Le bien être tient salon à Bordeaux…visite guidée…Time for wellbeing in Bordeaux… Follow me.

Envie de satisfaire ma curiosité, ce qui touche le bien être m’intéresse, il est souvent au menu de ce blog, alors j’ai voulu découvrir ce jour de nouvelles choses coté « wellbeing »

 

Entrée du salon, oh il a du monde !

Dès l’entrée nous sommes mises dans l’ambiances. Les exposants sont un peu trop serrés, dommage, le recul ce sera pour une autre fois.

Au fil des allées, je n’ai rien trouvé de révolutionnaire mais de bien jolies choses cependant.

160 exposants sont annoncés.

Le Bio est là, sous toutes ses formes : pain, chocolat, thés et infusions, bref il y a de quoi manger et acheter.. mais hm pour la dégustation que nenni.

Première jolie découverte les arbres de vie, je n’avais jamais vu ça, voyage en images

Nous trouvons une des salles de conférence, bon celle ci est déjà commencée depuis un moment, dépitées nous allons vers ailleurs.

Peu à peu nous rentrons dans l’ambiance, je teste des huiles essentielles, hmmm j’adore l’odeur alors que mon amie se pince le nez.. je ris.. c’est contre les nausées… ça tombe bien j’ai l’estomac en rideau.. et hop ça va marcher en plus. Wow

salon huiles essentielles

Plus loin nous arrivons sur un stand de bols tibétains, alors là je deviens curieuse, une nana fait écouter des sons d’un bol à l’autre comme si c’était du pipeau… Mais elle joue à quoi la nana ? les bols ça agit profondément dans le corps.

Je dis à ma copine « attends j’ai la question qui tue à lui poser… »

La femme fait sonner un bol, je lui demande : « c’est pour quel chakra ce bol ? »

Ma question la scotche !!!! elle me réponds ça dépend de chacun… hmmm bon, du coup au son du bol suivant je dis : pffff celui là n’a pas un son super !

La nana tique, elle est pincée de mes remarques mais bon j’ai bien vérifié, elle ne connait pas grand chose.

Plus loin un autre exposant a le même objet et lui il connait le sujet, j’ai le plaisir de tester le bol dans la main. C’est étrange comme sensation. On pose le bol dans la main, on le fait sonner avec une sorte de maillet avec de la mousse, puis on fait tourner le maillet autour du bol, une vibration se transmet au corps avec un bruit chantant, j’adore ! Du coup comme le vendeur connait fort bien son sujet,  nous lui prenons deux petits bracelets de fluorite, c’est réputé pour améliorer la concentration et c’est aussi très joli. J’en offre un à mon amie, elle a son petit Noel avant l’heure, mais attention elle ne devra ouvrir son paquet qu’à Noël, elle me l’a promis.

Plus loin une musique guide mes pas, de drôles de percussions on peut y jouer sans connaitre la musique, c’est très sympa et cool, à se faire offrir par un cadeau collectif car ça coûte un peu, mais pour se relaxer c’est top.

Cet instrument de musique nouvelle génération convient à tous ceux qui souhaitent rapidement jouer de la musique sans avoir besoin d’apprendre à la lire.

Le Zion Drum se joue de manière très intuitive. Seul ou accompagné d’autres instruments, il permet d’explorer de nouveau univers musicaux. Il a déjà conquit bon nombre d’artistes, d’animateurs pour la jeunesse, de thérapeutes, de musiciens ou non musiciens par sa sonorité douce et apaisante et ça facilité d’accès .

Zion Drum est une petite entreprise avec un talent et une passion pour la production de haute qualité sonore, accordage fin.Leur site de fabrication actuelle est a Montluçon, Allier, France.

salon zion drums

Voici un petit film de démo de cet instruments, j’adore

Un zion drum en musique

 

Autre coup de cœur, des amplis pour nos téléphones portables, il sont en bois, écolos et super beaux, encore une idée sympa et moins chère ce coup là pour un cadeau. Voici les éco speackers,ils sont efficaces, la résonance du bois leur donne une super sonorité. Haut-parleur naturel compatible avec tout les téléphones portables, fabrication artisanale en bois de manguier et fonctionne sans pile ni batterie & sans wifi ! Fabriqués à La Ciotat.

