La pétition contre le folpel a cartonné !!!!

us J’ai reçu ce mail de l’association qui relayait la pétition :

C’est ÉNORME! Près de 115.000 signatures ont déjà été récoltées pour que le gouvernement français interdise le folpel, pesticides cancérogène de Bayer. Notre pétition peut potentiellement faire bouger le gouvernement, en poussant le legislateur à se préoccuper de la bonne santé de nos enfants.

Ne sommes proches du but ! Partageons au maximum notre pétition afin de ne laisser qu’une seule option au gouvernement français: faire passer notre santé avant les profits de Bayer et de l’industrie agro-chimique. 

Alors amis lecteurs, vous qui n’avez pas signé il n’est pas trop tard le lien est sur le blog toujours et encore !!!

Merci à tous les signataires, l’union fait la force.

 

Merci pour vos signature, merci pour la nature

Un article un peu différent, hier vous avez été nombreux et nombreuses à signer la pétition contre Bayer, Merci au nom de la Nature….. il faut être très forts pour que les choses bougent, très nombreux surtout, seul on ne peut rien faire, en s’unissant nous pouvons faire entendre notre voix !

Je remets ici le lien vers mon post pour que de nouvelles signatures s’ajoutent, alors pour ceux qui n’ont pas pu s’exprimer hier, dire non aux pesticides qui empoisonnent nos enfants et multiplient les cancers, voici le lien :

article avec lien pour pétition

 

Pétition à signer – Magazine Investigation de hier suite : Bayer contre Elise Lucet

Merci à tous de signer la pétition contre Bayer, il y va de notre avenir à tous, notre santé la santé de nos enfants de nos proches est menacée.

Cash Investigation a présenté hier soir (mardi 2 février) un reportage choc sur le folpel, un pesticide cancérogène de Bayer. Depuis plus de 35 ans, les cancers chez les enfants augmentent chaque année de 1% en France.

Ce sont 2 500 enfants malades de plus chaque année en France, et les pesticides sont mis en cause! Il est inadmissible de jouer ainsi avec la santé des enfants!

Dites au gouvernement français d’interdire la vente du pesticide cancérogène folpel.

Les États-Unis considèrent déjà le folpel «cancérogène probable pour l’homme». En France, les études inquiétantes se multiplient. «On retrouve du folpel dans l’air de presque toutes les régions françaises, notamment près d’un certain nombre d’écoles» selon Cash Investigation. En Gironde, un maire a alerté les autorités en 2012: 4 enfants de sa petite commune souffraient d’un cancer! L’épandage de pesticides à proximité de l’école primaire est pointé du doigt.

Le cancer est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant: il est temps de nous mobiliser et d’éliminer les risques liés aux pesticides.

Bayer a menacé de poursuivre SumOfUs l’an dernier lorsque nous avons lancé une pétition contre les néonics, ces pesticides qui tuent les abeilles. Nous y avons fait face et redoublé d’efforts en dénonçant plus que jamais la multinationale du toxique. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s’est d’ailleurs positionné de notre côté en préconisant d’élargir les restrictions d’usage des néonics aux semences d’hiver et de mettre en place des mesures restrictives supplémentaires pour trois néonics.

Signez pour les enfants! Leur santé passe avant les profits des multinationales de l’industrie chimique comme Bayer.

Il faut juste mettre son nom, indiquer un mail, puis signer voici le lien :

Dites au gouvernement français de retirer le folpel des étalages!

Merci pour tout ce que vous faites,
Fatah, Nabil, Marie et le reste de l’équipe SumOfUs

Lien vers l’article sur le reportage du magazine Investigation

magazine investigation sur les pesticides du 2 janvier 2016

Ce que sont les pesticides article de Greenpeace

Greenpeace présente les pesticides

Pesticides, une enquête de cash investigation sur France 2, elle fait vraiment peur

Ce soir j’ai regardé avec beaucoup d’attention une émission sur France 2 : cash investigation, elle abordait un sujet qui nous concerne tous : les pesticides.

L’émission peut être regardée en replay si vous ne l’avez vue, elle va loin dans ses investigation et ce que l’on apprend fait froid dans le dos.

 

Les équipes de « Cash Investigation » et de francetv info ont dressé la carte de France des départements qui utilisent le plus de pesticides dangereux.

Chaque année, près de 100 000 tonnes de pesticides classés dangereux ou potentiellement dangereux sont utilisés en France. Les équipes de « Cash Investigation » et de francetv info ont analysé le détail des ventes de ces pesticides qui mettent en danger la santé de nos enfants.

