Anatomie et théologie sont dans un bateau…

Lignes de force

«JE NE SUIS PAS ISSUE DE TA CÔTE* [MAIS TOI] TU SORS DE MON UTÉRUS»

Chatte

Capture d’écran 2016-03-20 à 14.12.39

*Dans la légende biblique, la divinité est supposée avoir créé Ève, la première femme, à partir d’une côte d’Adam, le premier homme. Cette origine anatomique fantastique a servi à justifier la sujétion des femmes. On comprend qu’elles en aient plein le dos!

Voir l’article original

Le centenaire de Pâques 1916 célébré à Quimper les 26 et 27 mars.

Ti ar Vro Kemper et des Irlandais vivant en Bretagne proposent un programme de conférences, lectures, projections de films et soirées musicales le week-end prochain pour marquer le centenaire du so…

Source : Le centenaire de Pâques 1916 célébré à Quimper les 26 et 27 mars.

Journée mondiale de l’eau

Chrispoèteofficiel.............

La Journée mondiale de l’eau se tient chaque année le 22 mars. Il s’agit d’une journée pour célébrer l’eau, une journée pour faire une différence pour les membres de la population mondiale qui souffrent de problèmes liés à l’eau. Il s’agit d’une journée pour préparer la manière avec laquelle nous allons gérer l’eau à l’avenir. En 1993, l’Assemblée générale des Nations Unies a désigné le 22 mars comme première Journée mondiale de l’eau. 22 ans plus tard, cette journée est célébrée chaque année dans le monde entier, mettant en lumière une problématique différente.         

eauL’eau est un élément primordial de la vie. Elle est non seulement vitale en matière de santé, mais aussi d’emplois en permettant de subvenir au développement économique, social et humain.

Aujourd’hui, la moitié des travailleurs dans le monde – 1,5 milliard de personnes – sont employés dans des secteurs liés à l’eau. La…

Voir l’article original 69 mots de plus

Allergies : l’importance du diagnostic précoce

Ce mardi a lieu le 10ème anniversaire de la Journée Française de l’allergie, la 4ème maladie dans le monde après le cancer, les pathologies cardiovasculaires et le sida. A cette occasion, l’association Asthme & Allergies publie 10 propositions pour améliorer la prise en charge des personnes allergiques en France. Dépistage renforcé, alternatives aux espèces végétales allergisantes dans les parcs et jardins, équipement des véhicules de secours des pompiers en adrénaline…  sont autant de propositions à destination des pouvoirs publics. Toutes ont un but identique, agir face à l’urgence d’une pathologie en pleine explosion !

En 20 ans, le nombre de personnes atteintes d’allergies a en effet doublé. Et en 2050, c’est même 50 % de la population mondiale qui sera affectée par au moins une maladie allergique, selon l’OMS (1). Pour éviter des complications à toutes ces personnes, les experts alertent sur l’importance d’une bonne prise en charge.

Cela passe tout d’abord par une bonne reconnaissance des premiers symptômes. Nez qui coule, bouché ou qui démange, toux, éternuements, sont les plus courants lors des allergies respiratoires (acariens, pollens). On peut y ajouter les picotements des yeux, les larmoiements, ou encore un sentiment d’oppression dans la poitrine.

Source : Association Asthme & Allergies

Dès qu’une personne ressent ces symptômes, elle doit consulter son médecin traitant afin de vérifier qu’il s’agit d’une allergie. Ce dernier l’orientera vers un allergologue qui confirmera ou non l’allergie et prescrira un traitement adapté. Il l’aidera aussi à agir en adoptant de bons réflexes.

Pour s’assurer de cette bonne coordination entre praticiens, l’association appelle à promouvoir le dépistage des maladies allergiques par les médecins généralistes. « Et contrairement aux idées reçues, on peut faire des tests allergologiques avant 5 ans », précise le Dr Pierrick, allergologue à Boulogne-Billancourt (92). Face aux menaces de l’environnement, les plus petits également peuvent donc être protégés.

Autre article sur l’allergie

Insolite : Allergies. L’héritage de l’homme de Néandertal

Fabuleuses au foyer – Les mères, ces femmes invisibles

J’adore cette approche de la vie des femmes aux foyers d’Hélène Bonhomme, ces femmes on en parle si peu et pourtant sans elles…… eh oui que se passerait-il ?

