Coup de cœur : A nice poem found on Instagram…

Merci à euphoric.viability de m’avoir autorisée à le poster sur mon blog.

Thanks to euphoric.viability to have allowed me to post her poem on my blog

I love it, it could be sent to many of suffering women.

You’re so sweet

You open the door for me

You buy me flowers

You massage my feet

You’re so loving

You’re there to wipe my tears

Howcould I ever fear ?

False advertisement

You’re so angry

You look at me to look away

All my flowers are dying

You don’t love me

Quit your lying

My tears are caused by you

You’re never there to wipe them

I would have never known

I never saw it coming

Your investissement in the end was only…

False advertisement.

@euphoric.viability

Je dédie ce poème à toutes les femmes victimes d’un homme qui les a séduites… puis dont le vrai visage est apparu….

Des femmes trompées par l’apparence si attrayante au début… avant que ne tombe le masque, manipulateur ou pervers narcissique…

Humour : Florence Foresti parodie the « Handmaid’s Tale »

L’humoriste a tenu à dédier cette parodie à tous les aidants de l’association Women Safe, dont elle est la marraine, qui prend en charge des femmes et des enfants victimes de violences. Cette structure se trouve au sein de l’hôpital de Poissy-Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Alors profitez, c’est totalement détourné de l’original, déjanté et drôle… Les femmes n’y ont peur de rien…. surtout pas de leurs bourreaux.

En hommage à toutes les femmes.

Vie : les 4 accords toltèques

Vous en avez peut être entendu parler. L’autre jour mon amie m’a rappelé le bonheur de lire ce livre surtout dans les moments difficiles.

Ce livre est un best seller de Don Miguel Ruiz, chaman, il a été publié en 1997.

un bref aperçu

Son but : le bonheur en brisant la souffrance que nous entretenons en nous.

Comment : en brisant nos croyances limitatives.

Les « accords » sont simplement des règles de vie, pleines de sagesse, d’une telle évidence et très simple.

En bref voici les 4 croyances :

Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. 

« Miguel Ruiz rappelle le pouvoir du verbe sur le psychisme, explique Olivier Perrot. Qui n’a pas gardé en mémoire une phrase blessante d’un parent ? Et ne la fait pas encore résonner une fois adulte ? » La parole est un outil qui peut détruire. Ou construire. Contrairement à ce que nous croyons souvent, les mots ont du poids : ils agissent sur la réalité. « Dites à un enfant qu’il est enrobé et il se sentira gros toute sa vie », assure Olivier Perrot.

Comment s’y prendre ? En cultivant la modération dans ses propos : ne pas en dire trop, ni trop vite. Et, d’après le chaman Miguel Ruiz, cela commence dans le discours que l’on se tient à soi-même : « La clé, c’est l’attention à notre discours intérieur », renchérit Thierry Cros, coach. Les critiques et les jugements que nous cultivons sur autrui, mais aussi les sempiternels « Je suis nul », « Je suis incapable » ou « Je ne suis pas beau » que nous entretenons à notre sujet sont des paroles négatives qui polluent notre mental. Or, elles ne sont que projections, images faussées en réponse à ce que nous croyons que l’autre ou le monde attend de nous. Conclusion : parlons peu, mais parlons vrai, en valorisant aussi nos atouts et ceux d’autrui.

N’en faites jamais une affaire personnelle

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles. 

Les paroles et les actes de l’autre ne nous concernent pas en propre. « Ils lui appartiennent, estime Olivier Perrot, parce qu’ils sont l’expression de ses propres croyances. » Vous êtes critiqué ? Ou encensé ? « C’est l’image que l’autre se fait de vous, analyse Thierry Cros. Ce n’est pas vous. »

De même, les événements qui surviennent ne sont pas toujours des réponses à notre comportement. Selon Miguel Ruiz, nous devons sortir de cet égocentrisme qui nous fait croire que tout ce qui arrive autour de nous est une conséquence de notre attitude. Le « moi je » nous maintient dans l’illusion. Donc dans la souffrance.

