Le coup de pied à la jeune femme en marge des manifestations

De nouvelles manifestations contre la réforme du code du travail ont eu lieu le 14 avril à Paris, à Nantes ou à Montpellier. Dans la capitale, une manifestation non autorisée, essentiellement composée de lycéens, est partie de la place de la République pour aller place de Stalingrad, dans le 19e arrondissement, et ensuite repartir vers Bastille, lourdement encadrée par la police tout du long.

Un parcours chaotique pour un cortège de 1 700 personnes où beaucoup d’incidents ont éclaté : jets de projectiles contre les très nombreux CRS, charges et tirs de gaz lacrymogènes en retour, dégradations de matériel. Quatre manifestants et sept policiers ont été blessés.

Le photojournaliste Jan Schmidt-Whitley a immortalisé et résumé la situation tendue en une image. Il était dans le 19e arrondissement lorsque le cortège a été bloqué par les policiers et que des personnes extérieures à la manifestation, assises en terrasse notamment, se sont retrouvées au milieu de la panique.

Une jeune femme s’avance vers un groupe de CRS. Un des hommes sort du groupe et lui donne un coup de pied, assez gratuitement. La scène est aussi filmée.

coup de pied

Coup de pied la vidéo, le Crs y est allé fort !

La jeune femme en question, Tamara, n’était pas une manifestante. Elle a expliqué ce qu’il s’était passé à Buzzfeed :

« J’étais au café Le Conservatoire, avenue Jaurès. Les lycéens avaient fini par charger après avoir été bloqués pendant quarante minutes par les CRS. Forcément, les policiers ont chargé en retour, et toutes les personnes qui se trouvaient en terrasse et d’autres personnes pas du tout impliquées dans la manif, se sont retrouvées au milieu de tout ça.

Ils ont lancé leurs lacrymogènes sans réfléchir sur les personnes en terrasse vu que les lycéens ont vite reculé. Alors j’ai gueulé sur eux en disant aux CRS qu’ils s’en prenaient à n’importe qui, sans réfléchir. Là, je me suis pris un coup violent et non justifié. »

Elle se dit « encore choquée » et prévoit de porter plainte. Le photojournaliste Jan Schmidt-Whitley lui a donné « le PDF avec [ses] photos pour soutenir sa plainte ».

« Oui, elle a insulté les CRS, mais elle n’a rien fait de dangereux et surtout ce n’est pas une manifestante. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s