Insolites : détournements d’objets…. à voir

  • Le tube de PVC

Comment détourner de leur fonction initiale des tubes en PVC, de plusieurs diamètres et de longueurs différentes ? Facile, en ce qui concerne le bureau d’architecture néerlandais Hoogte Twee, basé à Arnhem.

Appréhender ce matériel, le PVC, afin de créer un habitat d’un agencement  atypique par son relief, sa transparence, et sa texture inhabituelle, c’est le défit que c’est lancé Hoogte Twee Architecten.

Regardez la réalisation de ce projet de recherche, un bloc de construction fait d’un empilage de tuyaux creux en plastique légers, la B(h)uis.

TUBE.jpg
Ingénieux cet habitat, Non ?
  • La caisse en bois dans la galerie de vin d’Albert Reichmuth

Décoration éco, saine, esthétique, en bois pour cette Galerie du vin d’Albert Reichmuth, réalisée par le bureau d’architecture OOS. Celle-ci se situe 62 Feldstrasse, en plein coeur de Zurich, en Suisse. Cet espace est un lieu de vente, de dégustation et de formation.

Galerie-du-vin-dAlbert-Reichmuth-460x306

Son intérieur est réalisé avec plus de 1500 caisses de vin. Astucieusement placées du sol au plafond, ces caisses en pin permettent le stockage des bouteilles, en même temps, les interstices sont dédiés à la présentation des bouteilles. Des bancs ont été intégrés à l’ensemble afin de faciliter la discussion lors des dégustations.

galerie du vin d'Albert ReichmuthN’est-ce pas, une excellente façon de créer une atmosphère contemporaine, originale pour ce lieu de rencontre des passionnés ou des amateurs de vin de qualité ?

  • le verre : les Igloos de verre en laponie finlandaise

Igloo-Finlande-460x305

 

Une façon d’admirer les aurores boréales à l’intérieur d’un igloo de verre, c’est ce que vous propose l’Igloo Village Kakslauttanen, dans la région de Saariselkä Fell, 35 kms d’Ivalo aéroport, en Laponie finlandaise.

Aurore qui signifie « Lumière qui précède le lever du soleil », mythologie romaine donnée à la déesse de l’aube.
Doté d’un verre thermique, d’une technologie moderne qui empêche le verre de devenir opaque par le givre voire même lorsque la température est en dessous de -30°C.

Igloo en Laponie finlandaise

Ce verre permet, aussi, une température constante tout au long de la nuit, pour votre confort. Cet igloo transparent comprend un lit double ou 2 lits simples, un coin rangement et un coin toilette. Vous pourrez contempler, alors, dans une condition privilégiée, le phénomène lumineux d’une grande diversité de couleurs.

Le côté négatif étant le prix élevé de la nuit, donc pas question de dormir avant d’avoir vu le spectacle. Dans ce cas, prendre avec soi, un livre sur les légendes populaires au sujet des aurores boréales qui vous permettra d’attendre que le ciel s’illumine.

  • le bois pour un arbre à chats fort décoratif

arbre chat.jpg

 

Pour nos amis les chats, voici une maison arbre à chat en cèdre véritable avec quatre plates formes où votre chat  ou vos chats pourront se prélasser. Les feuilles sont en soie synthétique et les tapis en peluche. Le Tree House Skyscrapert s’intègre parfaitement dans une pièce de vie et s’harmonisera facilement avec votre décoration.

Lieu de jeux, d’escalade, d’observation et d’exploration pour nos chats, c’est un produit américain, Big Apple Pet Supply.

Vous pouvez aussi le créer, vous-même, avec une branche trouvée dans les bois et laisser votre imagination vous guider. C’est une excellente idée de bricolage, de plus vous pourrez en construire un bien adapté à votre animal de compagnie et à votre intérieur, pour le prix du bois !

  • Dormir dans un caisson de survie à Amsterdam !

capsule-hotel-flottant.jpg

 

C’est l’idée d’un architecte qui utilise des matériaux de récupération et  donne  une libre improvisation à de nouvelles créations. Dans ce cas, il a utilisé des caissons de survie, de 4, 25m de diamètre, trouvés sur une plateforme pétrolière off-shore pour réaliser deux capsules d’hôtel.