Comment s’y prendre ? « Il s’agit moins de rester stoïque que de prendre du recul », conseille Thierry Cros. Ramener à soi ce qui appartient à l’autre déclenche inévitablement de la peur, de la colère ou de la tristesse, et une réaction de défense. L’objectif : laisser à l’autre la responsabilité de sa parole ou de ses actes et ne pas s’en mêler. Cela suffit souvent à calmer le jeu.

Ne faites aucune supposition

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

« C’est un travers banal, admet Olivier Perrot. Nous supposons, nous élaborons des hypothèses et nous finissons par y croire. » Un ami ne nous a pas dit bonjour ce matin, et nous imaginons qu’il nous en veut ! Selon Miguel Ruiz, c’est un « poison émotionnel ». Pour s’en libérer, il propose d’apprendre à mettre les choses à plat, par exemple en exprimant ses doutes. « Ce qui implique d’apprendre à écouter et d’être capable d’entendre », remarque Thierry Cros.

Comment s’y prendre ? Il s’agit de prendre conscience que nos suppositions sont des créations de notre pensée. Dès lors qu’une hypothèse devient une croyance (« Cet ami est fâché contre moi »), nous élaborons un comportement de pression (« Je ne l’aime plus non plus » ou « Je dois le convaincre de m’aimer à nouveau »), source d’angoisse et de stress.

Faites toujours de votre mieux

Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger.

« Cet accord découle des trois premiers, constate Olivier Perrot. Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous finissez par agir contre vous. Mais si vous en faites moins, vous vous exposez à la frustration, à la culpabilité et au regret. » Le but est de trouver le juste équilibre.

Comment s’y prendre ? Ce qui est juste pour soi ne dépend en aucun cas d’une norme. Pour Miguel Ruiz, certains jours, faire ce qu’il y a de mieux pour soi, c’est rester au lit. Dans tous les cas, souligne Thierry Cros, « le pire piège est la course à la perfection ». L’un des moyens d’éviter ce travers est de remplacer nos « Je dois faire ceci » par des « Je peux faire ceci ». Comme l’affirme Olivier Perrot, « cela permet de s’approprier pleinement l’objectif à atteindre, sans se soucier du jugement et des attentes des autres ».

lumières de Noël

Tel un papillon par la lumière elle fut attirée

Vers l’église où de petites lueurs brillaient

La Vierge sur ses pas veillait

Douce protectrice le chemin elle traçait.

En ce jour pluvieux le jour ne se levait pas

Les larmes aux yeux et le coeur en berne

Elle cherchait la paix

Hasard du moment, celui ci n’était pas ordinaire

Grimpant l’escalier de pierre

Elle pénétra dans l’édifice sacré

Marcha jusqu’à la crèche de Noël..

S’assis pour l’admirer tout près d’un pilier

Soudain en plein recueillement l’Ave Maria retentit

Touchée en plein cœur des larmes ruisselèrent plus fort sur ses joues

Elle venait là, chercher l’appui de la Vierge

Elle venait là, fuir les cris et la colère

Elle venait là, échapper aux mots qui blessent

Elle venait là, quêter pour son cœur la paix.

Un frémissement peu à peu envahissait l’église

Une femme allumait les bougies de l’hotel

Des enfants priaient

Peu à peu des fidèles arrivaient

Elle apprit d’un homme qu’une adoration se préparait

En silence elle remercia la douce mère de Dieu de lui avoir offert ce moment si précieux

UN prêtre en chasuble arriva

En prière, longuement..il tomba

Pour les confessions il se préparait

Il demandait la force à Dieu d’écouter et de conseiller

Depuis si longtemps qu’elle voulait dialoguer avec un prêtre

La Vierge en sa bonté lui en avait tracé le chemin

« Oh mon Dieu merci » pensa t’elle

Elle osa aller le voir

Elle lui parla de ses douleurs

De ses peurs des colères, de ses doutes aussi

De l’injustice de la vie

« s’il vous plait mon père aidez moi…. » implora t’elle

La vie est si dure parfois, avancer devient douloureux.

