A Hiroshima, John Kerry, « profondément ému », réclame un « monde sans armes nucléaires »

C’est une « journée historique » qu’a vécue Hiroshima lundi 11 avril. Le ministre japonais des affaires étrangères, Fumio Kishida, natif de la ville ayant subi le premier bombardement atomique de l’histoire, pouvait afficher sa satisfaction. Pour la première fois depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, un secrétaire d’Etat américain, John Kerry en l’occurrence, a rendu hommage aux quelque 140 000 victimes directes ou indirectes de la bombe A. Jamais un responsable américain d’un tel niveau de responsabilité n’avait accompli ce geste.

Poursuivre la lecture de « A Hiroshima, John Kerry, « profondément ému », réclame un « monde sans armes nucléaires » »

%d blogueurs aiment cette page :