Climat: un nombre record de pays signent à l’ONU l’accord de Paris

Un nombre record de pays –175 au total– dont les Etats-Unis et la Chine, les plus grands pollueurs du monde, ont signé vendredi à l’ONU un accord historique destiné à ralentir le réchauffement de la planète.

Symboliquement, le président français François Hollande a été le premier à parapher le document, conclu en décembre dernier à Paris.

« Jamais auparavant un aussi grand nombre de pays n’avait signé un accord international en une seule journée », s’est réjoui le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon en saluant un « moment d’histoire ».

D'une COP à l'autre, pour un accord mondial © Iris Vericourt, Jonathan STOREY AFP
D’une COP à l’autre, pour un accord mondial © Iris Vericourt, Jonathan STOREY AFP

« La participation de tant de pays et de dirigeants ne laisse planer aucun doute sur la détermination du monde à agir sur le climat », a-t-il estimé.

« La prochaine étape essentielle est de s’assurer que cet accord entre en vigueur dès que possible », a-t-il ajouté en exhortant les signataires à le ratifier « sans délai ».

Quinze pays, pour la plupart des petits Etats insulaires menacés par les cyclones ou la montée des eaux, l’ont d’ores et déjà fait.

La Chine et les Etats-Unis étaient représentés respectivement par le vice-Premier ministre Zhang Gaoli et le secrétaire d’Etat John Kerry. Ce dernier est venu signer avec sa petite-fille Isabelle, 2 ans, dans les bras, et a été très applaudi.

Les pays ayant signé vendredi –qui était aussi la Journée de la Terre– représentent plus de 93% des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, selon l’ONG World Ressources Institute.

« Déjà l’année dernière, les investissements en matière d’énergies renouvelables étaient à un plus haut historique, presque 330 milliards. Et il est prévu que nous investirons des milliers de milliards de dollars d’ici la fin du siècle », a déclaré vendredi M. Kerry.

La signature n’est qu’une première étape. L’accord n’entrera en vigueur que lorsque 55 pays responsables d’au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre l’auront ratifié.

– DiCaprio à la tribune –

Avant de signer, M. Hollande a appelé la planète à traduire l’accord en « actes » et a souhaité que l’Union européenne « donne l’exemple » en le ratifiant « d’ici la fin de l’année ». « Il faut aller vite, encore plus vite », a-t-il insisté.

L'acteur et défenseur de l'environnement Leonardo DiCaprio à la tribune de l'ONU à New York, le 22 avril 2016 © JEWEL SAMAD AFP
L’acteur et défenseur de l’environnement Leonardo DiCaprio à la tribune de l’ONU à New York, le 22 avril 2016 © JEWEL SAMAD AFP

« Le monde nous regarde (…) plus de beaux discours, plus d’excuses, plus de manipulation de la science et des politiques par les entreprises liées aux énergies fossiles » comme le pétrole ou le charbon, a martelé à la tribune l’acteur et défenseur de l’environnement Leonardo DiCaprio.

« Oui, a-t-il dit, l’accord de Paris est une raison d’espérer mais ce ne sera pas assez ».

Une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement étaient présents au siège de l’ONU pour cette séance de signature.

La présidente du Brésil Dilma Rousseff, menacée de destitution, a brièvement évoqué, à la fin de son discours, la crise politique dans son pays, exprimant l’espoir que les Brésiliens sauraient empêcher tout « recul » de la démocratie.

La société civile s’est réjouie de ce coup de pouce donné à l’accord. « C’est un tournant pour l’humanité, afin qu’elle s’oriente vers une économie propre à 100% », a affirmé Michael Brune, directeur exécutif du Sierra Club.

– Ouvert à signature pendant un an –

Il est grand temps d’agir avec audace car le réchauffement s’accélère, a souligné Leonardo DiCaprio.

Le mois dernier a été le mois de mars le plus chaud jamais enregistré, selon les météorologues américains.

Le président français François Hollande signe l'accord sur le climat, à l'ONU à New York, le 22 avril 2016  © JEWEL SAMAD AFP
Le président français François Hollande signe l’accord sur le climat, à l’ONU à New York, le 22 avril 2016 © JEWEL SAMAD AFP

L’accord de Paris engage ses signataires à limiter la hausse de température « bien en deçà de 2°C » et à « poursuivre leurs efforts » pour limiter cette hausse à 1,5°C.

Cet objectif très ambitieux exigera une volonté soutenue et des centaines de milliards de dollars pour assurer la transition vers des énergies propres.

L’accord reste ouvert pendant un an à la signature des 195 pays qui l’ont négocié.

Quinze petits pays très exposés, dont Fidji, Tuvalu, les Maldives, Belize, la Barbade ou Samoa, l’ont ratifié dès vendredi.

« L’accord de Paris doit sauver Tuvalu et sauver la planète », a déclaré le Premier ministre de cet archipel de Polynésie, Enele Sosene Sopoaga.

Pour atteindre rapidement le seuil des 55 pays/55%, il faudra qu’au moins un ou deux des grands pollueurs (Etats-Unis, Chine, Union européenne, Russie, Inde) ratifie l’accord. Pékin (responsable de 20% des émissions) et Washington (18%) ont promis de le faire avant la fin de l’année.

Côté américain, le président Barack Obama n’aura pas besoin de l’aval du Congrès contrôlé par les républicains, hostiles au texte.

Le Canada ratifiera lui aussi dans l’année, a affirmé son Premier ministre Justin Trudeau. « Nous devons protéger la planète qui nous nourrit et, aujourd’hui, nous nous sommes tous rapprochés de cet objectif », a-t-il déclaré.

