Humeur : André Comte-Sponville: « J’aime mieux attraper le Covid-19 dans un pays libre qu’y échapper dans un État totalitaire »

Bonjour,

j’ai repris cet article initialement au début du premier confinement, je parlais déjà de dérive dictatoriale… Hélas vérifiée depuis.

Il s’avère aussi que bien des éléments se sont rajoutés, on peut citer la désinformation venant de médias subventionnés, les scientifiques achetés par les laboratoires… un Vaxx qui est très peu testé et tue ou handicape… il tient de la thérapie génique plus que d’une protection contre un pseudo virus.

Année 2020 à l’actualité chargée ! Je gage que le début de 2021 va aussi déménager !

Bon courage à tous ! Prenez soin de vous ❤️

Je n’ai pas pris la plume depuis le début du confinement, cependant je désire partager dans quelques articles des jalons sur cette crise sanitaire ou dictatoriale !

Je mets en avant un point de vue que je partage, c’est un article de Simon Brunfaut publié dans l’écho.

Le philosophe André Comte-Sponville nous livre ses impressions sur la crise sanitaire actuelle et s’insurge contre le politiquement correct.

Figure incontournable de la pensée française contemporaine, André Comte-Sponville a rendu la philosophie populaire. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il a notamment publié le fameux « Petit traité des grandes vertus », qui s’est vendu à des milliers d’exemplaires. Entretien.

La grippe de 1968 – « grippe de Hong Kong » – a fait environ un million de morts, dans l’indifférence quasi générale. Pourquoi, cinquante ans plus tard, nos sociétés réagissent-elles de manière totalement différente face à la menace du coronavirus?

La grippe dite « asiatique », en 1957-1958, en avait fait encore plus, et tout le monde l’a oubliée. Pourquoi cette différence de traitement? J’y vois trois raisons principales. D’abord la mondialisation, dans son aspect médiatique: nous sommes désormais informés en temps réel de tout ce qui se passe dans le monde, par exemple, chaque jour, du nombre de morts en Chine ou aux États-Unis, en Italie ou en Belgique… Ensuite, la nouveauté et le « biais cognitif » qu’elle entraîne: le Covid-19 est une maladie nouvelle, qui, pour cette raison, inquiète et surprend davantage. Enfin une mise à l’écart de la mort, qui la rend, lorsqu’elle se rappelle à nous, encore plus inacceptable.

Notre rapport à la mort a-t-il changé? La mort est-elle devenue en quelque sorte inacceptable aujourd’hui?

Elle l’a toujours été, mais comme on y pense de moins en moins, on s’en effraie de plus en plus, lorsqu’elle s’approche. Tout se passe comme si les médias découvraient que nous sommes mortels! Vous parlez d’un scoop! On nous fait tous les soirs, sur toutes les télés du monde, le décompte des morts du Covid-19. 14.000 en France, à l’heure actuelle, plus de 4.000 en Belgique… C’est beaucoup. C’est trop. C’est triste. Mais enfin faut-il rappeler qu’il meurt 600.000 personnes par an en France? Que le cancer, par exemple, toujours en France, tue environ 150.000 personnes chaque année, dont plusieurs milliers d’enfants et d’adolescents? Pourquoi devrais-je porter le deuil des 14.000 mors du Covid 19, dont la moyenne d’âge est de 81 ans, davantage que celui des 600.000 autres? Encore ne vous parlais-je là que de la France. À l’échelle du monde, c’est bien pire. La malnutrition tue 9 millions d’êtres humains chaque année, dont 3 millions d’enfants. Cela n’empêche pas que le Covid-19 soit une crise sanitaire majeure, qui justifie le confinement. Mais ce n’est pas une raison pour ne parler plus que de ça, comme font nos télévisions depuis un mois, ni pour avoir en permanence « la peur au ventre », comme je l’ai tant entendu répéter ces derniers jours. Un journaliste m’a demandé – je vous jure que c’est vrai – si c’était la fin du monde! Vous vous rendez compte? Nous sommes confrontés à une maladie dont le taux de létalité est de 1 ou 2% (sans doute moins, si on tient compte des cas non diagnostiqués), et les gens vous parlent de fin du monde.

Emmanuel Macron a rappelé dans son dernier discours que « la santé était la priorité ». La santé est-elle devenue la valeur absolue dans nos sociétés?

