Ray Tomlinson, l’inventeur de l’e-mail, est mort

Pionnier de l’Internet, l’ingénieur américain a envoyé le premier message électronique d’ordinateur à ordinateur en 1971, en utilisant notamment le désormais omniprésent @.

La légende retiendra que le tout premier e-mail n’était« probablement » que la succession des premières lettres du clavier américain « qwertyuiop », en 1971. Et que le deuxième message électronique jamais envoyé était résumé comme ceci par son inventeur, Ray Tomlinson, décédé samedi 5 mars 2016 : « J’ai envoyé un message à mon groupe de recherche, expliquant comment envoyer des messages sur le réseau. La première utilisation d’un réseau de courriel annonçait sa propre existence. »

L’Américain s’est éteint à l’âge de 74 ans, 45 ans après l’invention qui a révolutionné le paysage informatique. Au début des années 1970, Raymond Samuel Tomlinson, ingénieur formé au Rensselear Polytechnic Institute de Troy (New York), chez IBM puis au MIT, intègre le programme Arpanet (Advanced Research Projects Agency Network), une équipe qui invente les prémices d’Internet, permettant notamment le transfert de données d’un ordinateur connecté à un réseau à l’autre.

C’est Tomlinson qui a l’idée d’associer et d’améliorer deux logiciels existants : SNDMSG (pour « send message »), qui sert à laisser des messages à un autre utilisateur d’un même ordinateur, et CPYNET, qui permet de transférer un fichier entre deux ordinateur en réseau. Pour permettre d’envoyer et de recevoir ces « mails », Tomlinson crée la première adresse électronique grâce à l’arobase, le @, prononcé « at » (« chez ») en anglais.

Le sigle, déjà utilisé à la Renaissance par les marchands, présent sur les claviers des machines à écrire et des premiers ordinateurs mais tombé en désuétude, avait l’avantage de n’être utilisé dans aucun mot (en tout cas, avant que les cyberc@fés des années 1990 ne s’en saisissent).

« On me demande souvent pourquoi j’ai choisi ce signe, mais c’était tout à fait logique, expliquait son réanimateur sur son site perso. Le but de ce signe était d’indiquer un prix unitaire [par exemple, 10 articles @ 1,95 dollar]. Je l’ai utilisé  pour indiquer que l’utilisateur était “chez” [“at” en anglais] un autre hôte et non pas situé localement. » L’adresse en forme d’utilisateur@hôte était née.

Il a fallu attendre les années 2000 pour que Ray Tomlinson, resté humble ingénieur, soit récompensé par différents prix : le prestigieux prix George Stibitz, attribué à des chercheurs ayant permis de réaliser des avancées majeures dans le domaine de l’informatique et des communications en 2000, un Webby Award de l’International Academy of Digital Arts and Sciences en 2001, le prix Prince des Asturies, plus prestigieuse récompense espagnole, en 2009. Reconnaissance ultime de ses pairs, le MIT le classe quatrième de son palmarès des cent cinquante plus grandes inventions et idées, tandis que l’Internet Hall of Fame l’accueille dans la catégorie des innovateurs en 2012. Reconnaissance du public qui ne connaît pas forcément son nom : il s’éch@nge environ 200 milli@rds d’e-m@ils p@r jour.

RIP Ray….  Marie.

Attention : un nouveau logiciel malveillant vous réclame 370 euros sous Mac

PIRATAGE – Ce serait une première ! Un logiciel malveillant ciblant les ordinateurs sous Mac OS X a été identifié par des chercheurs en sécurité informatique. Il se dissimule dans le logiciel de téléchargement BitTorrent Transmission et permet à des pirates d’extorquer de l’argent en prenant en otage les données personnelles des internautes.

bit

Apple affirme depuis longtemps que les ordinateurs fonctionnant sous Windows sont plus sujets aux attaques informatiques que ses Mac, et en a fait d’ailleurs un argument commercial. Il faut croire que les temps changent. Des chercheurs de Palo Alto Networks ont révélé ce dimanche que des hackeurs seraient parvenus à diffuser le tout premier ransomware sous Mac OS X, en utilisant comme vecteur de diffusion BitTorrent Transmission, un logiciel de téléchargement.