 

Puis je reste longtemps à admirer les pierres semi précieuse, je les trouve fascinantes, j’en utilise quelques unes en complément thérapeutique, notamment contre les bouffées de chaleur et les migraines. Là je fais le tour du stand il est grand et coloré. Il est dit que la pierre qui va vous faire du bien est celle qui va attirer votre oeil alors je regarde… je vais vers les bois fossilisés, étonnants avec leurs incrustations de couleurs, puis encore plus fascinant quand j’en prend une pierre en main, elle est très belle, puis chose inouïe elle me pique la paume de la main. Ceci voudrait dire que la vibration de la pierre fait réagir mon corps. Je teste le même geste avec d’autres pierres, aucune réaction ! étonnant, le prix de la pierre m’empêchera de l’acheter : 46 Euros tout de même !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon amie comme moi touche les pierres, nous terminons toutes deux l’expérience avec l’impression d’avoir la paume de la main en feu, en se regardant nous nous disons : « Nous n’avons pas fait trop fort là ? ».

Je veux une conférence, j’en aurai une, peut être celle que je préférais en plus, au bout du hall je suis attirée vers une des trois salles de conférences. Il y a beaucoup de monde, excellent présage. Je demande à des jeunes femmes quel est le sujet : « le feng shui »…

Ah waouh j’adore, j’appelle ma copine…. la pauvre elle ne comprend pas il y a tant de bruit… mais vu mes grands gestes elle obtempère..

Finalement, ça lui plaît, de plus nous pouvons nous asseoir, nous avons toutes deux mal aux jambes. Elle me dit en riant, c’est marrant je voulais te montrer le stand du Feng Shui et toi tu m’appelle pour la conférence !

Je connais déjà quelques rudiments de Feng Shui, la conférencière est passionnante. Elle parle de la forme du Feng Shui qu’elle pratique : le Feng Shui Tibétain.

Alors quelques enseignements :

Votre maison n’aura pas la même énergie selon qu’elle est dans une rue passante ou un endroit très calme.

Il faut avoir une seule entrée pour la maison.

Jamais de miroir en face de votre entrée, l’énergie va fuir votre maison.

Pas de miroir dans la chambre en vue du lit !

Pas le dos tourné pour faire la cuisine ni pour votre bureau.

Attention quand on emménage on va prendre le passif des anciens occupants !

Enfin, nous recevons plein d’autres conseils, je vais faire un stage de formation Feng Shui avec elle, je connais déjà pas mal mais j’ai tant à apprendre.

Nous passons après la conférence à son stand, là des cristaux feng shui sont suspendus partout, ainsi que des carillons, c’est super joli.

Il est presque l’heure de la fermeture du salon, nous rebroussons chemin et au  passage devant les chocolats un coup de chance, je vois une jeune fille prendre une petite pelle et goûter !!! du coup je me hasarde… « je peux goûter aussi ? » Elle reprend des chocolats et me tend… Miam, bio et délicieux, au gingembre, à l’amande torréfiée puis à l’orange.

Nous nous régalons, quelle jolie fin pour ce salon.

Nous sortons en riant, une voie féminine venant de nulle part nous interpelle : « La gourmandise est un péché… » Toutes deux nous nous sentons prises en flagrant délit de gourmandise. La voie est riante. Je vois la jeune femme qui nous parle elle rit de voir notre étonnement… Nous lui disons c’est tellement boooon ! puis aussi c’est un péché mignon. je sais nous dit elle, quand je fais le salon avec eux je prends 4 kilos.

C’est en riant que nous quittons le salon, jolie après midi.

 

 

 

Salon du bien être à Bordeaux

Zion Drums

Autre article sur un sujet similaire :

Salon « vivons de Bordeaux »

 

 

 

 

 

 

 

 

Névralgie pudendale… après les pansements … suite

Je me suis arrêtée dans ce blog à la cicatrisation.

Déjà, à la sortie de la clinique j’avais une ordonnance pour dix jours de pansements à domicile, l’infirmière devait refaire le pansement tous les deux jours et surveiller la période post opératoire. Si aucun hématome n’apparaissait ou un durcissement du muscle fessier.

La cicatrice est imposante et traverse le muscle fessier en biais.