Hélas, oui! Trois fois hélas! En tout cas c’est un danger, qui nous menace. C’est ce que j’appelle le pan-médicalisme: faire de la santé (et non plus de la justice, de l’amour ou de la liberté) la valeur suprême, ce qui revient à confier à la médecine, non seulement notre santé, ce qui est normal, mais la conduite de nos vies et de nos sociétés. Terrible erreur! La médecine est une grande chose, mais qui ne saurait tenir lieu de politique, de morale, ni de spiritualité. Voyez nos journaux télévisés: on ne voit plus que des médecins. Remercions-les pour le formidable travail qu’ils font, et pour les risques qu’ils prennent. Mais enfin, les experts sont là pour éclairer le peuple et ses élus, pas pour gouverner.

Cette crise est-elle révélatrice de notre finitude et de notre vulnérabilité?

Finitude et vulnérabilité font partie de notre condition. Personne ne l’avait oublié, sauf, peut-être, quelques journalistes… Tant mieux s’ils redeviennent plus lucides!

INTERVIEW | Charles Michel: « Après cette crise, si nous posons les bons choix, nous serons plus forts »

Cette épidémie nous place devant l’inconnu. Nous allons plus que jamais devoir apprendre à vivre avec l’incertitude?

Il suffit de vivre. L’incertitude, depuis toujours, est notre destin.

Certains ont parlé d’une espèce de « vengeance de la nature » au sujet de cette épidémie. Est-elle le signe, selon vous, d’un déséquilibre profond entre l’être humain et son environnement?

Parler d’une vengeance de la nature, c’est une sottise superstitieuse. En revanche, qu’il y ait un déséquilibre entre l’homme et son environnement, ce n’est que trop vrai. Cela s’explique à la fois par la surpopulation – nos enfants ne meurent plus en bas-âge: on ne va pas s’en plaindre – et la révolution industrielle, grâce à laquelle la famine a disparu de nos pays et a formidablement reculé dans le monde: là encore, on ne va pas s’en plaindre. Mais la conjonction de ces deux faits nous pose des problèmes énormes. Le réchauffement climatique fera beaucoup plus de morts que le Covid-19!

Par son caractère planétaire, cette crise nous force-t-elle à repenser la mondialisation ainsi que les liens entre les États? Peut-elle déboucher, selon vous, sur une nouvelle donne géopolitique?

Moi, ce qui me frappe, c’est d’abord la formidable coopération, à l’échelle du monde, de nos scientifiques, et les progrès très rapides qu’ils font, par exemple pour trouver le code génétique de ce virus et chercher un vaccin et un traitement. Ce n’est pas la mondialisation qui crée les virus. La peste noire, au 14e siècle, a tué la moitié de la population européenne, et la mondialisation n’y était pour rien. En revanche, ce que cette crise nous apprend, c’est qu’il est dangereux de déléguer à d’autres pays, par exemple à la Chine, les industries les plus nécessaires à notre santé. Bonne leçon, dont il faudra tenir compte!

Certaines voix s’élèvent pour critiquer le blocage économique, qui pourrait créer des dégâts immenses, pires peut-être que le virus lui-même… Qu’en pensez-vous?

J’en suis d’accord, et c’est ce qui m’effraie. Je me fais plus de soucis pour l’avenir professionnel de mes enfants que pour ma santé de presque septuagénaire. La France prévoit des dépenses supplémentaires, à cause du Covid et du confinement, de 100 milliards d’euros. Je ne suis pas contre. Mais qui va payer? Qui va rembourser nos dettes? Nos enfants, comme d’habitude… Cela me donne envie de pleurer.

Cette crise aura-t-elle un impact à plus long terme sur nos libertés?

Le confinement est la plus forte restriction de liberté que j’aie jamais vécue, et j’ai hâte, comme tout le monde, d’en sortir. Pas question, sur le long terme, de sacrifier la liberté à la santé. J’aime mieux attraper le Covid-19 dans un pays libre qu’y échapper dans un État totalitaire!

Au sujet de l’après-crise, certains réclament le retour à la normale et au monde d’avant, tandis que d’autres prédisent un monde nouveau…

Le monde d’avant ne revient jamais. Essayez un peu de revenir aux années 1970… Mais à l’inverse, on ne recommence jamais à partir de zéro. L’histoire n’est jamais une page blanche. Ceux qui croient que tout va rester pareil se trompent. Ceux qui croient que tout va changer se trompent aussi.