22/04/2016 21:56:01 –  Nations unies (Etats-Unis) (AFP) –  © 2016 AFP

Articles sur la cop 21 :

COP21 ce qu’il faut retenir de l’accord sur le climat

Le chef Raoni Metuktire en France à la cop21

Prince, Bowie… La BBC croit savoir pourquoi tant de stars meurent en 2016

Prince est décédé jeudi. Sa disparition est à rajouter à la longue liste de célébrités mortes en 2016. Pourquoi autant de morts en si peu de mois? Des journalistes de la BBC ont une théorie.

Michel Delpech, Michel Galabru, Jacques Rivette, David Bowie, René Angélil, Alan Rickman, Harper Lee, Umberto Eco, Jean-Pierre Coffe,Alain Decaux ou encore tout récemment Prince. L’année 2016 n’en est qu’à ses prémices, mais de nombreuses personnalités se sont déjà effacées. Deux journalistes de la chaîne britannique BBC ont cherché à savoir s’il y avait une réponse objective à ce nombre croissant de décès de célébrités. Et leur théorie est plutôt intéressante.

Un nombre « phénoménal »

Roland Hughes et Laura Gray, les auteurs de l’article, se sont basés sur les nécrologies écrites en avance par leur collègue de la BBC Nick Serpell, puis publiées lorsqu’une mort est confirmée. Il part lui aussi du constat que le nombre de morts de personnalités, en 2016 est « phénoménal ». Il a même dressé un graphique avec ses propres données: en 2012, cinq de ses nécrologies ont été publiées, elles étaient 8 en 2013, 11 en 2014, 12 en 2015 et… 24 pour les quatre premiers mois de 2016!

VOIR AUSSI >> Le Prince est mort, vive le Prince en cinq vidéos

Pour s’assurer de la véracité de leur postulat de départ, les journalistes ont recoupé leurs données avec celles du quotidien britannique le Daily Telegraph. En avril 2014, sa rubrique nécrologique comptait 38 célébrités, 30 en avril 2015 et… 75 rien que pour les quatre premiers mois de 2016. Et si l’étude est effectuée en Grande-Bretagne, les résultats pourraient fonctionner pour la France également, car l’Hexagone a aussi connu son lot de personnalités françaises disparues cette année (Michel Delpech, Michel Galabru, Jacques Rivette, Pierre Boulez, André Courrèges, Alain Decaux, Jean-Pierre Coffe, Sophie Dessus, Romain Guyot, Thérèse Clerc, Benoît Violier…).

Des baby-boomers

Comment justifier cet accroissement soudain de décès chez les personnalités du monde entier? La BBC met d’abord en avant un argument purement démographique. « Les gens qui ont commencé à devenir connus dans les années 1960 ont maintenant 70 ans et plus et commencent à disparaître », indique Nick Serpell. C’est une théorie qui fonctionne presque pour David Bowie, Michel Delpech et Alan Rickman, morts à 69 ans, mais surtout pour René Angélil, (73 ans), Jean-Pierre Coffe (78 ans), et encore plus pour Harper Lee, décédée à 89 ans et Michel Galabru, mort à 93 ans.

La tendance à la multiplication de décès de personnalités devrait donc prendre de l’ampleur, puisque beaucoup de stars actuelles sont nées lors du babyboom, entre 1946 et 1964 (ce qui représente une tranche de la population évaluée à 23% selon le dernier recensement). « Dans les 10 prochaines années, ces personnes vont avoir au moins 80 ans, et le phénomène se multipliera », commente le spécialiste des nécrologies Nick Serpell. Son calcul ne prend pas en compte les morts accidentelles. Ni les maladies, telles que le cancer, qui touchent des franges toujours plus importantes de la population, et donc bien évidemment des célébrités (David Bowie, Michel Delpech, René Angélil…).

L’essor des réseaux sociaux

Nick Serpell avance également une autre explication pour tous ces décès: il y a davantage de gens connus que naguère. « Dans la génération de mon père, ou de mon grand-père, les seules célébrités étaient issues du cinéma, il n’y avait pas de télévision, indique-t-il. Puis (pour la génération suivante, ndlr), si ils n’apparaissaient pas à la télévision, ils n’étaient pas connus. »

La propagation de la nouvelle de la mort d’une personnalité prend aussi davantage d’ampleur, depuis les 10 dernières années, avec l’instantanéité des réseaux sociaux. Annoncée jeudi, la nouvelle de la mort de Prince a été twittée des millions de fois, dans le monde entier. Aucune mort célèbre ne passe dorénavant inaperçue, comme cela a pu être le cas il y a plusieurs décennies.

L’express

 

20160422 – «Prince est irremplaçable» — LE FIGARO – Le Figaro – Musique : Actualité musicale

Rip Prince, oui un artiste unique nous a à nouveau quitté, bon la série noire s’arrête quand ?

Pimpf : Drifting somewhere...

INTERVIEW – Alors que les hommages se multiplient pour honorer la mémoire de l’artiste, Christophe Geudin, auteur de Prince, le dictionnaire, publié chez Castor Music, explique pour Le Figaro comment l’interprète de Purple Rain a révolutionné la musique pop.

via «Prince est irremplaçable» — LE FIGARO – Le Figaro – Musique : Actualité musicale

Voir l’article original

Humour : le persone che compongono il pubblico……. — nellamoltitudine

Wallace E con questo non sto dicendo che la televisione sia volgare e stupida perché le persone che compongono il Pubblico sono volgari e stupide. La televisione è ciò che è per il semplice motivo che la gente tende ad assomigliarsi terribilmente proprio nei suoi interessi volgari, morbosi e stupidi, e a essere estremamente […]

via le persone che compongono il pubblico……. — nellamoltitudine

%d blogueurs aiment cette page :