JO-2016: la flamme des Jeux de Rio a commencé à briller sur le site antique d’Olympie

La flamme des jeux Olympiques de Rio (5-21 août) a été allumée jeudi conformément au rituel traditionnel sur le site grec d’Olympie, berceau des Jeux de l’antiquité et point de départ du relais à travers la Grèce puis leBrésil.

« Nous écrivons l’histoire aujourd’hui (…) ces jeux Olympiques seront un message d’espoir en ces temps difficiles et la flamme va apporter ce message dans tous les coins du Brésil et dans le monde entier », a affirmé Thomas Bach, président du Comité international olympique, quelques minutes avant l’allumage à 09h52 GMT (11h52 française) de la flamme pour les JO-2016, les premiers dans un pays d’Amérique du Sud.
Des actrices revêtues de longues tuniques plissées crème et entourées d’un ch?ur, ont invoqué Apollon, dieu antique du soleil, sur le temple de Héra datant de 2.600 ans. La « grande prêtresse » Katerina Lehou, une actrice grecque connue, a capté au moyen d’un miroir parabolique les rayons du soleil pour allumer la flamme.
Ensuite dans une lente chorégraphie, la grande prêtresse devait allumer la torche du premier porteur, le gymnaste grec et champion du monde des anneaux, Lefthéris Petrounias, qui passera le relais à l’ex-star brésilienne de volley-ball, Giovane Gavio.
Ce rituel à l’antique, qui entend établir un lien entre les époques, avait été inauguré lors des Jeux hitlériens de Berlin en 1936 et représente la symbolique olympique de la flamme datant de l’antiquité, quand un feu demeurait allumé à Olympie tout au long de la compétition.
Le relais de la flamme, qui va durer quatre mois, va traverser la Grèce et 300 villes brésiliennes avant d’arriver au stade olympique de Maracana le 5 août, lors de la cérémonie d’ouverture.
Un détour est prévu cette année par le centre de réfugiés d’Eléonas, à Athènes, où un réfugié syrien, qui a perdu une jambe dans la guerre dans son pays, prendra un relais pour rappeler au monde le drame vécu par les réfugiés et les efforts livrés par la Grèce pour affronter en première ligne en Europe la crise migratoire, la plus importante depuis la Seconde guerre mondiale, une question qui divise l’UE.
Les Jeux d’été de 2016 trouvent le Brésil dans une situation de crise gouvernementale, ce qui a privé jeudi le président grec Prokopis Pavlopoulos de la présence de son homologue Dilma Rousseff, fortement menacée de destitution.

GMAIL VA SÉCURISER SES ENVOIS ET CELA RISQUE D’AVOIR UN IMPACT SUR LA CONFIGURATION DE VOTRE CLIENT MAIL

Gmail s’inquiète beaucoup pour la sécurité de ses utilisateurs et c’est d’ailleurs ce qui a poussé le service à mettre en place de nouvelles protections sur la plateforme le mois dernier. Il faut croire que ce n’était pas suffisant car elle va  bientôt passer à la vitesse supérieure en s’attaquant cette fois à la sécurisation de ses envois. Et attention, car cela risque d’avoir un impact sur la configuration de votre client mail.

Google a effectivement décidé de modifier sa politique DMARC en la passant à REJECT pour le domaine de son service et donc pour toutes les adresses de type « @gmail.com ».

Si vous n’êtes pas familier de la chose, alors sachez que le DMARC est un réalité une spécification technique soutenue par plusieurs géants du secteur, des géants comme AOL, Gmail, Hotmail ou même Yahoo.

Gmail va changer sa politique DMARC dès le mois de juin

Elle permet notamment d’améliorer la sécurité des échanges en standardisant la manière dont un MTA destinataire doit gérer un message dont les vérifications d’usage (DKIM et/ou SPF) ont échoué.

Cette technique offre de multiples avantages. Grâce à elle, on peut notamment limiter le risque de phishing car un spammeur aura des difficultés à émettre des emails en usurpant un domaine légitime.

Gmail intègre le DMARC depuis longtemps mais le géant américain avait opté pour une politique tolérante et il autorisait ainsi ses utilisateurs à envoyer des mails en passant par les SMTP de leur fournisseur d’accès.

Mais voilà, face à la recrudescence du phishing, il a décidé de durcir le ton et il va donc modifier sa politique à partir du mois de juin. A cette date, les messages émis par une adresse électronique de type « @gmail.com » devront impérativement passer par les serveurs SMTP de Gmail.

Il va falloir mettre à jour votre client mail

Si ce n’est pas le cas, alors les messages émis se perdront dans les limbes du web et leurs destinataires n’en verront jamais la couleur.

Alors bien sûr, si vous accédez à Gmail depuis le service web ou même l’application mobile, cela ne changera strictement rien. Il en ira cependant tout autrement pour ceux qui passent par un client comme Outlook ou Mail. Là, ils devront s’assurer de bien configurer le serveur SMTP du service.

Notez qu’il en ira de même pour tous ceux qui ont mis en place un formulaire de contact sur leur blog ou sur leur site en utilisant une adresse Gmail. S’ils veulent continuer à recevoir les messages de leurs visiteurs, alors ils devront modifier la configuration de leur serveur.

Autres articles sur l’informatique :

Jeu de go: L’ordinateur de Google remporte la 2e manche face au champion du monde

Un musée original :celui des plus célèbres virus informatiques

Santé : Manger gras favorise les troubles du sommeil

Une alimentation grasse est associée à davantage de troubles du sommeil chez l’homme. Les adeptes des lipides sommeillent en journée, et dorment mal la nuit.

