Société : L’effet du regard masculin sur les femmes ou le sexisme ordinaire expliqué en BD

Je remercie mon fils qui m’a offert la matière pour cet article…..

Comment regardez vous les femmes, comment regardez vous votre compagne ?

Peut-être la regarderez vous autrement après cet article…

Car nous les femmes, nous ne sommes pas une paire de fesses ou de seins…

SEXISME Ordinaire…………….

Que voit-on lorsqu’on regarde une femme? Que voit-on lorsqu’on regarde une affiche de film représentant une femme? Pourquoi commentons-nous tant l’apparence des femmes? La dessinatrice Emma a voulu comprendre l’effet de ce qu’elle appelle « le regard masculin » sur les femmes et toute la société.

« Cette BD me trottait dans la tête depuis un moment », raconte-t-elle au HuffPost. « Avant même d’être féministe je ne supportais pas que mes potes critiquent les autres filles. Je ne voyais pas ce que ça pouvait bien leur faire de croiser des filles pas à leur goût ».

Cette série de dessins publiés le 28 septembre sur Facebook a été partagée plus de 13.000 fois jusqu’à présent. La dessinatrice sait bien qu’elle s’insurge contre une « attitude qui n’est pas forcément consciente » mais « très ancrée dans notre culture ». Pour appuyer sa démonstration, elle s’est donc appuyée sur plusieurs études scientifiques sur le sujet.

femme1

femme2

femme3

femme4

femme5

femme6

femme7

femme8

femme9

femme10

femme10

femme11

femme+12.png

femme13

femme14

femme15

femme16

femme+17.png

femme18

femme19

femme20

femme21

femme22

femme23

femme26

Merci Emma…….

Oui regardez nous autrement ……

Source le Huffinton post …..

 

Bande dessinée : le pervers narcissique démasqué

Voilà il est partout même en BD maintenant, bon sérieusement cette BD offre un décryptage de la manipulation académique mais surtout utile et passionnant.

Son titre « Manipulator » par Makyo. C’est un essai plus qu’un récit, il se pose en livre synthèse sur l’ensemble des formes de manipulations.

Makyo utilise la fiction animalière pour en aborder les différents aspects : politique, commerciale, éducative, affective, avec un accent porté sur les techniques de manipulations pathologiques que sont les pervers narcissiques.

Il liste les moyens d’y résister, génériques : information et éducation ou individuels, telle la technique du « disque rayé ».

Par ailleurs, il évoque les ravages sur la santé des victimes trop souvent isolées, qu’ils soinet psychologiques (agressivité, anxiété, tristesse…) ou physiques (épuisement, migraines, douleurs, troubles du sommeil….)

Là le débat est ouvert sur la manipulation au quotidien

L’auteur ouvre le débat sur la manipulation au quotidien dans une approche plus facile que dans un écrit. Il évoque les contraintes du pouvoir, ou même la légitimité du sociologue à dévoiler des tactiques qui pourraient être mal utilisées. Makyo pose aussi la vraie question – « La relation normale existe-t-elle ? » – tout en mettant le lecteur en garde : « On peut sombrer dans la paranoïa, devenir obsédé par ce danger… »

Un reproche ? Que le propos, qui prend sa source dans les travaux de spécialistes comme Jean-Marie Abgrall, soit noyé dans une mise en scène académique, façon « BD de papa », démonstration magistrale sans hiérarchisation éditoriale. Un choix incompréhensible à l’heure d’expériences telles que « La Revue dessinée ». Ledit propos reste malgré tout précieux, donnant des clefs aux uns, des armes aux autres, tendant à certains un miroir qu’ils auront peine à regarder.

« Manipulator » de Makyo aux éditions les Arènes, 20 Euros. (demandez éventuellement à votre bibliothécaire préféré de l’ajouter à son fond de livres …..