Citation du jour

L’addiction c’est tout ce qui vide la vie de son sens, tout en la faisant apparaître meilleure.

Clarissa Pinkola Estes

Cure de Capvern…. le mot fin se profile déjà

Ces semaines sont passées à la vitesse de la lumière, j’ai voulu tout voir tout découvrir.. ce n’a pas été possible évidemment, ce sera pour l’année prochaine j’espère, j’ai demain une sortie découverte que je partagerai sur ce blog.

J’accuse la fatigue de cette avidité de voir, de visiter, alors ce soir je file me reposer et je vous offre des images prises ces jours derniers, je les adore.

chapelle à la vierge
Une petite chapelle peu ordinaire dédiée à la vierge Marie

baronnies vallons
Vallonnement des baronnies, les arbres sont une mosaïque colorée

foret allée
La promenade de ce jour, les forêts prennent une jolie couleur d’automne.

Tabac : les cigarettes vous font fumer des antidepresseurs

Bonsoir,

En voulant sensibiliser un proche qui fume sur les tabacs sans additifs, je suis tombée sur un site super bien fait : « les additifs du tabac et du papier un cigarette », il va droit aux faits, ça peut parfois donner des frissons en tombant sur certaines informations

Je vous rapporte ce que j’ai appris par rapport à certains additifs de la cigarette :

Les additifs sucrés ajoutés au tabac se transforment lors de leur combustion en antidépresseurs (IMAO) et leur association avec la nicotine crée la dépendance (appelée aussi découplage).

Lors de l’entretien de Jean-Pol Tassin avec Marc Kirch, J.P TASSIN précise que :

« Les industriels du tabac (…) utilisent trois produits importants : le sucrose, le miel et le chocolat. Ces trois produits sont sucrés, or la combustion du sucre entraîne la formation d’acétaldéhyde, qui se trouve être l’un des IMAO les plus puissants qui soient. »

Mais que sont les IMAO ?

  • Wikipedia précise que :

    «Les Inhibiteurs de MonoAmine Oxydase (inhibiteurs MAO ou IMAO) constituent une classe d’antidépresseurs utilisés dans le traitement de la dépression. Comme leur nom l’indique, ils inhibent les monoamine oxydases, un groupe d’enzymes.»

  • Ce magazine précise que :

    «Les IMAO, (…) sont très efficaces, mais dangereux par les effets secondaires qu’ils provoquent. C’est pourquoi ils sont réservés aux traitements des cas graves en milieu hospitalier psychiatrique.»

  • Sur le site de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), on pouvait lire (avant sa censure) un résumé des recherches de J.P TASSIN qui précise que :

    «Les IMAO permettent (…) à la nicotine de révéler son pouvoir addictif alors que ni la nicotine, ni les IMAO n’ont d’effets addictifs par eux-mêmes.
    En effet, nous avons montré que les effets neurochimiques induit par la nicotine lorsqu’elle est associée à un IMAO chez l’animal, est équivalent à ceux que l’on observe avec les psychostimulants (cocaïne, amphétamines), les opiacés (morphine, héroïne) ou l’alcool.»

    Voici le lien vers ce site, si vous fumez ou avez des proches qui le font ça vous concerne :

But du site