Régal des gourmands délice pour les yeux, à Châteaulin une nouvelle boutique conjugue la Bretagne en couleurs et en saveurs.

Primo je suis super contente, Châteaulin est une jolie petite ville bretonne, mais hélas, écartelée entre Quimper et Brest elle a un peu de mal à faire sa place.

Alors l’ouverture d’une nouvelle boutique est super, surtout que j’ai été conquise dès que j’ai passé le pas de la porte.

bienvenue

Petite présentation avant la visite ….

Fin octobre 2015, Lætitia Daigre a ouvert une jolie boutique très « breizh » sous l’enseigne Les Délices bigoudens, dont la production est basée à Landudec, en Haut Pays bigouden, au 4, quai Carnot. « L’évolution de l’entreprise nous a amenés à développer et à nous installer à Châteaulin, car ce type de produits ne s’y trouve pas et pour permettre aux Châteaulinois de découvrir nos biscuits et gâteaux bretons, fabrication maison et façonnés à la main. Toutes nos matières premières sont territorialement bretonnes et à 90 % finistériennes ». De la biscuiterie bretonne, galettes fines, sablés au sarrasin, crèmes de caramel, craquants maisons, crêpes fraîches à la pâtisserie, kouign amann, quatre-quart, on retrouve également une sélection rigoureuse d’épicerie fine bretonne comprenant une gamme terre et mer, des alcools, de la confiture, du miel, ainsi qu’une large gamme de paniers garnis, pour tous les budgets. Lætitia Daigre a également sélectionné une gamme d’art de la table telle qu’À l’aise Breizh ou Comptoir de famille. Au royaume de la gastronomie et de la gourmandise, Lætitia Daigre accueille et renseigne les clients sur des produits uniquement disponibles en épicerie fine ou réseaux de proximité.

La boutique est fort cosy, bien décorée et haute en couleur je m’y suis sentie bien.

La Bretagne, sous la forme de ses produits locaux est là, des produits emblématiques comme le Kouign Aman, le gâteau de Beurre, les sablés, les crêpes… la liste est longue.

A coté de l’alimentaire, des articles de décoration et de vaisselle sont présent, j’ai adoré les bols copie d’antiquité…. je ne sais pas comment je n’ai pas craqué dessus d’ailleurs ! les voici ci dessous.

Une chose insolite aussi au fil de ma promenade dans les rayons, du vin vieilli sous l’eau en Baie de Morlaix… il s’appelle le vin d’O… pour moi ça a été OHHHH devant les bouteilles incrustées de sédiments marins. Ce vins vieillit bien plus vite sous la mer que dans la  cave, le concept est né du vin récupéré dans des épaves de bateaux.

vin vieilli et bière
Autour de la lampe rouge le fameux vin d’O, les bouteilles sont uniques incrustées de coquillages et de sédiments.

L’idée est Bretonne, le siège de l’Entreprise est à Morlaix.

Bon j’arrête pour le moment mon Bla bla et je vous régale les yeux, les papilles je ne peux que vous faire envie, tant pis !

Alors je vous dit : A vech’ Al (A bientôt)

 

 

 

Dans la grand’hune (Anatole Le Braz)

Je suis bretonne ce poème je le vis en le lisant.

Dans la grand’hune

La mer m’a versé son breuvage,
Son lait, salé d’un sel amer ;
Et j’ai grandi comme un sauvage
Sur le sein libre de la mer.

La mer de ses rudes caresses
A pétri mon cœur et ma chair ;
Ce sont de farouches tendresses
Que les tendresses de la mer.

La mer m’a chanté l’aventure,
L’espace, la vie au grand air.
Je suis un goéland de mâture,
Un goéland, fils de la mer !

Et si, dans ma chambre bretonne,
Un souffle passe, large et fier,
C’est qu’en moi gémit, hurle et tonne
L’âme innombrable de la mer.

(Anatole Le Braz)

 

Source : Dans la grand’hune (Anatole Le Braz)