Elles sont amarrées sur les bords du canal de la Haye à Amsterdam.

intérieur-capsule-hôtel.jpg

La décoration intérieur est spartiate. Vous y trouverez un karaoké, des toilettes chimiques, une mini bibliothèque de guides touristiques, un espace de stockage revisité en armoire, et le must, le net d’un vieux pêcheur et sa couverture en peau de mouton en guise de lit.

Si vous voulez vivre quelques heures à la James Bond dans « l’espion qui m’aimait 1977 » dans l’authenticité d’un caisson de survie en oubliant certainement le côté confort et glamour, ceci est pour vous.

Différentes caspules existent dans d’autres pays comme au Japon et plus récemment des capsules dans les aéroports.

  • dormir dans un hôtel de sel en Bolivie

hotel sel bolivie.jpg

Si vous décidez un jour de visiter le plus grand lac salé du monde dont la superficie est d’environ 12 000 km2, à 3660 mètres d’altitude, passez une nuit dans un de ces hôtels atypiques, perdus dans le Salar d’Uyuni en Bolivie et laissez-vous surprendre par leur conception.

Ils sont entièrement construits avec des matériaux locaux c’est-à-dire du sel !
C’est le cas de l’hôtel Cristal Samana, l’hôtel Luna Salada, l’hôtel Palacio de Sal

hôtel de sel, Bolivie

Les murs sont assemblés par des blocs de sel. A l’intérieur, certains meubles sont réalisés en sel : tables, chaises, sommiers et têtes de lit, sculptures,…, même le sol.

Ce doit être surprenant et n’essayez pas de lécher quoi que ce soit pour goûter le sel, c’est interdit. Cela dégraderait l’hôtel, par contre  ne soyez pas surpris que l’on vous propose un bain à remous salé !

Photo 1 : hotelcristalsamana.com
Photo 2 : palaciodesal.com

  • Dormir dans une canette géante

can sleep village

Il existe au Danemark, une ville, entre mer et forêt, réputée pour son festival de music appelé Smukfest qui se tient en août à Lake Skanderborg. L’idée des organisateurs et du distributeur Royal Unibrew : déguster de la bière et dormir dans une canette !

pack-de-six-can-sleep

voici  la Can Sleep, hébergement atypique. Des packs de 6 canettes géantes sont disposés sur le terrain. Chaque Can Sleep, d’une hauteur de 3.75m et de 2.20m de diamètre, offre un espace qui comprend une table et deux chaises avec son minibar au rez-de-chaussée et l’échelle qui dessert une chambre double avec vue sur le ciel par un puits de lumière. Le mobilier est d’Ikea.
Ce concept est personnalisable et exportable pour un futur acquéreur.

can sleep intérieurcan sleep plan

 

Je ne sais pas si je vous ai donné des idées de bricolage, de voyage ou autres, j’ai adoré faire cet article, comme quoi on peut aussi voyager juste par son imagination et sa créativité.

Finlande, Pays-Bas, Suisse… Le revenu universel va-t-il conquérir l’Europe ?

Ce qu’il en est ailleurs

Officiellement attribué aux citoyens finlandais dès 2017, le revenu de base est actuellement en cours de discussion dans différents pays. « We Demain » fait le point sur les dernières avancées de cette solution possible à la crise de nos modèles économiques et sociaux.


Image d'illustration (Crédit : TaxRebate.org.uk/FlickR)

Image d’illustration (Crédit : TaxRebate.org.uk/FlickR)
C’est officiel : la Finlande sera le premier pays européen à distribuer un revenu universel à l’ensemble de ses habitants. Une allocation mensuelle qui sera versée par les pouvoirs publics dès 2017 à tout résidant du pays, de manière inconditionnelle, quels que soient son âge et son revenu.

La démarche d’Helsinki n’est pas une première. Ailleurs dans le monde, certains pays ont déjà expérimenté plusieurs types de revenus de base : la Namibie,l’Alaska, et plus récemment l’Inde et le Brésil.

