Santé/Nature : attention au miel frelaté

Le miel  est un produit précieux, fabriqué par les abeille, travailleuse indispensable dans la chaîne alimentaire. C’est aussi un alicament indispensable en hiver pour nos infusions, yaourts… surtout si on le prend de thym ou d’eucalyptus.

chaine-alimentaire-tableau.jpg

 

Mais attention à la provenance du miel que vous achetez :

 

Du miel fabriqué en usine… sans la moindre abeille !

Ces dernières années, plusieurs enquêtes ont montré que 10 à 30 % des pots de miel commercialisés sont gravement trafiqués.

La plupart viennent de Chine… et il se trouve que notre ingénieur connaît sur le bout des doigts les « techniques » chinoises :

« Au début, ils ont commencé à couper le miel avec un peu d’eau. Le miel étant un antibiotique naturel, il peut contenir jusqu’à 18 % d’eau sans s’altérer.

Mais certains, trop gourmands, ont eu la main lourde sur le robinet et des lots de miel ont commencé à fermenter lors du transport. La solution a été d’ajouter une bonne dose d’antibiotiques de synthèse. »

Heureusement, ce pot aux roses a été découvert, et le miel chinois a été banni d’Europe en 2002.

Mais cela n’a pas duré longtemps. Dès 2004, les importations de miel ont repris, avec de nouveaux « tours de magie » :

« Nos amis chinois ont alors ajouté discrètement des « sucres exogènes ». Ils ont commencé par ajouter le sucre industriel le moins cher, du sirop de glucose liquide.»

Mais pour ne pas se faire « attraper » en cas de contrôle, il leur fallait garder la proportion naturelle de fructose et de glucose dans le miel (40 % contre 30 %). Ils ont donc ajouté du fructose liquide de céréales.

Et bientôt, le miel n’a plus rien eu de naturel : « il n’était en réalité qu’un assemblage artificiel de sirops de glucose et de fructose industriels, coloré avec du caramel, le tout subtilement aromatisé ».

Problème : comme il n’y avait plus un gramme de vrai miel… les analyses ont révélé que ces miels ne contenaient pas de pollen.

Qu’à cela ne tienne : les Chinois ont alors décidé d’ajouter un peu de pollen à leur mélange de sucres et d’arômes artificiels… Et on trouve ce « miel » aujourd’hui dans nos supermarchés :

« Aujourd’hui, certaines sociétés chinoises, mais pas seulement, fabriquent un « miel » comme n’importe quel produit industriel. C’est pratiquement indétectable si la fraude et faite intelligemment, c’est-à-dire en respectant les ratios glucose/fructose naturels, en ajoutant la bonne dose du bon pollen, le bon colorant et le bon arôme.

Ce n’est pas 10 % de la fraude, mais bien davantage en réalité, croyez-moi ».

Il faut dire que, pour un industriel, le miel chinois a tout pour plaire : grosses quantités, petits prix… et une production stable, qui ne dépend ni de la météo… ni même des abeilles, dont le nombre se réduit d’ailleurs comme peau de chagrin en Chine.

Ah, et au cas où vous vous diriez qu’il suffit d’éviter le miel chinois, sachez qu’il n’est jamais mentionné tel quel ! Il se cache sous des termes vagues comme « hors Union européenne ».

Faites bien attention, donc, au miel que vous mettez dans votre thé.

Insolites : Chats équipés de Gps pour surveiller leurs déplacements nocturnes…c’est étonnant !

Les chats c’est peut être souvent très mignon mais c’est aussi des féroces prédateurs qui peuvent être un danger pour la faune sauvage locale, c’est la raison pour laquelle en Australie ils sont considérés comme une espèce envahissante.

chat-1

 

Comme les gens ont tendance à être persuadés que leur gentil chat reste bien sage à la maison pendant la nuit une organisation de protection de la nature a eu l’idée de fixer des récepteurs GPS sur leur collier pour enregistrer tous leurs déplacements pendant la nuit, avec des résultats parfois assez étonnants.

chat-2

chat-3

chat-4

chat 5.jpg

chat 6.jpg

 

Insolite : Le sahara algérien recouvert de Neige !!!!

Magnifique et incroyable : un photographe amateur a immortalisé des dépôts de neige exceptionnels sur les dunes de sable rouge du Sahara. Cela ne s’était pas vu depuis 37 ans.

sahara-neige

La descente à skis ne serait pas recommandée, mais la magie est au rendez-vous. Le photographe amateur Karim Bouchetata a eu le nez creux lundi en allant marcher sur les hauteurs de la ville d’Aïn Sefra, à l’ouest de l’Algérie, muni de son appareil favori.

