Le mois de juin 2016 est le plus chaud jamais enregistré sur le globe

Article fort intéressant…. et inquiétant aussi.

Blog Archipel des Sciences

Le thermomètre a également atteint des niveaux sans précédent pendant les six premiers mois de 2016, selon l’Agence américaine océanique et atmosphérique.

Le mois dernier a été le mois de juin le plus chaud jamais enregistré sur le globe depuis le début des relevés de températures en 1880, a annoncé mardi 19 juillet 2016 l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Le thermomètre a également atteint des niveaux sans précédent pendant les six premiers mois de 2016 avec une température battant le record de 2015 de 0,2 degré Celsius et dépassant de 1,05 degré la moyenne du siècle passé (13,5 degrés). Juin 2016 est le quatorzième mois consécutif lors duquel record mensuel de chaleur est battu sur la planète, la plus longue période continue de montée des températures globale en 137 ans.

Réchauffement climatique

Voir l’article original 274 mots de plus

Santé les bienfaits de la méditation

Il y a près de deux ans maintenant que je pratique la méditation, peu à peu j’ai avancé sur ce chemin, pas à pas sans savoir où il allait, je ne suis pas arrivée mais la méditation à modelé des facettes de ma vie, je continue, voici quelques un des bienfaits que vous pouvez en attendre.

La pratique de la méditation apporte de réels bénéfices démontrés par la sciences qui accepte enfin depuis quelques décennies de réconcilier corps et esprit.

 

Physiquement

Les bénéfices sont si importants que plus de la moitié des écoles de médecine américaines ont intégré la méditation et la spiritualité dans leurs programmes

Plusieurs études ont en effet prouvé sont effet sur l’hypertension artérielle, le taux de cholestérol, les douleurs chroniques, mais aussi les maladies infectieuses (moins 30 %) et cardiovasculaires (moins 87 %). Chez les pratiquants le nombres de consultations médicales chute de moitié, moins 44 %, c’est énorme.

 

Mentalement

Elle chasse les idées noires, chez les pratiquants dépressifs elle réduit de moitié le risque de rechute en modifiant le regard posé sur le monde par le patient et en réagissant mieux aux événements qui pourraient le faire déraper.

Coté stress elle a tout bon, elle aide à moins ruminer, à profiter de l’instant présent, à relativiser ses difficultés, bref à prendre du recul.

On accède aussi à un meilleur contrôle de soi, les impulsifs, les excessifs, les énervés, les agressifs, les « soupe au lait » apprennent à gérer leur self contrôle.

 

Alors si ce n’est encore fait, vous commencez quand à méditer ?