Le prêtre prit la parole

Des mots très doux,

Les mots d’un sage

Les mots d’un homme qui connait les tourments de la vie.

Face à son désarroi il lui demanda : avez vous déjà vu un prêtre ?

Elle lui dit : Non, j’en cherchais un là, et je vous ai vu sortir du presbytère.

Puis la Vierge m’a menée jusqu’à vous…

Il fit le constat que la vie n’est pas toujours facile

Il lui dit de remercier Dieu pour les belles choses de la vie

Puis dit il : la lumière de Noël arrive, elle réchauffe les cœurs

Ayez confiance en elle.

Voyez lui dit il aussi : Jésus à fait le bien pourtant on lui a infligé bien des épreuves

Il faut pardonner aux personnes qui nous ont fait du mal, ainsi on peut à nouveau avancer

Il faut donner sans attendre de remerciements

Il lui donna un dernier conseil : Lisez la Bible, beaucoup des épreuves que nous traversons y sont consignées.

Puis en lui conseillant de rencontrer à nouveau un prêtre il lui demanda de faire acte de contrition.

Là, trouvant des mots elle demanda pardon à Dieu pour ses Fautes….L’erreur est humaine, nous pouvons tous faillir.

il lui dit de réciter le « Je vous salue Marie » pour pénitence.

Pour elle c’était un cadeau.

Son coeur remerciait déjà la vierge.

Les larmes qui coulaient depuis la veille s’étaient éteinte.

Le miracle de Noël commençait.

Coup de cœur : Jacques Salomé, un beau poème sur l’écoute de l’autre…

Un superbe sujet de méditation ou de réflexion, une bonne base tout simplement pour réfléchir à sa propre communication avec autrui, lisez ces mots …

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler.
Accorde-moi seulement quelques instants,
Accepte ce que je vis, ce que je sens,
Sans réticence, sans jugement.

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler.
Ne me bombarde pas de conseils et d’idées,
Ne te crois pas obligé de régler mes difficultés.
Manquerais-tu de confiance en mes capacités ?

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler.
N’essaie pas de me distraire ou de m’amuser,
Je croirais que tu ne comprends pas
L’importance de ce que je vis en moi

 

Écoute-moi, s »il te plaît, j’ai besoin de parler.
Surtout, ne me juge pas, ne me blâme pas.
Voudrais-tu que ta moralité
Me fasse crouler de culpabilité ?

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Ne te crois pas non plus obligé d’approuver
Si j’ai besoin de me raconter
C’est simplement pour être libéré

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
N’interprète pas et n’essaie pas d’analyser
Je me sentirais incompris et manipulé
Et je ne pourrais plus rien te communiquer

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler.
Ne m’interromps pas pour me questionner,
N’essaie pas de forcer mon domaine caché.
Je sais jusqu’où je peux et veux aller

 

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler.
Respecte les silences qui me font cheminer.
Gardes-toi bien de les briser,
C’est par eux bien souvent que je suis éclairé.

 

Alors maintenant que tu m’as bien écouté
Je t’en prie, tu peux parler
Avec tendresse et disponibilité
À mon tour, je t’écouterai

 

Jacques Salomé

Humeur : les footballeurs français sont des magiciens

Bravo à l’équipe de France, elle a gagné la coupe du monde, 4 à 2 face à la Croatie ! Bien joué !

Bon, ils ont fait leur travail, comme le plombier qui répare une  fuite, le boulanger qui cuit son pain, l’informaticien qui met le point final à un programme…

Bref, vous, lui, le voisin, moi ou n’importe qui effectue parfaitement une tâche..

 

Oui je suis fière de ces sportifs et de mon pays, mais pourquoi les arroser de tant d’argent alors que bien d’autres personnes ne peuvent vivre de leur savoir faire.

Les chercheurs n’ont pas de bourses d’études pour les doctorats, les laboratoires  manquent de fonds pour les recherches, les APL ont baissé pour les plus nécessiteux.