Il a été témoin d’un événement météorologique historique – une première en 37 ans d’après lui – avant de l’immortaliser en photo. De la neige a recouvert toute la journée les dunes de sable rouge du plus grand désert au monde. Cette ville, située à 1 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, surnommée « La porte du désert », est surplombée par de nombreux reliefs montagneux qui font partie des monts des Ksour.

Elle est justement célèbre en Algérie grâce à ses dunes aux couleurs dorées, pour l’occasion striées d’or blanc. Celui-ci a collé au sable l’espace d’un jour entier avant de fondre mardi, selon le site d’information TSA, citant l’auteur des photos. La radio Franceinfo ajoute quant à elle que, d’après Karim Bouchetata, « il n’avait pas neigé dans cette région depuis une tempête qui s’est produite le 18 février 1979 ». Un événement météorologique qui n’aurait d’ailleurs pas duré plus d’une petite demi-heure.

sahara-neige1

Le Point.fr – LCI

Bien être : le feng shui et le salon

Je suis depuis longtemps sensibilisée au Feng shui, intuitivement je l’ai appliqué dans ma maison. Depuis j’ai suivi une formation et je compte continuer à apprendre car le Feng Shui est essentiel, il concerne notre santé, les énergies qui circulent dans les maisons influencent notre dynamisme et nos états d’humeur.

Voici un texte guide, simple, que je trouve adapté à notre style de vie, son auteur est Christine Fageot.

Pour bien aménager votre salon feng shui, votre maison doit posséder un coté yin et un coté yang. Les pièces yang sont les pièces les plus exposées au soleil (le secteur Est, Sud Est, Sud, Sud Ouest, Ouest). Dans l’art feng shui, on va privilégier les pièces à vivre qui ont besoin de luminosité et où on vit dans la journée comme le salon, le séjour feng shui, le bureau ou la cuisine.

Les pièces yin sont les pièces que l’on choisit en feng shui pour les endroits où l’on a le moins besoin de la forte lumière du soleil comme par exemple les chambres feng shui, les salles de bains, les pièces de rangement, les garages ou buanderies, dressing…

Le salon et le séjour feng shui seront alors placés dans un secteur yang de la maison. Le salon et la salle à manger ne doivent pas être plus petits que la chambre, sinon essayez de permuter les pièces. L’Expert feng shui regardera sur les plans de votre maison où est le meilleur secteur de la maison pour y installer le salon feng shui.

                               La circulation d’énergie dans le salon feng shui :

                                           – ni désordre , ni encombrement

                Pour un bon aménagement de votre salon feng shui, il faut à tout prix éviter le désordre ou l’encombrement qui produit du «char qi» ou énergies nocives en feng shui. Pour cela, on cache les angles saillants des murs ou les poutres de notre salon qui sont des ondes de formes nocives en géobiologie et en feng shui. On peut mettre par exemple une grande plante ou une guirlande de lumière.
De même, les poutres sont considérées comme énergie nocive ou «char qi». Pour contrecarrer cette énergie, on peut peindre de la même couleur que le plafond ou bien on y place un carillon éolien feng shui. De plus, la propreté et l’ordre sont des priorités en feng shui pour votre salon. C’est pourquoi il est nécessaire d’aérer les pièces tous les matins pour faire rentrer la bonne énergie et nettoyer pour évacuer les énergies nocives.
Pour éviter les blocages d’énergie, on recherche en feng shui, à ce que l’énergie ou le « QI » circule, c’est a dire qu’il faut éviter de le bloquer par des meubles ou objets sur lesquels on bute. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de bien agencer son salon feng shui.

                                      La lumière dans votre salon feng shui

Pour avoir un beau salon feng shui, laissez entrer la lumière du soleil ou du jour par de belles ouvertures sur le jardin ou l’extérieur. Il faut éviter de mettre des arbres trop proches de la maison feng shui pour laisser entrer la lumière. Les lumières naturelles sont appréciées et on place plutôt des lumières indirectes, par touches dans le salon (petites lampes, bougies, lampes de sel) pour le côté intime. On préfèrera un grand lustre en cristal feng shui pour éclairer la table de la salle de séjour car il reflète toutes les couleurs de l’arc en ciel.