INTERVIEW | Jonathan Holslag (sinologue): « Le problème n’est pas la Chine: c’est nous-mêmes »

On a vu se développer des mouvements de solidarité, notamment envers les ainés, ainsi qu’une plus grande reconnaissance envers le personnel soignant et d’autres professions souvent dévaluées. Ces comportements altruistes peuvent-ils s’inscrire naturellement dans la durée ou faudra-t-il leur donner un cadre légal et politique pour les faire exister à plus long terme?

L’altruisme ne date pas d’hier. L’égoïsme non plus. Ils continueront donc de cohabiter, comme ils le font depuis 200.000 ans. Donc oui, comptons sur la politique et le droit plutôt que sur les bons sentiments. Quant à nos aînés, leur problème ne commence pas avec le Covid-19. Vous êtes déjà allé dans un EHPAD? Le personnel y fait un travail admirable, mais quelle tristesse chez tant de résidents. Pardon de n’être pas sanitairement correct. En France, il y a 225.000 nouveaux cas de la maladie d’Alzheimer chaque année, donc peut-être dix fois plus que ce que le Covid-19, si le confinement fonctionne bien, risque de faire. Eh bien, pour ma part, je préfère être atteint par le coronavirus, et même en mourir, que par la maladie d’Alzheimer!

Le confinement est-il le moment opportun pour réfléchir à nos modes de vie? De quelle manière la philosophie peut-elle nous aider en cette période?

Tous les moments sont opportuns pour philosopher. La philosophie peut nous aider en nous poussant à réfléchir, à prendre du recul, plutôt que de nous laisser emporter par nos émotions – à commencer par la peur – et le politiquement correct.

Quels sont les enseignements positifs que nous pouvons tirer de cette crise?

J’en vois trois principaux. D’abord l’importance de la solidarité: se protéger soi, c’est aussi protéger les autres, et réciproquement. Ensuite le goût de la liberté: quel plaisir ce sera de sortir de cette « assignation à résidence » » qu’est le confinement! Enfin l’amour de la vie, d’autant plus précieuse quand on comprend qu’elle est mortelle. Gide l’a dit en une phrase qui m’a toujours frappé: « Une pas assez constante pensée de la mort n’a donné pas assez de prix au plus petit instant de ta vie. » Le Covid-19, qui fait que nous pensons à la mort plus souvent que d’habitude, pourrait nous pousser à vivre plus intensément, plus lucidement, et même – lorsqu’il sera vaincu – plus heureusement.

Amitié : citation

Bonjour,

Je suis de retour, j’ai eu une fin d’année chargée et j’ai peu écrit, je suis restée à l’écoute de vos commentaires cependant !

Je vous offre une belle citation sur l’amitié pour célébrer ce retour !

Résultat de recherche d'images pour "dicton sur l'amitié"

Humeur : amitié, comme tu es belle – Hommage à mes amis

J’ai eu l’oreille attirée par les paroles de cette chanson, elle célèbre l’amitié telle que je la vois.

C’est un titre du groupe Indochine, vous la connaissez peut être, je vous mets le lien pour la vidéo en fin d’article.

Karma Girls est une chanson interprétée par le groupe français Indochine, écrite par Jean Louis Murat et composée par Nicola Sirkis et Olivier Gérard. Il s’agit du cinquième single, sorti le 13 mars 2019 en radio, de l’album 13.

C’est la seconde fois que Jean-Louis Murat écrit pour Indochine après la chanson Un singe en hiver qui figure sur l’album Paradize sorti en mars 2002 et qui fut extraite en single en novembre 2003.

Nicola Sirkis chante un texte  qui raconte une amitié indéfectible qui dure jusque dans l’au-delà.

Karma girl (paroles)

Je sais de toi 
Tout de toi 
Mon ami, viens, je sais tout de toi 
Je sais tout de ta vie 
Dieu m’a dis 
Mon ami, viens, je sais tout de toi 
Marcher jusqu’à la mort 
Et avec toi 
Mon ami, à ton bras 
Oui, je sais tout de toi

Toujours mon cœur sait où tu vas 
Mon ami, mon cœur bat pour toi 
Oui, je sais tout de toi 
Tout de toi 
Mon ami, viens, je sais tout de toi

Sur la terre chaque nuit 
Avec toi 
Partout à ton bras 
Je sais tout de ta vie 
Dieu m’a dis 
Mon ami, viens, je sais tout de toi 
Marcher jusqu’à la mort avec toi 
Mon ami, oui, on y croit encore 
Jusqu’ici dans la nuit 
Au hasard 
Oui, je sais tout de toi 
Oui, je prends tout de toi

https://www.youtube.com/watch?v=S9Ur4ruX5HA

Enjoy…… I do 🙂

Belle journée à vous.

