Charente-Maritime : ce que l’on sait du séisme de magnitude 5,2

La Charente-Maritime a été touchée par un séisme de magnitude 5,2 ce jeudi matin à 8 h 46 à environ 10 km au nord de Rochefort, à 21 km de profondeur, a indiqué le Réseau national de surveillance sismique (Renass), confirmant les témoignages de nombreux habitants ayant ressenti la secousse.

Aucun dégât majeur n’était à ce stade signalé dans la zone touchée par le séisme, dont l’épicentre est situé entre Rochefort et La Rochelle. De nombreux témoins du département ont toutefois ressenti une forte secousse, qui a parfois fait tomber des objets situés sur des étagères ou des morceaux de plâtre des plafonds. Si pompiers et gendarmes ont reçu un flot d’appels dans les minutes qui ont suivi, le calme est rapidement revenu et « aucun sinistre n’a été signalé et aucune victime n’est à déplorer », a souligné la préfecture de Charente-Maritime.

« Un recensement plus précis des conséquences a été lancé par les services de la préfecture, en lien avec les sapeurs-pompiers, la gendarmerie et les autres services de l’État », souligne-t-elle. « J’ai ressenti que ça vibrait, et ensuite comme une déflagration ou une explosion », a expliqué un correspondant de l’Agence France-Presse résidant à 12 km de l’épicentre.

Activité sismique importante

Selon divers témoignages recueillis sur Twitter, l’onde de choc du séisme a été ressentie dans une moindre mesure jusqu’en Vendée, à Poitiers, à Niort ou àBordeaux, à près de 200 km de La Rochelle à vol d’oiseau. La Charente-Maritime est connue pour son activité sismique, généralement plutôt du côté de l’île d’Oléron, a expliqué Sophie Lambotte, sismologue au Renass, situé à Strasbourg. « Magnitude 5, c’est déjà un séisme important, on n’en a pas si fréquemment que ça, ça sort un peu de l’ordinaire », a-t-elle souligné.

À Thairé, petite commune toute proche de l’épicentre, une femme dont la maison a tremblé était encore en pleurs plus d’une heure après le séisme. Les seuls dégâts significatifs recensés dans le village concernent l’église fortifiée Notre-Dame-de-l’Assomption, qui a dû être fermée au public, la clef de voûte d’une des entrées ayant bougé sous l’effet du tremblement de terre, a expliqué la maire, Marie-Gabrielle Chupeau. Les vibrations ont également décroché du plâtre du plafond de l’église, fait tomber tous les cierges et déplacé de quelques centimètres une statue sur son socle. La préfecture de Charente-Maritime a invité la population à « faire des vérifications de précaution d’usage dans les maisons et les entreprises sur les installations électriques et de gaz ». En cas de réplique, elle rappelle qu’il faut se protéger des chutes d’objet et que les automobilistes doivent s’arrêter à l’écart des constructions et fils électriques.

Selon la sismologue, un tremblement de terre d’une magnitude supérieure à 5 avait été enregistré du côté de l’île d’Oléron en 1972, et un autre autour de 4,5 en 2005. Une activité sismique importante est également connue plus au nord, du côté de Fontenay-le-Comte, en Vendée voisine. « On est à la limite des failles héritées du Massif armoricain, des failles cisaillantes qui coulissent d’un bord sur l’autre. Il y a d’autres failles du côté d’Oléron qui sont de même orientation », conclut Sophie Lambotte.

4 Replies to “Charente-Maritime : ce que l’on sait du séisme de magnitude 5,2”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s