Injection : conseils du Docteur Rueff pour mieux la tolérer

Suite à une forte demande, je reprends ci dessous le texte d’une lettre d’information que j’ai recu via la liste de diffusion du Docteur Rueff.

N’oubliez jamais que cette lettre est à titre d’information et non une consultation médicale, les injections sont toujours faites en périodes d’expérimentation (stade habituel de l’expérimentation animale ou sur des personnes rémunérées) et personne ne connaît à ce jour les effets secondaires à moyen et long terme.

La lettre reprend bien les produits contre les principaux poisons contenus dans l’injection, mais en ce qui concerne les modifications génétiques c’est plus obscur !

Les injections prendront fin en octobre, de nouveaux médicaments arrivent en Europe à ce moment là ! mon choix est donc d’attendre d’autant plus que j’ai une maladie auto immune à la suite d’un vaccin classique… et un terrain allergique comme le jeune Maxime qui est mort à 22 ans d’un choc anaphylactique.

J’espère que cette lettre pourra vous aider si vous n’avez que la solution de vous faire injecter, tenez moi au courant et courage, la situation actuelle est très dure pour tout le monde, ce chantage est odieux !

Lettre

Vaccination Covid : mes conseils pour mieux la tolérer

Chère amie, cher ami,

Je tiens à remercier ici toutes celles et ceux qui ont fait des commentaires positifs à ma précédente lettre « La fracture vaccinale, un danger pour la démocratie »[1].

Je reste cependant conscient qu’il faudra aider un certain nombre d’entre vous, qui, pour diverses raisons, ne pourront pas ou ne voudront pas attendre pour se faire vacciner.

Il existe des solutions dans divers domaines afin de mieux préparer la vaccination, d’en diminuer les risques d’effets secondaires ou de traiter ces effets au cas où vous en seriez atteint. C’est ce que je vais aborder.

Mais d’abord un petit rappel

J’ai déjà parlé de toutes les mesures que l’on peut individuellement envisager afin de stimuler notre système immunitaire pour faire en sorte de ne pas tomber malade, ou, si l’on tombe malade, de l’être le moins possible.

Je vous renvoie donc à cette lettre publiée en mai 2020[2] où je vous conviais, avec ou sans vaccin, à une prévention nutritionnelle active que nous pouvons tous suivre facilement.

Une alimentation saine, variée et riche en polyphénols (fruits rouges, thé vert…) est vivement recommandée, ainsi qu’une pratique régulière d’un exercice physique de votre choix, afin de booster votre système immunitaire.

Bien entendu, aucune de ces mesures ne donne une « assurance tous risques » et il faut les assortir de toutes les mesures classiques de distanciation et d’hygiène, mais je peux vous assurer que, dans mon entourage informé de ces données, je n’ai pas rencontré de personnes gravement malades.

Mais le vaccin, contrairement à ce que répètent les « pseudo-experts » des chaînes de télévision, n’est pas non plus une « assurance » de ne pas contracter ni transmettre la maladie[3].

D’ailleurs, le ministre de la Santé britannique ne vient-il pas de contracter le varient Delta après une double vaccination ?

Je précise que n’aborderai pas, dans cette lettre, les propositions de prévention ou de traitement par des médicaments seulement disponibles sur ordonnance, qu’il est formellement déconseillé de prendre en automédication.

Si vous envisagez de vous faire vacciner

Il est important de préparer son corps à la vaccination. Essayez de vous détoxiquer en allégeant votre alimentation et en diminuant vos apports de viande et de produits transformés. Commandez les produits que je vais vous conseiller suffisamment tôt avant la date prévue de votre vaccination, car certains peuvent mettre quelques jours à vous parvenir.

Sachant que le vaccin, parce qu’il va vous faire sécréter dans l’organisme cette fameuse protéine Spike, va en quelque sorte « mimer » la maladie, il serait bon de préparer votre système immunitaire à cette situation.

L’homéopathie en prévention

Je vous propose de commencer par les produits homéopathiques qui sont essentiels et que vous trouverez dans les pharmacies que je vous indique en fin de lettre, où il vous faudra les commander à l’avance.