Je dédicace cet article à mes amis…. je les embrasse et je les remercie d’être là pour moi, ils se reconnaîtront….

Bio/Organic : pétition pour la baisse des taxes

Amis lecteurs bonjour,

En moyenne, les produits BIO coûtent 30 % plus cher que le NON BIO.

Et c’est une des plus grandes INJUSTICES de notre époque.

Car ce surcoût empêche des millions de familles de consommer BIO.

Résultat : ces millions de familles ont 25 % de risques EN PLUS d’attraper le CANCER !
 
C’est prouvé scientifiquement : les personnes qui ont les moyens de manger BIO ont 25 % de cancers en moins  [1]!

Source : étude de l’INRA, Institut National français de la Recherche Agronomique dans une étude publiée en 2018.
http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Moins-de-cancers-chez-les-consommateurs-d-aliments-bio

Ces cancers frappent les plus fragiles, les plus modestes…alors qu’ils pourraient être évités, si seulement le BIO était plus accessible !!!

Et il n’y a pas que le cancer, hélas.

Les pesticides du NON BIO causent aussi la maladie de PARKINSON.

Depuis 2013, l’État français reconnaît officiellement que Parkinson est une « maladie professionnelle » des agriculteurs, à cause des pesticides.

Récemment, un rapport de l’agence Santé Publique France a montré que les pesticides donnent aussi Parkinson à ceux qui ont le malheur d’habiter à proximité de champs agricoles NON BIO.
https://blograinbowdreamer.wordpress.com/2016/04/21/nature-lair-nest-pas-respirable-la-carte-de-france-des-victimes-des-pesticides/

C’est désormais totalement reconnu par les scientifiques : de nombreuses maladies GRAVES sont provoquées par les pesticides !!!

Au total, selon une grande expertise de l’INSERM publiée en 2012 [4], les pesticides sont soupçonnés d’être en cause dans :La maladie d’Alzheimer, qui touche de plus en plus de seniors ;
La non-fertilité de milliers de jeunes adultes ;
Et même les malformations congénitales !« Malformation congénitale », cela signifie qu’un bébé peut naître sans jambes et sans bras !!
Lien vers cette pétition :

https://www.petition-tva-zero-bio.com/signature
Et ce n’est pas tout : les pesticides sont probablement co-responsables de l’épidémie d’enfants AUTISTES !

C’est une étude publiée le 20 mars 2019 dans le British Medical Journal qui vient de le prouver :
https://reporterre.net/L-exposition-prenatale-aux-pesticides-favorise-l-autisme-selon-une-etude

Les femmes enceintes exposées aux pesticides ont plus de risques d’avoir un bébé autiste que les autres !

Et pourtant, on continue à FAVORISER LES PESTICIDES et à PUNIR l’agriculture BIO par une taxe injuste !

De nos jours, même les enfants des cours d’écoles sont désormais en danger.

En Gironde, pas moins de 160 écoles sont directement exposées aux pesticides, selon le quotidien Sud-Ouest.
Alors qu’il existe une solution évidente, efficace et juste !

Je rappelle que les agriculteurs BIO n’utilisent pas de pesticides chimiques.

Il y a donc ZERO pesticide chimique dans l’agriculture BIO.

Les agriculteurs NON BIO, eux, consomment 70 000 tonnes (70 000 000 kilos) de pesticides chaque année !!!

Ces 70 millions de kilos de pesticides sont déversés sur les fruits et légumes, puis dans nos terres, nos rivières et nos nappes souterraines !
lien vers cette pétition :

https://www.petition-tva-zero-bio.com/signature


Et pourtant, ce ne sont pas les produits « non bio », bourrés de pesticides qui sont surtaxés…

…ce sont les produits « propres », BIO qui sont punis… et c’est un véritable scandale !!POURQUOI LE BIO COÛTE PLUS CHER… ET DOIT D’URGENCE ETRE DÉTAXÉJe rappelle que le BIO est excellent pour la santé et la planète.

Pour obtenir le label BIO, il faut respecter toutes ces conditions :Pas de pesticides chimiques ;
Pas d’engrais de synthèse ;
Pas d’OGM ;
Moins de médicaments et d’antibiotiques ;
Pas d’additifs alimentaires douteux.C’est excellent pour TOUT LE MONDE… Mais cela coûte PLUS CHER à l’agriculteur !!