La vie d’une femme au foyer est tout sauf une sinécure, mais je laisse la parole à Hélène Bonhomme :

Récit :

“Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.” Et après ? Aucune donnée digne d’être exploitée. L’histoire ne conte que la femme d’avant. Celle qui brillait en société, bien gainée dans sa robe de bal, celle dont la fraîcheur et le courage avaient ébloui moult prétendants et fait baver moult reines-mères.

L’histoire tait la femme d’après. Celle dont les doigts jadis délicats véhiculent désormais une perpétuelle odeur de crème de change à l’huile de foie de poisson. Celle dont les yeux diamants sont dorénavant cernés et dont les rêves d’antan sont aujourd’hui éprouvés par la dure réalité d’une vie de famille trop souvent vécue en jogging ruisselant de bave ou de purée de carottes. Celle qui pourtant, derrière les portes du château, apporte soin et soutien aux princes de demain. La femme qui, devenue mère, est devenue invisible.

Un avant et un après

“Devenir mère entraîne une transformation irréversible des priorités et des préoccupations », explique Mme de Liedekerke, présidente de Make Mothers Matter ,ONG internationale à l’origine de la publication du rapport “Ce que les mères d’Europe veulent* ». Une mère ne considère plus jamais la vie de la même manière qu’avant. Quand une femme devient mère, elle développe une perception spécifique et devrait pouvoir parler pour elle-même.” Ce rapport rappelle que, selon Eurofound, 76 % des femmes européennes de 18 ans ou plus sont mères. “Nous avons voulu transmettre les messages de cette majorité trop souvent silencieuse.”

Plus de reconnaissance

Dans le rapport publié par MMM, les mères d’Europe expriment des désirs similaires, quels que soient leur âge, leur profil socio-démographique et leur origine. Ces préoccupations se regroupent en trois thèmes principaux : temps pour leur famille, choix sur le mode de garde des enfants et reconnaissance de leur rôle de mère. “Les mères répondantes demandent clairement une meilleure reconnaissance par la société de l’importance du travail de soins et de la maternité. Elles demandent que les familles soient considérées comme source de cohésion sociale et comme ressource pour la société entière. En éduquant et prenant soin de leurs enfants, les mères et les pères travaillent pour le futur de nos sociétés”, poursuit Mme de Liedekerke.

Et ce besoin de reconnaissance ne serait pas réservé à celles qui ont fait le choix de garder leurs enfants à plein temps, 23 % seulement des répondantes étant mères au foyer. La question serait plutôt d’inverser la tendance des contes de fées, où l’on tait toute tranche de vie, ou tranche de journée, passée derrière les portes du château.

L’invisibilité comme remède

Le nom des constructeurs de nos plus belles cathédrales est-il passé à la postérité ? Connait-on ceux qui ont consacré toute une vie, jour après jour, à ce travail de titan dont ils ne verraient jamais l’accomplissement ? Et pourquoi aucune grande cathédrale ne sera plus jamais construite ? Parce que notre société considère l’invisibilité comme une tare. Ne reconnaître que les actions visibles et mesurables. Fermer les yeux sur les exploits accomplis en secret par des millions de femmes (et d’hommes) anonymes, derrière la porte des foyers. Et si les femmes invisibles étaient justement le remède à l’individualisme et à l’égocentrisme qui ronge notre société ? Et si chacun, à commencer par les conjoints et les enfants en âge de comprendre, pouvait offrir un peu de reconnaissance aux bâtisseuses de cathédrales modernes ?

Mesdames les femmes invisibles, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas vues que vous n’êtes pas fabuleuses !

*”Ce que les mères d’Europe veulent”, grande enquête des Mères en Europe, menée par l’ONG Make Mothers Matter Europe. Résultats 2011 sur 11 000 réponses, en 10 langues et dans 16 pays. Plus d’infos auprès dehttp://www.mmmeurope.org/fr/

En 2012, Hélène Bonhomme vit la naissance de ses jumeaux comme un tsunami. Se sentant un peu désarmée face à cette vie de maman dont elle avait pourtant rêvé, elle décide de partir à la recherche de contenus pertinents sur l’art d’être une maman qui aime sa vie au XXIe siècle. C’est ainsi que voient le jour le site Fabuleuses au foyer ainsi que le livre collaboratif illustré Il y a une Fabuleuse dans chaque foyer (Première partie, 2015).