Les données avec lesquelles nous avons travaillé proviennent du ministère de l’Écologie. Le ministère de l’Agriculture exerce également un droit de regard sur leur publication. Elles sont confidentielles et couvrent une période qui s’étend de 2008 à 2013 (et de 2009 à 2013 pour l’outre-mer).

Plusieurs milliers de pesticides différents ont été vendus sur le marché français pendant cette période. Si certains ne présentent pas de risques, d’autres contiennent des substances actives qui ont d’ores et déjà été identifiées comme présentant un risque probable ou avéré pour l’être humain. Certaines ont même été interdites au cours de la période observée, mais la plupart d’entre elles sont encore autorisées.

La Gironde, la Marne et la Loire-Atlantique en tête

Nous avons identifié 71 substances qui sont jugées dangereuses ou potentiellement dangereuses par des organismes américain (Environmental Protection Agency) et européen (base de données gérée par la Commission européenne) ou le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS.

Puis nous avons dessiné la carte des départements qui consomment ces substances en plus grandes quantités : les départements de la Gironde, de la Marne et de la Loire-Atlantique arrivent largement en tête de notre classement, avec des ventes de pesticides dangereux trois fois et demie supérieures à la moyenne de l’ensemble des départements français.

voici le lien vers le site de l’émission, Cliquez sur chaque département pour connaître le détail des cinq pesticides dangereux les plus vendus près de chez vous, leur mode d’utilisation et les risques qu’ils comportent. 

Cash investigation, la carte des pesticides en France

Cash investigation la carte des pesticides en France

Article de Sud Ouest sur l’émission

Trop de pesticides en Gironde article Sud Ouest

Nouvelle menace pour les abeilles…..bee-toxic neonicotinoid authorized by DG Sante in 3 months…

La Commission européenne vient tout juste d’autoriser Bayer à mettre sur le marché un nouvel insecticide qui pourrait bien se révéler le prochain grand fossoyeur d’abeilles.

Le flupyradifurone a été développé par Bayer CropScience, qui affirme que ce nouvel insecticide est «plus sécuritaire pour les abeilles» que les néonicotinoïdes, dont la toxicité n’est plus à démontrer. Néanmoins, les scientifiques soutiennent que le flupyradifurone ressemble aux néonicotinoïdes d’un point de vue chimique et qu’il pourrait avoir les mêmes effets nocifs et mortels sur les abeilles, les oiseaux et plus encore.

Après avoir interdit trois néonics toxiques pour les abeilles en mai 2013, la Commission européenne vient d’approuvé l’utilisation du flupyradifurone sans vraiment évaluer sa potentielle toxicité pour les abeilles. Mais comment cela peut-il être possible? Pour protéger les abeilles, nous avons besoin de tests systématiques et d’une réglementation cohérente pour bannir les insecticides dangereux.

Dites à la Commission européenne d’interdire le nouvel insecticide de Bayer qui pourrait lui aussi tuer les abeilles.

Comme c’est le cas avec les néonicotinoïdes, les abeilles seraient exposées à l’insecticide par le biais du nectar, du pollen et des exsudats des plantes. Même l’Autorité européenne de sécurité des aliments a admis qu’un «risque élevé par la voie d’exposition orale ne pouvait être exclu».

Nous avons constaté les effets mortels des insecticides de Bayer sur les populations d’abeilles, que ce soit les 37 millions d’abeilles retrouvées mortes sur une seule ferme canadienne ou les études démontrant queles néonicotinoïdes toxiques peuvent remonter la chaîne alimentaire et tuer des oiseaux. Sans tests adéquats, il n’y a pas moyen d’exclure le fait que le flupyradifurone puisse causer les mêmes torts.

On ne peut laisser Bayer continuer de menacer une petite bête responsable de la pollinisation du tiers de notre production agricole. C’est pourquoi, tous et toutes ensemble à SumOfUs, nous avons pris les devants de la campagne mondiale pour sauver les abeilles et exigé une réglementation cohérente qui protégerait les abeilles des produits chimiques toxiques comme le flupyradifurone.

Dites à la Commission européenne d’interdire le flupyradifurone, le nouvel insecticide de Bayer qui n’a pas encore été testé et pourrait très bien tuer des abeilles.

Signez tous la pétition, les abeilles sont un bien plus que précieux.

Link for this article in english

Flupyradifurone : second bee-toxic neonicotinoid authorized by DG Sante in 3 months…

%d blogueurs aiment cette page :