Coup de cœur : femmes croulant sous le poids des taches ménagères, une statue espagnole l’illustre…..

Le groupe culturel espagnol Asociación Culltural Octubre a érigé dans la ville de Torrelavega en Cantabrie, une gigantesque statue, nommée A mother’s Love (ou l’amour d’une mère), qui représente une femme, soutenant son enfant et portant sur son dos tout une montagne d’appareils ménagers, de linge, de poussettes, une table à repasser… Cette femme semble, comme qui dirait, au bout du rouleau et semble avoir du mal à maintenir un équilibre entre toutes ces tâches. Cette statue au réalisme frappant donne l’impression que la femme est prête à s’écrouler à tout moment.

Le groupe a souhaité représenter ici les inégalités qui pèsent au sein des familles, et ce dans le monde entier. En effet, même si les mentalités commencent à changer, on garde encore dans de nombreuses familles l’image de la mère qui doit s’occuper du foyer et de l’éducation des enfants. Cette construction vise à ouvrir les yeux et appelle à une répartition plus juste des rôles au sein des familles.

poids des taches d'une femme.jpg

 

Une construction éphémère :

 

Cette statue a maintenant été démontée mais semble avoir touché son but. Les passants qui ont croisé sa route se sont questionnés et ont ouvert les yeux sur ce que tout le monde sait mais qui reste néanmoins invisible à tous. L’Asociación Culltural Octubre a d’ailleurs déclaré sur son compte Facebook que : « Notre protagoniste a quitté la rue. Elle nous a dit qu’elle s’était sentie très accompagnée et comprise et qu’elle espérait que son message sera mis en lumière. »

Cette femme n’était pas seule à arpenter les rues de Torrelavega. En effet, cette installation s’inscrivait dans le cadre d’une manifestation culturelle de plus grande envergure organisée par le groupe comme cela est fait régulièrement. Cette fois-ci le thème était la “Déconstruction” et on peut dire qu’ils ont réussi à “déconstruire” les clichés et les préjugés.

Santé : les dangers de la cravate

Messieurs porter une cravate serait mauvais pour votre santé !!!!

Vive la casual attitude, c’est le message que certains chercheurs pourraient vous transmettre vu le résultat d’une expérience scientifique récente.

En effet, d’après les conclusions d’une expérience menée à L’hôpital universitaire Schleswig-Holstein, en Allemagne, nouer autour du cou ce très symbolique morceau de tissu induirait des conséquences jusque-là insoupçonnées sur notre santé et nos capacités cérébrales.

Une circulation sanguine altérée

Lorsqu’on tape dans un moteur de recherches « porter la cravate », 1.910.000 résultats sont proposés. Contre 516.000 pour « remplacer la cravate ». Il y a fort à parier que cette tendance pourrait bientôt s’inverser. Des scientifiques viennent de se pencher sur la question en demandant à 30 volontaires de participer à une expérience dont les résultats ont été publiés dans la revue Neuroradiology, le 30 juin dernier afin d’observer leur circulation sanguine cérébrale.

La moitié d’entre eux portaient une cravate et l’autre non. Il a été constaté que chez la première moitié la circulation sanguine avait été réduite de 7,5%. En cause ? La cravate qui contacte les veines jugulaires chargées de drainer le sang veineux du crâne. Un pourcentage qui peut sembler faible mais qui pourtant est très important. Notamment pour les personnes souffrant déjà de troubles artériels.  En diminuant le flux sanguin, le nœud qu’il soit simple, Windsor ou double peut potentiellement ralentir l’activité cérébrale et limiter les capacités cognitives.

Attention les yeux !!!!

Comme le rappelait un article du New Scientist, en 2003, il avait déjà été établi que le port de cravate pouvait également jouer sur la tension artérielle des yeux et provoquer un glaucome. Keith Barton, un ophtalmologue d’un hôpital londonien spécialisé dans les yeux avertissait déjà à l’époque : « Lorsque l’on voit en consultation un patient qui présente une hypertension oculaire, la première chose à vérifier c’est qu’il ne porte pas une cravate trop serrée ».