Et pourtant, les TAXES sont les mêmes sur le BIO et sur le NON BIO !

Résultat : non seulement le BIO n’est pas accessible aux familles modestes…

…mais ceux qui font l’effort de consommer BIO sont PUNIS pour le faire !!!

Dans notre système actuel, c’est celui qui pollue le moins qui paie le plus !

Si, comme moi, vous vous efforcez de consommer « bio » régulièrement :Vous faites faire des économies à la Sécurité sociale (moins de cancers, Parkinson, bébés malformés, etc.)
Vous faites faire des économies à l’État, qui dépense moins pour dépolluer……mais c’est VOUS qui payez plus cher !!!

C’est un peu comme si vous payiez DEUX FOIS pour le BIO !

Et ce n’est pas tout :DETAXER LE BIO POUR SAUVER LA PLANÈTE !Le BIO permet aussi de faire des économies pour favoriser le réchauffement climatique !

La raison est que les agriculteurs BIO n’utilisent pas d’engrais de synthèse.

Or les engrais chimiques émettent du protoxyde d’azote (N2O), un gaz à effet de serre 300 fois plus polluant que le CO2 ! 

Au total, ce gaz « N2O » contribue à 5 à 10 % du total des gaz à effet de serre total en France !

C’est considérable !

Donc favoriser l’agriculture BIO, c’est lutter contre le changement climatique !

Voilà pourquoi je vous demande de signer notre grande pétition pour supprimer la TVA sur le BIO.

Il est urgent de supprimer cette taxe pour :Récompenser ceux qui achètent BIO plutôt que de les punir ;
Et rendre le BIO accessible à tous pour éviter 25 % de cancers et autres maladies graves !Vraiment, je vous invite à signer immédiatement une grande pétition, plus vous signerez, plus elle aura du poids :
STOP A LA TAXE INSUPPORTABLE SUR LES PRODUITS « BIO » !
Je vous demande d’agir maintenant, car c’est LE MOMENT OU JAMAIS !GRAND DÉBAT : UNE MESURE SIMPLE ET PLEBISCITÉE PAR LES FRANÇAIS !Cette proposition de la TVA ZERO SUR LE BIO ne sort pas de nulle part.

Cela fait des années que le réseau BIOCOOP, les « pionniers du bio », réclament cette mesure.

Écoutez aussi ce que dit la grande association France Nature Environnement :
« Aujourd’hui, tout le monde paye la même part de TVA sur les produits bio donc c’est plutôt injuste. 

Alors qu’il pourrait être intéressant de favoriser ces produits pour donner un accès à tous. 

C’est bon pour l’environnement et pour la santé donc une double raison de faire ça. »
Ce ne sont pas seulement les « écolos » qui demandent cette mesure.

Le GRAND DÉBAT a prouvé que cette mesure est plébiscitée par la majorité des Français !

Sur RMC, c’est LA proposition citoyenne qui est revenue le plus souvent :
 
Aujourd’hui, vous avez même des CHEFS D’ENTREPRISE qui s’engagent pour cette mesure !
 
De fait, la TVA ZÉRO sur le BIO est une mesure de bon sens :C’est une mesure de JUSTICE SOCIALE en permettant à tous d’accéder au bio à prix correct ;
Et c’est une mesure de SANTÉ PUBLIQUE, avec des milliers de cancers et autres maladies évitées !Voilà pourquoi je vous demande solennellement de signer et faire signer autour de vous notre grande pétition.

Il est urgent de CHANGER LES CHOSES, pour notre planète, pour notre portefeuille et pour notre santé !

Aujourd’hui en 2019, la France est le plus gros consommateur de pesticides d’Europe, avec l’Espagne !!

Le cancer est devenu la cause numéro 1 de mortalité en France et dans le monde !

En 2018, les émissions de CO2 ont encore augmenté en France !

Mais si nous sommes des milliers à signer la pétition, nous pouvons RÉUSSIR à inverser ce désastre !MÊME LE MINISTRE DE L’ÉCOLOGIE EST FAVORABLE À CETTE MESURE !!Il faut agir d’urgence, car nous n’avons jamais été aussi près du but !

Écoutez le ministre François de Rugy, interviewé sur CNEWS le 22 mars dernier.
 
Voici ce qu’il a déclaré, en direct :
« Je souhaite que tout ce qui est bon pour l’écologie, bon pour le climat et bon pour l’environnement soit moins taxé que ce qui est mauvais.

