Insolite : quand la joie vous brise le coeur !

Dans de rares cas, une émotion négative intense peut provoquer une arythmie, rétrécir l’un des ventricules cardiaques, et conduire à un arrêt cardiaque. Un tableau clinique associé depuis les années 1990 à un nom, « takotsubo », ou « syndrome des cœurs brisés ». Selon une étude européenne, portant sur 485 cas de takotsubo indéniablement liés à un choc émotionnel, environ 4% d’entre eux semblent en fait liés à… une joie intense ! Aucun cas mortel n’a encore été recensé.

Sur la table d’examen, l’échographe constate des mouvements anormaux de la paroi du ventricule cardiaque gauche. Dans sa partie basse, cette paroi devient très fine. La morphologie du ventricule évoque ainsi une sorte de jarre – semblable à celle traditionnellement utilisée au Japon pour pêcher le poulpe, selon les premiers médecins qui ont décrit le phénomène (voir encadré).

Les cardiologues ont rapidement noté que cette anomalie cardiaque, aussi rare que grave (elle peut conduire à l’arrêt du cœur), survenait essentiellement chez des femmes ménopausées, après un choc émotionnel violent : accès de colère, peur, annonce d’un décès, etc. En laboratoire, le syndrome semble pouvoir être reproduit grâce à une injection de diverses hormones (des catécholamines, telles que l’adrénaline, la noradrénaline ou la dopamine), habituellement produite en situation de stress. Un événement qui « brise le cœur » (au sens figuré) peut, en somme, réellement déformer le muscle cardiaque, et l’arrêter.

Un registre international des cas probables de « takotsubo » existe depuis 2011. En analysant la description de 1.750 cas enregistrés, des chercheurs ont constaté que près des trois quarts n’étaient pas clairement associés à un choc émotionnel préalable. Mais dans 485 cas, la chronologie des évènements laisse peu de place au doute.

Or, les mêmes chercheurs ont noté que, dans vingt cas, l’émotion forte qui a précédé le dévastateur takotsubo n’avait rien de négatif. Bien au contraire : le mariage d’un fils, l’annonce d’une naissance… Il n’y aurait donc pas que la tristesse, la rage ou la peur qui peuvent déverser un torrent d’hormones suffisamment puissant pour déformer notre cœur.

Aucun des vingt cas de « syndrome du cœur heureux » – ainsi l’ont baptisé les chercheurs – n’a été fatal aux patients qui l’ont expérimenté. Aucun cas de « mort de joie », donc chacun a pu encore profiter de la vie, et de tout ce que l’événement déclencheur de l’accident portait en lui d’agréable et d’émouvant. ♥

Source : Happy heart syndrome: role of positive emotional stress in takotsubo syndrome. J.R. Ghadri et al. European Heart Journal, publication avancée en ligne du 2 mars 2016. doi:10.1093/eurheartj/ehv757

Source Allodocteur.fr

 

Les pesticides, du champ jusqu’aux maisons

Des échantillons de poussière collectés des maisons situées à proximité de cultures contiennent des résidus de pesticides affirme mardi Générations futures.

Les pesticides des champs passent bien dans les maisons. Et ce, tout au long de l’année. Des poussières collectées dans des maisons situées à proximité de cultures (vignes, vergers, céréales) contiennent des résidus de pesticides, dont une majorité de perturbateurs endocriniens qui provoquent des dérèglements hormonaux, d’après une étude commandée par Générations futures et rendue publique mardi. L’ONG a fait analyser une vingtaine d’échantillons et rechercher 61 pesticides différents. Les maisons étaient à une distance comprise entre 0 et 200 mètres des cultures.

La Gironde durcit ses dispositifs de protection

Mardi,  la préfecture de Gironde a annoncé qu’elle allait encadrer l’épandage de produits phytosanitaires dans les vignes. Cet arrêté va étendre les mesures de précaution « au-delà des écoles, à d’autres établissements accueillant des enfants […] ainsi que tout autre bâtiment pouvant accueillir des personnes vulnérables ».

La préfecture prévoit également d’aider à l’implantation de « dispositifs de protection » comme des haies. Dès 2014, elle avait pris des mesures pour encadrer le traitement des vignes aux abords des écoles. Une distance minimale de 50 mètres avait été introduite. Peu auparavant, en mai 2014, un épandage de produits fongicides sur une parcelle située en bordure d’une école à Villeneuve-de-Blaye avait provoqué des malaises et des irritations chez 23 enfants et leur institutrice, qui se trouvaient dans l’école au moment du traitement.

Une «  fausse bonne idée  » pour la FDSEA

Le syndicat agricole FDSEA de Gironde a rappelé mardi que cet incident avait été précisément provoqué par un épandage de soufre, un fongicide biologique, sur une exploitation vouée à l’agriculture biologique. Preuve, selon le syndicat, que la pétition visant à exclure tout traitement phytosanitaire autre que biologique à proximité des lieux sensibles est « une fausse bonne idée ».

