Danser encore : la version originale de Hk et celle de Marseille…..

Pour la journée de la femme : dansons pour la liberté !

Paroles pour le karaoké :

la version originale

Paroles de la chanson Danser encore par HK

copie de paroles.net

Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords
Oh, non non non non non non
Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords

Nous sommes des oiseaux de passage
Jamais dociles ni vraiment sages
Nous ne faisons pas allégeance
À l’aube en toutes circonstances
Nous venons briser le silence

Et quand le soir à la télé
Monsieur le bon roi a parlé
Venu annoncer la sentence
Nous faisons preuve d’irrévérence
Mais toujours avec élégance

Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords
Oh, non non non non non non
Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords

Auto-métro-boulot-conso
Auto attestation qu’on signe
Absurdité sur ordonnance
Et malheur à celui qui pense
Et malheur à celui qui danse

Chaque mesure autoritaire
Chaque relent sécuritaire
Voit s’envoler notre confiance
Ils font preuve de tant d’insistance
Pour confiner notre conscience

Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords
Oh, non non non non non non
Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords

Ne soyons pas impressionnables
Par tous ces gens déraisonnables
Vendeurs de peur en abondance
Angoissants, jusqu’à l’indécence

Sachons les tenir à distance
Pour notre santé mentale
Sociale et environnementale
Nos sourires, notre intelligence
Ne soyons pas sans résistance
Les instruments de leur démence

Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords
Oh, non non non non non non
Nous on veut continuer à danser encore
Voir nos pensées enlacer nos corps
Passer nos vies sur une grille d’accords


Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

A Marseille

Actualité : pétition pour la réouverture des plages dès le 11 mai 2020

Car après avoir subi un confinement qui nous à poussé à bout un peu de détente ne serait pas un luxe, de plus, l’air du littoral est bien le plus pur !

Voici le lien pour la pétition ;

http://chng.it/sygwM8TPQW

C’est un point d’interdiction qui provoque la colère de certains. Édouard Philippe a annoncé que les plages resteraient fermées après le 11 mai. La navigatrice bretonne Anne Quéméré est à l’origine d’une pétition «Rouvrir les plages du littoral pour la pratique d’une activité sportive» déjà signée par près de 70 000 personnes. 

Autoriser à nouveau l’accès aux plages pour la pratique sportive. C’est l’objet d’une pétition lancée par la navigatrice bretonne Anne Quéméré. « Nous demandons donc la réouverture des plages pour les surfeurs, les nageurs, les joggers, les promeneurs et toute autre personne pratiquant une activité physique pour une durée déterminée sans regroupement sur la plage, ni sur les parkings et en respectant les distances de sécurité à l’eau et sur terre ». L’auteur invoque d’ailleurs des exemples où les plages sont rouvertes. C’est d’ailleurs déjà le cas à Hawaii, aux US, en Australie et en Angleterre. 

Pour justifier cette demande, le texte de la pétition fait également référence aux propos du médecin Guillaume Barucq, adjoint au maire de Biarritz. Ce dernier est favorable à la réouverture des plages pour lui « le surf est essentiel à la bonne hygiène physique et mentale de bon nombre de pratiquants ».

A l’heure où nous rédigeons ces lignes 68 357 personnes ont déjà signé cette pétition.

Plage près de l’Ile Tudy

8 députés d’Occitanie signent une lettre

La navigatrice bretonne n’est pas la seule à monter au créneau à ce sujet. Le hashtag #RendezNousLaMer a été lancé par des Bretons sur les réseaux sociaux. Les politiques se sont ensuite emparés du sujet. 60 parlementaires dont 8 de la région Occitanie ont écrit au Premier ministre, Edouard Philippe, et à la Ministre des Sports, pour réclamer la réouverture des plages en deux temps pour la pratique sportive comme le surf, le kitesurf, le kayak de mer, la voile ou encore la nage. Actuellement l’accès aux plages est prohibé jusqu’au 2 juin.

Les 8 députés signataires de la région Occitanie sont : pour l’Hérault, Coralie Dubost (LREM), Patrick Vignal (LREM), Christophe Euzet (LREM), pour l’Aude, Alain Péréa (LREM) et Danièle Hérin (LREM), pour le Gard, Annie Chapelier (ex-LREM), pour la Haute-Garonne, Pierre Cabaré (LREM), et pour les Pyrénées-Orientales, Laurence Gayte (LREM).

Les photos de cet articles, je les ai prises lors de journées à la plage l’été dernier en Finistère.

Plage du sud finistère, août 2019.

Alors en conclusion, envoyez moi des photos de plages….. et cherchons pourquoi donc les interdire est totalement déplacé !

vague se brisant sur le sable

Insolite : Hérault. Interpellée au parloir avec des escalopes… sous les seins

Une jeune femme de 22 ans a été interpellée mardi dernier au parloir de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, dans l’Hérault. Elle transportait sur elle une véritable épicerie : cigarettes, drogue et même… viande.