Mon confrère Laurent Hervieux a mis au point un mélange de souches diluées à la 200e dilution korsakovienne[4], qui a évolué en fonction des différents symptômes rencontrés depuis le début de la pandémie.  Il s’agit de phosphorus, bryonia, eupatorium, arsenicum album, justicia, gelsemium, antimonium tartaricum, beryllium, ammonium sulfuricum, et crotalus . Ce mélange est présenté sous forme de tube de granules, et je vous conseille d’en prendre 3 granules le soir, un soir sur deux. Il s’agit de remèdes qui préviennent à la fois les risques de problèmes respiratoires, inflammatoires et d’hypercoagulation, puisque nous savons maintenant que le Covid est aussi une maladie qui provoque des thromboses.

À ce propos, si vous avez le moindre doute sur votre état vasculaire, je vous conseille, un mois avant et trois mois après la vaccination, d’ajouter :

  • matin et soir, 10 gouttes de Cornus Sanguinea (cornouiller) en macérat glycériné, que vous trouverez sur Internet ou dans les herboristeries ;
  • matin et soir, 10 gouttes sur la langue du mélange des « 4 venins », fabriqué par le laboratoire Weleda, que vous pouvez commander dans toute pharmacie. Il s’agit de : Crotalus Horridus D20, Lachesis D12, Naja Tripudians D10 et Vipera Torva D30.

Vous pouvez également faire pratiquer un examen sanguin, les D-dimères[5], afin de pouvoir, par la suite, surveiller l’évolution de votre coagulation. Si vos D-dimères sont augmentés, soyez prudent !

Mais le plus important à ce stade est de commander, en dilution 200K, des « isothérapiques » du vaccin que l’on va vous injecter. Il s’agit de dilution homéopathique du vaccin. Vous en prendrez une dose la veille du vaccin, et une seconde dose 28 jours plus tard ou la veille de la seconde dose.

On peut aussi, comme le font une majorité de médecins homéopathes, proposer en plus :

  • 3 jours avant la vaccination, une dose de SILICEA 9CH ;
  • 2 jours avant la vaccination, une dose de THUYA 9CH ;
  • la veille de la vaccination, une dose de NUX VOMICA 9CH.

Les compléments alimentaires en prévention

Sur le plan nutritionnel, prévoyez au moins 12 semaines avant la vaccination de faire mesurer votre taux plasmatique de vitamine D, et de vous supplémenter s’il est inférieur à 100 nanogrammes/ml de sang, avec, au choix :

Par la suite, n’hésitez pas à surveiller votre taux et à vous supplémenter si besoin, car un bon taux de vitamine D est une protection fondamentale contre toutes les infections virales.

Ensuite, un mois avant la date prévue pour l’injection, et jusqu’à un mois après (au moins), pensez à stimuler vos défenses immunitaires en prenant 1000 milligrammes de vitamine C matin et soir, avec, au choix :

Ajoutez à cela :

  • 1 gélule, matin et soir de QUERCETINE qui a, elle aussi, des propriétés antivirales particulières[6];
  • du magnésium sous forme de bisglycinate, au moins une gélule de 120 milligrammes aux trois repas, que vous trouverez dans tous les laboratoires de compléments alimentaires et en pharmacie.
  • Du zinc également sous forme de bisglycinate, à raison d’une gélule dosée à 15 milligrammes, 2 à 3 fois par jour. Sachez que le zinc exerce des fonctions antivirales importantes.

Je propose souvent deux autres complexes, avec le même « timing » :

  • le premier pour stimuler et préparer votre flore intestinale : 1 gélule le matin d’IMMU-BIOTIQUES ;
  • le deuxième pour stimuler le système immunitaire, il s’agit d’un mélange de champignons spécifiques anti-infectieux, le MYCO-DEFENSES.