Ces logiciels malveillants, qui permettent à des pirates d’extorquer de l’argent en prenant en otage les données personnelles qui se trouvent sur votre ordinateur, commencent à faire de nombreuses victimes. Et si pendant longtemps ces derniers touchaient exclusivement les PC sous Windows, ce n’est désormais plus le cas. Dans le cas présent, le logiciel, baptisé KeRanger, vous réclame 1 bitcoin (soit près de 370 euros) pour débloquer l’accès aux fichiers de votre ordinateur.

En 3 jours vos données sont bloquées

D’après les chercheurs de Palo Alto Networks, le virus aurait été déployé entre le 4 et le 5 mars sur le site officiel du logiciel BiTorrent, considéré aujourd’hui comme le meilleur client BitTorrent sous Mac . Lorsque l’utilisateur installe cette version vérolée du logiciel Transmission 2.90, le virus opère en toute discrétion. Ce dernier envoie dans les trois jours qui suivent vos données (images, documents, photos, vidéos, musiques, etc.) et les chiffre sur un serveur hébergé sur le réseau Tor.

Ce qui permet ainsi au maître-chanteur de masquer son origine. Du même coup, les fichiers qui se trouvent sur votre ordinateur sont renommés avec une extension « .encrypted » ajoutée à leur nom, et leur contenu devient illisible. Pour en débloquer l’accès, les victimes sont invitées à se rendre sur un site internet en .onion (sur le réseau Tor) pour verser la rançon vers un compte anonyme.

Supprimer le malware

Alerté par les chercheurs de Palo Alto Networks qui a découvert la présence de KeRanger quelques heures seulement après sa diffusion, Transmission Project a immédiatement retiré le fichier de ses serveurs et diffusé une nouvelle version,Transmission 2.92, qui intègre un outil de suppression du malware.

François Hollande essuie les critiques pour avoir décoré le prince héritier saoudien

Vendredi 4 mars, François Hollande a remis la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur au prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz al-Saoud, qui est aussi ministre de l’Intérieur dans son pays. Des voix s’élèvent en France contre cette prestigieuse décoration. Le président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, notamment, ne mâche pas ses mots. Mais le ministre français des Affaires étrangères défend le geste du chef de l’Etat.

Vendredi, le président français recevait à l’Elysée le prince héritier saoudien Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz al-Saoud, vice-président du Conseil des ministres et ministre de l’Intérieur d’Arabie saoudite. Cette rencontre fait depuis lors l’objet d’une polémique en France.

La Saudi Press Agency a en effet révélé qu’après cette visite, « le président français a remis à son Altesse la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur, qui est la plus haute distinction française, pour tous ses efforts dans la région et dans le monde dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme ».

« C’est le bon client que la France décore ? »

Depuis, les critiques fusent, pour dénoncer cette Légion d’honneur, remise à l’un des principaux dirigeants d’un pays qui procède notamment à de nombreuses exécutions capitales : plus de 150 l’année dernière, 70 depuis début 2016. D’autant que la présidence française n’a pas jugé utile de confirmer l’information avant dimanche.

« On se demande ce que la France décore. C’est le bon client que la France décore ? C’est l’amateur de peine de mort ? C’est le propagandiste d’un islam rigoriste ? L’Arabie saoudite exécute ses opposants, elle exécute des déliquants de droit commun, elle maintient les femmes dans un régime moyen-âgeux », dénonce Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme.

« Des attitudes contraires au minimum de nos valeurs »

« Que le gouvernement français vende des armes à l’Arabie saoudite, ma foi, dans l’ordre international qui est le nôtre, il ne faut pas trop s’en étonner, ajoute Michel Tubiana sur RFI.Mais qu’en revanche, il se donne le ridicule d’aller glorifier un homme qui participe du régime que je viens de décrire, là, franchement, on se demande à quoi ce gouvernement pense. »

Pour le président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, au fond, en décorant Mohammed ben Nayef, le gouvernement français « cautionne un régime, les attitudes de ses dirigeants, qui sont contraires au minimum de nos valeurs, et il galvaude aussi la plus grande distinction française ».