Et c’est justement ce que l’on peut reprocher à l’étude menée en Allemagne. Elle n’indique pas la façon dont les participants avaient noué leur cravate. Et le média britannique Metro de regretter également l’échantillon trop faible de personnes sur lesquelles a été menée l’expérience ainsi que l’absence d’analyse plus approfondie de leurs réactions cérébrales et prise de décision en temps réel. En tout cas et au vu des effets néfastes et prouvés sur la santé, Oscar Wilde aurait eu bon goût de nuancer ses célèbres propos : « Une cravate bien nouée est le premier pas sérieux dans la vie« . A condition de ne pas être « trop bien nouée » !

 

Conclusion : cette enquête mérite d’être approfondie, pour le moment si on est accro à la cravate il faut juste la porter un peu lâche.

 

 

 

Ecologie : une déchetterie géante au centre du Pacifique

Une étude américaine estime que l’océan de déchets plastiques dans le Pacifique s’étend sur une superficie de 1,6 millions de km². Les filets de pêche abandonnés composent la majorité des détritus.

On la surnomme le « 7ème continent de plastique » ou encore « l’océan de déchets »… Cette décharge flottante géante s’étend dans l’Océan Pacifique Nord. Elle est située à mi-chemin entre entre les côtes californiennes et l’archipel de Hawaii. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Scientific Reports le 22 mars 2018, ses 80.000 tonnes de déchets s’étendent sur 1,6 million de kilomètres carrés. Cela équivaut à trois fois la surface d’un pays comme la France ! C’est 4 à 16 fois plus que les précédentes études sur cette étendue.

pollution 3

 

Le huitième continent : Vidéo ci dessous

 

En 1997, le skipper Charles Moore a fait une découverte sinistre : dans le Pacifique Nord, sous la surface de l’eau s’étale un immense continent de plastique sur environ 3 millions de kilomètres carrés (soit 4 fois et demi la France). Ce territoire de déchets et d’ordures, baptisé vortex comme un dinosaure réchappé d’une série b, s’est constitué au centre d’un gigantesque tourbillon d’eau océanique (un gyre) formé d’un ensemble de courants marins. Les journalistes sensibilisés à cette pollution des océans (dont Georges Pernoud pour Thalassa avec l’expédition Tara d’Agnès b. et Jean-Christophe Victor pour le Dessous des cartes) ont tenté de médiatiser le phénomène qui loin d’être unique semble surgir dans d’autres parties du globe (l’Atlantique Nord a aussi son vortex !) polluant les mers mais aussi les lacs ! Loin d’être inoffensif, le vortex est un serial killer : il tue les tortues qui s’étouffent en gobant des proies fictives ; il se désagrège sous l’effet de la lumière en microparticules étouffant les fonds marins, influant indirectement sur notre oxygène. Greenpeace estime qu’un million d’oiseaux et 100 000 mammifères meurent chaque année de ce poison plus radical que l’arsenic. Quant au bout de la chaine alimentaire… Nous le retrouvons bien sûr dans nos assiettes à moins de nous abstenir de manger les produits de la mer. Après-demain nous le retrouverons, parions-le, dans le top 10 des catastrophes écologiques qui menacent la planète bleue.

pollution 2

COMMENT GUÉRIR LES OCÉANS DU PLASTIQUE

Comment y échapper lorsque l’on sait qu’un sac plastique a une durée de vie de 25 ans et une bouteille de 450 ans ? Quand on sait que nous produisons 150 kilos de déchets plastiques par habitants et que nous avons produit en ce début de siècle autant de plastique que durant la totalité du XXeme siècle ? Ne prenons pas ce monstre à la légère et passons en revue les solutions possibles. Parmi elles, nettoyer les plages et pas seulement avant le début de l’été, rejoindre des associations telles initiativesoceanes.org qui collectent les ordures et transmettre à nos enfants et petits-enfants les gestes éthiques.

 

Lien vers la vidéo :

le huitième continent

 

vidéo à partager et à faire connaître

Santé : les bienfaits de l’eau de mer.

L’été, les vacances, les plages et les bains de mer…. oui j’adore et je me sens en pleine forme alors pourquoi voici des éléments de réponse….  alors n’hésitons plus et Plouf !!!!

