Humour : La Nouvelle Zélande lance une campagne hilarante contre le portable au volant

Consulter son téléphone portable ou taper un SMS au volant multiplie le risque d’accident par 23  selon une étude américaine. Pour lutter contre ce fléau, largement répandu à travers le monde, l’agence nationale des transports de Nouvelle-Zélande a décidé de lancer une campagne, principalement à destination des jeunes conducteurs.

Ce clip est un vrai clin d’oeil plein d’humour sur un sujet des plus sérieux, autant je n’aime pas la pub, j’ai regardé ce clip qui est un vrai régal et plein de finesse….

La campagne a été mise en ligne le 27 mars dernier par l'agence en charge des transports en Nouvelle Zélande.
La campagne a été mise en ligne le 27 mars dernier par l’agence en charge des transports en Nouvelle Zélande. – NZTransportAgency


Voir la vidéo originale par ici

Le spot met en scène quatre conducteurs tentés d’attraper leur mobile. Chaque fois, le passager avant l’en empêche en lui tendant la main, générant des situations pour le moins cocasses. L’écriture d’un SMS, soit 5 secondes de temps suffisent pour parcourir 180 mètres en aveugle et perdre le contrôle, rappelle régulièrement la sécurité routière française.

 

Sur son site, l’agence nationale néo-zélandaise des transports explique : « Même si le public que nous visons utilise régulièrement son mobile, il sait aussi évaluer les moments où cela est mal vu socialement comme un premier rendez-vous ou au théâtre… Notre campagne vise à rendre l’utilisation du portable au volant aussi inacceptable socialement en mettant en avant le ressenti des passagers ».

Violences conjugales : »Je ne supporte pas les bleus, et vous ? »

« Je ne supporte pas les bleus », et vous ?

« Je ne supporte pas les bleus », et vous ?
© Cyril Masson pour Elle’s Imagine’nt

C’est l’heure du grand déballage. Raymond Domenech, Frank Lebœuf, Oxmo Puccino, Laurence Ferrari tout comme Estelle Denis le disent pour la première fois : ils ne supportent pas les bleus. Cette campagne lancée à quelques jours du lancement de l’Euro, ce slogan très provoc risque d’irriter les accros du foot. Tant mieux, c’est justement le but. Derrière cette campagne, une seule idée : alerter les Français sur les violences conjugales. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : pendant la durée de l’Euro 2016, dix femmes vont mourir en France sous les coups de leur compagnon.

« Une Française sur dix subit des violences conjugales »

Derrière cette campagne, l’association Elle’s Imagine’nt qui avait déjà l’an dernier incité les Françaises à trouver les mots pour dénoncer les violences conjugales. Cette fois, le réalisateur Helmi, avec l’agence Buzzman, la société de production Division et le photographe Cyril Masson, ont fait appel à de nombreuses personnalités, pour certaines emblématiques du monde du football, afin de faire passer le message.

Poursuivre la lecture de « Violences conjugales : »Je ne supporte pas les bleus, et vous ? » »