Bois illégal : Greenpeace demande une enquête sur Modern Express

…… suite encore du périple…..

Modern Express est le navire qui transportait une cargaison controversée de bois destinée apparemment au marché français. Ce navire a été récemment remorqué loin de la côte française pour entrer en sécurité dans le port de Bilbao en Espagne

Une controverse concerne l’origine et la légalité du bois transporté.  Les autorités gabonaises auraient enquêté sur l’affaire et demandé à Interpol d’ouvrir une enquête internationale. Greenpeace a demandé également au gouvernement gabonais de lancer une enquête et de donner aux autorités espagnoles et françaises un accès complet à tous les documents.

L’exploitation forestière illégale est un problème répandu dans la région du Bassin du Congo, un secteur forestier « en proie à la corruption généralisée, un manque de transparence et un manque de contrôle et d’application de la loi sur le terrain », indique Greenpeace, qui note que des quantités importantes de bois illégal sont toujours exportées vers les marchés internationaux.

Or le règlement sur le bois de l’Union européenne (RBUE) interdit la mise sur le marché européen de tout bois illégal ou produits dérivés, exigeant que « les opérateurs fassent preuve de diligence raisonnée pour prévenir la contamination de leur chaîne d’approvisionnement », souligne le communiqué. Greenpeace fait observer que la France et l’Espagne sont à la traine pour la mise en application de cette loi, et les autorités n’ont jusqu’alors pas réussi à procéder à des contrôles suffisants et efficaces.

Greenpeace exhorte les deux pays «  à prendre des mesures immédiates, saisir le bois et déterminer si les opérateurs concernés ont agi en conformité avec leurs obligations au titre du RBUE. Dans le cas de non-conformité avec le Règlement sur le bois, des sanctions devraient être imposées ».

L’Ong demande également au gouvernement gabonais de lancer immédiatement une enquête et de donner aux autorités espagnoles et françaises un accès complet à tous les documents nécessaires pour enquêter sur cette affaire.

 

Noël Ndong

Les pesticides qu’est ce que c’est ?

Qu’est-ce qu’un pesticide ?

Les pesticides sont un nom générique donné à ces substances chimiques, que l’on peut classer en trois familles principales : ceux destinés à éliminer les champignons (fongicides), les insectes (insecticides) et les mauvaises herbes (herbicides). Ils ont pour point commun la lutte contre des organismes vivants considérés comme nuisibles pour les cultures, voire pour l’homme.

Les pesticides, parfois appelés produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques ou produits de protection des plantes, sont utilisés en agriculture, au jardin ou encore dans les collectivités territoriales pour se débarrasser d’insectes « ravageurs » (il s’agit alors des insecticides), dont les néonicotinoïdes qui sont particulièrement nocifs pour les abeilles, de maladies causées par des champignons (les fongicides) et/ou d’herbes concurrentes (les herbicides).

Une France accro aux pesticides

Quelques chiffres pour preuves : En France, plus de 90% des pesticides ont un usage agricole. En moyenne, 75 000 tonnes de pesticides sont produites tous les ans en France, et 65 000 sont utilisées, ce qui représente 1/3 des tonnages consommés en Europe. La production de pesticides en France a permis aux industriels du secteur d’atteindre un chiffre d’affaire de deux milliards d’euro en 2011 … ce qui fait de la France le 1er marché européen ! Et le 3ème usager de pesticides dans le monde.

Depuis le début des années 1990, le niveau de production de ces produits reste à peu près le même alors que les pesticides actuels sont beaucoup plus puissants et donc s’utilisent à plus faible dose. Auparavant, on se servait d’environ 1 kg/ha alors que maintenant, il suffit de 100 g/ha, mais la France reste complètement dépendante de ces produits …

Des acteurs industriels influents

Bayer, leader sur le marché français des pesticides, BASF, Syngenta, Monsanto … Tous sont des acteurs très influents dans le secteur des produits phytosanitaires et contribuent à accroître la dépendance française aux pesticides. Pesticides qui, pour certains, en plus d’être une menace pour l’environnement et la santé, sont particulièrement nocifs pour les pollinisateurs. Tous sont représentés par l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP), lobby de l’industrie des pesticides en France. Le rôle premier de l’UIPP est la mise sur le marché des produits phytosanitaires et la définition de leur utilisation. L’UIPP représente aujourd’hui 19 entreprises adhérentes, représentant elles-mêmes 96% du marché.

Greenpeace

lien vers le site de Greenpeace