Je n’avais pas mesuré à quel point elle était grande lors de mon hospitalisation, je suis rentrée en voiture chez moi, aie aie aie !!!! le voyage m’a paru interminable, assise juste sur la cicatrice fraiche sur un coussin pourtant, c’est vraiment douloureux, j’avais pris un anti douleur avant mon départ de la clinique mais il n’a pas agi tout le voyage, des arrêts fréquents rendus obligés par la douleur ont rallongé le trajet.

J’aurais pu prendre plus d’antalgiques, mais les tolérant mal j’aurais été abrutie et shootée, alors j’ai fait sans.

J’aurais du prévoir un transport allongé, or personne ne pouvait me le prescrire, mon médecin traitant était en arrêt maladie non remplacé et le chirurgien refusait de m’en donner un.

Arrivée chez moi, direction le lit, je me suis effondrée. Douleur, fatigue, stress enfin je payais le prix de l’intervention, du transport… bref l’addition.

Ensuite je me suis retrouvée avec l’infirmière tous les deux jours, j’ai eu un début d’inflammation aux deux bouts de la cicatrice.

Elle trouvait ça suspect. Mais rien de grave au bout du compte, peut être les fils. L’infirmière m’a dit aussi que le muscle avait été bien coupé, plus probablement écarté et travaillé en profondeur, alors les cotés avaient pour cette raison plus de mal à cicatriser car ils étaient plus abîmés. La fesse coupée est restée longtemps insensible et très douloureuse, là en novembre elle commence à devenir moins sensible. La cicatrice est chaude et dure mais normale, elle travaille.  Par moments ça pique.

Revenons à ma rééducation. Chaque jour malgré la fatigue je me force : marche à pieds, majorette, je n’avais plus de forces. La fesse  avait été tranchée, j’avais comme l’impression d’une jambe sans forces et plus courte. Toutes les côtes à grimper étaient galère, j’avais aussi mes courses à faire. Souvent mon frère chez qui je squattais l’après midi me proposais de me ramener, je savais que c’était une épreuve de revenir à mon appartement mais je voulais me muscler, oui je veux guérir, je crois en cette opération je fais le maximum. Alimentairement, Je suivais au mieux le régime du docteur Robert : des protéines midi et soir pour donner de la matière au muscle.

A cœur de réussir, j’ai tenu. Puis je suis allée à la plage, les derniers jours de septembre, le temps superbe m’a bien aidée. Les moments au soleil ont valu leur pesant d’or. Cependant, chaque jour je détestais la route, cette position assise … ça pinçait très fort. Autant dans l’eau je ne sentais plus la faiblesse musculaire, autant au dehors elle me revenais avec force à travers la figure.

Je ne me suis pas plainte, ou peu, après je crois que certaines personnes n’ont pas compris le pourquoi de ma méforme, mes baisses d’humeur dues à mon épuisement physique.

J’avais en simultané arrêté l’Atarax que je prenais depuis la disparition de maman, j’ai fait des crises de manque c’est horrible, je tremblais, la nuit des crises d’angoisses, vivre ça seule c’est l’enfer. Je voulais faire le cadeau de ne pas faire vivre ça à mon ami. Mais un soir j’ai craqué, au téléphone … Il l’a mal pris, m’a dit mais ce matin ça allait bien….. et ce soir tu es mal !!!! j’ai tenté de lui expliquer, mais a t’il vraiment compris que j’étais en période post opératoire, seule et épuisée, en sevrage d’un médicament qui sortait de mes veines et me faisait payer le prix fort pour le quitter ?

Sa réaction m’a déçue, démoralisée, je n’avais vraiment pas besoin de ça.

Alors, voilà tirez les leçons de mon expérience, ne restez pas seul en post opératoire, on est épuisé par les suites. Entourez vous au maximum, j’ai mal joué, je me suis retrouvée seule dans mon appartement en Bretagne, j’aurais été dorlotée auprès de mon fils à Bordeaux. En Bretagne la vie passée auprès de mon mari a coupé mes relations sociales et amicales, à Bordeaux j’aurais eu la visite de mes amies.

Cet article est juste un témoignage, le mien, mon vécu, je suis à attendre aussi le résultat définitif de l’intervention : fin de la douleur entre 4 et 6 mois après l’intervention.