« Sur les produits bio, la TVA peut être modulée – les produits alimentaires BIO pourraient avoir une TVA plus faible que les produits non bio ».
 C’est historique !

Malheureusement, il n’est pas le seul à décider, au gouvernement !

Le ministre des comptes publics Gerald Darmanin s’est prononcé contre cette mesure.

Le gouvernement va devoir bientôt trancher entre les deux ministres…

Et c’est pourquoi il faut agir vite !

Nous devons être des MILLIONS à signer la pétition pour SOUTENIR le ministre François de Rugy et exiger la TVA ZERO SUR LE BIO !

Si nous sommes suffisamment nombreux, nous pouvons OBTENIR la TVA ZÉRO sur les produits bio !

Il est clair que l’écologie « punitive » ne marche pas : pensez à la taxe carbone, qui a mis des centaines de milliers de gilets jaunes dans la rue.

La vraie solution, c’est de RÉCOMPENSER ceux qui favorisent l’environnement !

Et pour cela, il n’y a pas meilleure mesure que de DÉTAXER LE BIO, immédiatement !

Signez avec moi pour OBTENIR cette mesure, maintenant.

La situation n’a jamais été aussi favorable :le gouvernement a organisé un « grand débat » et a promis d’écouter les Français ;
à la fin de ce grand débat, le gouvernement sera obligé de faire une proposition ECOLOGIQUE, pour compenser l’abandon de la taxe carburant ;La victoire est à portée de main, si vous agissez maintenant.

S’il vous plaît, signez d’urgence la pétition et faites-la signer à votre famille, vos proches et tous vos contacts !

Encore une fois, la TVA ZERO sur le BIO permettrait :De rendre le BIO accessible à toutes les bourses ;
D’éviter des milliers de maladies graves (cancers, etc…) ;
De dépolluer en profondeur nos terres, nos points d’eau et l’air que nous respirons !Je compte sur vous, c’est notre santé et notre planète qui est en jeu.

Transmettez-vite ce message partout autour de vous, nous devons créer une énorme « boule de neige pour le BIO » !
 

Humeur : poème : le cri !!!

Se taire
Quand on ne sait plus que dire
Se taire
Car « il » a toujours raison
Se taire
Car sa voix écrase la douceur de la nôtre
Enfin se taire
Car jamais il n’écoute….
Rester sourd à son esprit qui hurle
Sourd à ton cœur qui brûle
Fais silence….
Ta colère ne la vire pas en haine
Comme de tes mots, il n’en vaut pas la peine….

Voici ci dessus le poème que j’ai déversé de mes tripes.

Il a inspiré Gaétan Kerdraon qui en a fait le Slam suivant

Se taire
Quand on ne sait plus que dire
Se taire
Car « il » a toujours raison
Se taire
Car sa présence écrase la douceur de la nôtre
Enfin se taire
Car jamais il n’écoute….
Se taire car quand le stress l’emporte sur la peur 
Se taire quand le mal qui nous tenaille est invisible pour les autres 
Se taire car on doit ce justifier pourquoi. 
Toujours ces même pourquoi tu te protège contres des bruits qui n’existe pas 
Toujours ces même pourquoi contre ces pourquoi tu tremble comme si ton corps était un séisme sans interruption 
Toujours ces pourquoi tu réfléchis trop comme si mon cerveau était un ordinateur. 
Pour répondre à ces questions voici quelques explications, mon corps ressent plus que la normale. Quand vous entendez normalement moi j’entends les néons, le four à micro-ondes tout les sons imperceptible que vous entendez pas pour les tremblements c’est mon stress qui créer ça et également le souvenir d’un cyclone avec en plus les effets secondaires de la ventoline. Pour les réflexions mon cerveau me commande d’analyser sans cesse, c’est mon cerveau le maître et je suis son esclave. 
Pour conclure deux autres choses là première c’est que au niveau de la nourriture c’est mon refuge, je me réfugie dedans quand je suis stressé, la deuxième et dernière chose c’est que mon stress me fait perdre tout mes moyens et sous couverture de personne très sûre d’elle ce cache un petit garçon qui a peur du moindre bruit, du moindre changement. Alors la prochaine fois sachez qu’il existe des handicaps invisibles qui fait souffrir les personnes à qui vous, vous demandez sans cesse des justifications. Je suis un peu comme un super héros et ma cryptonique c’est le bruit, le stress et mon cerveau.

Homme du jour : Martin Luther King

Il fut assassiné le 4 avril 1968, triste anniversaire, ayons une pensée pour cet homme hors du commun !