                   Les couleurs du salon feng shui : douces mais pas fades

On choisit des couleurs agréables en fonction des goûts de chacun. On privilégiera en feng shui des couleurs unies et douces à la place des tapisseries chamarées et chargées pour notre salon. Il faut éviter de peindre en feng shui tous les murs en rouge (trop yang) car cela engendre l’’agressivité et la tension. Il est aussi déconseiller de peindre tous les murs de couleur trop neutre ou trop pâle (trop yin) (trop de gris, de blanc ou de beige) cela donne un coté chic parfois mais aussi un peu triste.
L’idéal pour votre salon feng shui est de jouer avec l’équilibre du yin et du yang (l’harmonie des couleurs vives et douces). On favorise les couleurs yin (beige, ivoire, blanc, jaune clair, orange clair, gris, bleu ou vert pâlele lilas ou le rose) avec des taches de couleur yang (rouge, violet, prune, orange ou jaune vif (dans la décoration feng shui, tableaux, objets ou coussins) pour enjoliver son salon feng shui.

salons-feng

                                              Les Meubles du séjour Feng shui

Pour meubler votre séjour feng shui, les tables rondes ou ovales sont préférables pour la circulation de l’énergie et le coté convivial. Les membres de la famille choisissent une place qui leur est favorable en fonction de la formule feng shui (ming gua). Les chaises confortables avec des accoudoirs sont préférables aux autres sièges. Les miroirs sont feng shui dans le séjour car ils multiplient symboliquement la famille et les repas.

 

                                                            Les meubles du salon

Pour meubler votre salon feng shui, les canapés en matière naturelle (lin, cuir, alcantara, tissus de qualité) doivent être plutôt adossés à un mur, et non pas dos à une porte ou sous une fenêtre. Pour faire un coin intime, il faut les rapprocher et mettre une petite table ou une plante, voire une belle lampe à coté.
Normalement situés au centre du salon, les canapés se conjuguent avec des coussins de couleur dispersés et les poufs sur un tapis qui délimite l’espace dans le feng shui. Cela donne à cet ensemble un coté cocooning. On s’assoit selon les bons emplacements de chacun pour respecter les règles feng shui du ming gua.
Le téléviseur est situé à l’’extrémité du salon feng shui avec la chaine hi-fi ou l’ordinateur, à cause des effets nocifs des ondes électro- magnétiques. Pour dépolluer, on peut mettre une grosse pierre feng shui naturelle en tourmaline noire soit une belle plante grasse.
La cheminée est très prisée en feng shui pour l’ambiance magique que procurent la lumière, la chaleur, l’’odeur du feu de bois tandis qu’un miroir feng shui au-dessus de la cheminée rééquilibre le coté yin (élément eau du miroir) et yang (élément feu de la cheminée).
Les rideaux en matière naturelle donnent un coté feutré et adoucit la lumière du salon et du séjour feng shui. Les plantes vigoureuses sont le symbole de la santé et de la longévité et ont leur place dans les pièces à vivre.
La musique en fond sonore ajoute un coté bien-être au feng shui et de la même manière, les parfums d’intérieur et bougies parfumées finissent de parfaire l’’harmonie feng shui des pièces à vivre où il est bon de se retrouver en famille et avec des amis.

salon-feng-shui

 Les objets de décoration feng shui pour votre salon : positifs, non agressifs, beaux, de bonne énergie.

Tout ce qui nous entoure va psychologiquement influencer nos humeurs, notre moral et notre santé car la plupart des objets représente symboliquement quelque chose en nous qui va générer des émotions ou des états d’âme.C’est pourquoi on ne garde que les objets que l’on a choisit, qui nous rappelle une belle histoire et que l’on trouve beaux ou utiles.
On va se séparer de tout ce qui est négatif (arme, couteaux, décors de guerre..) mais on choisit plutôt ce qui représente la beauté, la sérénité, le positif. De la même manière, on se sépare des objets qui ne nous plaisent pas (même si on nous les a offert ou qu’on en a hérité).
On réfléchit avant d’acheter des objets d’occasion car ils ont gardé les énergies des précédents propriétaires.

Voici aussi un lien vers un site que je trouve simple d’accès et qui traite de toute la maison, en effet l’énergie doit circuler partout..

blog sur le feng shui

 

Nature : Vent de panique chez les dauphins bretons : la faute aux séismes ?

Cinq dauphins se sont échoués sur les côtes du Finistère, samedi. Des réactions de panique à des séismes ? C’est une hypothèse, soulevée par le spécialiste des mammifères marins à Océanopolis.