Je répondrai avec plaisir à toutes les questions, comme je vais le faire à la personne qui me l’a déjà demandé et qui a inspiré ce post.

 

un site sur la névralgie pudendale

mes autres articles sur le même sujet :

Névralgie pudendale dernières nouvelles

Opération du nerf pudendal à Nantes

Veille de l’opération de la névralgie pudendale

 

 

 

 

 

Pour épargner la nature et vos finances…

Non je n’ai pas trouvé de potion magique mais au hasard de ma marche du jour j’ai ouvert la porte de la maison du développement durable de Talence. Elle est située au cœur du parc de Peixotto, près de l’entrée de la place Espeleta.

talence présentation maison affiche

Cet endroit est tout jeune, il a deux mois d’existence et sa vocation est d’encourager toute attitude citoyenne pour passer au durable. Autant dans la  maison ou l’appartement en baissant la consommation d’eau et d’électricité…

Cet outil est là pour répondre aux besoins d’information des Talençais sur les modes de vie responsable.

Chaque habitant de la ville peut se présenter à cette maison, il lui sera remis un kit « Mac Eau » pour économiser l’eau : une douchette éco et des « mousseurs » pour les robinets.  Une poche en plastique destinée à diminuer la contenance de la chasse d’eau est aussi remise. Comme ils le disent avec humour : maîtriser sa consommation d’eau ce n’est pas la mer à boire.

talence mobilier et kit

Ces actions sont orchestrées par le CESEAU, les liens pour plus d’infos seront mis en fin d’article. Une fois par mois cette association tient une permanence à la maison à partir de 2016.

L’association Talensel, système d’échange de compétence y tient déjà sa permanence. (lien en fin de post)

Dans cette maison on trouve aussi des réceptacles pour les piles usagées, les stylos vides, les portables hors service, bref, bien des choses que la nature ne digère pas.

talence boites récupération

 

Le mobilier de la maison est très original, il est fait en carton extra fort, un super exemple de recyclage. celui que j’ai vu provient de la maison Orika.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autres actions sont menées tout au long de l’année :

  • informations sur le compostage et les techniques naturelles de jardinage pour un jardinage respectueux de l’environnement, distribution de composteurs
  • l’auto partage pour se passer de véhicule personnel
  • La gestion des déchets
  • La récupération des textiles en association avec « le relais »
  • le recyclage des clichés radiographiques
  • la production de miel par les particuliers dans leur jardin.

Et bien d’autres actions…. (cf. lien)

Je rapporte ce que j’ai vu ici à Talence mais partout autour de vous de telles actions grandissent un peu partout, alors je mets des liens en fin d’article pour vous permettre de trouver l’endroit dédié à la préservation de la nature proche de chez vous.

Pour plus d’informations voici des liens utiles

Maison du développement durable Talence

Association Ceseau pour la préservation de la ressource en eau

Association locale d’échange Talensel

Site du fabricant de mobilier en carton Orika

 

 

Fin d’automne escapade dans les vignes

Une belle soirée ensoleillée de cette fin d’automne nous offre un spectacle riche ?

Oserais je dire que les couleurs de la vigne sont à leur apogée au soleil couchant dans les vignes ?

Oui je vais le dire, car c’est ce que je ressens

Avant l’hiver

Avant les branches dénudées par les premiers frimas

Avant la grisaille qui ne cède face à aucun rayon

L’automne de ses couleurs

Réchauffe puissamment notre coeur

Alors pour vous j’ai marché dans les sillons

J’ai immortalisé la clarté fugace d’un rayon

Les chaudes tonalités automnales

Ont rayonné telles un vitrail

Juste avant les rudesses de l’hiver

Elles sont à leur apogée maximale

 

Sous la bienveillance de Marie je déambule au dessus de la vallée de la Dordogne, le soleil est couchant.

La vierge a un visage triste et doux elle regarde son enfant

Le Christ est représenté les bras ouverts en offrande dans les bras de sa mère, il fait face à la plaine, plein sud, on dirait qu’il veut protéger de ses bras les hommes.

J’attribue la tristesse du visage de la vierge à celle d’une mère qui sait le destin de son fils qu’elle doit donner aux hommes. Elle est insensible à la beauté du lieu, elle est dans ses pensées.

