Dommage : hier soir « défaite » de la musique

Hier j’avais envie de me dégourdir les jambes et les oreilles, la musique ça détend, nous le savons tous…. je me suis décidée tard mais j’y suis allée. Habitant une grande ville, juste près de Bordeaux,  je pensais trouver même à minuit de la musique.

Je passe près du parc du Sourreil en Villenave d’Ornon, tout est éteint, à priori depuis longtemps, plus un chat. Bon, pas grave, je pousse un peu plus loin, direction Peixotto en Talence, l’année dernière ça avait duré très tard et c’était super, un jeune groupe se produisait.

 

Je rentre dans le parc et là je crois avoir fait le bon choix, j’entends des échos de tehno, enfin de la musique !!!!

Arrivée près de l’orchestre principal, ils ramassent, snif…. à minuit il n’y a pas que Cendrillon qui retourne à son triste sort !

Je vais alors vers la techno…. encore de la musique, des lumières, plein de jeunes, surement des étudiants…

Je m’approche et hop plus de musique…. mais des cris des protestations….

Je me renseigne auprès d’un groupe de jeunes filles,… »dites, il y a encore quelque chose ou c’est fini ? » Les filles sont désabusées, elles me répondent : « hmm on pense qu’il n’y a plus rien, là c’est la Police qui vient faire dégager…. !  »

Après une autre prend la parole : « le fric ce n’est pas pour la fête de la musique cette année, pour les footeux il y a du fric, ça rapporte plus….. vous devriez aller à un after match, là vous aurez de la musique…. » Je décline en souriant, très peu pour moi, les after surtout après une victoire de la Croatie… pas envie

(Nota : le match Croatie/Espagne se tenait à Bordeaux, donc tout près, sous haute surveillance à cause des débordements antérieurs des « supporters » Croates..)

Oh c’est fort ça, la police, les jeunes étaient assis ça et là sur les pelouses, la techno tournait….. bref c’était la fête et d’un coup plus rien.

Bref, ma fête de la musique a tourné court, le foot a totalement pris le pas sur cette fête si populaire.

Quel gâchis.

 

Pollution : 48.000 morts par an en France

La pollution tue, j’ai déjà parlé des pesticides, des voitures et leur particules fines, voici un article sur ce sujet brûlant.

Blog Archipel des Sciences

Les particules fines comptent pour 9% de la mortalité nationale, selon de nouvelles estimations.

Meurtriers invisibles, les polluants atmosphériques n’en sont pas moins redoutables. Une étude publiée ce mardi par l’agence Santé publique France évalue à au moins 48.000 le nombre de leurs victimes annuelles, soit 9% de la mortalité nationale. « Cela correspond à une réduction de l’espérance de vie de 2 ans chez les personnes âgées de 30 ans », traduit François Bourdillon, directeur général de la nouvelle agence sanitaire.

L’étude se base sur la concentration en particules fines dites « PM2,5 », les plus petites répertoriées. Elles sont particulièrement néfastes car elles peuvent atteindre tous les organes du corps en rejoignant la circulation sanguine via les alvéoles pulmonaires, causant une inflammation chronique faisant le lit de maladies cardio-vasculaires, de cancers…

L’épidémiologiste Mathilde Pascal et son équipe ont mis au point un modèle théorique permettant de disposer de…

Voir l’article original 542 mots de plus