Névralgie pudendale : récapitulation des posts avec liens

Témoignages de malades causes

Témoignages de malades (suite)

Témoignages de malades (autre post)

Un lien intéressant sur la Névralgie Pudendale

Mon vécu :

Mon histoire (le début)

Convalescence

Mon histoire (suites)

Mon vécu après les pansements

Suites postérieures

Bonjour,

J’espère par cet article rendre les informations plus accessibles, en vous offrant des liens pour des articles souvent lus et relus, je veux vous faciliter l’accès à l’information.

Je vous demande de témoigner : me dire d’où vous venez, les soins dont vous avez bénéficié…

Pour tous les autres personnes en recherche d’informations, ces mots valent de l’or.

L’espoir de la guérison n’a pas de prix et l’espoir peut amener la guérison.

Pour ma part la douleur reste stable et gérable, je reste avec un handicap mais par rapport au passé c’est bien mieux.

Bon courage à toutes et tous, nous méritons tous de guérir!!!!

Marie

13 réflexions au sujet de « Névralgie pudendale : récapitulation des posts avec liens »

  1. Bonjour
    Après une errance de diagnostic de 2ans le médecin proctologue vient de ma diagnostiquer une « irritation du nerf pudendal avec en réaction une hypertonie du bloc pubi-rectal »
    Voilà : est -ce une névralgie pudendale? Ou autre chose? Il faut noter que la douleur est surtout ressentie en étant debout contrairement aux symptômes typiques de la np
    Il a écarté toutes les maladies graves mais le diagnostic est encore aléatoire et bien sûr aucun traitement n’a été efficace : kiné , Laroxyl, acuponcture , infiltration , anti inflammatoires
    J’ajoute que je suis prof de yoga depuis 25ans mais cela ne m’aide pas bcp pour la douleur

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Lili,

      Votre témoignage est très intéressant car différent de la Np typique.
      A priori c’est une souffrance du nerf pudendal.
      Cependant comme des variantes existent dans votre pathologie et ressenti le diagnostic est certainement différent, d’où l’appellation sous une autre terminologie.
      Je constate aussi que comme pour les autres malade la douleur est réfractaire aux traitements.
      Le Yoga me soulageait les crises, plus précisément les postures inversées. Demi chandelle…
      Le Tens a fonctionné pour moi, mon corps a rejeté les anti dépresseurs.
      Le Laroxyl était efficace, maintenant il est réservé à l’épilepsie !
      D’après ce que l’on m’a dit, les médecins ont peu de recul dans les douleurs à l’intérieur du bassin ! Les progrès de l’imagerie ont permis les avancées, mais hélas trouver les origines des douleurs pour les soulager n’est pas encore la norme !
      Bon courage Lili et merci pour votre témoignage.
      J’espère que vous aurez des réactions !
      Marie.

      J'aime

  2. Bonjour

    Justement on ne lui a donné aucun conseil, j’ai vu sur votre blog qu’il fallait marcher dès que possible, manger des protéines…que faire d’autre car pour l’instant elle ne peut pas bouger beaucoup avec sa cicatrice?
    Merci encore

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie,
      Je suis étonnée qu’elle n’ai pas eu de consignes.
      Ce que j’ai écrit : marcher en levant les genoux, manger des protéines c’est ce que Monsieur Robert m’avait dit de faire
      Évidemment, marcher avec la douleur me coûtait énormément.
      J’ai été opérée d’un côté, cette jambe me semblait plus courte tant ça tirait.
      Il faudrait savoir si le protocole opératoire est similaire et les consignes toujours les mêmes.
      Oui ma cicatrice était très douloureuse 😕 mais même à Nantes je devais marcher dans les couloirs.!
      Dites moi quand vous en savez plus.
      Bon courage.
      Marie.

      J'aime

      1. Bonjour

        Cela faisait un moment que je devais vous donner des nouvelles mais le temps est passé très vite et il y a eu quelques complications post- opératoires. En effet, Lina a fait une infection des plaies ce qui a ralenti la cicatrisation ( très grosses fièvres, soins infirmiers pendant un mois tous les jours..) Bref ce fut compliqué.
        Les douleurs typiques ont disparu( ce qui est très positif) , mais depuis un mois apparaissent des douleurs qui n’existaient pas et que Lina a du mal à définir, comme si les nerfs se remettaient au travail; on a du mal à savoir si elles vont s’installer , si c’est bon signe ou pas…On voit le chirurgien début juin…
        Merci de votre blog en tout cas
        Marie, la maman de Lina

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour Marie,

        Merci pour ces nouvelles, vous avez probablement raison, les nerfs qui ont été débloqués doivent se remettre au travail !
        Déjà la névralgie pudendale a disparu et c’est juste génial !
        La surinfection n’a pas du être un moment bien agréable, mais je vois qu’elle a été bien traitée
        Bon courage pour la suite, tenez moi au courant, je suis très contene pour votre fille !

        J'aime

  3. Bonjour.
    Je viens par hasard de trouver votre blog. Si ça ne vous dérange pas , j’ai une question à vous poser car ma fille de 16 ans va se faire opérer cette semaine à Nantes pour libérer le nerf pudendal: Quelles sont les affaires indispensables à apporter pour l’hospitalisation? Merci pour toutes les infos que nous avons pu glaner sur votre blog!!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Marie,

      L’hospitalisation est courte, c’est une hospitalisation classique.
      On est vite mise à marcher en post opératoire.
      J’avais des pantoufles faciles et une robe de chambre.
      Penser au retour.
      Prévoir un coussin qui lui sera le plus confortable possible, j’ai souffert beaucoup en rentrant.
      J’avais une chemise de nuit type long t shirt.
      Au début on doit dormir sur la cicatrice pour éviter les hématomes.
      Il faut de la lecture légère… Enfin ce qu’elle aime pour passer le temps.
      J’espère

      J'aime

    2. J’espère avoir répondu à votre question complètement
      Donnez nous des nouvelles de votre fille.
      Elle peut prendre un peu d’arnica comme pour toute opération.
      Ça aide contre les hématomes.
      Bon courage, je sais qu’il en faut.
      Je penserai à elle très fort.

      J'aime

      1. Bonjour, nous voici de retour à la maison. L’opération s’est bien passée et le Docteur Ploteau a dit que c’était sans regret car les nerfs étaient bien comprimés. Effectivement,le retour est douloureux…mais notre fille est une guerrière maintenant!
        Merci en tout cas pour vos pensées et conseils.
        Marie

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour Marie,

        Oui on devient une guerrière, c’est vrai !
        Contente que l’opération ait servi.
        Maintenant elle doit bien suivre les conseils donnés à Nantes, c’est important pour le résultat.
        Bon courage.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s