 

 

Face à cette vierge impassible que j’appelle la Vierge des coteaux, on admire la paisible vallée de la Dordogne près de St Michel de Fronsac. Je trouve que l’endroit où la statue est posée n’a rien d’anodin, face à elle plein sud voici le panorama.

dordogne vallée

 

Dans les vignes les couleurs ce soir là étaient à leur apogée

 

 

Ces couleurs sont chaleur, les grappes oubliées peuvent être cueillies par tous, de là est l’origine du mot grappillage. Ces grappes sont aussi un aliment de choix pour les oiseaux l’hiver.

Escapade au Salon « vivons » de Bordeaux

Vous le savez maintenant toutes et tous je suis avide de nouveauté, Mardi dernier mon amie avait une idée qui m’a emballée, aller flâner au Salon « Vivons » à Bordeaux Lac

L’idée me plaît d’autant plus que j’adore les escapades entre copines.

Agréable surprise en arrivant, les parkings ne sont pas chargés, nous pouvons nous garer pas trop loin

A l’entrée dans le salon, une évidence s’impose : Ouf nous n’aurons pas droit à un bain de foule, le public est plutôt clairsemé.

Cap à droite, nous traversons les voitures neuves, ça ne nous intéresse pas du tout.

Ensuite commencent les jolies découvertes, je vais les partager avec vous en images.

Une jeune femme présente son travail, elle excelle dans la décoration. Compose elle même le motif de ses tissus Son style est décalé et très gai Puis elle assemble les étoffes en coussins, divers objets de décoration utiles, de bonnes idées de cadeaux avec les fêtes qui arrivent Elle travaille autant en camaïeu de couleur qu’en contraste, j’adore.

Voici des photos de son travail

 

Une présentation de meubles attire aussi mon attention, de la fabrication française, j’adore le style gai et frais. Les vases sont fait à la main artisanalement. Qu’en pensez vous, ne sont ils pas raffinés et gais ?

Nous avançons à travers les produits alimentaires, je goute du nougat… miam il est bon mais cher, je ne veux pas trop en prendre. Je demande à la vendeuse quel poids à peu près ferait une tranche. Là j’ai une réponse qui n’en est pas une : on ne peut pas savoir quand on coupe !!!! Intérieurement j’ai envie de me marrer devant tant de mauvaise foi, du coup je ne lui prendrais rien.

Dégustation de pain d’épices, et aie aie…. il a mis du beurre dedans, pour du pain d’épices artisanal c’est étonnant et décevant, bon je l’ai à peine goûté ! mais attention désormais.

Les fromages, miam aussi mais là il ne vendent que par quart de meule…. mais c’est énorme ça !!!

Puis nous avons le regard attiré par un fort joli stand d’un artisan chocolatier, il a mis du chocolat en dégustation en illimité. Je trouve ça très cool et commerçant.

 

Au centre de son stand l’artisan est là près d’une sculpture de sirène qu’il a confectionnée, j’irai le voir à son commerce, promis, il est talentueux et sympa.

 

Voici encore une très jolie présentation, attention à l’abus cependant c’est alcoolisé, mais vous pouvez regarder à volonté  🙂

salon bouteilles couleurs

 

Nous voici sorti de tentations gourmandes, Nous passons près d’un superbe jardin éphémère à tendance zen et un autre de style exotique, ils sont très réussis, apportent une note fraîche au milieu des exposants.

 

 

Puis nous arrivons dans l’aire dédiée aux sports, nous y passons un superbe moment auprès de nos amis basques qui nous initient au lancer de la pelote basque, et j’ai gagné ma balle. J’étais trop contente, merci à Raymond et à son équipe pour leur bonne humeur

salon pelote basque

 

Nous nous dirigeons pour terminer cette journée assez fatigante vers les travaux manuels, c’est ce que veut voir mon amie, j’ai aussi trop envie de voir des nouveautés dans ce genre qui se se renouvelle tout le temps.

 

Nous avons craqué sur un kit pour créer des bougies liquides, c’est très coloré et facile à faire

salon bougiessalon bougie

Puis nous passons une heure à chercher des boutons pour décorer nos ouvrages, le vendeur commençait à bouillir.

salon boutons

 

Voilà nous ressortirons tard du salon, les jambes en compote, nous avons passé une super journée sans trop flamber, les yeux pleins d’images et de souvenirs.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :