Retour dans ma maison, un moment délicieux

Je n’aurais osé l’espérer et j’ai vécu ce moment, j’ai partagé le repas de veille du nouvel an avec mes fils dans ma maison.

Mon fils avait préparé un plat à hauteur de l’événement, je l’ai aidé dans la préparation des légumes, le repas était délicieux. mon fils est un excellent cuisinier, il avait préparé un curry, subtil et savoureux, simple et raffiné à la fois.

Que de joie de me retrouver dans le séjour, mon séjour, avec tant d’amour autour de moi. J’ai regardé le plafond rehaussé, les bateaux au mur, cadeau de mon amie australienne.

Que d’émotions, j’ai feuilleté les albums photo retrouvés, égrené les souvenirs… Nous avons ri et souri en regardant des photos d’enfance de mes enfants. J’ai vu les visages heureux immortalisés sur les photos, mon papa, ma maman.  J’ai trouvé des photos de moi toute petite, dont une dans les bras de ma mère alors que je n’avais que quelques heures… grand moment d’émotion.

Je suis allée dans ma chambre… l’ai trouvée bien triste. La maison a besoin d’un nouveau souffle… une nouvelle âme. Mes objets sont là à droite à gauche, j’ai décoré avec plaisir, les choses sont restées en l’état.

J’ai palpé mes livres tenté de regrouper mes collections, retrouvé des affaires personnelles laissées derrière moi.

Voilà, j’espère que j’avance dans le bon sens et pourquoi pas le fol espoir de faire revivre cette maison oui que je la fasse revivre un jour ainsi que je le désirai lorsque je l’ai bâtie… un havre de paix, un endroit où on aime venir, se réunir… être bien tous ensemble.

 

 

 

toi toi mon toit : appartement trouvé déménagement imminent

Çà n’a pas été facile, j’ai été sur le pont pendant plus de trois semaines d’arrache pied entre les annonces à éplucher, les appartements à visiter, les dossiers à monter, dont la dernière ligne droite à l’arrache !!! A plusieurs reprises je me suis découragée devant les échecs, décembre n’est pas le MOIS pour déménager, peu de choix, les fêtes qui approchent, bref… des vacances immobilières aussi.

Mais à force d’acharnement ça a payé. Je dois aussi remercier ma négociatrice immobilière, Florbela elle a été super, elle a porté mon dossier, touchée par ma situation de risque de me trouver sans logement et aussi par ma volonté de me sortir de cette impasse.

Je vais moins bloguer ces temps ci, amis blogueurs vous le comprendrez, je suis à l’étape cartons.

A bientôt avec de nouveaux articles.

recherche d’un logement… suite

Comme il est difficile de trouver ce sacré logement, amis lecteur excusez mon manque de fécondité présent sur le Blog, je mets toute mon énergie à rechercher ce logement …. nécessité fait Loi.

Hier je suis cependant allée chez une amie et là, trouvé une perle que je partagerai avec vous… les bonnes idées je partage.

J’attends encore, je visite encore…

Pensez tous fort à moi, envoyez moi vos énergie positives, j’en ai grandement besoin.

A très vite pour de nouveaux articles.

(hâte de vous raconter le déménagement, c’est que j’aurai trouvé un logement….)

La Roche Posay, cure pour la peau mais plus encore…

En arrivant pour la première fois à la Roche Posay, on se demande vraiment ce qui nous arrive. L’endroit  paraît austère, triste sans attrait.

Durant ma dernière cure j’avais un ami curiste, il n’avait pas sa langue dans sa poche il a sorti la phrase suivante que je juge culte : « Purée quand je suis arrivé ici, je me suis demandé où j’arrivais et si je n’avais pas autre chose à faire que de me pendre avec la ceinture de mon peignoir !!!!  »

La ceinture du peignoir de curiste, évidemment.

Mais, a t’il continué avec un super sourire j’ai découvert mille choses et la cure se finit déjà, que de moments super !

 

Eh oui la Roche Posay, c’est un peu ça, une eau qui soigne dans un cadre paisible. Des échanges riches et étonnants entre curistes.

Les personnes qui vont en soin là bas ont souvent une atteinte de la peau de type eczéma, psoriasis, brûlure. Mais aussi des atteintes plus intimes encore, pour les femmes la Roche soigne les suites de cancer. Les femmes vont en cure post cancer pour aider la réparation de leur corps, aussi de leur mental.

Tous curistes réparent là bas aussi leur mental, car les maladies de peau souvent sont une marque mal vue par la société,  souvent aussi elles découlent d’un problème de stress.

Alors, dans les soins, lors des randonnées les curistes parlent, de leurs calvaires, de leurs améliorations aussi, peu à peu l’eau agit en profondeur, elle espace les crises et diminue leur durée.

J’ai pu voir, sur un jeune garçon brulé, Axel*. Au début il était mutique, renfermé à cause de son accident. Il conduisait un buggy, puis l’accident, les tonneaux, l’engin qui prend feu, et lui il est dans le brasier. Le nez, la bouche n’étaient que cicatrices. Peu à peu, il a pris confiance en lui, en fin de cure, je parlais avec joie des progrès que je voyais sur son visage. Sa mère était incrédule devant autant les changements physiques que l’évolution psychologique de son fils. J’ai partagé avec elle ces joies de maman à maman.

 

Autre pathologie, le psoriasis, pendant l’attente on en parle, une femme accompagnait son mari, elle me disait à quel point la maladie l’atteignait aussi à l’intérieur.

J’ai fait ma cure en compagnie d’une amie, en post cancer du sein.

Si vous saviez le bonheur qu’elle avait de vivre, son énergie était communicative, j’ai appris bien des choses auprès d’elle. C’est elle qui m’a ouvert les yeux sur ce qui n’allait pas à l’époque dans mon couple, c’était en 2009 ! Eh oui, c’est juste incroyable.

Un jour je marchais comme souvent avec elle, ce jour là elle avait retiré son bonnet, et en la regardant j’ai vu des cheveux qui repoussaient. Je lui ai dit : diiiiiis passe ta main sur ton crane et dis moi si tu les sens ! tu as une jolie brosse toute courte ! Si vous aviez vu son bonheur à ce moment là, je la remercie d’avoir partagé ces moments si précieux.

Depuis j’ai vu maintes femmes en post cancer, je rend hommage à leur courage et leur force de caractère, c’est notamment en pensant à elle que je publie des articles sur le cancer.

Un outil important à la Roche est aussi l’atelier de maquillage correcteur de la Maison Rose, il aide les femmes dont le visage est défiguré par le problèmes de peau à apprendre à utiliser le maquillage pour se réapproprier une apparence.

Un jour j’y étais pour apprendre à manier les produits, devant moi passait une jeune femme antillaise dont une partie du visage avait été brûlé…… La maquilleuse a su lui redonner son visage d’avant. Sa joie était immense et si émouvante. Je lui ai proposé de la prendre en photo, elle a accepté. Quand elle a vu la photo elle à hurlé de joie puis éclaté en sanglots dans mes bras en me remerciant. Je n’oublierai jamais.

Du coup, je vous ai écrit la Roche Posay mais avec mon cœur, je suis certaine que vous avez envie de la voir telle que je l’ai vécue.

Dans mon prochain article je vais choisir des photos, prises au fil de mes cures. Elles sont douceur et reflètent les sentiments que j’ai tenté de retracer ici.

 

Je vais faire un article sur les à coté de la cure, la station elle même, les charmes cachés mais très présents de cette jolie cité de la Vienne.

Voici déjà le lien vers l’office du tourisme qui fait un super travail.

Office du tourisme de La Roche Posay

 

 

 

 

 

 

 

 

Cuisiner sans beurre et lait

Bon, en parfaite gourmande que je suis les caprices de la nature m’ont condamnée à rechercher des alternatives goûteuses à la classique cuisine où beurre, lait et crème sont omniprésents.

Premiers pas au supermarché, lire les étiquettes et les déchiffrer, désormais les additifs provenant du lait sont écrits en caractères gras, mais souvent c’est en petits caractères, attention à bien lire jusqu’au bout la composition.

Attention aussi à ne pas se faire avoir : la matière grasse anhydre du lait cache du beurre dont on a retiré toute l’eau !!!!

Si on est adepte du tartinage il faut trouver un substitut au beurre, déjà psychologiquement ce n’est pas facile de ne plus pouvoir goûter au beurre, alors il faut aussi se faire plaisir.

J’ai opté pour une margarine, et là encore attention  à bien lire la liste des ingrédients !

Voici un lien vers un site qui recense quelques produits

margarine sans lactose

Ensuite, grâce à ces margarines, je confectionne de délicieux gâteaux, j’adapte les recettes, je prends une recette à l’origine avec du beurre puis je teste !!!! j’arrive au bout de mes essais à de délicieuses pâtisseries ! eh oui !!!!

Pour la friture rien ne  vaut une huile d’olive de bonne qualité, pressée à froid évidemment, depuis quelques temps j’adore utiliser l’huile de coco !!! j’en reparlerai dans un article.

Laits et crèmes….

Enfant, je buvais le lait tiède, juste après la traite, la fermière me tendait le verre rempli de lait encore moussant !!!! Ma bouche se souvient du goût.

Désormais j’ai découvert de nouvelles saveurs, mon corps l’exige, alors vive les laits végétaux, dans les supermarchés, les magasins bio, il y en a pléthore…. plus ça va plus y en a.

lait exemple

Suivant ce que je désire préparer je varie le lait, les goûts sont si différents.

Et j’ai découvert les crèmes végétales, elles n’ont rien à envier à la crème de lait, bien au contraire, elles parfument avec harmonie les mets !

Attention au lait de coco, oh oui il est délicieux, mais très gras… les intestins et le foie font : Bingo !!!! quand on en prend trop.

 

 

 

Journée de pause ce jour, en hommage à maman

Il y a un an tu nous quittais, tu voulais plus que tout vivre, tu vois les journaux n’ont pas fait de gros titres sur ta disparition mais tu étais si aimée que ton départ a brisé bien des personnes…. j’ai vu tant de regards perdus et incrédules.

Tu aurais pu être encore parmi nous, oui maman, j’avais tant encore à partager avec toi, une grosse négligence médicale nous a privé de ta chaleur, de l’amour d’une mère et d’une grand mère. Tu nous manques tant.

Sache que nous voulons que cette faute soit reconnue, pour toi maman mais aussi pour les autres, afin que tout patient puisse garder les chances de vivre auxquelles il peut encore prétendre. Que nul ne disparaisse faute à une négligence médicale.

maman fleurs
Pour toi maman j’aurais fait un bouquet de toute les roses de mon jardin, pour toi seule, alors je t’envoie en pensées une brassée de fleurs, tu les aimes tant.