Musique : Mille musiciens reprennent une chanson de David Bowie – No more conflict and play Rock and roll…. lien vers vidéo, c’est top !!!!!!

« Auto-proclamé  » plus gros groupe de rock du monde« , Rockin’1000 a réalisé l’exploit ce weekend de chanter et de jouer  » Rebel Rebel  » de David Bowie avec un orchestre et un chœur qui regroupait 1 000 personnes.

Les participants du flash mob de différents pays se sont réunis au stade de la ville italienne de Cesena, rapporte le magazine Rolling Stone.

Le décès de David Bowie a provoqué l’émoi mondial de ses fans, qui ont lancé de nombreuses pétitions, réalistes ou non, pour rendre hommage à leur idole.

Lien vers la vidéo :

Rebel Rebel par 1000 musiciens

Le fondateur du groupe, un italien amateur de rock, a salué le talent de son équipe:  » Des musiciens du monde entier se sont rassemblés et nous donnent à voir un concert remarquable. Ils sont eux-mêmes, mais ils performent comme des stars du rock et nous montrent qu’avec de la passion et du dévouement, nous pouvons transformer des vies. Un show exceptionnel, dont la vidéo a été visionnée plus de 32 millions de fois sur YouTube, et qui avait pour but d’attirer l’attention du groupe fondé par Dave Grohl, l’ancien batteur de Nirvana, pour qu’il vienne se produire à Cesena. Rockin’1000 n’en est pas à son coup d’essai. Le groupe avait déjà effectué plusieurs concerts. Et au mois de novembre, les Foo Fighters ont débarqué à Cesena… Rockin’1000 avait repris le titre  » Learning to Fly », une reprise qui était rapidement devenue un phénomène sur internet l’année dernière.

 

 

Art : Sarajevo dévoile le plus grand mural de David Bowie au monde

Brest 2016 :superbe moment de partages entre marins de tous horizons….

Les fêtes maritimes de Brest 2016 je les attendais, pour rien au monde je n’aurais voulu les manquer… elles ne m’ont pas déçue, bien au contraire le « melting pot » de tant de nationalités de marins, la fraternité, les belles  images, les moments où le temps s’arrête et tout cela sous un ciel uniformément bleu, le paradis, la fête, des moments à graver dans le marbre.

Nous sommes arrivés à la mi-journée, allez les pirates d’eau douce, à l’abordage… nous descendons vers l’arsenal par la porte près de la tour Tanguy, déjà du haut le spectacle est magique, ce n’est que le début.

 

 

Sur le quai, après le contrôles  de sécurité nous sommes dans la fêtes, musique, foule, bateau, soleil…. et c’est parti pour la visite.

Nous allons traverser le pont métallique qui enjambe l’arsenal pour arriver près du fort Vauban qui domine la Penfeld, ce fort abrite aussi la Préfecture Maritime de Brest.

 

Dans le port la fête bat son plein, au niveau de l’arsenal, les bateaux sont très bien mis en valeurs dans le cadre resserré de cet arsenal militaire transformé en chaudron maritime de fête pour le temps arrêté de ce Brest 2016, même si certains voiliers paradent en rade le spectacle est fort en couleurs et incite au voyage.

Les mats des voiliers, dressés vers le ciel donnent des envies d’ailleurs, les couleurs des coques se juxtaposent comme sur une toile d’artiste, le château de Brest et son granit gris sert d’écrin à ces beautés.

Nous avançons dans la foule, notre but en prendre plein les yeux.

Il y a une queue énorme  pour visiter l’Hermione, c’est bien trop long nous passerons notre chemin. Au passage j’admire cette reconstitution du bateau de Lafayette, que de beauté !

Juste à coté l’étoile du Roy, magnifique lui aussi, ces grands voiliers sont un régal pour les yeux.

Après avoir longé ces merveilles, nous allons passer par le souterrain qui court sous le Château pour rejoindre l’autre partie de la fête dans le port de commerce. L’attente est longue là aussi mais elle vaut le coup, après le passage du souterrain on longe la mer, nous sommes alors au plus près pour mater au passage les bateaux qui paradent à l’entrée de l’arsenal, de là la vue sur la rade et le port est aussi exceptionnelle.

Nous continuons, le spectacle est partout, des enfants ici s’initient au paddle, plus loin il y a une démonstration de plongée avec scaphandre.

La fête est tout au long des quais, les bateaux sont pavoisés, nous descendons plus près des coques, c’est génial, le spectacle est encore plus beau.

 

Nous allons ainsi longer peu à peu tout le port, éperon après éperon, le spectacle maritime haut en couleurs est partout et se réinvente au fil de la marche.

Les marins de toutes  nations se mêlent avec harmonie et bonheur, c’est superbe, un hommage à la différence.

P1070990.JPG
La poupe d’un superbe bâteau hollandais, vue des pontons

 

Oui, ce point de vue des pontons mérite le coup d’oeil, nous ressentons une immersion dans la fête, ce monde des bateaux que j’adore.

P1080001
La proue du même bateau, une de mes photos préférées, car tout est dans le détail.

 

 

Après la remontée (à regrets des pontons le spectacle continue) voici un 4 mats superbe et pavoisé, oh comme j’ai envie de prendre le large !

 

P1080007.JPG
Alignement et méli mélo de voiles, n’est ce pas génial !
P1080008.JPG
Insolite, sur le quai : le Tarzan

Au fil de nos pas le spectacle des bateaux se dévoile, nous allons traverser la passerelle pour aller vers le village indonésien sur le dernier éperon du port, là sont également mouillés les bateaux russes.

 

Mais hommage à un bateau unique, le remorqueur Abeille bourbon, celui qui surveille le  rail d’Ouessant,  il est beau et fort, grâce à lui et au courage de ses marins bien des vies ainsi que la  nature sont préservés.

 

 

Approche des bateaux russes et du village russe.

 

P1080042
Jolie manœuvre dans le port

Bateaux de tous horizons mêlés, le spectacle est partout

 

Suite de la fête :

Brest 2016 : fête de la mer en nuances de douceur