Soins dentaires : la Cour des comptes appelle à une réforme en profondeur

La cour des comptes met le doigt là où ça fait mal, oui c’est trop cher les soins chez le dentiste, oui il faut revoir ça. Les prothèses sont trop onéreuses, or mâcher est le début de la digestion, l’estomac, les intestins, le foie, la rate…… enfin tout le corps donc toute notre santé trinque quand on mâche mal faute de dents soignées…..Il est temps que ceci évolue, les soins dentaires corrects sont réservés à une élite, pas à la portée de tout le monde alors que c’est la base de la santé. Marie. Poursuivre la lecture de « Soins dentaires : la Cour des comptes appelle à une réforme en profondeur »

Santé : Manger gras favorise les troubles du sommeil

Une alimentation grasse est associée à davantage de troubles du sommeil chez l’homme. Les adeptes des lipides sommeillent en journée, et dorment mal la nuit.

Des lipides, oui, mais avec modération. Une alimentation trop riche en graisses semble peu compatible avec une bonne qualité de sommeil. C’est ce que suggère une étude menée en Australie, et publiée dans la revue spécialisée Nutrients. Troubles du sommeil la nuit et somnolence le jour sont le lot des personnes qui manifestent une appétence pour le gras.

Cette étude a rassemblé 1 800 hommes âgés de 35 à 80 ans, suivis dans le cadre d’une cohorte sur l’inflammation et le mode de vie. Parmi eux, 41 % piquaient du nez pendant la journée. La moitié des participants dormaient également mal la nuit et bon nombre souffraient d’apnées du sommeil.

Ces troubles sont plus fréquents lorsque ces hommes rajoutent des lipides dans leur alimentation quotidienne. Les chercheurs les ont séparés en quatre groupes, selon ce paramètre, et ont comparé les résultats.

Un cercle vicieux

« Après ajustement des autres facteurs démographiques et du mode de vie, nous avons découvert que les personnes qui avaient les apports les plus riches en graisse étaient plus à risque de somnolence diurne », explique Yingting Cao, co-signataire de l’étude. De fait, le risque relatif est accru de 78 % entre les plus grands adeptes de gras et les moins gros consommateurs. Ce mécanisme pourrait s’expliquer par l’altération des rythmes circadiens au niveau de plusieurs systèmes clé, régulant les hormones, le système nerveux central et le métabolisme.

Les conséquences sur la vigilance et la concentration, y compris sur le lieu de travail, peuvent être lourdes. Mais Yingtin Tao alerte surtout sur le risque qu’un cercle vicieux ne se forme. Une mauvaise qualité de sommeil favorise l’appétence pour les lipides, ce qui favorise l’installation de ces troubles. « Notre message est simple et de bon sens, conclut la chercheuse. Nous devons attirer l’attention des gens sur l’importance de manger mieux et de bien dormir la nuit. » Plus facile à dire qu’à faire…

Source : Allo Docteur

Autres articles sur alimentation :

LE SEL, UN VÉRITABLE DANGER POUR NOTRE SANTÉ !

Santé des Enfants : attention au sucre dans les jus de fruits et les smoothies

Intolérante au lait et aux matières grasses animales

Eh oui j’ai une vie différente de beaucoup de vous mes amis lecteurs.

Vous devez réagir comme la plupart des commerçants ou connaissances lorsque je leur annonce : « il y a t’il du lait ou du beurre là dans le plat ? Car moi je n’y ai pas droit….Je ne les digère pas, ils me rendent malades »

Dans leurs yeux je lis des émotions diverses qui vont de l’incrédulité, à la pitié, l’embarras voire l’ironie. Alors souvent j’ai droit à cette réflexion : « ahhhh sans beurre et sans lait il n’y a pas grand chose… Mais comment faites vous, ce n’est pas facile ?

Petite genèse…. ah là là le lait …

Au début en effet ce fut loin d’être facile. Après la naissance de mon second garçon je me suis aperçue de grosses fatigues à répétition, migraines épuisantes. Mon médecin soignait au coup par coup, l’origine restait nébuleuse.

La première à s’approcher de l’origine du problème, une homéopathe m’interdit une des causes : le lait !!!! Je refusais d’y croire j’aimais trop le lait. Mais désormais je surveillait mes prises de lait et mes soucis.

Le second souci fut diagnostiqué grâce un oubli. hmmm le matin j’adorais mon péché mignon, du pain grillé tiède avec du beurre fondu dessus, je me rappelle du goût, des textures…. bref, j’arrête de me torturer là.

Car aie aie, ce matin là panne de beurre, du coup j’ai avisé, pris autre chose à mon petit déjeuner. Cette matinée là j’avais la pêche… et là j’ai percuté d’un coté l’oubli, de l’autre la fatigue qui avait disparu.

J’ai testé par la suite, ça ne ratait pas le beurre comme les graisses animales, une fatigue intense pour les digérer plus la migraine pour couronner le tout.

J’ai tenté de comprendre le pourquoi ; j’ai pris pendant toute ma grossesse un médicament de l’utrogestan par voie orale. Or désormais il n’est plus donné aux femmes enceintes que par voie vaginale. voici un extrait de la notice de ce produit:

Contre-indications

Ne prenez jamais UTROGESTAN 200 mg, capsule molle orale ou vaginale:
· si vous présentez une maladie grave du foie.

Précautions d’emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec UTROGESTAN 200 mg, capsule molle orale ou vaginale:
· ce médicament n’est pas un traitement de toutes les causes d’avortement spontané précoce, en particulier, il n’a pas d’action sur ceux qui sont dus à un accident génétique (plus de la moitié des cas);

· au cours de la grossesse, l’utilisation d’UTROGESTAN 200 mg, capsule molle orale ou vaginale est réservée au premier trimestre, uniquement par voie vaginale. Pendant les 2ème et 3ème trimestres de la grossesse, il existe en effet des risques d’effets indésirables sur le foie;

Déjà avant d’être enceinte j’avais un foie fragile, l’équilibre précaire de mon foie a été détruit, mon foie fut intoxiqué par la progestérone.

Maintenant j’ai fait mon deuil de ma vie d’avant, je me suis réinventé une façon de cuisiner.
Je vais au restaurant le moins possible, si c’est le cas je choisis pizzeria ou cafétéria, je peux alors mieux contrôler les ingrédients.
Lors de ma cure à Capvern les Bains mon médecin thermal m’a demandé si je connaissais d’autres personnes ayant ce problème. De là vient l’idée de mon article de ce jour, je recherche des personnes qui comment moi ne peuvent digérer les graisses et ne tolèrent pas le lait.

Je me suis tournée vers les matières grasses végétales, les laits végétaux, les légumes les fruits, les fromages aussi, en effet l’emprésurage du lait pré digère le lactose…. J’ai un poids tout à fait normal et j’ai vu une diététicienne pour équilibrer au mieux mon alimentation.

Les autres personnes qui ont aussi ce souci : Ont elles trouvé un traitement ? comment ont elles adapté leur vie ?

Ce serait un merveilleux outils d’échange et d’entraide si mon article pouvait devenir le lien entre nous.

Comme je relaye souvent des articles sur l’entraide entre malade, ici elle pourrait m’aider, aider les autres, car je suis certaines qu’il est impossible que je sois la seule dans ce cas.