La FDSEA tient « à rappeler que la profession agricole est, depuis de nombreuses années, dans une démarche de progrès constants de ses techniques de production » et « agit année après année pour améliorer l’impact de ses pratiques sur la santé de ceux qui la font et sur l’environnement ».

à suivre

Mi-février, dix députés de gauche de Gironde ont demandé la mise en place d’une mission d’information parlementaire pour « faire la transparence » sur les effets des pesticides, après notamment la diffusion de l’émission « Cash Investigation » (France 2).

Mardi 1er mars, la députée PS de Gironde, Michèle Delaunay a adressé une question écrite au gouvernement pour « connaître les actions prévues par le gouvernement pour aider les agriculteurs à produire plus sainement et ses intentions concernant l’avenir des produits phytosanitaires avérés dangereux ».

Le 10 octobre 2012, les sénatrices Nicole Bonnefoy (PS) et Sophie Primas (LR) ont rendu un rapport d’information sur les pesticides. Parmi les recommandations figuraient le retrait du marché des substances chimiques à risque, la mise en place stricte des principes de précautions ou la réduction des délais de classement en maladie professionnelle « sans attendre la preuve d’un lien de causalité avéré ».

à chaud

Le collectif « Sauvons les fruits et légumes », rassemblant quelques dizaines de producteurs, a critiqué mardi la démarche de Générations futures qu’elle accuse de « chercher à faire peur » et dénonce la multiplication de ce type d’étude par l’ONG sans qu’aucune conclusion scientifique puisse en être tirée.

Un nouveau groupe d’Iraniens se fait coudre la bouche dans la « Jungle » de Calais

Un groupe de migrants iraniens se faisait coudre la bouche en signe de protestation contre leur sort, jeudi dans la « Jungle » de Calais, une douzaine d’heures après le même geste accompli par certains de leurs compatriotes, ont constaté des journalistes de l’AFP.

La scène se passait, au milieu d’un attroupement, devant des photographes et cameramen, juste en face de l’abri de Médecins sans frontières, dans la zone sud du camp vouée à être évacuée. Neuf Iraniens avaient la bouche cousue ou en train de l’être, sans que l’on sache si parmi eux certains s’étaient déjà fait coudre la bouche la veille.

Ce groupe était constitué uniquement d’hommes, qui avaient presque tous le visage masqué par des écharpes trouées au niveau des yeux. L’un d’eux, âgé d’une quarantaine d’années, poussait des gémissements.

Sur une pancarte, on pouvait lire « Will you listen now » (« Est-ce que vous allez nous écouter, désormais ? »)

Vers 13H30, ces migrants iraniens défilaient et se postaient devant des CRS barrant l’accès au périmètre très restreint en train d’être démantelé. A quelques mètres, un tractopelle faisait des allées et venues.

La veille, huit Iraniens, selon deux associations d’aide aux migrants, deux selon la préfecture, s’étaient fait coudre la bouche.

Ils avaient agi ainsi « parce que leur cabane venait d’être détruite », avait expliqué François Guennoc, de l’association L’Auberge des migrants.

En novembre dernier à Idomeni, à la frontière gréco-macédonienne, au moins cinq migrants, qui déclaraient être iraniens, s’étaient cousu les lèvres pour protester contre le refus de la Macédoine de les laisser passer.

Source AFP

Indonésie : séisme de magnitude 7,9 mercredi 2 mars, scènes de panique

Un séisme de magnitude 7,9 dans la mer a secoué mercredi l’île de Sumatra, dans l’ouest de l’ Indonésie, selon l’institut américain de géophysique (USGS). L’alerte au tsunami a été levée par les autorités locales.

 Le tremblement de terre s’est produit vers 18h50 locales (13h50 en France) à 10 km de profondeur et à plusieurs centaines de km de la ville de Padang, a précisé l’USGS.
L’agence indonésienne de géophysique (BMKG) a lancé une alerte au tsunami dans différentes régions de Sumatra, à l’ouest et au nord, notamment dans la province d’Aceh.

Scènes de panique dans les rues

Le séisme a été ressenti fortement à Padang pendant quelques secondes, et des habitants ont quitté précipitamment leurs maisons en courant vers des endroits plus en hauteur. Cet événement a provoqué des scènes de panique dans les rues, selon la même source.  L’USGS a cependant indiqué que «la probabilité de victimes et de dégâts» était «faible».

L’Indonésie est située sur la «ceinture de feu» du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents séismes et une importante activité volcanique.

En 2004, un séisme sous-marin dévastateur, au nord-ouest de l’Indonésie, avait provoqué un gigantesque tsunami, tuant plus de 170000 personnes en Indonésie et des dizaines de milliers d’autres dans plusieurs autres pays de l’océan indien.

Les épices pour être bien dans son assiette

Depuis longtemps, connaissant les méfaits du sel, je me suis tournée vers les épices pour apporter une saveur incomparable à ma cuisine.