Le premier à l’avoir mis en place sur l’intégralité de son territoire, c’est l’Alaska. Les premiers essais du 49e État des États-Unis remontent à 1976, avec la création de « l’Alaska Permanent Fund « , un fonds souverain financé grâce aux revenus issus du pétrole. En 2014, chaque habitant de l’État nord-américain a ainsi perçu 1 884 dollars par an, soit environ 1 700 euros.

À terme, quels sont les objectifs d’un tel revenu inconditionnel, théorisé par grand nombre d’auteurs et économistes depuis Thomas More dans L’Utopie et initié par le militant britannique Thomas Paine au XVIIe siècle ? Rien de moins qu’éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités, les injustices sociales et émanciper l’individu.

Plus concrètement, le revenu de base pourrait contribuer à remédier à la crise que traversent nos modèles économiques et sociaux. Il permettait aux salariés d’accepter des postes peu rémunérateurs, en renonçant au passage à toutes prestations sociales. Ce qui, selon ses défenseurs, contribuerait à faire baisser le chômage.

Depuis plusieurs années (lire We Demain numéro 5), l’idée fait son chemin au sein des exécutifs européens. We Demain fait le point sur ses dernières avancées en Finlande, aux Pays-Bas et en Suisse.


En Finlande, 550 euros par mois pour commencer, 800 euros ensuite

Le lancement du revenu universel finlandais est prévu début 2017. Mais le gouvernement a décidé de l’expérimenter avant cela sur un groupe limité de citoyens. Dès janvier 2016, ces derniers vont percevoir 550 euros par mois. La proposition finale sera présentée par le gouvernement en novembre 2016, après avoir analysé les résultats de l’étude et envisagé les réformes de la fiscalité et de la protection sociale à mettre en place.

À terme, l’objectif est de remplacer l’ensemble des allocations versées par l’État par un revenu de base de 800 euros. Défendue par un gouvernement de centre droit, la mise en place de cette mesure serait une première en Europe, dans un pays miné par un taux de chômage de 10 % de la population active et quatre années de récession. « La situation de la Finlande est si grave que nous avons besoin [de courage pour] expérimenter des solutions nouvelles », expliquait en 2014 le premier ministre finlandais, Juha Sipilä.


À Utrecht, 900 euros par mois pour un adulte seul et 1 300 euros pour un foyer

Aux Pays-Bas, une trentaine de municipalités vont mener, dès janvier 2016, des projets pilotes sur le revenu minimum. Tilburg, Wageningen et Groningen sont les villes les plus avancées. Mais c’est Utrecht qui joue le rôle d’éclaireur. Dans cette ville de 300 000 habitants, la quatrième du pays, 300 citoyens participeront à l’expérience.

Comment ? Avec six groupes d’au moins 50 personnes, toutes bénéficiaires du chômage ou des minima sociaux. L’un de ces groupes demeure sous le régime de sécurité sociale actuel et sert comme groupe de comparaison. Sur les cinq autres, un seul recevra un revenu de base, inconditionnel et fixe estimé à 900 euros par mois pour un adulte seul et 1 300 euros pour un foyer. Les trois autres groupes vont expérimenter des règles différentes, non définies à ce jour, tandis qu’un dernier permettra d’étudier le droit en vigueur sur la protection sociale.

« Les gens disent que les bénéficiaires ne vont pas chercher à retrouver un job, nous allons le vérifier », a expliqué la chargée de ce projet, Nienke Horst, au site américain Quartz. Selon elle, ils seront au contraire plus « heureux » et « finiront quand même par trouver un travail ».


En Suisse, 2 300 euros par adulte et 600 euros par enfant, chaque mois

Dans le pays le plus heureux du monde, les citoyens ont créé un comité « d’initiative populaire fédérale pour un revenu de base inconditionnel ». Ses principaux protagonistes, Oswald Sigg, Götz Werner, Daniel Straub et Christian Müller revendiquent depuis avril 2012 l’instauration d’un tel revenu. Selon eux, les Suisses goûteraient à une « existence [plus] digne » tout en disposant de plus de possibilités pour « [participer] à la vie publique ».

Chaque adulte obtiendrait 2 500 Francs suisses (environ 2 300 euros) par mois, chaque enfant 650 (602 euros). Une allocation qui remplacerait, ici aussi, les aides sociales existantes actuellement, dans un pays où 7 % à 8 % des citoyens vivent sous le seuil de pauvreté. Le projet a récolté 125 000 signatures.