 

L’affiche du 69e Festival de Cannes dévoilée

Le Festival de Cannes a dévoilé sur les résaux sociaux l’affiche de sa 69e édition qui aura lieu du 11 au 22 mai 2016. Une affiche conçue à partir d’images du film « Le Mépris » de Jean-Luc Godard.

Le prochain Festival de Cannes a désormais son affiche. Sur un fond jaune avec vue sur mer, un homme gravit des marches qui semblent l’emmener vers le ciel de la Côte d’Azur.

Cet homme c’est Michel Piccoli dans « Le Mépris » puisque l’affiche provient d’un montage réalisé à partir de photogrammes du film de Jean-Luc Godard, sorti en décembre 1963.

« Le Mépris »  avec le tandem Michel Piccoli / Brigitte Bardot raconte le tournage d’un film et a marqué l’histoire du cinéma mondial avec notamment la musique de Georges Delerue. L’affiche semble se référer à l’épigraphe qui ouvre « Le Mépris » :  » Le cinéma substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs. » Ce visuel a été créé par Hervé Chigioni et Gilles Frappier.

Le Festival de Cannes 2016 sera présidé par le cinéaste australien George Miller, notamment réalisateur de la série des « Mad Max ».

Sexisme : Microsoft s’excuse pour la mise en scène « incorrecte » d’une soirée jeu vidéo

« C’était inéquivoquement incorrect et cela ne sera pas toléré. » Dans un mail interne rendu public vendredi 18 mars, Phil Spencer, le dirigeant de la branche Xbox de Microsoft, responsable de toute l’activité jeu vidéo de la firme, a sèchement fustigé l’organisation par ses propres équipes d’une soirée professionnelle à la thématique sexiste, lors du salon de la Game Developers Conference (GDC), qui se déroulait du 14 au 18 mars à San Francisco.

De nombreux invités, parmi lesquels plusieurs figures de l’industrie connues pour leur lutte contre le sexisme dans le jeu vidéo, avaient fait part sur Twitter de leur malaise face au recrutement par Microsoft de danseuses professionnelles déguisées en écolières irlandaises peu vêtues pour animer la soirée, ainsi de la développeuse Brianna Wu.

« Extrêmement déçue que Microsoft et Xbox aient recruté des femmes ainsi habillées pour danser à la GDC »

« Inapproprié ? Pas bien grave ? », s’est interrogée la journaliste de CBS Veronica de la Cruz, tandis que la développeuse Kamina Vincent a déclaré « ne s’être jamais sentie aussi peu bienvenue ». Le directeur marketing de Microsoft Xbox, Aaron Greenberg, s’est lui même dit « très déçu de voir ça » et a promis de faireun point avec ses équipes.

« J’ai appris qu’à un événement organisé par Xbox à la GDC la semaine passée, nous avons montré de Xbox et Microsoft un visage qui n’était absolument pas cohérent ni en ligne avec nos valeurs », s’est insurgé Phil Spencer dans son mail rendu public.

Microsoft était à la GDC le sponsor d’un déjeuner sur le thème Women in Games (« Les femmes dans les jeux »). Depuis le début des années 2010, l’association du même nom lutte pour mettre en avant les femmes dans les jeux vidéo et rendrel’industrie plus égalitaire.

Les soirées professionnelles animées par des danseuses peu vêtues ou des strip-teaseuses ont une longue tradition dans l’industrie du jeu vidéo, mais tendent à disparaître depuis le début de la décennie.

Le Monde

 

 

 

Matéo en rémission de sa leucémie grâce aux dons

C’est à la fois une super nouvelle, mais aussi je la trouve un peu amère : il a fallu des dons pour qu’il puisse être sauvé !!!!!!

Je me pose la question de l’égalité par rapport aux soins, là il y a un élément de réponse.