« Je pourrais vous en citer plein, des Légions d’honneur »

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, était présent vendredi à l’Elysée lors de l’entrevue entre le chef de l’Etat français et le prince héritier saoudien. Sur la radio France Inter, ce lundi matin, il a tenté d’expliquer le geste du président envers son hôte :

« C’est une tradition diplomatique, et je pourrais vous en citer plein, des Légions d’honneur qui ont été données. Il n’y avait rien de solennel. Il y a parfois des traditions diplomatiques qui peuvent étonner, il faut le prendre comme tel », assume l’ancien Premier ministre.

« Dans la paix en Syrie, l’Arabie saoudite a un rôle à jouer »

« J’ai vu les réactions. On peut les comprendre. Mais je crois que nous discutons avec ce pays, l’Arabie saoudite. J’ai rencontré mon homologue, le ministre des Affaires étrangères, à deux reprises déjà. Et de quoi nous discutons ? Nous discutons de la paix en Syrie. Et dans la paix en Syrie, l’Arabie saoudite a un rôle à jouer », assure Jean-Marc Ayrault.

Et le chef de la diplomatie de rappeler la position – partagée par Paris -, que l’Arabie saoudite défend dans le dossier syrien : encourager la reprise des négociations, si le cessez-le-feu est totalement respecté, mais aussi faire en sorte que l’aide humanitaire arrive, et enfin encourager l’opposition. Pour Jean-Marc Ayrault, « ça méritait une Légion d’honneur ».

Articl RFI Voix du monde.

Journée de la femme….. suite

Carton rouge pour commencer à Durex

durex

 

Puis un sourire grinçant grotesque et sexiste dont nous gratifie Métro :

metro

 

Une caricature venant du site aprova.fr

article_journee_de_la_femme_0

 

Super Woman et un lien vers un blog qui est super intéressant et concret sur la vie professionnelle des femmes.

super woman blog.jpeg

lien vers l’article de Anne Nègre que je trouve intéressant : http://annenegre.blogspirit.com/archive/2016/03/01/la-femme-2016-est-elle-un-homme-3067630.html

Je clos cet article par un sourire :

guillaume.jpg

 

8 Mars 2016 : journée de la femme, revue de presse

Voyons un peu ce qui ressort du lot dans la presse pour cette journée de la femme 2016. J’adore personnellement le thème du rouge à lèvre masculin et le bingo de Slate …..

Pour le Parisien :

Journée de la femme à Paris : Messieurs, mettez du rouge à lèvres !

député
l’année dernière le député PS Jérôme Guedj s’était prèté à cette campagne de sensibilisation sur les violences faites aux femmes

La solidarité masculine au service de la cause féminine ! A l’occasion de la Journée de la femme, le site mettezdurouge.com propose une initiative originale aux hommes pour sensibiliser à la lutte contre les violences faites aux femmes : mettre du rouge à lèvres et poster la photo sur le Net.

Nouveauté cette année, un studio photo sera ouvert au public ce mardirue Meyerbeer*. C’est là qu’un groupe de députés engagés prendra la pose dans la matinée. Mettezdurouge.com ouvre par ailleurs une page sur les réflexes à avoir si l’on est témoin ou victime d’un viol.

Pour « la dépêche » :

«ELLES» POUR LA LIBERTÉ

elles

Unies, solidaires, libres de pensée et d’expression, artistes, «Elles» vont livrer leurs représentations sur «la Femme et la Liberté» pour célébrer la Journée de la femme. C’est dans le vécu de moments de partage que les résidentes de l’Ehpad La Chartreuse et du FAS E.Boué ont créé du lien entre les mots et les images.

