Huiles essentielles : allergie, coup de froid, syndrome grippal…et leurs complications : nez qui coule, éternuements, nez bouché, mal de gorge…

Ce jour je vais un peu mieux, ma crise d’allergie je l’ai un peu calmée avec des huiles essentielles anti inflammatoires : Thym à Linalol et Ravintsara. J’ai rajouté une dose d’oscillocoscinum. Ce traitement convient pour les rhumes qui sont d’origine virale, pour une grippe débutante ça agit également.

J’ai respiré tout l’après midi de l’essence algérienne, ça m’a bien dégagé le nez.

Demain je vais aller à une pharmacie et me procurer les huiles plus adaptée à mon souci.

Voici une recette contre les éternuements intempestifs qui fatiguent tant :

Versez dans un flacon de 20 ml :

– 50 gouttes d’huile essentielle de camomille matricaire (également appelée camomille allemande) qui est antihistaminique et anti-inflammatoire ;

– 20 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné ou d’huile essentielle de lemongrass qui sont tous deux anti-inflammatoires

– 20 gouttes d’huile essentielle de lavande fine ou d’huile essentielle de camomille romaine pour leurs vertus relaxante, sédative et anti-inflammatoire.

– Complétez le flacon avec de l’huile végétale de macadamia. Naturellement sèche, cette huile est très bien absorbée par la peau. Elle est recommandée aux épidermes fragiles.

Conseil d’utilisation : appliquez 20 gouttes de ce mélange sur la poitrine ou l’avant-bras, et massez 4 à 6 fois par jour. Répétez la recette pendant 2 à 4 jours.

Contre le nez qui coule comme une fontaine :

Versez dans un flacon de 20 ml :

– 38 gouttes d’huile essentielle de camomille matricaire ou camomille allemande qui est antihistaminique et anti-inflammatoire ;

– Complétez le flacon avec de l’huile végétale de macadamia. Cette huile nourrissante est recommandée aux épidermes fragiles et est très bien absorbée par la peau.

Conseil d’utilisation : appliquez une vingtaine de gouttes de ce mélange sur les avant-bras ou la poitrine et massez. Utilisez ce mélange antihistaminique dès l’apparition des pollens et poursuivez pendant 1 ou 2 mois.

Par voie orale, vous pouvez utiliser l’huile essentielle d’eucalytus radiata : 1 goutte sur un sucre, dans du miel ou sur un comprimé neutre 4 fois par jour.

Pour le nez bouché :

Versez dans un flacon de 20 ml :

-30 gouttes d’huile essentielle de camomille matricaire ou de camomille noble

-30 gouttes d’huile essentielle de pin des montagnes

Complétez le flacon avec de l’huile de noyau d’abricot. Cette huile nourrissante est suffisamment fluide pour ne pas luire sur le visage.

Conseil d’utilisation : versez une vingtaine de gouttes de ce mélange au creux de la paume. Appliquez sur les ailes du nez (au niveau des sinus) et sous les narines. Vous pouvez également appliquer quelques gouttes à l’intérieur des poignets et respirer ce mélange, 3 à 4 fois par jour si nécessaire. Mais pas plus de 3 semaines d’affilée.

On peut aussi inhaler de l’huile essentielle de niaouli, sur un mouchoir 4 ou 5 fois par jour, à mon avis cette huile essentielle est vraiment un incontournable des remèdes d’hiver.

Si la douleur s’étend jusqu’à la gorge, allergique ou virale : pensez à faire chauffer de l’eau, ajoutez un jus de citron et du miel d’eucalyptus ou de thym. Vous pouvez aussi prendre de l’huile essentielle de tea trea, 2 gouttes 4 ou 5 fois par jour dans du miel, sur un sucre ou un comprimé neutre ou aussi de la mie de pain.

Bien respecter les précautions d’emploi communes à toutes les huiles essentielles :

– Ne pas utiliser si vous êtes enceinte ou que vous allaitez. Ni si vous avez des antécédents de convulsion.
– Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans (sauf par diffusion atmosphérique)
– Ne pas utiliser sur les muqueuses ou près des yeux.
Si votre nez continue de couler ou que les symptômes réapparaissent dès que vous arrêtez le traitement, consultez un médecin. Si vous ne traitez pas votre rhinite allergique elle risque de s’aggraver en intensité et en durée.

Pour les refroidissement et les états grippaux :

prévention : oscillococinum une dose par semaine.

Si on se sent atteint ou si on a eu des contacts avec une personne atteinte de la grippe, une dose puis une dose 6 heures après, puis prendre une dose par jour.

En complément les huiles essentielles que j’ai mentionnée en haut de cet article.

Article complémentaire sur les plantes médicinales