Des lipides, oui, mais avec modération. Une alimentation trop riche en graisses semble peu compatible avec une bonne qualité de sommeil. C’est ce que suggère une étude menée en Australie, et publiée dans la revue spécialisée Nutrients. Troubles du sommeil la nuit et somnolence le jour sont le lot des personnes qui manifestent une appétence pour le gras.

Cette étude a rassemblé 1 800 hommes âgés de 35 à 80 ans, suivis dans le cadre d’une cohorte sur l’inflammation et le mode de vie. Parmi eux, 41 % piquaient du nez pendant la journée. La moitié des participants dormaient également mal la nuit et bon nombre souffraient d’apnées du sommeil.

Ces troubles sont plus fréquents lorsque ces hommes rajoutent des lipides dans leur alimentation quotidienne. Les chercheurs les ont séparés en quatre groupes, selon ce paramètre, et ont comparé les résultats.

Un cercle vicieux

« Après ajustement des autres facteurs démographiques et du mode de vie, nous avons découvert que les personnes qui avaient les apports les plus riches en graisse étaient plus à risque de somnolence diurne », explique Yingting Cao, co-signataire de l’étude. De fait, le risque relatif est accru de 78 % entre les plus grands adeptes de gras et les moins gros consommateurs. Ce mécanisme pourrait s’expliquer par l’altération des rythmes circadiens au niveau de plusieurs systèmes clé, régulant les hormones, le système nerveux central et le métabolisme.

Les conséquences sur la vigilance et la concentration, y compris sur le lieu de travail, peuvent être lourdes. Mais Yingtin Tao alerte surtout sur le risque qu’un cercle vicieux ne se forme. Une mauvaise qualité de sommeil favorise l’appétence pour les lipides, ce qui favorise l’installation de ces troubles. « Notre message est simple et de bon sens, conclut la chercheuse. Nous devons attirer l’attention des gens sur l’importance de manger mieux et de bien dormir la nuit. » Plus facile à dire qu’à faire…

Source : Allo Docteur

Autres articles sur alimentation :

LE SEL, UN VÉRITABLE DANGER POUR NOTRE SANTÉ !

Santé des Enfants : attention au sucre dans les jus de fruits et les smoothies

Nature : « L’air n’est pas respirable » : la carte de France des victimes des pesticides

L’association Générations Futures publie une carte interactive où l’on peut lire les témoignages de 400 personnes exposées aux pesticides sur tout le territoire français.

« Je vis au milieu des vignes et je vous confirme que l’air n’est pas respirable les jours de traitement. » « J’ai un potager et des abeilles en bordure de champ et je constate chaque année une mortalité anormale et alarmante. » « A l’école, il y avait une grosse machine et la maîtresse nous disait de mettre la main devant la bouche ou de rentrer. » Ces témoignages sont livrés par des Français vivant aux abords de cultures utilisant des pesticides.

« Je vis au milieu des vignes et je vous confirme que l’air n’est pas respirable les jours de traitement. » « J’ai un potager et des abeilles en bordure de champ et je constate chaque année une mortalité anormale et alarmante. » « A l’école, il y avait une grosse machine et la maîtresse nous disait de mettre la main devant la bouche ou de rentrer. » Ces témoignages sont livrés par des Français vivant aux abords de cultures utilisant des pesticides.

Générations Futures, association nationale de défense de l’environnement agréée depuis 2008 par le ministère de l’Ecologie, publie ce jeudi 21 avril une carte interactive qui livre 200 témoignages de professionnels ou de riverains victimes des pesticides. 200 témoignages supplémentaires, en cours de validation, devraient compléter la carte. A terme, l’association souhaite mettre en place une coordination nationale d’aide regroupant des organisations d’aide aux victimes.

pesticides carte.jpg

Lien vers la carte interactive :

Carte interactive des victimes des pesticides

Maux de tête, allergies, asthmes…

L’ambition de cette carte est de prouver que l’ensemble du territoire est exposé à des produits nocifs pour l’homme qui peuvent provoquer maux de tête, allergies, asthmes et irritations. Voire favoriser le développement de cancers du poumon, de l’intestin ou de la prostate, de leucémies ou de maladies de Parkinson.

Patrick, agriculteur alsacien qui utilisait des pesticides, a développé un Parkinson précoce à l’âge de 35 ans. Laurent, ancien salarié d’une entreprise agroalimentaire dans les Côtes d’Armor a, quant à lui, été licencié pour inaptitude à cause d’une hypersensibilité aux produits chimiques multiples développée au contact de céréales traitées avec des pesticides.

100.000 tonnes de pesticides dangereux

Le 20 mars 2016, l’agence internationale de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (IARC) a désigné cinq pesticides aux effets cancérogènes. L’herbicide glyphosate, présent dans le produit Roundup, et les insecticides malathion et diazinon ont été classés « cancérogènes probables chez l’homme » par l’association. Les insecticides tetrachlorvinphos et parathion sont, quant à eux, considérés comme des « cancérogènes possibles ».

Mais les preuves concernant le lien entre le développement de ces maladies et l’exposition aux pesticides ne sont pas suffisamment solides pour que ces produits fassent l’objet d’une interdiction en France. La plupart des agriculteurs peinent à faire reconnaître leur maladie de Parkinson ou leur cancer comme maladie professionnelle due à l’exposition aux pesticides.

D’après une enquête menée par « Cash Investigation », diffusée sur France 2 le 2 février dernier, 100.000 tonnes de pesticides classés dangereux ou potentiellement dangereux pour l’homme sont utilisés chaque année en France.

M. H.

Liens vers des articles antérieurs sur les pesticides :

Cash Investigation : “20% des pesticides concentrés sur 3% de la surface agricole”

Pesticides, un vigneron témoigne : « Viticulteur, je contamine mes voisins, mes ouvriers et moi »

Les pesticides qu’est ce que c’est ?