constat amiable : le guide futé pour ne pas se faire avoir

Je sors de chez un assureur, il nous a gentiment donné ses conseils pour remplir correctement un constat amiable et SURTOUT ne pas se faire avoir…

Voici les grandes lignes à savoir :

  • Toujours en avoir un dans la boite à gants

Lors d’un sinistre :

Bien remplir les rubriques sans surtout omettre de mentionner le numéro de la carte verte, celle ci identifie à coup sûr la compagnie d’assurance et accélère le règlement du litige.

Lors d’un accrochage ou accident ne pas laisser un tiers remplir le constat amiable, pas un représentant de la loi non plus, c’est à vous de le faire.

Si le ton monte, un désaccord sur l’accrochage, l’accident, trouver si possible un témoin.

Mais ne signer le constat que en cas de plein accord sur tout ce qui est écrit, ne pas oublier que un constat vous engage et porte à conséquences.

Attention si désaccord vous pouvez refuser de signer, en effet l’objet du constat n’est pas d’obtenir un accord à tout prix, vous devez contester dans la rubrique  » observations  » les mentions portées par l’autre conducteur, si désaccord la signature empêche ensuite l’assureur de vous défendre car elle signifie que vous êtes d’accord avec ce qui est mentionné, alors attention.

Résumé :

Faire en double exemplaire : un pour chaque conducteur

Bien remplir toutes les rubriques soi même en étant le plus calme possible. Les rubriques qui vous concernent vous pouvez déjà les remplir au préalable, dans le calme au moins si pépin ce sera fait impeccable.

Faute d’accord vous abstenir de signer !

constat_amiable