Voici un extrait de « Thérapeutes magazine »

Les bienfaits de l’eau de mer, ce médicament naturel

Si vous profitez de vos vacances pour aller à la plage, vous ne vous doutez peut-être pas que l’eau de la mer a un effet bien plus que divertissant. L’eau de mer présente de nombreux avantages pour la santé et le bien-être si bien que la liste de ses bienfaits est infinie. La seule chose qu’elle ne fait pas, c’est hydrater la peau. Dans tous les cas, en lisant cet article, la mer vous paraîtra encore plus belle ou beau lorsque vous y retournerez.

Les bienfaits de l’eau de mer

L’eau de mer nettoie votre peau

Les sels minéraux s’associent au soleil pour régénérer votre peau. Par conséquent, les ulcères, le lupus, l’acné et le psoriasis sont quelques-unes des maladies qui peuvent être facilement guéries avec de l’eau de mer. Le magnésium dans l’eau de mer peut aussi aider à hydrater et à améliorer l’apparence de votre peau. Selon une étude parue dans l’édition de février 2005 du « International Journal of Dermatology », se baigner dans une solution de sel de la Mer Morte riche en magnésium aide à favoriser l’hydratation de la peau. Les personnes ayant la peau sèche atopique, ou la sécheresse à la surface de la peau, ont submergé un avant-bras pendant 15 minutes dans une solution de bain contenant 5 % de sel de la mer Morte et l’autre avant-bras dans de l’eau du robinet ordinaire. Les chercheurs ont découvert que la solution saline améliorait l’hydratation de la peau et réduisait significativement les symptômes d’inflammation de la peau tels que la rougeur et la rugosité par rapport à l’eau du robinet. Les bienfaits cutanés observés ont été attribués à la forte teneur en magnésium du sel de la mer Morte.

Immunité

L’eau de mer contient des éléments vitaux, des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments, des acides aminés et des micro-organismes vivants qui peuvent produire des effets antibiotiques et antibactériens pour aider à promouvoir un système immunitaire sain. Apparemment, les composants de l’eau de mer, semblables au plasma sanguin humain, sont facilement absorbés et utilisés par votre corps pendant que vous nagez.

Selon la naturopathe Connie Hernandez, l’inhalation d’une brume de mer remplie d’ions chargés négativement, ou de molécules qui se fixent à vos poumons, stimule également votre système immunitaire. En outre, les partisans affirment que nager dans l’eau de mer ouvre les pores de la peau pour permettre l’absorption des minéraux marins et l’expulsion des toxines pathogènes de l’organisme.

 

Je rajouterai à cet article un aspect physique et si évident:

 

Lors d’un bain, on nage, on flotte, on saute des vagues, on rit on joue, bref on se détend ce qui n’a pas de prix. On profite de la vue de la nature, des oiseaux, des poissons… l »évasion en fait !

 

Alors à quand le prochain bain ?

Humeur : les footballeurs français sont des magiciens

Bravo à l’équipe de France, elle a gagné la coupe du monde, 4 à 2 face à la Croatie ! Bien joué !

Bon, ils ont fait leur travail, comme le plombier qui répare une  fuite, le boulanger qui cuit son pain, l’informaticien qui met le point final à un programme…

Bref, vous, lui, le voisin, moi ou n’importe qui effectue parfaitement une tâche..

 

Oui je suis fière de ces sportifs et de mon pays, mais pourquoi les arroser de tant d’argent alors que bien d’autres personnes ne peuvent vivre de leur savoir faire.

Les chercheurs n’ont pas de bourses d’études pour les doctorats, les laboratoires  manquent de fonds pour les recherches, les APL ont baissé pour les plus nécessiteux.

L’euphorie de la victoire escamote de façon transitoire et hystérique les problèmes de notre beau pays.

 

Il nous faudra hélas retomber sur terre….

 

Sachons retenir de cette superbe union nationale qu’il nous faut rester solidaire et se rappeler de la devise de la France :

Egalité, Liberté et Fraternité.

 

Que la France soit comme les footballeurs, une équipe qui ne laisse personne sur la touche.