L’euphorie de la victoire escamote de façon transitoire et hystérique les problèmes de notre beau pays.

 

Il nous faudra hélas retomber sur terre….

 

Sachons retenir de cette superbe union nationale qu’il nous faut rester solidaire et se rappeler de la devise de la France :

Egalité, Liberté et Fraternité.

 

Que la France soit comme les footballeurs, une équipe qui ne laisse personne sur la touche.

 

Contre la discrimination raciale des images fortes et belles – Against racism

<!– Global site tag (gtag.js) – Google Analytics –>
https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=UA-116233191-1

window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());

gtag(‘config’, ‘UA-116233191-1’);

L’une est noire et l’autre blanche. Pourtant, ces deux fillettes sont sœurs. Elles ont la même mère, le même père et, d’ailleurs, elles sont jumelles. Gros plan sur une photo qui, à elle seule, démonte les préjugés racistes.

Ci dessus j’ai mis la photo de deux autres jumelles si différentes :

Ces incroyables petites jumelles font la fierté de leurs parents. Isabella et Gabriella sont nées le même jour, avec un teint de peau différent. L’une a le teint mat avec les yeux clairs, l’autre a la peau noire et les yeux sombres. Ces adorables bouilles rondes sont devenues des mini-stars sur Instagram

Autre exemple, à la une du National Geographic, Marcia et Millie Bigs, avec comme unique titre : « Noir et blanc, ces sœurs jumelles nous font repenser tout ce que l’on sait au sujet des races. »Regardez :

national-geographic-soeurs-jumelles-racisme-une.jpg

Voici encore un autre exemple car elles ne sont pas les seules à présenter cette particularité :

Kian et Remee sont deux jumelles nées en 2006 à une minute d’écart, de la même mère ; toutefois, l’une est noire, l’autre est blanche. Comment cela est possible ? Les deux petites filles sont nées par césarienne au Queen’s Medical Center, une clinique de Nottingham en Angleterre. Il va sans dire que le personnel médical et les parents ont été très étonnés au moment de la naissance. La mère explique cependant que ce n’est que le lendemain du grand jour qu’elle et son compagnon ont commencé à se poser des questions, étant elle-même trop fatiguée par l’accouchement pour s’apercevoir immédiatement de cette forte divergence chez ses jumelles ; elle ne fait que remarquer leur couleur de cheveux respective, l’une blondel’autre noire, son esprit entièrement tourné vers le fait que ses deux petites filles sont bien arrivées. Puis, prenant conscience de cette différence, elle se demande comment celles-ci peuvent être des sœurs jumelles.

jumelles

 

La jeune femme raconte que sa mère lui a dit de ne pas s’inquiéter, que la peau de Remee deviendrait de plus en plus foncée au fil des semaines. Mais en réalité, c’est tout l’inverse qui se passe : la peau de Remee s’éclaircit alors que celle de Kian s’assombrit, accentuant cette dissemblance. Cette différence de couleur de peau chez les deux jumelles est due à une combinaison particulièrement rare des gènes de leurs parents. Leurs propres parents ont en effet chacun une mère blanche et un père noir : la mère, Kylie Hodgson est moitié blanche, moitié noire ; son conjoint, Remi Horder, est lui aussi métis.

 

Encore un superbe exemple :

On le sait il existe deux types de jumeaux, les vrais et les faux et cette histoire est sans doute la plus incroyable concernant ce phénomène. Lucy et Maria Aylmer ont toutes les deux 18 ans et malgré les apparences elles sont sœurs jumelles. Maria est métisse, brune et bouclée alors que Lucy est blancherousse et a les yeux clairs.

maria-lucy-jumelles-differente-noire-blanche-aylmer

Bien évidement avec cette opposition physique, personne ne pense qu’elles sont sœurs ni même originaires de la même famille, depuis qu’elles sont toutes petites. Les faux jumeaux sont en fait issus d’une même grossesse mais ont été produits par deux spermatozoïdesdifférents et ont évolué dans deux ovules distincts.