Il fut le plus jeune lauréat du prix Nobel de la Paix en 1964, pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la Paix.

« A la fin nous nous souviendrons non pas de nos ennemis, mais des silences de nos amis »

Martin Luther King.

Respect et admiration pour un homme extraordinaire.

Santé : importance du câlin

Bonjour,

La société devient de plus en plus froide, et pourtant on découvre de nouvelles émergences, nécessités primaires qui refont surface, la câlinothérapie est née.

Free hugs, ateliers ou bars à câlins… chacun peut désormais profiter des vertus d’une étreinte avec des inconnus en toute confiance et sécurité. Le nom de cette pratique d’un nouveau genre ? La câlinothérapie. Nous vous proposons aujourd’hui d’en savoir plus sur cette prescription de tendresse.

Voici ci dessous des liens vers un article de Doctissimo, il est très bien fait :

Sommaire

La câlinothérapie en pratique

Ôter toute dimension sexuelle à la tendresse

Le respect de soi et de l’autre

Le toucher, essentiel à notre survie

Des vertus anti-stress et immunitaires

Le câlin et ses bienfaits :

La longueur moyenne d’un câlin entre deux personnes est de 3 secondes. Mais les chercheurs ont découvert quelque chose de fantastique. Quand un câlin dure 20 secondes, il y a un effet thérapeutique sur le corps et l’esprit. La raison en est qu’une étreinte sincère produit une hormone appelée « ocytocine », aussi connue sous le nom d’hormone de l’amour. 
Cette substance a de nombreux avantages dans notre santé physique et mentale, nous aide, entre autres choses, à se détendre, à se sentir en sécurité et à calmer nos peurs et notre anxiété.

Ce merveilleux tranquillisant est offert gratuitement à chaque fois que nous avons une personne dans nos bras, qui a bercé un enfant, qui chérit un chien ou un chat, que nous dansons avec notre partenaire, plus nous sommes proches de quelqu’un ou tout simplement tenir les épaules d’un ami.

Une citation célèbre de la psychothérapeute Virginia Satir dit :  » Nous avons besoin de 4 câlins par jour pour la survie. On a besoin de 8 câlins par jour pour l’entretien. Nous avons besoin de 12 câlins par jour pour la croissance. » si ces chiffres exacts ont été scientifiquement prouvés reste à voir, mais il y a beaucoup de preuves scientifiques liées à l’importance des câlins et des contacts physiques. Voici quelques raisons pour lesquelles nous devrions nous serrer dans les bras ::

1. Stimule l’ocytocine

L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, le centre émotionnel du cerveau, la promotion des sentiments de satisfaction, la réduction de l’anxiété et du stress, et même la monogamie des mammifères. C’est l’hormone qui est responsable de nous tous ici aujourd’hui. Vous voyez que ce petit bijou est libéré pendant l’accouchement, faisant oublier à nos mères toutes les douleurs atroces qu’ils ont endurées nous expulser de leurs corps et leur donner envie d’aimer encore et de passer du temps avec nous. De nouvelles recherches de l’université de Californie donnent à penser qu’elle a un effet aussi civilisatrice sur les hommes humains, ce qui les rend plus affectueux et plus efficaces pour former des relations et des liens sociaux. Et il a considérablement augmenté la libido et les performances sexuelles des sujets d’essai. Quand on embrasse quelqu’un, l’ocytocine est libérée dans nos corps par notre glande pituitaire, abaissant à la fois nos taux cardiaques et nos niveaux de cortisol. Le cortisol est l’hormone responsable du stress, de la pression artérielle élevée et de la maladie cardiaque.

2. Cultive la patience

Les connexions sont encouragées lorsque les gens prennent le temps de s’apprécier et de se reconnaître mutuellement. Un câlin est l’un des moyens les plus faciles de montrer l’appréciation et la reconnaissance d’une autre personne. Le monde est un endroit occupé et animé et nous sommes constamment en train de se précipiter vers la prochaine tâche. En ralentissant et en prenant un moment pour offrir des câlins sincères tout au long de la journée, nous nous occupons de nous-mêmes, d’autres, et nous cultivons une meilleure patience en nous

3. Prévention de la maladie

L’affection a également une réponse directe à la réduction du stress qui empêche de nombreuses maladies. L’Institut de recherche de l’école de médecine de l’université de Miami dit qu’il a réalisé plus de 100 études en contact et a trouvé des preuves d’effets significatifs, notamment une croissance plus rapide des prématurés, une diminution de la douleur, une diminution des symptômes de la maladie auto Chez les enfants atteints de diabète, et l’amélioration des systèmes immunitaires chez les personnes atteintes de cancer.