Samedi après-midi, cinq dauphins se sont échoués sur la côte finistérienne, l’un au Conquet, les quatre autres en presqu’île de Crozon. À bord de canots pneumatiques, les pompiers, accompagnés d’agents du parc naturel marin, les ont aidés à regagner le large.

tremblement-de-terre-et-vent-de-panique-chez-les-dauphins

Un événement troublant. Le plus jeune tournait en rond dans le port du Conquet, coincé par la marée descendante : « Un comportement révélateur d’un choc émotionnel, commente Sami Hassani, responsable des mammifères marins à Océanopolis. Si les dauphins peuvent s’aventurer dans les ports, ils n’y restent jamais prisonniers. »

Bloqués dans des parcs à huîtres sur l’île du Renard, au fond de la baie de Roscanvel, non loin de l’île Longue, les quatre autres dauphins montraient un comportement tout aussi inhabituel et erratique. Les sauveteurs, aidés de l’ostréiculteur, ont dû batailler pour les renvoyer vers la haute mer, les mammifères marins revenant aveuglément vers le rivage.

Inquiétant, d’autant plus que le même phénomène s’est produit ailleurs que dans le Finistère, sur la façade atlantique. L’Observatoire Pelagis, le dispositif d’observation pour la conservation des mammifères et oiseaux marins basés à la Rochelle, l’a confirmé à Océanopolis.

Trois séismes à la pointe du Finistère

Pourquoi les dauphins sont-ils venus s’échouer ? À cause d’un séisme et ses manifestations sous-marines. C’est l’hypothèse envisagée par les deux organismes qui veillent sur les animaux marins : « Un séisme peut déclencher un mouvement de panique chez les dauphins,continue Sami Hassani. Ils seraient en effet sensibles aux perturbations du champ magnétique terrestre, provoquées par le déplacement des plaques tectoniques. » Reste à prouver la « corrélation» entre séisme et échouage de dauphins, « déjà observée par d’autres scientifiques, en Nouvelle-Zélande, au Japon, ou dans l’Adriatique »

Pas besoin d’aller aussi loin pour vérifier l’hypothèse : jeudi dernier, à Pencran, à 18 h 47, un séisme d’une magnitude de 3,4 était ressenti. Vendredi, à 22 h 13, à la pointe du Finistère, nouveau petit séisme de 2,9 entre Le Folgoët et Guissény. Et, dimanche soir, aux environs de 22 h 30, la terre a encore tremblé, un séisme de 3,9 ressenti de Brest à Morlaix. Faibles, certes, pour des humains. Mais pour des dauphins ?

Ouest France – F Guiziou

Insolite : AU REVOIR LES « PIPIS SAUVAGES », BONJOUR LES FLEURS : L’URITROTTOIR DÉBARQUE À PARIS ET À NANTES

Là où le pipi devient utile au lieu de nuisible…

Faltazi, une agence de design nantaise, a créé l’Uritrottoir, un urinoir de rue qui permet de faire du compost… tout en luttant contre l’urine sauvage. Deux modèles vont être installés à Paris en décembre, et trois autres à Nantes.

Fin de soirée arrosée. Les bars fermés et dans la rue, pas de toilettes aux alentours. Un peu alcoolisés, les fêtards finissent par se soulager contre un bout de mur. Ces « pipis sauvages » peuvent être une véritable plaie dans certains quartiers. Municipalités et conseils de quartier s’y sont attelés, mais sans qu’aucune solution réellement efficace n’ait été trouvée.

Mais Faltazi, agence de design nantaise, a peut-être trouvé la solution du futur avec sa dernière création : les Uritrottoirs, des urinoirs secs de rue qui permettent, en plus de lutter contre les épanchements urinaires sauvages masculins, de fabriquer du compost… et de faire pousser des fleurs. Ne riez pas, cette solution est tout aussi sérieuse que le problème auquel elle s’attaque.

L’Uritrottoir se compose de deux bacs, l’un en bas qui renferme de la matière sèche, et l’autre, celui sous lequel le passant urine, qui contient une jardinière. Les urines sont stockées dans un  lit de matière sèche, ramassé régulièrement par une société délégataire. Comble de la sophistication, tous les Uritrottoirs sont connectés, permettant au gestionnaire des toilettes sèches d’intervenir avant tout débordement.

uritrottoir 1.png

Car tout cela est très scientifique : mélangés, le carbone présent dans la paille et l’azote de l’urine  font du fumier… et donc du compost, parfaitement utilisable par les agriculteurs ou les jardiniers.

uritrottoir-1

Invention insolite ? Loufoque ? Originale peut-être, mais bien sérieuse. Deux exemplaires vont être installés fin décembre à la gare de Lyon à Paris, et trois autres le seront au printemps à Nantes, pour une phase d’expérimentation.

uritrottoir 2.png

L’agence Faltazi n’en est pas à ses débuts en matière de gestion d’urine. Il y a trois ans, elle avait créée l’Uritonnoir, là encore sur un concept  apparemment foldingue, mais qui répondait à un vrai besoin : le problème des toilettes en festival. Les Uritonnoirs étaient constitués d’énormes bottes de paille, dans lesquelles étaient fichés des cônes en plastique où urinaient les festivaliers. Une fois remplies d’urine, elles pouvaient ensuite servir directement d’engrais. « L’Uritonnoir était l’urinoir sec des champs, pour le fond des jardins, les festivals », explique à LCI Laurent Lebot, cofondateur de l’agence avec Victor Massip. « Nous nous sommes demandés : et si on le met dans les villes, ça donne quoi ? C’est comme cela qu’est né l’Uritrottoir. »

Humour : les photos hilarantes d’un concours animaliers -Comedy Wildlife photo contest

J’importe d’outre Atlantique ces photos à nos amis canadiens, j’ai ri et souri en les regardant, alors enjoy !!!!!!!!

Comme nous approchons de Noël voici un petit cadeau pour vous, sourire et rire fait un bien fou .

Poursuivre la lecture de « Humour : les photos hilarantes d’un concours animaliers -Comedy Wildlife photo contest »

Découverte santé : Le lait du diable de Tasmanie serait efficace contre les super-bactéries – Tasmanian devil milk could help fight cancer

Une étude révèle que le lait du diable de Tasmanie, bourré de peptides, aurait la capacité de tuer certaines bactéries devenues résistantes aux antibiotiques.

D’apparence, l’animal n’a pas l’air très sympathique, et pourtant, il pourrait être d’un secours précieux. Le lait du diable de Tasmanie est en effet riche en protéines susceptibles d’être utilisées pour lutter contre les « super-bactéries » résistantes aux antibiotiques, ont annoncé ce mardi des chercheurs de l’Université de Sydney.

De fait, les bactéries antibiorésistantes constituent une préoccupation majeure de santé publique car elles font planer la menace d’une recrudescence d’infections mortelles, les antibiotiques utilisés pour les combattre devenant inopérants.

Une étonnante survie

Les auteurs des travaux, publiés dans Scientific Report, se sont intéressés aux diables de Tasmanie parce que ces marsupiaux donnent naissance à des petits dont le système immunitaire est très peu développé, mais qui vont néanmoins poursuivre leur croissance dans une poche remplie de bactéries, pour certaines pathogènes.

« La question était : Comment ces petits peuvent-ils survivre dans cet environnement sans système immunitaire mûr ? », expliquent les auteurs, cités dans le communiqué de l’université.

Au cours de leurs observations, ils ont mis le doigt sur les peptides, des éléments de base d’une protéine, présents dans le lait de la femelle du diable de Tasmanie. Ces peptides, plus nombreux dans le lait des marsupiaux que chez les autres mammifères, se sont avérés capables de tuer certaines bactéries résistantes, parmi lesquelles le staphylocoque doré et les entérocoques, responsables d’infections nosocomiales graves.

Les chercheurs ont artificiellement recréé une peptide appelée « cathelicidin », après avoir extrait la séquence correspondante dans le génome du diable de Tasmanie, et ainsi découvert qu’elle pouvait « tuer des bactéries résistantes et d’autres bactéries ».

Ils espèrent désormais que ces peptides pourront être utilisés pour mettre au point de nouveaux antibiotiques susceptibles d’aider à lutter contre les « super-bactéries ». On estime que la résistance aux antibiotiques est responsable de 700 000 morts par an dans le monde, dont 23 000 aux Etats-Unis et 13 000 en France.

 

Milk from Tasmanian devils could be the new weapon in the war against superbugs – maybe even cancer – but obtaining it is best left to the experts.

PhD candidate Emma Peel, 24, was part of a Sydney University team that analysed properties in devil milk which can kill bacterial and fungal infections, including some superbugs which are notoriously resistant to antibiotics.