Si vous pensez devoir détoxiquer votre organisme, je vous conseille de prendre dans les jours qui précèdent et les quatre semaines qui suivent la vaccination :

  • 1 gélule matin et soir de VITAL DETOX;
  • 1 gélule 2 à 3 fois par jour de N-ACETYL-CYSTEINE;
  • 2 gélules le matin de GLUTATHION-R ou, pour celles et ceux qui ont du mal à avaler les gélules, 2 comprimés perlinguaux, une heure après les 3 repas, de L-GLUTATHION REDUIT SUBLINGUAL. Pour toutes les propriétés du glutathion, je vous renvoie à la  lettre que j’ai publiée en juillet 2021[7].

Si, malgré la mise en place de toutes ou une partie de ces mesures (principalement les isothérapiques, les vitamines C, D, et le zinc) vous avez des effets secondaires suite au vaccin, voici ce que vous pourriez envisager de faire.

Que faire en cas d’effets secondaires ?

Ils sont nombreux et bien décrits[8], souvent bénins, mais parfois graves pouvant conduire au décès, le plus souvent par thrombose ou atteinte cardiaque.

De plus, on peut légitimement penser qu’ils sont probablement sous déclarés, certains d’entre nous ne les ayant pas signalés à leur médecin (ou le médecin n’ayant pas jugé bon de les signaler sur les sites référents[9]).

  • Douleur persistante au point d’injection avec picotements et douleurs dans le bras, parfois prémices de crampe ou de paralysie ;
  • Fièvre, courbatures, frissons, nausées, céphalées et fatigue extrême pendant une durée d’un à cinq jours ;
  • Fatigue prolongée, baisse des capacités cognitives et intellectuelles, perte du goût et/ou de l’odorat parfois pendant plusieurs mois ;
  • Risque de syndrome de Guillain Barré, en particulier avec le vaccin Janssen[10].

La pharmacovigilance sur les vaccins a enregistré en France, au 3 juin 2021 (ANSM) 37 850 effets indésirables, dont : 

  • 11 270 effets indésirables graves, comprenant au moins 820 décès
  • 694 AVC graves
  • 379 pronostics vitaux engagés
  • 209 paralysies de Bell graves[11]
  • 46 syndromes de Guillain Barré

N’oublions pas qu’à ce jour, nous n’avons aucune donnée qui permettrait de prévoir des risques à moyen et à long terme.

Après la vaccination, pour éviter douleur et inflammation au point d’injection, vous pouvez faire un cataplasme d’argile sur la zone, de 2 cm d’épaisseur et de 5 à 10 cm de diamètre, à changer toutes les 2 heures.

Pour parer aux éventuels effets secondaires, continuez à prendre les produits recommandés ci-dessus :

  • la préparation de dilutions homéopathiques en 200K à raison de 3 granules 3 fois par jour pendant 3 jours, puis 3 granules une fois par semaine pendant toute la durée des symptômes ;
  • l’isothérapique du vaccin : 1 dose en 200K rapidement après la vaccination, puis 1 dose en MK 7 jours plus tard, et ensuite 1 dose en XMK 14 jours plus tard ;
  • du glutathion, en doublant voire quadruplant les doses que j’ai mentionnées ci-dessus ;
  • au moindre risque de trouble de la coagulation (sauf si vous prenez un traitement anticoagulant), n’hésitez pas à prendre immédiatement 10 à 15 gouttes de bourgeons de cornouiller et de la préparation des 4 venins que j’ai décrite ci-dessus, avec :
  • SURAMINE D6, 5 granules 3 fois par jour (en cas de problèmes pulmonaires) ;
  • STANNUM METALLICUM 4CH, 5 granules une fois par jour, (également en cas de problèmes pulmonaires) ;
  • KALI PHOSPHORICUM D6, 3 granules 3fois par jour (en cas d’épuisement physique ou psychique).

En cas de grande fatigue, d’intolérance à l’effort et de problèmes pulmonaires, commencez par le GLUTATHION-R jusqu’à 2 grammes par jour et N-ACETYL CYSTEINE  jusqu’à 6 gélules par jour en cas d’essoufflement et de difficultés respiratoires, avec 15 gouttes matin et soir de bourgeons de Cornus Sanguinea  et du complexe 4 venins de Weleda pour limiter les risques d’hypercoagulation et de thrombose.