4. Stimule la glande du thymus

Les câlins renforcent le système immunitaire. La pression douce sur le sternum et la charge émotionnelle que cela crée active le chakra du plexus solaire. Cela stimule la glande du thymus, qui régule et équilibre la production de globules blancs du corps, ce qui vous maintient en bonne santé et sans maladie.

5. Communication sans dire un mot

Près de 70 % de la communication n’est pas verbale. L’interprétation de la langue du corps peut être basée sur un seul geste et les câlins sont une excellente méthode pour vous exprimer à un autre être humain ou animal. Non seulement ils peuvent sentir l’amour et la prise en charge dans votre étreinte, mais ils peuvent en fait être assez réceptifs pour le payer à d’autres sur la base de votre initiative seule.

6. Estime de soi

Les câlins stimulent l’estime de soi, en particulier chez les enfants. Le sens tactile est important chez les nourrissons. Un bébé reconnaît ses parents d’abord par le toucher. Depuis le moment où nous sommes nés, notre famille nous montre que nous sommes aimés et spéciaux. Les associations de sensations et tactiles de nos premières années sont encore incrustées dans notre système nerveux en tant qu’adultes. Les câlins que nous avons reçus de notre maman et papa tout en grandissant restent imprimés au niveau cellulaire, et les câlins nous rappellent à un niveau somatique de ça. Les câlins, par conséquent, nous relient à notre capacité à l’amour-propre.

7. Stimule la dopamine

Tout ce que tout le monde fait implique de protéger et de déclencher le flux de dopamine. Les faibles niveaux de dopamine jouent un rôle dans la maladie neurodégénératives de Parkinson, ainsi que dans les troubles de l’humeur tels que la dépression. La dopamine est responsable de nous donner ce sentiment de bonne humeur, et c’est aussi responsable de la motivation ! Les câlins stimulent les cerveaux pour libérer la dopamine, l’hormone de plaisir. Les capteurs de la dopamine sont les zones que beaucoup de drogues stimulantes comme la cocaïne et la méthamphétamine cible. La présence d’un certain type de récepteurs de la dopamine est également associée à la recherche de sensations.

8. Stimule la sérotonine

Le fait de toucher et de câliner les endorphines et la sérotonine dans les vaisseaux sanguins et les endorphines et la sérotonine libérées provoquent le plaisir et nient la douleur et la tristesse et diminuent les chances d’avoir des problèmes cardiaques, aident à combattre le poids excessif et prolongent Même les câlins des animaux de compagnie ont un effet apaisant qui réduit les niveaux de stress. S’enlacer pour un temps prolongé soulève le niveau de sérotonine, L’élévation de l’humeur et la création du bonheur.

9. Solde de la balance des opérations de maintien de la paix

Les câlins ont un équilibre entre le système nerveux et le système nerveux. La peau contient un réseau de petits centres de pression en forme d’œuf appelés globules globules qui peuvent sentir le toucher et qui sont en contact avec le cerveau à travers le nerf vague. La réponse galvanique de la peau de quelqu’un qui reçoit et donne un câlin montre un changement de la conductance de la peau. L’effet de l’humidité et de l’électricité dans la peau suggère un état plus équilibré dans le système nerveux – parasympathique.

Embrassez-vous, embrassez-vous avec votre cœur.

Wildwomansisterhood

Coup de cœur : A nice poem found on Instagram…

Merci à euphoric.viability de m’avoir autorisée à le poster sur mon blog.

Thanks to euphoric.viability to have allowed me to post her poem on my blog

I love it, it could be sent to many of suffering women.

You’re so sweet

You open the door for me

You buy me flowers

You massage my feet

You’re so loving

You’re there to wipe my tears

Howcould I ever fear ?

False advertisement

You’re so angry

You look at me to look away

All my flowers are dying

You don’t love me

Quit your lying

My tears are caused by you

You’re never there to wipe them

I would have never known

I never saw it coming

Your investissement in the end was only…

False advertisement.

@euphoric.viability

Je dédie ce poème à toutes les femmes victimes d’un homme qui les a séduites… puis dont le vrai visage est apparu….

Des femmes trompées par l’apparence si attrayante au début… avant que ne tombe le masque, manipulateur ou pervers narcissique…