Poursuivre la lecture de « Insolite : Hérault. Interpellée au parloir avec des escalopes… sous les seins »

L’eau du Vieux-Port de Marseille passe au vert

Non ce n’est pas une blague !

Un étrange liquide vert a teinté jeudi soir les eaux du Vieux-Port. Son origine : un simple colorant, selon les marins-pompiers.

Il n’aura fallu que quelques minutes pour observer jeudi l’eau du port de Marseille passer du bleu à un vert quasi fluorescent. La propagation de cette étrange couleur autour des bateaux de plaisance a rapidement inquiété les passants. Arrivés sur les lieux, les marins-pompiers ont constaté que cet écoulement provenait d’une conduite d’eau pluviale. Après la mise en place d’un barrage de 30 m de long pour contenir le liquide, ils ont effectué des prélèvements.

«Nous avions sur place des véhicules de détection, d’identification et de prélèvement, qui permettent d’identifier plus de 150.000 substances en quelques minutes », a expliqué l’équipe, citée sur le Maritima Infos. « Cela nous permet d’apporter une réponse très rapide aux autorités lors d’une catastrophe technologique, qu’elle soit d’origine radiologique, chimique ou biologique ». Résultat: un simple colorant qui ne présente aucun danger. Des investigations sont désormais en cours pour comprendre l’origine de cet écoulement.

Une dose de fluorescéine ?

La nature du colorant n’est toutefois pas précisée. Mais les images laissent penser qu’il s’agit de fluorescéine, une substance chimique non polluante, utilisée pour le traçage hydrologique ou la détection de fuite. En mars dernier, une équipe de professionnels avait d’ailleurs coloré avec ce produit les eaux de la rivière de Chicago, aux États-Unis, à l’occasion de la Saint-Patrick. Des images qui auraient pu donner envie à certains curieux de tester l’expérience. Pour Yves Fagherazzi, directeur du Service d’assainissement Marseille Métropole (Seramm), quelqu’un aurait en effet « renversé un bidon dans le réseau du centre-ville ». « Heureusement, ce genre d’évènement est tout à fait exceptionnel », a-t-il ajouté.

Marseille : colère rouge contre les boues rouges

La Méditerranée est superbe mais c’est une mer presque fermée, donc fragile, alors que l’on arrête de faire des bêtises !!!! Marie

« Faut arrêter les conneries maintenant ! » a griffonné un jeune manifestant qui brandit haut sa pancarte au-dessus d’une foule d’un millier de personnes. Ils sont venus, samedi 30 janvier, dire leur colère contre la poursuite du déversement en Méditerranée d’effluents industriels par l’usine d’alumine Alteo à Gardanne (Bouches-du-Rhône). Les organisateurs – un collectif d’associations – ont choisi d’exprimer cette « colère rouge » devant la préfecture à Marseille.

En ligne de mire : l’arrêté signé le 28 décembre par le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, autorisant Alteo à rejeter dans le canyon de Cassidaigne, une fosse marine à sept kilomètres des côtes du Parc national des Calanques, jusqu’à 270 mètres cubes d’effluents liquides par heure. Et acceptant, pour une durée de six ans, le dépassement des valeurs limite d’émission fixées par des normes européennes concernant six polluants, principalement des métaux lourds, tels l’arsenic (11 kg par jour), le fer (87 kg/jour), et l’aluminium à raison de 2 880 tonnes par an.
L’usine Alteo fabrique depuis des décennies de l’alumine à partir de la bauxite et disposait d’une autorisation de rejet en mer de ses résidus de fabrication, les « boues rouges », jusqu’au 31 décembre 2015, rejets transportés via une canalisation longue de 47 kilomètres souterrains et 7 kilomètres sous-marins reliant Gardanne au canyon de Cassidaigne. Depuis 1996, ce sont vingt millions de tonnes de boues rouges qui ont tapissé ainsi les fonds marins sur 2 400 km², bien au-delà du point de rejet et s’étendant vers le Var à la faveur de courants marins.

usine alteo

 

La veille de la manifestation marseillaise, Alteo, contrôlé par le fond d’investissement américain HIG Capital a, dans un communiqué, « déploré la campagne de désinformation car il n’y a plus de rejet de boues rouges en mer depuis le 1er janvier ». Entré totalement en service en novembre, « le nouveau procédé d’exploitation aboutit à la réduction du flux de métaux rejeté de plus de 99 % et constitue en cela une amélioration environnementale et industrielle majeure », indique Alteo. Depuis 2007, l’exploitant a transformé ses boues en « bauxaline » un produit de remblai. Mais pour les manifestants, ce rejet désormais aqueux demeure inacceptable. « On ne veut plus d’effluents liquides. L’exploitant avait trente ans pour trouver des moyens alternatifs », a déploré la députée européenne Michèle Rivasi, vêtue d’une veste rouge comme beaucoup de manifestants.

Les opposants comptent sur Ségolène Royal

Les opposants comptent sur la ministre de l’environnement qui désapprouve cette nouvelle autorisation. « L’ordre est venu du premier ministre au préfet, direct », avait déclaré Ségolène Royal. A Marseille, juché sur un camion transformé en tribune, l’eurodéputé EELV José Bové a ainsi vilipendé « une décision illégale ». « Monsieur Valls est hors-la-loi, il fait des choses contre la logique de la Constitution. Au moment où il veut changer la Constitution, il ne respecte pas celle qui existe déjà. » Selon lui, le premier ministre n’était pas habilité à prendre une telle décision qui relève uniquement de la ministre de tutelle. D’où l’apostrophe de José Bové : « Ségolène, tu as les moyens d’agir, tu peux faire en sorte qu’on arrête de polluer les calanques. »

Les manifestants ont dénoncé les effets désastreux de ces rejets. « Les Calanques sont le seul parc national au monde discrédité par un permis de polluer et de tuer la flore et la faune marine », a expliqué le Pr Henry Augier qui préside Union Calanques Littoral. Selon ce scientifique, « il existe pourtant des techniques de dépollution à 100 % ». Les pêcheurs ont exprimé leur colère à l’image de Gérard Carradano, patron pêcheur à La Ciotat. « On nous parle des 440 emplois de l’usine de Gardanne mais qui parle du nombre des pêcheurs qui n’a cessé de régresser ? La bouillabaisse, c’est une spécialité marseillaise et on n’a pas besoin de la rouille d’Alteo, on sait la faire », s’est-il amusé.
alteo

Le tribunal administratif de Marseille examinera le 23 février une requête en référé suspension contre l’arrêté du préfet des Bouches-du-Rhône, à la demande de plusieurs associations. « Alteo a joué lapolitique du fait accompli, a déclaré leur avocat Me Benoît Candon. En ne déposant une demande de renouvellement de l’autorisation de rejet qu’en 2014, l’exploitant savait que, techniquement, il n’était pas possible de mettre en œuvre un traitement sans rejet pour le 31 décembre 2015. Mais de là à lui accorder six ans pour atteindre les seuils réglementaires pour certains polluants, le préfet aurait pu retenir un délai beaucoup plus court. »

  • Luc Leroux (Marseille, correspondant)
    Journaliste au Monde

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/01/30/a-marseille-colere-rouge-contre-les-boues-rouges_4856641_1652666.html#Ba1kJP4jYi6DUclJ.99

pour en lire plus sur le sujet :

Article du monde sur le même sujet

Insolite : la Corse visible du continent

Depuis quelques jours, et ce matin encore, on pouvait voir la Corse depuis le littoral, de Monaco jusqu’au Var.

C’est un phénomène qui se produit assez rarement, souvent l’hiver. Mais depuis quelques jours, du Var à Monaco, l’île de Beauté était bien visible grâce à un « mirage » qui « permet de voir derrière l’arrondi de la Terre« .

MIRAGE ET EFFET DE FOEHN

« C’est souvent le cas en hiver, décrypte Georges Knopf, prévisionniste de Météo-France à Nice, car l’air est plus sec donc plus pur. Surtout grâce à l’effet de foehn, ces vents de nord-ouest qui passent par-dessus la montagne. »

En redescendant au-dessus de la mer, ils se réchauffent et deviennent plus humides, reflétant ainsi les côtes corses.

« On peut dire que c’est un mirage: les côtes corses, un peu déformées, se reflètent dans les basses couches d’air, autour de 1.000 mètres d’altitude. »

VOIR DERRIÈRE L’ARRONDI DE LA TERRE

Ce qui permet de « voir derrière l’arrondi de la Terre ».

« En théorie, on aperçoit la Corse seulement depuis la montagne, à partir d’une certaine altitude. C’est grâce à ce phénomène de réfraction atmosphérique que l’on peut percevoir depuis le littoral ce qui devrait être invisible. »

Le même phénomène se produit-il à l’identique dans l’autre sens? « Je ne l’ai jamais observé de là-bas, indique le prévisionniste dont les bureaux sont situés à l’aéroport de Nice. Mais dans des conditions identiques, on devrait voir la Côte d’Azur depuis le Cap Corse. »

photos des internautes sur Nice Matin

Marcel Pagnol en bandes dessinée, joli cadeau de Noël

Une belle histoire enfin en bandes dessinées, La Gloire de mon père de Marcel Pagnol est sortie juste avant les fêtes, j’adore Pagnol et le trait de crayon de Morgann Tanco rend superbement hommage à la Provence.

Il nous prend des envies de cigales et de garrigues, de soleil écrasant les roches brûlantes.

pagnol1

Ce premier tome des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol raconte des vacances d’été qui sont  une révélation pour le jeune Marcel Pagnol et son petit frère, qui tombent amoureux des collines, de sa végétation sauvage, de ses massifs de roche : Garlaban… Scènes truculentes de vie, humour et souvenirs nostalgiques, le sens inné de Pagnol de la mise en situation, son goût de la farce, émaillent ce récit chaleureux, dont le charme se partage entre les décors et la saveur ciselée des dialogues.

 

 

lien vers un site qui vend le livre :

site Angle.fr