En cas de fatigue prolongée et/ou de somnolence, de perte du goût et/ou de l’odorat :

  • doublez les doses de zinc et de vitamine C ;
  • SUPER OMEGA 3, 1 à 2 capsules par jour, pour diminuer l’inflammation ;
  • ACIDE ALPHA R-LIPOÏQUE, 1 gélule matin et soir[12] dans le même but ;
  • NADH 2 à 4 gélules par jour[13], pour la fatigue ;
  • ACETYL L-CARNITINE, jusqu’à 6 gélules par jour[14] également pour la fatigue.

En cas de fatigue, d’essoufflement et de risque cardiovasculaire ou de troubles du rythme cardiaque, suivez les mêmes mesures avec, en plus, une capsule de coenzyme Q10 UBIQUINOL 100 au cours d’un repas, ou pour ceux qui ont du mal à avaler les gélules, 1 sachet UBIQUINOL 100 sur la langue à distance d’un repas.

En cas d’écoulement nasal, problèmes ORL, rhume et rhinite (variant Delta), prenez ANDROGRAPHIS en extrait standardisé, 2 à 3 gélules par jour, avec le traitement homéopathique habituel.

En cas de troubles cognitifs, suivez les mêmes mesures qu’en cas de fatigue, avec, en plus, ATTENTIV’ VITALL, 1 à 2 gélules par jour. Ce remède contient de la scutellaire, aussi appelée Huang qin dans la tradition chinoise, qui possède des propriétés apaisantes et toniques, et du bacopa, qui contribue aux bonnes performances cognitives. 

En cas de troubles digestifs avec diarrhée :

  • Charbon végétal (dans toutes les pharmacies) 1 à 3 cuillères à café par jour, avec éventuellement la même dose d’argile verte et fine ;
  • GEMMO COMPLEXE INTESTINS, 2 à 6 gélules par jour ;
  • LACTOBACILLUS RHAMNOSUS, 1 gélule par jour à distance de l’argile et du charbon.

En conclusion, si vous vous faites vacciner, et selon si vous souffrez de certaines comorbidités vasculaires, immunitaires ou neurologiques, n’hésitez pas à mettre en œuvre tout ou en partie ces mesures. Elles sont sans aucun risque et ne nécessitent aucune prescription. En cas de symptômes persistants en post-vaccinal ou post-Covid, je vous conseille de maintenir ces supplémentations pendant au moins un mois ou plus si les symptômes n’ont pas disparu.

Cependant, prévenez votre médecin afin que ces supplémentations n’interfèrent pas avec d’autres médicaments qui pourraient vous être conseillés, ou certains traitements comme les anticoagulants et/ou les corticoïdes.

Permettez-moi un souhait : celui de ne n’avoir pas besoin de ces conseils.

Prenez bien soin de vous,

Docteur Dominique Rueff


P.S. : Vous pouvez commander certaines des souches homéopathiques citées, notamment les isothérapiques du vaccin, dans l’une des pharmacies ci-dessous, qui vous les enverront par la Poste :

  • Pharmacie des Archers : 03 26 55 30 00
  • Pharmacie GAL : 04 67 67 02 14
  • Pharmacie Hildegard : 00 32 22 15 37 12 

A diffuser largement, trop de victimes venant de VaX….1 en France et ailleurs dans le monde, contre un couillonasurvi91 qui est du pipeau.

Voilà le texte reçu ce matin d’un internaute que je remercie vivement, il est passé sur Fesse de bouc où il a eu un avertissement !

Comme vous le remarquerez ce texte est codé, mais compréhensible.

Pour bien comprendre le texte, nous avons modifié celui-ci en employant des …SS… là où il faut pour que la vérité soit dite.

Certains ensemble de mots «entre » sont transformés, ou mis à l’envers. Faites votre exercice de lecture.