The infection-fighting properties of antimicrobial peptides had been studied in animals before, however how they benefitted Tasmanian devils had remained, up until recently, « relatively unexplored », the team noted.

The researchers looked the devils’ fight against the contagious Devil Facial Tumour Disease (DFTD) which was estimated to have wiped out up to 80 per cent of the animals on the island state since it was first detected in 1996.

Devils are now understood to be developing their own resistance to DFTD, sparking the hope the species can save itself.

Juvenile devils do not catch the desease and Emma Peel and her team think that may be partly due to cathelicidins, a predominant family of antimicrobial peptides within devils and other mammals.

« We extracted the cathelicidin sequence from the Tasmanian devil genome and had peptides artificially made, » she explained.

The results showed the synthesised peptides as being effective in killing a number of pathogens, including the methicillin-resistant Staphylococcus aureus, otherwise known as golden staph.

Tests also concluded the peptides were « 3 to 6 times more effective » against a range of fungal infections than a common anti-fungal medication.

« These peptides are killing superbugs, so there is potential for future development into antibiotics, » Ms Peel said.

« That is the next step for our research, to see if these peptides have anti-cancer potential, if they are killing superbugs maybe they could kill the facial tumour. »

Source Ouest France, 20 minutes, allo docteur.

 

 

Sciences une découverte superbe : elle permet aux plantes de mieux utiliser le Soleil et pourrait éradiquer la famine

Pour nourrir les 9 milliards d’habitants en 2050, la production agricole devra augmenter et faire face à toute une série de contraintes qui pourraient la compromettre. C’est pour résoudre ce problème que des chercheurs ont trouvé une solution qui permettrait d’augmenter considérablement le rendement agricole.

Les plantes vivent grâce au processus biochimique de photosynthèse qui les maintient en vie. En effet, les végétaux utilisent l’énergie lumineuse du soleil, le gaz carbonique et de l’eau pour libérer de l’oxygène et fabriquer du sucre. Ce processus est toutefois lent, car d’après les scientifiques, il utilise peu d’énergie solaire. Cependant, les chercheurs ont trouvé le moyen de l’amplifier.

photosynthese-1

Les scientifiques ont modifié les gènes d’une plante de manière à ce qu’elle imprégne la lumière du Soleil plus rapidement et avec plus d’intensité. La modification génétique d’une partie du système de protection des plantes a augmenté la croissance des feuilles (plants de tabac) de 14% à 20% selon une étude publiée dans la Revue Science. Cette avancée pourrait multiplier les récoltes de nourriture et augmenter les rendements.

« Maintenant que nous savons que cela fonctionne, il ne sera pas trop difficile de le faire avec une panoplie de cultures. Si on regarde les cultures à travers le monde, il serait possible d’augmenter le rendement de plusieurs millions de tonnes de nourriture », explique l’auteur de l’étude, Stephen Long, professeur de sciences de la culture à l’université de l’Illinois.


© Wikipédia

De plus, cette modification génétique ne serait pas dangereuse pour la plante, car elle fonctionne comme un moteur à vapeur. S’il y a une surcharge au niveau de la chaleur, la plante se débarrasse de l’excès d’énergie en toute sécurité. Il faut ainsi dix minutes, voire une heure pour que les plantes ajustent leur niveau de luminosité, de sorte que la plante ne reçoive pas la quantité optimale de l’énergie. Tala Awada, professeur d’agriculture à l’université de Lincoln au Nebraska a mis en garde sur le fait que le rendement pourrait ne pas être si élevé pour les cultures vivrières traditionnelles.

Il est logique d’être réticent à une modification génétique sur des plantes. Les OGM ont toujours été un sujet sensible du point de vue de l’éthique. Même si cette avancée pourrait permettre d’alimenter des millions de personnes dans le monde, la modification génétique reste un sujet qui fait grandement débat.

 

 

Source le Daily Geek Show

 

 

Sciences et superbe :Cette lycéenne sud-africaine a trouvé l’arme anti-sécheresse

Kiara Nirghin a 16 ans et c’est une génie

Écorce d’orange, peaux d’avocat… Contre le manque de ressources en eau, Kiara Nirghin a trouvé une étonnante solution.

Sélectionnée dans le cadre du concours des meilleures inventions, Kiara Nirghin a découvert une solution naturelle permettant d’alimenter les sols en eau. Un produit miracle à base d’écorce d’orange et de peau d’avocat.