 

Donna, la maman est originaire de Jamaïque et Vince, le papa est caucasien. Les jeunes filles ont deux frères, Georges (23 ans) et Jordan (21 ans) et une sœur, Chynna (22 ans) qui ont tous les trois la peau typée. Toute la famille vient du sud-ouest de l’Angleterre.

 

Et pour finir encore plus fort, voici un exemple intéressant : un garçon noir et une fille blanche !

angleeterre

Aujourd’hui âgés de 14 mois, Léo et Theo sont deux jumeaux bien particuliers. Leur mère est noire (originaire de Grenade), leur père blanc, et les jumeaux sont un garçon noir et une fille blanche.

Shirley Wales, 21 ans, a dévoilé à la presse il y a quelques jours ses jumeaux nés l’année dernière. Prévenue que ses enfants pourraient être de race différentes, elle a avoué avoir pensé appeler ses enfants Ebène et Ivoire. Ceci en référence à Ebony and Ivory, le titre d’un duo entre Stevie Wonder et Paul Mc Cartney. Elle se serait ravisée en estimant que cela pourrait stigmatiser ses jumeaux.

Elle a également indiqué que l’annonce de la naissance avait été une telle attraction que près de cent personnes seraient venues la voir en moins de deux jours: tous voulaient voir le « miracle » de leurs propres yeux. Aujourd’hui elle appelle encore ses enfants « ses petits miracles ». « Ils sont si différents. Je les appelle Leo le Lion et Happy Hope (heureux espoir). Leo s’énerve quand il n’est pas le centre de l’attention, parce que sa soeur semble attirer plus d’attention de la part des gens. Hope de son côté sourit tout le temps à tout le monde ».

Séparée du père des jumeaux, Shirley est ravie d’avoir des jumeaux de race différente. Elle dit également apprécier le fait que les gens pensent que sa fille (blanche) est sa nièce. Facétieuse, elle rigole du regard des gens quand elle leur dit qu’elle est la mère biologique de Hope. Elle invite les gens à faire preuve d’ouverture d’esprit.

Bonne journée du 21 mars 2018,

Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale 2018

 

 

Méditation : les bienfaits, mon vécu.

Ces bienfaits vont vous étonner.

Il ne faut pas commencer à méditer avec une idée précise du but à atteindre, c’est ainsi que l’on ira loin et vers un mieux, grâce à cette pratique.

Cependant, en débutant on se fixe un objectif, celui permettra l’assiduité.

Chaque jour, j’avance dans mon chemin, je vois, mes amis voient sur moi ce que la méditation m’apporte ; chacun est différent, toute personne trouvera « ses bénéfices » en méditant, alors ouvrons nos esprits et allons y !

La méditation pour porter ses fruits doit être une pratique régulière…. même courte, 10 minutes par jour, mais régulière…..

La méditation peut être aussi très puissante, peu à peu on se prend au jeu, surtout quand les résultats se dessinent !

Ça vaut vraiment le coup d’essayer… sans attendre !!!!

1. Une créativité augmentée

Les chercheurs de l’Université de Leiden ont étudié comment la méditation de pleine conscience avec une attention particulière peut contribuer à améliorer ensuite la créativité d’une personne après sa séance de méditation. Ce qu’ils ont découvert est intéressant.

Ils ont mis en évidence que ceux qui pratiquent la méditation de pleine conscience performent beaucoup mieux sur une tâche spécifique où ils sont invités à donner des idées nouvelles.

La méditation est connue pour augmenter et encourager le type de pensée appelée pensée divergente, ce qui vous permet de venir avec un plus grand nombre de solutions à un problème donné, constituant ainsi une autre composante de la créativité.

2. Des niveaux d’anxiété plus faibles

Il a été également montré que la méditation réduit les niveaux d’anxiété chez les personnes qui la pratiquent régulièrement. Quand nous méditons, nous commençons à desserrer les connexions de certaines voies nerveuses.

Une partie de notre cerveau appelée le cortex préfrontal médian traite les informations que nous relions à notre expérience et à nous-mêmes.