Il s’agit d’un texte préparé par une femme médecin travaillant en Suisse romande afin d’alerter ses patients avant qu’ils acceptent de se faire vaX…SS…ciner contre le « Couillon à vieux rus …9 ».

Votre consentement éclairé avant de recevoir le vac…SS…cin à « 91 DIVOC NRA  » – Quelques vérités à accepter avant que je vous injecte le vac…SS…cin :

1. Je comprends que je reçois un vac…SS…cin expérimental, entièrement nouveau, avec des ingrédients inédits qui n’ont jamais été administrés en masse avant l’été 2020.

2. Je consens à participer à une expérience internationale menée par des entreprises pharmaceutiques et des politiciens qui n’assument aucune responsabilité pour tout dommage causé.

3. Je suis d’accord de fournir mes données médicales personnelles pendant l durée de deux ans, au cours de cette étude post-autorisation de phase 3 puis 4.

4. Je comprends que les vac…SS…cins sont encore en phase expérimentale et que les essais cliniques de phase 3 sont en cours – leurs achèvements prévus en octobre 2022 pour « anredoM » et en janvier 2023 pour « ytanrimoC hceTNoiB-rezifP »

5. Je suis au courant que les résultats définitifs de la sécurité et de l’efficacité de ces vac…SS…cins expérimentaux sont inconnus à ce jour.

6. Je prends conscience que ce vac…SS…cin expérimental est un produit de génie génétique 100% synthétique – c’est un OGM, un organisme génétiquement modifié, qui sera injecté dans mon corps.

7. Je comprends que ce vac…SS…cin expérimental peut : ne pas me protéger de la maladie « Couillon 91-div (ne protégerait potentiellement que des formes graves) ni prévenir la transmission du « vieux rus 2-VoC-SARS »

8. Je reconnais que l’analyse du ratio bénéfice-risque de ce vac…SS…cin expérimental est fondée sur des risques inconnus et minimisés, et des avantages surestimés et présumés. Les risques potentiels incluent l’atteinte à la fertilité, troubles de la coagulation et troubles neurologiques.

9. J’accepte l’idée fausse selon laquelle être humain signifie être toujours un contaminant potentiel et un vecteur de maladie, idée faite pour susciter la peur.

10. Je comprends qu’avec le vac…SS…cin, je dois garder les mesures barrières : règles de distanciation sociale, du port du masque, PCR et quarantaine si je suis testé(e) positif(ve) à l’avenir.

11. Je reconnais qu’à ce jour, des milliers de décès ont été signalés à la suite de cette campagne de vac…SS…cination expérimentale, ainsi que des centaines de milliers de blessés souffrant de troubles neurologiques, d’inflammations sévères et d’effets indésirables cardiovasculaires (thromboses, AVC, infarctus)

12. Je comprends que la maladie de « Couillon a vieux rus » n’est à haut risque que pour les personnes âgées et les immunodéprimés, et que pour que plus de 99.7% de la population le décès n’est pas un risque : 99.7% de survie !

13. J’ai pris connaissance des politiques et accords en Suisse concernant l’indemnisation et les compensations (maximum payé= CHF 70’000) : je comprends qu’il pourrait s’avérer impossible de poursuivre le fabriquant de cette injection contre le « Couillon à vieux rus 91-div » au cas où elle serait responsable d’un dommage sur ma santé, ou d’un décès.

14. Je comprends et j’ai lu la liste des effets indésirables significatifs signalés en lien avec les injections contre le Couillon à vieux rus 91-div ». Les effets indésirables connus comprennent : l’infection au « Couillon à vieux rus 91-div », l’anaphylaxie, des problèmes neurologiques, troubles cardio-vasculaires graves, maladies auto-immunes, affections chroniques, la cécité et la surdité, problèmes de fertilité, dommages sur les fœtus, fausse-couches, mort-nés et décès.

15. Je suis informé que la probabilité statistique de décès par « Couillon à vieux rus » est de 0,003% pour les jeunes (entre 0 et 19 ans), 0,02% entre 20 et 49 ans, 0,5% pour des individus âgés de 50 à 69 ans, 5,4% pour les seniors âgés de 70 ans et plus quand non soignés (tel qu’il a été fortement recommandé de le faire : »restez chez vous ! ») Que les données actuelles indiquent 0,002% de mortalité après l’injection.