Peu à peu, je me suis composé un « piano » d’épices, je les utilise pour leur goût, bien sûr mais aussi pour leurs bienfaits sur la santé. Il est agréable de sortir de table sans lourdeur et en pleine forme après s’être régalé d’un plat savoureux.

Avec les épices on peut facilement réussir ça, manger des mets délicieux mais aussi se faire du bien, allier le beau, le gout et le bon pour notre santé.

Quelques astuces toutes simples :

Au jardin et sur le balcon avoir sous la main quelques aromatiques de base :

Le romarin, le thym, le persil, la ciboulette, la coriandre et le basilic en saison, ces premières aromatiques sont faciles à avoir en pot, au jardin s’ajoute naturellement le laurier sauce.

Dans sa cuisine, se créer une collection d’épices :

le curcuma, le cumin, le safran, la coriandre, le carvi, l’anis étoilé, la cardamone, un flacon de 4 épices, un poivre blanc ou noir,  moi je préfère le piment d’espelette.

Voilà une bonne base, ensuite on rajoute d’autres épices fonction de ses gôuts.

Tour d’horizon des bienfaits des épices :

Le curcuma : anti-inflammatoire (plus puissant associé avec la piperine, issue du poivre) anti cancéreux.

Il est particulièrement utile dans une cure détox car il purifie l’organisme en éliminant les toxines. Et comme c’est aussi un très bon antioxydant, il vous aidera  à garder la forme dans le cadre d’un régime amincissant.

Plus d’informations sur le Curcuma

La Cannelle : Riche en anti-oxydants, recommandées aux diabétiques, anti-infectieuse.

Elle est de plus riche en manganèse et en fer.

Lien vers plus d’informations sur la Cannelle.

Les vertus de la Cannelle, passeport santé

Le Romarin, si aromatique et si bon pour notre corps : Soulage les troubles gastro-intestinaux, les infections respiratoires de la sphère ORL.

Plus d’informations sur le romarin

Le romarin et ses bienfaits

la ciboulette : soulage la digestion difficile

la badiane : Bénéfique pour les troubles gastro-intestinaux et urinaires. Régule le système hormonal….

En savoir plus sur la badiane :

la badiane, l’étoile de nos assiettes pour notre santé

Le thym, j’en mets partout : un vrai couteau suisse de notre santé, c’est une plante majeure pour tout ce qui concerne l’immunité (virus, bactéries, champignons), il est aussi au service de notre système digestif (gastro-entérite, foie, intestin, digestion). J’utilise aussi ses vertus à travers le miel de thym, excellent pour la santé et la peau, la cicatrisation.

Plus sur le thym :

Les vertus du Thym

Le laurier : si savoureux dans tant de préparation, incontournable ! Le laurier a en effet une action antiseptique, antivirale et bactéricide. Ainsi, il est un remède efficace pour les plaies, les aphtes et les abcès dentaires, entre autres. L’huile de ses fruits s’avère même être une arme redoutable contre les insectes et les parasites, poux et acariens en ligne de mire.

On le considère également comme l’arbuste de la sérénité puisqu’il a une action sédative naturelle. Son infusion agit de façon très bénéfique sur le système nerveux, qu’elle rééquilibre dans les cas d’anxiété ou de dépression. En outre, ayez toujours dans votre pharmacie un flacon de son huile essentielle qui, en application locale, est un excellent antispasmodique. Quelques massages ou frictions sur les zones concernées soulagent les douleurs dues à l’arthrite, les rhumatismes et les contractures musculaires.

Plus sur le laurier

Ah le laurier !

La cardamone : moins connue, elle soigne les douleurs des dents et gencives, facilite la digestion, soulage les douleurs abdominales, et petit plus rafraîchit l’haleine !

Plus sur la cardamone

Le clou de girofle : utile contre les maux de dents, les soucis digestifs et les problèmes urinaires, sans oublier rhume et rhumatismes !

Plus sur le clou de Girofle

Le clou de Girofle ses 5 vertus essentielles

 

Bon, à vos fourneaux, dégustez un riz basmati cuit dans un bouillon où vous aurez fait infuser du laurier, de la badiane et de la cardamone, rajoutez du curcuma, c’est Miam !

Faites rissoler des pommes de terre bouillies en leur rajoutant du curcuma et du thym, un régal.

Bref, les épices sont partout dans ma cuisine, je continue mon exploration, j’enrichirai cet article au fil de mes découvertes, bon appétit à tous !

 

 

Citation du jour

Je l’emprunte à une actrice que j’admire beaucoup, Sharon Stone, cette femme est brillante, elle n’a pas la langue de bois. Pour moi c’est une des dernières « star ».  de plus, ses engagements parlent pour elle.

Seul bémol, comme ses consœurs elle n’a pu résister à la tentation de la chirurgie esthétique, notre société est cruelle avec les rides des femmes, surtout des actrices.

 

« Le futur n’existe pas »

Sharon Stone

l’article du Wiki sur Sharon Stone