas de prix. On profite de la vue de la nature, des oiseaux, des poissons… l »évasion en fait !

 

Alors à quand le prochain bain ?

Insolite : Un navigateur allemand retrouvé momifié dans son bateau

J’aime la mer et les bateaux, mais comme toute Bretonne qui se respecte nous savons qu’elle est dangereuse, alors brrr ce fait divers me donne froid dans le dos mais confirme que l’océan dicte sa loi et impose à l’être humain de connaître ses limites face à lui, sous peine de sanction !

 

Le corps momifié de Manfred Fritz Bajorat a été retrouvé, ce week-end, par deux pêcheurs au large des Philippines. Cet Allemand âgé de 59 ans n’avait plus donné signe de vie depuis un an.

Navigateur allemand

On peine à imaginer la stupeur des deux pêcheurs à l’origine de la macabre découverte. Manfred Fritz Bajorat, navigateur d’origine allemande de 59 ans, a en effet été localisé, sans vie, ce week-end… Cet amoureux de la mer avait disparu depuis un an. L’homme a finalement été trouvé momifié, dans son yacht abandonné, au large des Philippines, comme le rapporte le MailOnline, photos à l’appui. Attention, âmes sensibles s’abstenir.

Silence radio depuis un an

Manfred Fritz Bajorat a été retrouvé attablé dans la cabine de son bâtiment qui prenait l’eau. L’air sec, les hautes températures et l’atmosphère chargée en sel expliqueraient la bonne conservation du corps, selon le quotidien britannique. Autour de lui se trouvait des albums photos, des habits et de la nourriture.

Les photographies devraient constituer une manne d’informations précieuses pour les enquêteurs afin de tenter de retracer l’obscur parcours de Manfred. Car l’homme semblait attaché à la solitude : un ami du navigateur a récemment confié au journal allemand Bild lui avoir parlé pour la dernière fois il y a un an, via Facebook, pour son anniversaire.

Enquête en cours

La dépouille se trouvait non loin d’une station radio, ce qui laisserait penser que le navigateur a pu chercher à contacter le monde extérieur avant de décéder. Le Dr Mark Benecke, biologiste et  spécialiste de l’entomologie médico-légale outre-Rhin, précise que « la façon dont il (Manfred) est assis tend à montrer que la mort a été soudaine, comme peut l’être une crise cardiaque ». Mais, pour l’heure, seules les hypothèses sont de mises. Les forces de l’ordre s’attèlent désormais à reconstituer son itinéraire et une autopsie sera pratiquée afin de mettre à jour, peut-être, quelques certitudes.

 

Dans la grand’hune (Anatole Le Braz)

Je suis bretonne ce poème je le vis en le lisant.

Dans la grand’hune

La mer m’a versé son breuvage,
Son lait, salé d’un sel amer ;
Et j’ai grandi comme un sauvage
Sur le sein libre de la mer.

La mer de ses rudes caresses
A pétri mon cœur et ma chair ;
Ce sont de farouches tendresses
Que les tendresses de la mer.

La mer m’a chanté l’aventure,
L’espace, la vie au grand air.
Je suis un goéland de mâture,
Un goéland, fils de la mer !

Et si, dans ma chambre bretonne,
Un souffle passe, large et fier,
C’est qu’en moi gémit, hurle et tonne
L’âme innombrable de la mer.

(Anatole Le Braz)

 

Source : Dans la grand’hune (Anatole Le Braz)