16. J’ai pris connaissance que bien que vendues sous le nom de « vac…SS…cins », ces injections « mNRA 91-divoC », sont des thérapies géniques expérimentales. Les fabricants de vac…SS…cin décrivent officiellement l’approche ARNm, jamais autorisée auparavant, comme un moyen de « programmer les cellules d’un individu » ou, en usant de la terminologie de la société « anredoM », comme le déploiement d’un nouveau « logiciel ». Dans la recherche passée, les injections de ARNm ont montré qu’elles avaient un élément inflammatoire intrinsèque, ce qui rend difficile la détermination d’une balance bénéfice/risque « acceptable ».

17. En tant que cobaye, je suis bien conscient.e que, contrairement à tout autre essai thérapeutique de médicament, je ne serai pas payé.e/défrayé.e par le laboratoire pour cet essai de phase 3 dans la population générale. J’ai bien lu et compris, je donne mon consentement éclairé et j’accepte de me faire vac…SS…ciner en toute liberté avec le vac…SS…cin expérimental « anredoM/rezifP » et décharge entièrement mon médecin de toute responsabilité civile et pénale concernant cette injection et ses possibles conséquences. *

Fait à ….. Le….Signature du patient/de la patiente Merci de diffuser cet article à vos ami(e)s. » Même aux médecins que vous connaissez, pour que ceux d’autres eux qui ont mis un costume de mouton, se souviennent de leur serment d’Hypocrate…

*Nota : j’admets que si je suis titulaire d’une assurance vie celle ci ne paiera plus de prime de déces à mes ayants droits car j’ai pris part à une thérapie expérimentale !

Un superbe texte du Docteur Louis Fouché

Le docteur Louis Fouché, vient d’écrire ce texte au nom des 60.000 personnes de son association réinfoCovid.

Du Dr Louis Fouché- Médecin anesthésiste – réanimateur.

« Tout d’abord chapeau bas à tous ceux qui ont réussi à transformer le Coronavirus en « crise sanitaire mondiale », en « pandémie globale ».

Merci aux médias alarmistes, merci aux politiques dictatoriaux, merci aux scientifiques corrompus ou dogmatiques.

Nous tenons par cet article à leur exprimer toute notre gratitude.Gratitude qui vient du mot « grâce ». Oui nous avons été touchés par la grâce, grâce à vous.Cette crise est une révélation, un dévoilement, une apocalypse.Et après l’apocalypse vient un autre monde. Nous ne reviendrons jamais au monde d’avant, n’en déplaise à ceux qui s’y accrochent encore.

Depuis plusieurs années, nous sentions bien que plusieurs choses « clochaient » dans ce monde.Pris par la vie de tous les jours avec ce sentiment confus d’un « quelque chose » qui n’allait pas, nous errions sans vraiment comprendre, nous raccrochant à ce monde vicié pour éviter la douleur de s’en détacher.

Heureusement, le virus et son narratif burlesque envahissant la surface du globe est arrivé, nous arrachant nos oeillères, nous laissant contempler le désastre.D’abord, nous avons essayé de comprendre.Je peux vous le dire, nous n’avons jamais autant travaillé. Et je vais vous faire mal : nous sommes tous bénévoles ! Nous avons épluché tous les articles de sciences, toutes les informations, lois, décrets, ordonnances.Nous avons lu toutes les informations, celles des médias mainstream comme celles des « complotistes ».Nous avons appris à maîtriser internet, les réseaux sociaux, la communication, le graphisme, la communication non violente…Nous avons écrit, filmé, publié, coordonné, dessiné, chanté, dansé créé des œuvres d’art. Nous nous levons aux aurores et nous couchons lorsque nos yeux se ferment.Vous vouliez nous appauvrir, vous nous avez tant enrichis : nos connaissances sont plus grandes, nous nous sommes découverts de nouveaux talents.