En règle générale, les voies neuronales de la peur et des sensations corporelles vers cette partie du cerveau sont fortes. Par conséquent, lorsque vous êtes dans une situation effrayante, cela va déclencher une réaction très forte dans cette partie de votre cerveau, ce qui vous fait vous sentir anxieux et instable.

Lorsque vous méditez, vous affaiblissez cette connexion, ce qui vous permet de réagir différemment aux mêmes situations.

Un autre avantage de la méditation est qu’en affaiblissant cette connexion, vous allez maintenant donner de la force au Centre d’Évaluation de votre cerveau, qui est connu pour son raisonnement. Par conséquent, vous serez plus en mesure de répondre calmement à des situations potentiellement éprouvantes.

la méditation

3. Une mémoire améliorée

Ceux qui pratiquent la méditation sont plus en mesure de filtrer les distractions et d’augmenter leur productivité.

Cette capacité à ignorer les distractions de fond permet de mémoriser rapidement et d’utiliser des faits nouveaux.

4. De meilleures relations

Un autre avantage de la méditation est de doper également votre humeur et vous donner un meilleur sens de la connexion aux autres personnes. Cela aide à vous rendre plus compatissant et empathique avec les autres.

Que vous cherchiez à améliorer votre relation avec ceux qui comptent pour vous ou à vous connecter plus efficacement avec vos employés et vos clients, la méditation peut être une bonne réponse.

5. Une aide pour la santé

De nombreuses études ont montré que, tout en méditant vous pouvez être en mesure de diminuer votre tension artérielle si vous souffrez d’hypertension.

De plus, ceux qui ont des maladies respiratoires comme la grippe ont été en mesure de récupérer plus rapidement que ceux qui ne méditent pas. Les femmes qui souffrent de la ménopause peuvent également trouver du soulagement dans la méditation.

la méditation

6. Un meilleur sommeil

Un des avantages de la méditation est sa capacité à aider à avoir une meilleure quantité et qualité de sommeil.

Tout en établissant une bonne routine de l’heure du coucher et avec l’aide d’un air plus pur, si vous ajoutez une méditation de pleine conscience cela peut vous aider à avoir une meilleure qualité du sommeil et lutter contre les symptômes associés à l’insomnie tels que la fatigue et la dépression.

7. Une Libido Dopée

En plus de mieux dormir, vous pourriez être en mesure d’augmenter la qualité et l’intensité de votre vie intime.

L’une des plus grandes raisons d’absence de relation sexuelle dans un couple est la fatigue. La réponse de notre corps au stress se fait habituellement par la lutte ou la fuite.

Lorsque cela se produit, nous libérons du cortisol, l’hormone du stress, ainsi que de l’adrénaline pour nous aider à combattre le stress. Ceci augmente notre tension artérielle et déprime notre système immunitaire et notre libido se retrouve prise au piège face à un tir croisé.

Découvrez cette  infographie sur les bienfaits associés à la meditation

 les bienfaits de la méditation sur le corps humain
Les bienfaits de la méditation sur le corps humain

Une pensée finale

Vous pouvez être un peu débordés et pensez qu’il n’y a aucun moyen possible pour vous d’inclure la méditation dans votre vie déjà largement occupée. Cependant, il y a de bonnes nouvelles : vous le pouvez !

Commencez avec seulement cinq minutes chaque jour. Vous pouvez vous mettre en état de pleine conscience avant le petit déjeuner ou avant de vous préparer pour le travail par exemple.

Lorsque vous serez plus à l’aise avec la méditation, vous pouvez alors commencer à augmenter la durée de vos séances au fil du temps.

Source : le Huffington Post.

Méditation : idées reçues

Ça (Henri Marien) ou portrait de douleurs

Merci pour le lien, je reblogue car j’aime beaucoup.

 

Je voudrais rajouter pour ceux qui souffrent un message d’espoir, pour que cette année soit celle qui rime avec guérir.

 

Pour que les douleurs ne fassent plus d’ombre au bonheur.

 

Car dans nos courages il y a le mot : RAGE.