Récit de la rémission de Matéo, je lui souhaite un avenir radieux.

« Je ne veux pas mourir. Aidez-moi ! » L’appel lancé par Matéo, 16 ans, en décembre dernier, a été entendu. La forme très agressive de leucémie dont souffre l’adolescent avait résisté à toutes les tentatives de thérapies disponibles en France. Grâce à la générosité des internautes, il a recueilli 172 000 euros pour payer un traitement dispensé par un hôpital de Seattle (États-Unis). Il est en rémission.

« Il y a deux ans, on m’a diagnostiqué un cancer… féroce. J’aime la vie, je ne sais pas pourquoi elle m’a fait ça, mais je veux continuer à profiter même si je suis affaibli. Vous pouvez m’aider par des mots de soutien qui me permettront de garder le moral ou par des dons qui financeront le traitement qui pourrait me guérir », avait déclaré le jeune habitant de Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère).

Une thérapie efficace, mais coûteuse

Matéo était éligible à la thérapie PLAT-02, qui repose sur la modification génétique de lymphocytes prélevés chez le patient. Une fois réinjectés, ils attaquent les cellules cancéreuses. Ce protocole de soins expérimenté depuis quatre ans avait déjà fait ses preuves, puisque 20 cas sur les 22 ont été soignés. Il a finalement été pris en charge, grâce à la campagne sur internet menée par les proches du jeune malade.

« Les médecins sont arrivés dans la chambre et nous ont dit : Il n’y a plus de cellules cancéreuses dans le foie, dans les reins, dans les os. Matéo est en rémission complète. Mon fils s’est alors écrié : Good ! », raconte Evelyne Lepetit, sa mère.

Le temps de reconstruire ses défenses immunitaires, il va prolonger son séjour aux États-Unis jusqu’en avril. A son retour en France, il devra aussi surveiller l’évolution de cette rémission dans les années à venir, afin d’anticiper toute rechute éventuelle.

Explosions à Bruxelles : attentats suicides à l’aéroport

La Belgique est en état d’alerte maximale, mardi 22 mars, après que des explosions sont survenues à l’aéroport et dans une station de métro de Bruxelles, faisant au moins 13 morts et 35 blessés. Que sait-on de la situation sur place ?

  • Une double explosion à l’aéroport

Deux explosions ont secoué l’aéroport Zaventem de Bruxelles vers 8 heures dans le hall des départs. Les façades ont été brisées et les plafonds éventrés. L’origine des explosions demeure pour l’instant inconnue. Au moins 13 personnes ont été tuées et 35 blessés, selon un premier bilan du parquet fédéral communiqué à la chaîne publique RTBF.

  • Une explosion dans le métro

Une explosion est survenue peu après 9 heures dans la station de métro Maelbeek, non loin des institutions européennes, dans l’est de Bruxelles. Aucun bilan n’a pour l’instant été établi.

  • La ville bouclée

L’aéroport a été évacué et fermé et n’est plus desservi ni par les trains ni par les bus. L’ensemble du réseau de métro a été fermé. Le Parlement européen, qui se situe à cinq minutes de la station de métro Maelbeek, est passé en alerte jaune renforcée. Le centre de crise belge appelle chacun « à rester où il est », que ce soit à l’école, sur son lieu de travail ou à son domicile.

  • Alerte renforcée

Le niveau d’alerte antiterroriste est repassé au niveau 4, son niveau maximal, pour l’ensemble de la Belgique. Il était jusque-là au niveau 3. Le plan catastrophe a été déclenché à l’aéroport.

En dehors de la Belgique, des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place à l’aéroport de Francfort, l’un des plus grands d’Europe, et dans les aéroports néerlandais. En France, François Hollande recevra à 10 heures, à l’Elysée, le premier ministre Manuel Valls, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve et le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian pour faire le point sur le dispositif de sécurisation des aéroports.

Ces explosions interviennent quatre jours après l’arrestation à Molenbeek, une commune de l’agglomération bruxelloise, de Salah Abdeslam, suspect-clé du commando des attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

Le Monde

Suivre le direct de cette actualité :

Le direct sur les explosions de Bruxelle le Monde.fr