Récapitulatif Santé : le naturel a tout bon ….grippe, bobos divers, huiles essentielles et autres remèdes…liens vers mes divers articles.

Les huiles essentielles sont très efficaces, voici les articles qui peuvent vous guider afin de vous soigner grâce à elles :

En cette période des fêtes plus précisément, mais aussi tout au long de l’année :

Les huiles essentielles et la digestion

Foie : Les 3 huiles essentielles pour votre foie.

Pour la circulation, l’été les femmes en sont souvent les victimes :

Santé : les jambes lourdes…. avec les chaleurs de ces jours… aie aie

 

Pour aider dans la pratique d’un sport :

Huiles essentielles,homéopathie = Bobos sportifs.KO..

L’hiver en période de grippes et coups de froid :

huiles de massage maison contre les rhumes et autres joyeusetés de l’hiver

La mauvaise saison est là : pensez aux traitements naturels : huiles essentielles,

homéopathie, plantes

Comment se débarrasser du rhume ?

Contre coup de froid et grippe un remède maison facile

Petit guide pour se faire une trousse des huiles essentielles les plus utiles :

Les huiles essentielles indispensables dans votre pharmacie

Conservation et durée des huiles essentielles

 

Grippe : le retour

L’épidémie de grippe qui semblait pourtant avoir ralenti, est repartie de plus belle depuis deux semaines en France métropolitaine. Cette reprise serait due à la vague de froid combinée à la fin des vacances scolaires, selon l’Institut de veille sanitaire.

SOS Médecins relève dans un communiqué de presse que « depuis quinze jours-trois semaines », il y a « une recrudescence marquée du nombre de cas de grippe dans toutes les régions françaises, comme si une seconde épidémie s’installait« . Lors de la première phase de l’épidémie, le profil des patients atteints était « plutôt classique, avec peu de complications respiratoires« , le nombre d’enfants de moins de 10 ans touchés « est nettement plus important que d’habitude » depuis le début de la seconde phase.

« Les symptômes cliniques sont marqués par des fièvres très élevées, de nombreux malaises vagaux et une durée des symptômes qui s’étale souvent pendant huit jours » ajoute SOS Médecins, précisant que « les signes respiratoires et les complications bactériennes sont aussi souvent présents« .

Dans son bulletin hebdomadaire, l’Institut de veille sanitaire (InVS) note pour sa part « une reprise » de l’activité dans la majorité des régions « possiblement liée à la vague de froid, combinée à la fin des vacances scolaires » (de février). L’InVS rappelle toutefois que l’épidémie reste « majoritairement liée aux virus de type B et sans signe apparent de gravité« .

Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm qui ne prend en compte que les grippes avec fièvre supérieure à 39 degrés, 1,4 million de personnes ont consulté un médecin pour des syndromes grippaux en sept semaines d’épidémie, dont 277.000 nouveaux cas la semaine dernière, contre 241.000 la semaine précédente.

Les régions les plus touchées étaient la Champagne-Ardenne (853 cas pour 100.000 habitants), le Nord-Pas-de-Calais (814 cas) et la Haute-Normandie (728).

L’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé (Irsan), qui se base sur des données fournies en temps réel par SOS Médecins, évalue pour sa part, à partir de critères plus larges, le nombre d’individus touchés par la grippe à 2,1 millions à la date du 14 mars.

Voici le lien vers l’article sos coups de froid  :

Huiles essentielles : allergie, coup de froid, syndrome grippal…et leurs complications : nez qui coule, éternuements, nez bouché, mal de gorge…

Gare à la Grippe, l’épidémie arrive en France

L’épidémie de grippe est en pleine expansion. Toutes les régions de France métropolitaine, moins la Corse, sont touchées, avec une hausse des hospitalisations.

Grippe : l'épidémie touche toute la FranceISOPIX/SIPA

Cette fois, ça y est. Après avoir démarré doucement, et surtout plus tardivement que d’habitude, l’épidémie de grippe s’est installée dans tous l’Hexagone (mais pas en Corse), d’après le dernier bilan de l’InVS. La semaine dernière, dix régions étaient touchées, les autres étant en phase «pré épidémique ».

 

 

A l’hôpital, le nombre de consultations évolue peu par rapport au dernier bilan. 2148 personnes ont consulté pour syndrome grippal. Toutefois, elles sont plus nombreuses à avoir été hospitalisées. Avec 165 malades dans ce cas, les hospitalisations sont en hausse, passant de 5 % à 8 %.

Quant aux consultations pour syndrome grippal, hors hôpital, elles sont en nette progression. Leur taux d’incidence s’élève désormais à 297 pour 100 000 habitants, contre 246 pour 100 000, il y a sept jours.

Les syndromes grippaux constituent par ailleurs une part de plus en plus importante des consultations de SOS Médecins, puisque 12 % d’entre elles y sont consacrées, contre 9 % lors du dernier bilan.

Virus de type B

Bonne nouvelle néanmoins : parmi les personnes admises en réanimation, le nombre de cas graves est trois fois moins important que lors des deux saisons précédentes.