 

Bonne année 2018, prenons tous le chemin de la guérison, d’un pas hâtif, léger et impatient… simplement heureux.

ça
ça tire
ça déchire
ça assombrir
ça alourdir
ça aplatir
ça bouillir
ça rougir
ça frire
ça rôtir
ça souffrir
à en finir
jamais de ça guérir ?
ne plus jamais avec ça réjouir
Oh enfin un jour plus ça sentir 
Qu’est-ce que ça tu me fais mal
ça ça ça affreusement suffire!
ça plus possible de mots dire
Tenter de ça en rire ?
Oser le souffre rire
même si ça déchire
ça martyre

(Henri Marien)

arbrearimearien

ça
ça tire
ça déchire
ça assombrir
ça alourdir
ça aplatir
ça bouillir
ça rougir
ça frire
ça rôtir
ça souffrir
à en finir
jamais de ça guérir ?
ne plus jamais avec ça réjouir
Oh enfin un jour plus ça sentir 
Qu’est-ce que ça tu me fais mal
ça ça ça affreusement suffire!
ça plus possible de mots dire
Tenter de ça en rire ?
Oser le souffre rire
même si ça déchire
ça martyre

(Henri Marien)

Pour ceux que ça intéresse:  http://www.pudendalsite.com/

Voir l’article original

Femme hors du commun :portrait d’hildegarde de Bingen féministe avant l’heure

 

Hildegarde est la dixième enfant d’une grande famille. Née le 16 septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe près d’Alzey.

Ses parents très croyants la consacrèrent au Seigneur dès son plus jeune âge, en application de la règle de l’Ancien Testament : tu donneras à l’Eternel un dixième de tout ce qui t’appartiens. C’est donc dès l’âge de 8 ans que la petite Hildegarde entra au couvent des Bénédictines de Disi Bodenberg, d’abord pour son instruction puis pour y prendre le voile dès l’âge de quatorze ans sous la tutelle de la Mère supérieure Jutta De Sponheim.

hildegarde enluminure.jpg

Ses visions

Hildegarde de BINGEN y prononça ses voeux définitifs et à la mort Jutta De Sponheim elle devint la Mère supérieure du couvent à l’âge de 38 ans. C’est à l’âge de 43 ans que commencèrent  » ses visions  » qu’elle décrivit dans un grand livre qui comporte l’intégralité de son oeuvre qui reste soigneusement conservé dans la bibliothèque régionale de Hesse à Wiesbaden. Cette oeuvre exceptionnelle écrite sur des parchemins de 50 cm de hauteur est scellé par des ferrures d’acier et pèse plus de 50 kg.

Hildegarde de BINGEN recevait des visions prophétiques ainsi que des visions concernant les grands personnages de son temps. Elle diffusa  » ces messages de l’au-delà non seulement dans son entourage mais les expédia à Bernard de Clairvaux pour lui demander son avis. Bernard lui répondit que ses visions étaient une grâce du ciel, donc une manifestation de l’Esprit Saint et qu’il fallait continuer à les publier.

hildegarde bleue

Son féminisme

Hildegarde de BINGEN soutenait en particulier que l’esprit de la femme est en tous points comparable et égal à celui de l’homme. Ces déclarations lui avaient attiré les bonnes grâces du peuple, mais n’avaient pas manqué de choquer des hauts membres du clergé de Mayence et même la noblesse masculine allemande de l’époque.

hildegarde médecine.jpg

 

Soutien du Pape

Le 13 janvier 1148 lors du grand synode allemand de Trèves, (Trier) présidé par le pape Eugène III en personne, on demanda au Saint Père ce qu’il pensait des visions de la mère supérieure Hildegarde…Or devant toute l’assemblée réunie le pape prit entre ses mains un extrait des écrits d’Hildegarde, le lut à haute voix et souhaita une continuité des oeuvres littéraires de l’abbesse. Quelques mois plus tard Hildegarde de BINGEN reçut une lettre du pape qui lui écrivait notamment :