Nous avons repoussé nos limites : plus que jamais nous sommes emplis d’espoir, de courage et d’allégresse.Vous vouliez notre mort mais nous nous sentons plus vivants et rayonnants que jamais.Vous vouliez nous désespérer, nous n’avons plus besoin d’espoir pour entreprendre.

Grâce à vous, nous avons pu cerner ce que nous ne voulions pas.

Nous ne voulons pas vivre masqués.

Nous ne voulons pas vivre en nous méfiant les uns des autres.

Nous ne voulons pas vivre dans la culpabilité hypothétique de « donner la mort » à nos proches en transmettant un virus.

Nous ne voulons pas vivre vaccinés de force tous les mois pour tous les virus qui sont ou viendront.

Nous ne voulons pas de passeport sanitaire, de reconnaissance faciale, nous ne voulons pas vivre fichés.

Nous ne voulons pas être incarcérés dans nos domiciles..

Vous vouliez nous séparer. «Attention, distanciation sociale: 1m, puis 1m50, puis 2m avec les nouveaux variants ».Vous nous avez rassemblés.

Vous vouliez nous faire peur, nous sommes sortis de la caverne. Jouez tous seuls avec vos ombres.

Vous vouliez nous abrutir devant la télévision, nous l’avons éteinte et demain nous jetterons devant nos seuils tous vos biens de consommation à l’obsolescence programmée.

Vous vouliez nous imposer le passeport sanitaire, nous surveiller, nous reconnaître facialement, nous pucer peut-être ? Nous avons faim de liberté.

Vous vouliez nous vendre des médicaments coûteux à l’efficacité et à la sécurité douteuse ? Nous arpentons d’autres chemins de santé.

Vous vouliez nous imposer votre vision du monde, marchande et basée sur la dette éternelle, la dépossession intégrale, jusqu’à celle de nos propres vies ?

Nous posons les premières pierres d’un autre monde enthousiasmant basé sur la gratitude, la joie et la présence à l’autre

Alors un immense merci à vous pour tous ces bienfaits. »

Texte : Dr Louis Fouché

Santé : Grippe, virus, refroidissement.. les bons réflexes naturels.

La clé de votre santé est dans vos mains, donc évidemment celle de votre immunité naturelle.

Vous pouvez la booster :

– en mangeant sain et équilibré,

avoir un exercice physique régulier

rire, chanter, danser…

méditer, prendre le temps de respirer.

Il est important aussi de rester Zen ! évitez les informations anxiogènes distillées par les médias, Télévision et journaux ou autres, faites confiance à votre corps, votre système immunitaire est présent dès votre naissance !

Les Boost

A titre préventif pendant la période où nous sommes tous plus fragile prenez de la vitamine D, du Zinc, de la vitamine C, du magnésium. Prenez en régulièrement le résultat en dépend.

Les premiers secours si coup de froid

1 – Les plantes

Le thym en infusion

La mélisse, l’eucalyptus radiata pour les voies respiratoires hautes et le globulus pour les poumons.

L’artemisia annua

L’huile de nigelle entretient également les défenses immunitaires, selon les pays arabe : « elle guérirait de tout sauf de la mort »

L’extrait de pépins de pamplemousse

2 – Les Huiles essentielles :

Le ravintsara, la cannelle, le niaouli, le saro, l’eucalyptus, l’origan

J’ai développé les huiles essentielles dans cet article :

Mon article anti refroidissement

Autres remèdes élaborés

Le vinaigre des 4 voleurs

L’approche médicamenteuse si le reste a échoué :

 Si vous êtes une personne a risque, consulter votre médecin et essayez d obtenir de l artemisia ou de l’ivermectine, de l’azithromycine (antibiotique) ou de l’hydroxychloroquine (equivalente à l’ivermectine)….les médecins peuvent a nouveau prescrire !

Alors bonne santé à tous ! nous en sommes les premiers acteurs et notre corps a des capacités extraordinaires !

Marie

Cet article ne remplace pas une consultation médicale ! mais il peut vous aider à ne pas arriver là !