Fin septembre, le Conseil national, la chambre basse de l’Assemblée fédérale suisse, a voté une recommandation contre l’initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel. Ses principaux arguments ? Elle ne serait pas finançable et favoriserait, justement, le chômage. Des arguments contre lesquels s’élèvent 49 % des Suisses, selon un récent sondage. Ils se prononceront début 2016 lors d’un référendum.


En France, une étude de faisabilité en cours en Aquitaine

En France, différents collectifs soutiennent l’idée du revenu de base, rassemblés au sein du Mouvement Français pour un Revenu de Base . Mais à ce jour, l’idée n’a pas retenu l’attention du gouvernement, même si certains de ses anciens membres sont pour son instauration, selon différentes modalités. Parmi eux, on compte l’ex-ministre et député PS Arnaud Montebourg, l’ancien ministre des Affaires étrangères et de l’intérieur Dominique de Villepin (UMP), l’ex-présidente du PCD Christine Boutin. Du côté des Verts, des personnalités comme José Bové, Eva Joly, Yves Cochet ou Daniel Cohn-Bendit défendent également l’idée.

Pour l’heure, seul Europe Écologie les Verts a inscrit le « revenu inconditionnel » dans son programme national. Ce dernier entend modifier les règles d’attribution du RSA. En juillet 2015, il est parvenu à faire voter une motion permettant le financement d’une étude de faisabilité lors de la séance plénière du Conseil régional d’Aquitaine.

Selon Rue89, elle permettrait de tester ce revenu de base sur le “croissant de la pauvreté aquitain” allant de la Gironde à la Dordogne et au Lot-et-Garonne. Si cette initiative est une première en France, ses conditions d’attribution, le montant du revenu qui lui serait associé et sa durée n’ont pas encore été précisés.

Les méfaits du tabac en un clin d’oeil

Pour convaincre qu’il est peut être mieux d’avoir un peu de poids en trop ! le lien vers le site est en fin d’article, j’ai testé, c’est impressionnant ! tout le monde est concerné.

Une association finlandaise contre le cancer vient de lancer une campagne anti-tabac très réussie sur le web. Grâce à un site, vous pouvez observer les effets du tabagisme sur votre corps en un clic de souris.

Mauvaise haleine, vieillissement cutané, acné, risque du cancer du poumon et de la gorge accru, problèmes respiratoires, de poids, ongles et dents jaunes, ulcère, infertilité, stress et dépression… Cette liste des méfaits du tabagisme est bien sûr non exhaustive, pourtant elle ne semble pas assez convaincante. Alors une agence finlandaise a eu l’idée de consacrer un site Internet aux effets biologiques du tabac sur le corps humain, pour le compte de l’association « Cancer Society of Finland« .

Cette jolie jeune femme est non-fumeuse. Elle respire la santé. Pourtant, si l’on passe la souris sur son visage, elle devient grise et méconnaissable.

Non, il ne s’agit pas d’une femme zombie toute droite sortie de la série américaine The Walking dead. Il s’agit bien des conséquences physiques de la cigarette. Sur Tobacco.fi, les dangers du tabac sont illustrés de façon réaliste. Grâce à un effet de zoom, ces ravages décortiqués à la loupe. Des explications (disponibles en anglais) sont aussi présentes pour expliquer les différences entre un corps de non-fumeur et celui d’un accro à la cigarette.

Tout le corps est visé et il est bien entendu possible d’observer les ravages du tabac sur le corps d’un homme.

Pour rappel, le tabac est la première cause de mortalité évitable et cause 73 000 décès par an en France. Un cancer sur trois est dû à la cigarette, mais elle provoque aussi de nombreux accidents cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, AVC…) et des problèmes de santé qui touchent la vie quotidienne (troubles de l’érection, mauvaise haleine, troubles de l’humeur, tabagisme passif des proches…)

La diminution de consommation de cigarette n’altèrent pas les dangers du tabac. Les autorités médicales rappellent que la seule solution est d’arrêter de fumer, le plus tôt possible.

Voir le site : Tobaccobody.fi