Dieu nous accorde des grâces qui sont notre joie et notre bonheur, mais à quoi serviraient-elles si ne nous savons pas nous en servir ? Ecrivez donc ce que l’Esprit de Dieu vous inspire.
Sa réputation dépassa désormais les frontières de l’Europe.

hildegarde statue

Hildegarde de BINGEN rêvait de fonder sa propre abbaye, mais la popularité du couvent féminin était plus haute que celle du couvent voisin masculin, car les soeurs obtenaient plus de dons que le couvent auquel elles étaient dépendantes. Un jour, elle se hasarda à demander à son Père supérieur l’autorisation de quitter le couvent de son enfance avec une trentaine de ses soeurs pour fonder un nouveau monastère féminin dans la même région Le Père abbé ayant refusé, elle tomba gravement malade, alors ce Père supérieur révisa sa décision, Hildegarde de BINGEN guérit et put fonder sa nouvelle abbaye.: à Ruperstberg (1147) et même une deuxième à Elbingen (1165).

hildegarde rayon.jpg

 

Compositrice reconnue

Des années passèrent et Hildegarde composa plus de 77 symphonies répertoriées qu’interprètent encore de nombreuses bénédictines aujourd’hui. en femme accomplie Hildegarde était également Maître dans la médecine psychosomatique et l’art de guérir par les plantes, elle soignait à la fois les corps et les âmes en initiant ses nonnes à la gravure, à l’écriture, à la reliure, aux chants et à la science domaine généralement réservé aux hommes !.

 

Scientifique

Trois siècles avant Léonard de Vinci, Hildegarde de BINGEN avait déjà dessiné une de ses visions : l’homme aux six mains au coeur du Cosmos. Elle affirmait que toutes les créatures de Dieu sont parties intégrantes du Cosmos et que tout péché fait du mal non seulement à Dieu  mais également à tout le Cosmos.

Hildegarde de BINGEN approchait les 79 ans, lorsqu’en 1177 un conflit l’opposa à l’archevêché de Mayence au sujet d’un noble excommunié mais qui avant de mourir aurait fait pénitence et se serait confessé en demandant le pardon de ses péchés. Les soeurs enterrèrent le repenti dans un coin secret de leur propriété, mais conformément aux règles frappant tous les excommuniés, le haut clergé s’éleva en exigeant son déterrement . Hildegarde refusa et le couvent tout entier fut frappé d’excommunication et d’Interdit religieux. Donc : plus de sacrements, ni de pèlerins, avec interdiction même d’interpréter des chants liturgiques… Heureusement au bout d’un an de privations,
Hildegarde de BINGEN obtint de l’archevêque de Mayence Christian-I von Buch (1165 à 1183) la levée de l’Interdit.

La vieille Abbesse Hildegarde de BINGEN pouvait désormais s’endormir dans la paix du Seigneur, même si de nombreux dictionnaires la déclare avec le préfixe sainte, compte tenu des très nombreux miracles qu’elle a prodigué depuis des siècles, elle ne sera jamais canonisée par Rome mais restera comme une véritable sainte dans l’esprit du peuple reconnaissant.

 

source : http://membres.lycos.fr/historel/moyenage/12e/hildegarde.html

hildegarde vitrail

 

 
Hildegarde de BINGEN : sa Bibliographie

– Les causes et les remèdes (1 novembre 1998)
– La Symphonie des harmonies célestes, suivi de « L’Ordre des vertus » (édition bilingue) (26 novembre 2003)
– Les Pierres qui guérissent selon Hildegarde de Bingen : Manuel de lapidothérapie, nouvelles découvertes sur d’anciennes sagesses (27 mai 1998)
– Le livre des subtilités des créatures divines XIIe siècle, tome 2. Arbres, poissons, animaux, oiseaux (1 juillet 1993)
– Le Livre des œuvres divines : Visions (1 septembre 1989)
– Scivias : Sache les voies ou Livre des visions (3 juin 1996)
– Le livre des subtilités des créatures divines XIIe siècle, tome 1. Plantes, pierres, metaux, éléments (1 juillet 1993)