Au total, ce sont 89 cas graves de grippe, en majorité de type A, qui ont été rapportés, dont onze sont ensuite décédés. La majorité de ces cas graves étaient des personnes à risque, et seule une minorité (23 %) était vaccinée.

Pour tous les autres malades, la grande majorité des virus détectée était de type B (65 % des cas de consultations en ville et 54 % en hôpital).

La campagne de vaccination a néanmoins été étendue jusqu’au 29 février. Elle est recommandée et gratuite pour toutes les personnes à risque : les individus âgés de 65 ans et plus, obèses ou atteints de  maladies chroniques, et les femmes enceintes.

Pour passer à coté de la grippe pensez aux huiles essentielles et plantes, lien vers mon article :

Grippe, refroidissement, allergie, huiles essentielles

 

Attention au virus Zika !

De nouveaux cas du virus Zika ont été signalés en Europe. D’après les autorités des pays touchés, il s’agit de personnes revenues de voyages en Amérique du Sud.

La menace zika se répand hors du continent américain, pour toucher l’Europe de plein fouet. Après l’Espagne, c’est au Royaume-Uni que de nouveaux cas ont été détectés, mais aussi en Suisse. Ces malades n’ont toutefois pas été infectés sur le territoire européen, mais lors d’un séjour à l’étranger.

Public Health England, le ministère de la santé britannique, a précisé que trois de ses citoyens étaient touchés par la maladie depuis le 18 janvier.

Celle-ci sévit actuellement en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Les trois malades concernés avaient justement voyagé dans ces régions, l’un en Colombie, l’autre au Suriname et le dernier en Guyane. A la télévision nationale suisse, on mentionne également quatre cas bénins, là aussi chez des individus qui rentraient de vacances en Amérique Latine.

 

Symptômes de grippe

Si aucun cas n’a pour le moment été détecté en France métropolitaine, les Antilles Françaises connaissent un nombre croissant de malades, et il n’est donc pas improbable que de nouveaux cas soient donc détectés dans les jours qui viennent.

Transmise uniquement par les moustiques Aedes aegypti et Aedes albopictus, la maladie est asymptomatique dans une grande majorité de cas, mais peut aussi apparaitre sous la forme de forts symptômes grippaux, et d’éruption cutanées, douze jours après une piqûre.

Il y aurait également un lien entre le virus et de graves malformations du foetus, dont des cas de microcéphalie (boîte crânienne anormalement petite), qui sont en augmentation dans les pays les plus affectés.

 

Pas d’inquiétudes

Comme le rappellent les autorités britanniques, il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’une propagation en Grande-Bretagne, puisque les trois malades ne sont pas contagieux. Les futures mères doivent cependant éviter de se rendre dans ces régions.

C’est aussi la recommandation en vigueur en Suisse, où tout voyage non essentiel dans les régions affectées (1) est à éviter pour les femmes qui souhaitent tomber enceinte ou qui le sont déjà.

Il n’existe à ce jour pas de traitement curatif, ni de vaccin contre cette maladie, seulement des traitements des symptômes.

(1) La Barbade ; la Bolivie ; l’Équateur ; la Guadeloupe ; Saint-Martin et Guyana ; le Cap-Vert ; les îles Samoa ; le Brésil ; la Colombie ; le Salvador ; la Guyane française ; le Guatemala; Haïti ; le Honduras ; la Martinique ; le Mexique ; le Panama ; le Paraguay ; Porto Rico ; le Suriname ; le Venezuela

Pour lutter contre la grippe faites l’amour

Non ce n’est pas une blague !!! lisez

Avoir une activité sexuelle régulière boosterait les défenses immunitaires et permettrait d’éviter la grippe selon des chercheurs de l’université américaine de Wilkes.

Pour éviter de prendre froid, le plus simple est encore de s’envoyer en l’air. C’est en tout cas ce qu’indiquent les résultats d’une récente étude menée par l’Université américaine de Wilkes, en Pennsylvanie. Dirigées par le docteur Carl Charnetski sur 111 étudiants du campus, les recherches ont démontré que les cobayes sexuellement actifs étaient mieux prémunis que les autres contre la grippe et le rhume.

Les étudiants faisant l’amour plusieurs fois par semaine avaient en effet de meilleures défenses immunitaires que les autres. Leur salive affichait des quantités supérieures en immunoglobuline A, l’un des principaux anticorps de l’organisme pour lutter contre les refroidissements.

En cause ? L’ocytocine libérée lors des rapports sexuels. Cette hormone, qui favorise un sommeil plus profond, améliore la circulation sanguine et permet au corps  une meilleure régénération pendant la nuit stimulerait ainsi le système immunitaire. Ainsi, deux rapports par semaine, ou plus, permettraient de réduire jusqu’à 60% le risque d’être malade.

Déjà en 1997, une étude de la Queens University de Belfast avait démontré les effets bénéfiques de l’activité sexuelle sur la santé. Réduction du risque d’accident cardio-vasculaire, meilleure résistance à la douleur, lutte contre la dépression et désormais prévention contre la grippe et le rhume, il semblerait que le sexe soit le remède naturel à  bien des maux.

Rédaction : Manon Laplace