Polémique : « Strasbourg respire » conteste les propos d’un pneumologue

« Strasbourg respire » est une association dont le but est de lutter contre la pollution de l’air à Strasbourg, mais ce problème est le même dans toutes les grandes villes.

Michel Aubier, chef du service de pneumologie-allergologie de l’hôpital Bichat, également médecin-conseil du groupe pétrolier Total, est au cœur d’une polémique en raison notamment de propos tenus dans plusieurs médias, minimisant la toxicité du diesel sur la santé.

« Dans l’émission “Allô Docteur” du 1er mars (sur France 5), le Pr Michel Aubier, pneumologue à l’AP/HP (assistance publique/hôpitaux de Paris), a affirmé que la pollution atmosphérique n’était pas cancérigène sauf à de très forts taux d’exposition et essentiellement chez les fumeurs » , déplore le collectif « Strasbourg respire ». « Un rectificatif nous semble indispensable pour corriger certains propos d’un médecin universitaire qui vont à l’encontre des principales études médicales, et notamment des études de l’OMS qui a classé le diesel cancérigène en 2012 et la pollution atmosphérique cancérigène en 2013 » , ajoute ce collectif dans un communiqué.

Michel Aubier n’était pas joignable hier pour réagir. « L’OMS s’est déjà trompée plusieurs fois, regardez sur la grippe aviaire ! Il faut faire extrêmement attention aux discours alarmistes. Mes patients fumeurs, du coup, me disent : “Je peux continuer à fumer, c’est le diesel !” Or 95 % des cancers du poumon, c’est le tabac » , s’est-il défendu auprès de Libération. Le quotidien révèle que celui-ci a par ailleurs passé sous silence son activité de médecin-conseil chez Total qu’il exerce depuis la fin des années 1990… Lors d’une audition, le 16 avril 2015, par la Commission d’enquête du Sénat sur le coût économique et financier de la pollution de l’air, Michel Aubier, alors représentant l’AP-HP à la place du directeur général Martin Hirsch, indisponible, « déclarait sous serment n’avoir “aucun lien d’intérêt avec les acteurs économiques” » , écrit Libération. Martin Hirsch, qui a fait de la lutte contre les conflits d’intérêts une priorité au sein de l’AP-HP, affirme de son côté qu’il ignorait jusqu’alors le lien du pneumologue avec le pétrolier. Il a adressé un courrier au président de la Commission d’enquête sénatoriale, indiquant qu’il avait demandé des éclaircissements.

Source : Alsace.fr

 

Lien vers le site de l’Association

Association Strasbourg respire

8 Replies to “Polémique : « Strasbourg respire » conteste les propos d’un pneumologue”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s