Renaud taille un costard à Jean-Jacques Goldman et aux Enfoirés

bravo à Renaud d’avoir combattu la maladie et d’être à nouveau debout, là il parle écoutons ce qu’il veut nous dire :

Dans une interview donnée à l’Express, Renaud tacle les Enfoirés et dénonce le manque d’engagement de sa figure historique, Jean-Jacques Goldman.
Entre Renaud et les Enfoirés, le divorce semble consommé. Le chanteur, qui a pourtant participé six fois à l’émission en faveur des Restos du cœur, s’en est pris à la troupe et à sa figure historique, Jean-Jacques Goldman.

« Les Restos du cœur, c’est bien, cela rapporte beaucoup d’argent à la télé et à l’association, mais j’ignorais que l’injustice et la misère étaient la serpillière de la charité », a déclaré le chanteur de 63 ans dans une interview à L’Express.

« Pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit » L’artiste a ainsi légitimé la distance qu’il a pris avec Les Enfoirés : « C’est pour cette raison que je ne participe plus à l’émission, qui, en plus, s’est ouverte aux sportifs, aux célébrités en tout genre, à Jean d’Ormesson. » D’autres noms ont même fusé : « Je n’ai pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit, ni de me déguiser en clown »,a-t-il affirmé à l’hebdomadaire.

L’artiste en a aussi profité pour égratigner Jean-Jacques Goldman, dont il dénonce le manque d’engagement : « Jamais on n’a vu Jean-Jacques Goldman, qui a un tel pouvoir, un tel talent, dénoncer une injustice. »

D’autres artistes ont également décliné leur participation au spectacle Les Enfoirés : Vianney, Florent Pagny, Stromae, Maître Gims ou encore Régine ont déjà dit non au show caritatif, souligne Europe 1.

Dans ce même interview, Renaud parle aussi de lui. L’interprète de «Mistral gagnant» va mieux et a laissé derrière lui ses problèmes d’alcool. «Je risquais un incident cardiaque. J’ai arrêté net». Il avoue néanmoins : «Au début de l’enregistrement de mon album, je carburais encore au Ricard».

Ce nouveau disque est très attendu, le premier depuis plus de six ans. Renaud y parlera de lui mais surtout de la société et des attentats du 7 janvier et du 13 novembre. Deux morceaux y seront par ailleurs entièrement dédiés, «J’ai embrassé un flic» et «Hyper Cacher». Dans «L’Express», il confie pour finir que cet album, comme ses chroniques dans «Charlie Hebdo», sera très personnel : «Je livre mon âme, comme une stripteaseuse livre son cul». .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :