Un geste dont bien des stars devraient s’inspirer : Harrison Ford vend sa veste pour financer la lutte contre l’épilepsie

Georgia Ford est atteinte d’epilepsie. L’acteur américain Harrison Ford a décidé d’organiser une vente aux enchères pour aider une association d’aide aux malades de l’épilepsie, maladie dont sa fille de 25 ans est atteinte depuis l’enfance. Il fait appel à ses généreux fans de Star Wars et met en vente la veste en cuir qu’il […]

via 20160331 – News : France/Monde | Harrison Ford vend sa veste Star Wars pour soigner sa fille — Pimpf : Drifting somewhere…

Un père poste une annonce sur leboncoin.fr pour trouver des élèves

La classe unique de l’école du village de Talloires-Montmin manque d’effectifs. Le père de famille a posté l’annonce sans trop y croire.

Renaud taille un costard à Jean-Jacques Goldman et aux Enfoirés

bravo à Renaud d’avoir combattu la maladie et d’être à nouveau debout, là il parle écoutons ce qu’il veut nous dire :

Dans une interview donnée à l’Express, Renaud tacle les Enfoirés et dénonce le manque d’engagement de sa figure historique, Jean-Jacques Goldman.
Entre Renaud et les Enfoirés, le divorce semble consommé. Le chanteur, qui a pourtant participé six fois à l’émission en faveur des Restos du cœur, s’en est pris à la troupe et à sa figure historique, Jean-Jacques Goldman.

« Les Restos du cœur, c’est bien, cela rapporte beaucoup d’argent à la télé et à l’association, mais j’ignorais que l’injustice et la misère étaient la serpillière de la charité », a déclaré le chanteur de 63 ans dans une interview à L’Express.

« Pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit » L’artiste a ainsi légitimé la distance qu’il a pris avec Les Enfoirés : « C’est pour cette raison que je ne participe plus à l’émission, qui, en plus, s’est ouverte aux sportifs, aux célébrités en tout genre, à Jean d’Ormesson. » D’autres noms ont même fusé : « Je n’ai pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit, ni de me déguiser en clown »,a-t-il affirmé à l’hebdomadaire.

L’artiste en a aussi profité pour égratigner Jean-Jacques Goldman, dont il dénonce le manque d’engagement : « Jamais on n’a vu Jean-Jacques Goldman, qui a un tel pouvoir, un tel talent, dénoncer une injustice. »

D’autres artistes ont également décliné leur participation au spectacle Les Enfoirés : Vianney, Florent Pagny, Stromae, Maître Gims ou encore Régine ont déjà dit non au show caritatif, souligne Europe 1.

Dans ce même interview, Renaud parle aussi de lui. L’interprète de «Mistral gagnant» va mieux et a laissé derrière lui ses problèmes d’alcool. «Je risquais un incident cardiaque. J’ai arrêté net». Il avoue néanmoins : «Au début de l’enregistrement de mon album, je carburais encore au Ricard».

Ce nouveau disque est très attendu, le premier depuis plus de six ans. Renaud y parlera de lui mais surtout de la société et des attentats du 7 janvier et du 13 novembre. Deux morceaux y seront par ailleurs entièrement dédiés, «J’ai embrassé un flic» et «Hyper Cacher». Dans «L’Express», il confie pour finir que cet album, comme ses chroniques dans «Charlie Hebdo», sera très personnel : «Je livre mon âme, comme une stripteaseuse livre son cul». .

Un million de comptes Gmail ciblés par des pirates

Plus d’un million de comptes Gmail ont pu être ciblés par des pirates soutenus par des gouvernements. Dans le but de contrer ces actions, Google a annoncé qu’il renforcera sa sécurité.

La compagnie n’a pas précisé le nombre exacts d’usagers qui ont été ciblés, mais elle sait quelles personnes sont dans la mire.

«Depuis 2012, nous prévenons les usagers de Gmail lorsque nous suspectons qu’ils ont été ciblés par des pirates commandités par des États», affirme Google dans un blogue. «Les usagers qui reçoivent ces messages sont souvent des activistes, des journalistes et des décideurs politiques qui prennent des positions audacieuses dans le monde.»

Présentement, un onglet d’avertissement de couleur rose apparaît en haut de la page de Gmail lorsqu’un acte de piratage est détecté, avisant l’usager visé de se protéger davantage.

En plus de cet avertissement, Google va présenter une pleine page d’avertissement avec des instructions sur la façon de se protéger contre les attaques.

Le million d’usagers ciblés représentent 0,1% de l’ensemble des détenteurs de compte de Google.

constat amiable : le guide futé pour ne pas se faire avoir

Je sors de chez un assureur, il nous a gentiment donné ses conseils pour remplir correctement un constat amiable et SURTOUT ne pas se faire avoir…

Voici les grandes lignes à savoir :

  • Toujours en avoir un dans la boite à gants

Lors d’un sinistre :

Bien remplir les rubriques sans surtout omettre de mentionner le numéro de la carte verte, celle ci identifie à coup sûr la compagnie d’assurance et accélère le règlement du litige.

Lors d’un accrochage ou accident ne pas laisser un tiers remplir le constat amiable, pas un représentant de la loi non plus, c’est à vous de le faire.

Si le ton monte, un désaccord sur l’accrochage, l’accident, trouver si possible un témoin.

Mais ne signer le constat que en cas de plein accord sur tout ce qui est écrit, ne pas oublier que un constat vous engage et porte à conséquences.

Attention si désaccord vous pouvez refuser de signer, en effet l’objet du constat n’est pas d’obtenir un accord à tout prix, vous devez contester dans la rubrique  » observations  » les mentions portées par l’autre conducteur, si désaccord la signature empêche ensuite l’assureur de vous défendre car elle signifie que vous êtes d’accord avec ce qui est mentionné, alors attention.

Résumé :

Faire en double exemplaire : un pour chaque conducteur

Bien remplir toutes les rubriques soi même en étant le plus calme possible. Les rubriques qui vous concernent vous pouvez déjà les remplir au préalable, dans le calme au moins si pépin ce sera fait impeccable.

Faute d’accord vous abstenir de signer !

constat_amiable

Si vous dormez une heure de moins, c’est la faute aux Parisiens

Depuis 40 ans, en ce début de printemps, c’est la même histoire : le passage à l’heure d’été. Dimanche, à deux heures du matin, il sera en réalité trois heures. Il faut donc en conclure que nous dormirons théoriquement une heure de moins. Retour sur une histoire parisienne…

Cela fait 40 ans que ça dure. Et c’est un peu de la faute des Parisiens. Et d’un en particulier. Benjamin Franklin, alors ambassadeur des tout jeunes Etats-Unis à Paris.

Le célèbre inventeur, et rédacteur de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis, souffle l’idée dans une tribune publiée en 1784 dans « Le Journal de Paris », un quotidien français, comme le raconte Arnaud Landragin, directeur du laboratoire Systèmes de référence temps-espace de l’Observatoire de Paris.

Selon Benjamin Franklin, en décalant les horaires, le pays pourrait économiser… Des bougies ! Et calcul à l’appui, le scientifique estime que la ville de Paris s’épargnerait « une dépense annuelle de 96.075.000 livres tournois, en cire et suif » durant les six mois d’été.

Des bouts de chandelles aux barils de pétrole

En France, ce n’est qu’en 1891 qu’une heure légale est définie pour l’ensemble du pays. L’heure d’été sera quant à elle introduite en 1917, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. En août 1945, l’heure d’été est alors abolie.

Des économies de chandelles, aux économies de pétrole… Après le premier choc pétrolier de 1973, le gouvernement réintroduit l’idée d’un changement d’heure. Dans la nuit du 27 au 28 mars 1976, il y a quasiment 40 ans, les Français perdaient une heure de sommeil… Endormis par la promesse d’une mesure qui ne devait alors être queprovisoire.

Morbide : La Corée du Nord diffuse une vidéo simulant une attaque nucléaire sur Washington

La Corée du Nord a diffusé samedi une nouvelle vidéo de propagande montrant une attaque nucléaire sur Washington.

Pyongyang a également menacé son voisin du sud d’une «attaque militaire sans merci» pour avoir calomnié son leader Kim Jong-un.

Depuis le quatrième essai nucléaire du Nord le 6 janvier, le climat s’est particulièrement dégradé sur la péninsule, Kim Jong-un menaçant de procéder à de nouveaux essais nucléaires et à des tirs de missiles, en réponse à des manoeuvres militaires entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

Une vidéo similaire en 2013

Intitulée «La dernière chance», la vidéo de quatre minutes montre un missile nucléaire tiré depuis un sous-marin dévastant Washington, puis un drapeau américain en flammes. La fin du film montre un missile surgissant des nuages, et revenant sur terre pour s’écraser devant le Lincoln Memorial, monument en l’honneur du 16e président des Etats-Unis dans la capitale américaine. Le capitole explose alors et un message apparaît sur l’écran, en coréen : «Si les impérialistes américains bougent d’un pouce en notre direction, nous les frapperons immédiatement avec notre force nucléaire».

%d blogueurs aiment cette page :