Dans la continuité du partenariat avec la municipalité, ce projet culturel a réuni trois générations de femmes, accueillant cette année les jeunes adultes du Capva pour des ateliers de créations artistiques. C’est ainsi que les croquis de Jean-Paul, dessinateur autodidacte, transportent dans l’univers de la femme par la poésie de l’imaginaire.

Révélées par la photographe Lilie Perline

Le temps de l’exposition qui se déroulera du 8 au 26 mars, la médiathèque L’atelier deviendra l’espace d’expression des émotions, des ressentis suscités par ce thème. Révélées dans leurs talents par Lilie Perline, photographe d’art, des résidentes exposeront aux côtés de l’artiste des photos évocatrices de liberté, choisies dans leur environnement. C’est dans un élan fraternel que Lilie leur a transmis une autre façon de voir et d’éprouver les choses. Originaire de Toulouse, elle expose aujourd’hui dans le monde entier. Attentive à tout ce qui l’environne, elle propose son regard sur «la Femme et la Liberté» par des photos qui mettent en valeur son travail sur les cadrages, les ambiances, les couleurs.

Vernissage de l’exposition, ce mardi 8 mars, à 18 heures, à L’atelier.
En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/07/2298655-journee-de-la-femme-elles-pour-la-liberte.html#goLfXvHigfeUsHUD.99

Slate titre plus incisivement :

Le bingo du 8 mars, journée internationale des droits des femmes

Attendez-vous aux sempiternels ateliers relooking, émissions 100% femmes et multiples blagues lourdingues.

En 2015, Slate.fr faisait la liste de ce que l’on refusait de voir et d’entendre le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Sans surprise, nous avons pourtant eu droit aux sempiternels ateliers relooking, émissions 100% femmes et autres blagues lourdingues.

Nous sommes pourtant nombreux à prêcher dans le désert. Sans relâche, Sophie Gourion recense les pires opérations commerciales sur son blog. Sur Twitter, la présence de Jean-Marie Bigard à la soirée Festi’femmes a été épinglée dès son annonce. Mais cette vigilance et ces appels à cesser de faire n’importe quoi n’ont jamais été suivis d’effets.

Voilà pourquoi, tout en continuant à prêcher dans le désert, nous vous proposons également ces grilles de bingo «8-Mars» à dégainer dès à présent.

A priori, le simple fait d’être un être humain devrait vous exposer à un certain nombre de situations vous permettant de cocher quelques cases. Si vous avez une connexion internet, une télévision, un emploi et un vagin, je garantis un Bingo en vingt-quatre heures.

Rappelons les règles: sur chaque grille, vous trouverez des phrases que vous serez susceptibles d’entendre lors de la Journée internationale des droits des femmes. Il vous suffit de cocher au fur et à mesure celles dont vous serez l’auditeur(-trice); une fois qu’une des grilles est remplie, vous pouvez crier «BINGO!» et aller déprimer parce que le 8 mars aura été une nouvelle fois une journée du grand n’importe quoi.

Crédit photo: JD Hancock via Flickr CC License by

Crédit photo: JD Hancock via Flickr CC License by

Journée internationale des femmes : une date aussi décriée que célébrée

« Les avancées sont inabouties et paradoxales ». Ce sont les termes employés par les auteurs de l’Atlas mondial des femmes, un ouvrage sans précédent publié par l’Institut national d’études démographiques (INED) en janvier 2015, soit à quelques mois de la précédente Journée de la femme. La démographe Emmanuelle Cambois y pointait notamment les« difficultés rencontrées parfois pour concilier la vie professionnelle et la vie familiale, les activités domestiques mobilisant davantage les femmes que les hommes, y compris celles qui travaillent ».

la suite  de l’article, fort complet, sur l’internaute : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1272879-journee-de-la-femme-les-hommes-aussi-ont-leur-journee/

 

Voici donc quelques lignes sur cette fameuse journée, qui fait débat, au moins elle ouvre les dialogues sur les violences faites aux femmes, à quand la fin de cette journée !

 

Suite de cet article sur ce blog :

journée de la femme ……… suite