société : journée des libertés de la femme, zoom sur le sexe féminin cet inconnu

Bonjour,

Nous célébrons aujourd’hui la journée dédiées aux libertés de la femme.

J’en ai fait l’historique, je mettrai le lien en fin d’article, alors je vais partager un article de Mathilde Debry, très d’actualité, hélas : Les Françaises sont encore mal à l’aise avec l’aspect de leur sexe !

Encore aujourd’hui, il règne un véritable tabou autour du corps des femmes, et l’intimité féminine n’est que trop rarement mise en valeur. « Dans l’art ? Alors que les statues ou les peintures d’hommes nus remplissent les musées, le sexe des femmes est habituellement caché. D’un point de vue éducatif ? Même l’école lui fait la tête, au point que certains manuels scolaires n’en fassent même pas mention. Les réseaux sociaux ? Actuellement, les réseaux sociaux censurent régulièrement certains contenus car ils ne font pas de différence entre l’expression sexuelle et l’exploitation sexuelle malgré l’émergence de contenus d’éducation sexuelle, contenus pour palier au cours que l’on aurait aimé avoir au lycée. Dans les médias ? Il faut attendre 1998 pour voir apparaître le premier sondage sur le clitoris », analyse Terpan Prévention, en s’appuyant sur les chiffres d’un nouveau sondage.

Les raisons de ce tabou

En France, plus d’1 femme sur 3 n’a jamais observé son intimité. 35% des sondées déclarent n’avoir jamais vu leur clitoris, et un autre tiers seulement une fois ou deux. Les raisons de ce tabou ? « Ce n’est pas beau », « Je n’ai pas ressenti le besoin de l’observer », ou encore « Je n’ai pas osé », expliquent les femmes de l’enquête.

En revanche, 4 femmes sur 5 savent situer leur clitoris. 53% d’entre elles déclarent l’avoir découvert de manière anatomique, et 43% l’ont identifié comme objet de plaisir.

Un manque d’enseignement de l’anatomie féminine

Concernant la masturbation, 24% des répondantes avouent que leur première expérience n’a eu lieu que vers 18 ans et plus. Elles sont aujourd’hui 45% à avoir connu leur première masturbation entre 13 et 14 ans, 17% entre 15 et 16 ans, et 14% entre 16 et 17 ans. 

Pour les sondeurs, ces chiffres s’expliquent par un manque d’enseignement de l’anatomie féminine. « La représentation que l’on se fait du sexe féminin passe surtout par les pornos », rappelle Kamal Yahiaoui, président de Terpan Prévention. « Il règne même encore aujourd’hui une sorte d’obscurantisme clitoridien. Alors que le corps masculin et son anatomie bénéficient d’une exposition assumée à travers le temps, le corps féminin et son intimité restent cachés », conclut Kamal Yahiaoui.

Portrait : autopsie de Pervers Narcissique

Cet article est une ébauche, les Pn peuvent avoir tant de facettes, voici un tronc commun, il est issu de mes observations ainsi que d’échanges avec d’autres personnes, sentez vous libre de laisser votre commentaire, il sera le bienvenu ! Au fil du temps j’enrichirai cet article. On a parfois au cours d’une vie des relations avec plusieurs pervers narcissiques, ce fut mon cas, j’ai eu très mal lors de cette constatation mais on finit par se rendre compte de plus en plus vite que l’on est face à un manipulateur.

Il a deux faces :

Il est double, il va d’un côté être charmeur et charmant pour sa « cour » mais face à ses victimes il est un démon, un monstre vicieux et méchant. Il va tout d’abord vous charmer pour mieux vous posséder par la suite.

Jaloux :

Il est Jaloux, logique il a pas de confiance en lui et de profondeur personnelle. Si un jour vous lui dites : j’ai confiance en toi, il en deviendra presque extatique tant son égo double vous aura berné ! Vous constaterez des réponses ironiques sur vos amis et amies, des questionnements.

Hygiène excessive :

Il a un problème avec son corps, homme ce peut être boulimie, femme anorexie. Peur phobique de ses odeurs corporelles. Il se lave à l’excès, les savons fondent à vue d’œil. Il va aussi parfois s’épiler de façon maladive et moche! (un homme a du poil ! pas de la barbe à tous les étages, ça pique et c’est moche)

Anxiété :

Ce sont de grands anxieux. Mais cette anxiété ils savent la communiquer à leurs proches. Ils savent aussi en jouer pour vous manipuler. Cette anxiété peut prendre une forme de névrose obsessionnelle : maniaque, ritualiste, hypocondrie…peur de tout et rien. Les heures ne sont pas comme pour vous, il ne supporte ou aucun retard, ou aucune avance et vous le fera remarquer, ne vous inquiétez pas !

Vampire énergétique :

Ce sont des vampires énergétiques, on pourrait avoir du mal à le croire mais ils volent l’énergie qu’ils n’ont pas. Près d’eux, on devient anxieux, déprimé sans raison alors que ce n’est pas nous ! On se sent vidé en permanence sans savoir pourquoi. Si vous êtes avec une personne et que depuis quelques temps vous vous sentez facilement malade, épuisé avec rien ou tout, posez vous les bonnes questions !

Habiles et rusés : Ils sont manipulateurs et savent vous mener où ils veulent.

Ils ont une habileté à manipuler, la victime est inconsciente des ficelles qu’elle ne voit pas.

Radins et flambeurs : eh oui !

L’argent est un problème pour eux, plutôt radins, voire voleurs, ils peuvent dans leurs phases « up » flamber et dépenser énormément. Ils vont profiter sans vergogne de quiconque est leur proie. Ils vous feront au début des menus cadeaux intéressés, puis arriveront à vivre à vos dépends.

Et en vrac :

Ils ne connaissent pas de regrets, mais des calculs, ils seront enterrés avec le fric sans avoir su aimer ni vraiment avoir vécu.

Ce sont des « no life » permanent. Ils vivent dans le contrôle, pas l’émotion. Ils ne connaissent pas l’amour. Ils sont obsédés par eux ! ils sont leur propre idole, jamais trop pour leur passion, ça touche le délire. Ils ont parfois aussi recours aux drogues dures, ils aiment la défonce.

Ils pratiquent l’art de la projection de leurs fautes sur vous.

Leurs manques affectifs, issus de l’enfance en font des personnes qui ne peuvent aimer. Ils ont pu avoir un père violent ou une mère castratrice, mais remarquez aucun ne sera chez le psy et fuyez, vous n’avez pas à souffrir de leur psychose.

Leur sexualité est domination, pas amour. Ils peuvent être brutaux. Le viol est un outil pour eux, celui ci peut être physique et ou intellectuel ! Ils imposent LEUR VERSION de la sexualité, généralement, ils ne sont pas câlins.

Cet article offre des repères, si vous vous sentez mal dans votre vie attention ce peut être une alerte… recherchez l’aide d’un psy, d’amis ! ne restez pas ainsi, vous pourriez être en danger !

Merci de me laisser vos commentaires, je peux en enrichir mon article !

Marie.

%d blogueurs aiment cette page :