Tabac : le sevrage des additifs

Qu’appelle-t-on un additif du tabac ?

Les additifs du tabac sont :

  • les agents de texture
  • les agents de saveur
  • les conservateurs

ajoutés au tabac dans l’opération appelée sauçage. Un tabac sans additifs est aussi appelé « tabac naturel » puisqu’il ne contient rien d’autre que du tabac.

Tous les tabacs (avec ou sans additifs) contiennent de la nicotine, des goudrons et du monoxyde de carbone (CO).

Pas de dépendance à la nicotine :

Rappelons qu’il n’y a pas de dépendance physique à la nicotine seule et que ladépendance physique est celle de l’association additifs sucrés + nicotine. Donc unsevrage total des additifs en fumant (paradoxalement) exclusivement du tabac sans additifs (pendant au minimum 6 semaines) suffit pour ne plus avoir de manque physique !

Attention, passer directement du tabac avec additifs au tabac sans additifs est souvent difficile à vivre au bout de 15 jours/3 semaines. Ainsi, je conseille fortement de faire un sevrage progressif des additifs comme expliqué plus bas :

En effet, lorsque l’on est complètement dépendant ou addict à l’associationadditifs sucrés + nicotine, le sevrage total des additifs est parfois trop brutal. Il peut provoquer un vrai syndrome de manque pendant plusieurs jours ou semaines accompagné d’une augmentation du nombre de cigarettes fumées puisqu’on a beau fumer, on est toujours en manque d’additifs.
Après avoir fumé une sans additifs, le manque physique d’additifs persiste. Alors, on fait ce que l’on fait d’habitude: on fume une autre cigarette en espérant combler son manque comme autrefois, mais comme elle est aussi sans additifs, le manque persiste ce qui donne envie d’en fumer une autre, seule chose que l’organisme sait faire pour combler le manque physique d’additifs.
Ainsi, par ce phénomène, le nombre de cigarettes fumées peut augmenter considérablement jusqu’à parfois doubler.
Certain fumeurs voient avec le temps leur manque s’atténuer, alors que chez d’autres il reste toujours là même après des années de sans additifs !
Il semble que certains arrivent à diminuer la sensation de manque en alternant des sans additifs et des additifs, alors que chez d’autres au contraire l’alternance d’additifs et de sans additifs augmente la sensation de manque qui a tendance plutôt pour eux à diminuer avec le temps. Ainsi, les effets du sevrage ne sont donc pas les mêmes selon les personnes et chacun doit estimer par l’expérience la méthode de sevrage qui lui convient le mieux.

imao

Les additifs du papier :

Rappelons aussi que les cigarettes manufacturées (avec ou sans additifs dans le tabac) contiennent toutes des additifs dans le papier (qui donnent en général un léger manque physique). Chez certaines personnes, les additifs du papier peuvent provoquer une envie compulsive de fumer une autre cigarette. Ainsi, un sevrage des additifs se fait en roulant ses cigarettes avec du papier non gommé !

Le sevrage total des additifs :

Les additifs sucrés se transformant lors de leur combustion en acétaldéhyde qui est un antidépresseur IMAO des plus puissants qui soient, la dépendance est exactement celle de l’association antidépresseur IMAO + nicotine. Ainsi, le sevrage des additifs ne fonctionne pas pour les personnes déjà sous antidépresseur IMAO (ce qui est rare, les IMAO sont réservés à l’usage hospitalier). Dans ce cas, il faut s’orienter vers les gommes et patchs nicotiniques !

Si vous êtes sous antidépresseur non IMAO, la méthode doit fonctionner.

Le sevrage total des additifs du tabac est réalisable directement, mais est en généraldifficile à vivre au bout de 15 jours/3 semaines. En effet, c’est à ce moment là que l’on ressent un manque d’additifs pendant plusieurs semaines – voire moistout en fumant du tabac sans additifs !

La sensation étrange de n’avoir rien fumé après une cigarette sans additifs est le signe le plus marquant d’un manque d’additifs !
L’arrêt du tabac sans additifs se fait sans ressentir de manque physique ni prise de poids !

Les dépendances psychologiques et comportementales doivent, elles, faire l’objet d’un sevrage adapté.

Le sevrage progressif des additifs :

On peut aussi se sevrer progressivement des additifs comme montré dans l’exemple ci-dessous, où l’on suppose que la personne fume au départ des Marlboros Rouge. Cela permet de diminuer progressivement, de ralentir le besoin compulsif de cigarette.

  1. On fait le sevrage en diminuant uniquement le pourcentage d’additifs des cigarettes fumées, et en gardant constant le taux de nicotine.
  2. On continue de fumer la nouvelle marque pendant 15 jours/3 semaines obligatoirement (période pendant laquelle les additifs de l’ancien tabac font encore leurs effets) et on attend à partir de ce moment là que la consommation de cigarettes se stabilise.

    Dans l’exemple plus bas : si vous fumiez 2 paquets par jour de Marlboro, en passant aux Gauloises Blondes bleues, il faut attendre 15 jours/3 semaines minimum et d’en fumer autant ou moins que deux paquets par jour avant de passer aux Peter Stuyvesant Rouge.
    Et ainsi de suite. Le sevrage « additifs + nicotine » se fait ainsi progressivement et sans manque.

  3. Pour cela, à partir du tableau Office Excel que vous avez téléchargé (Voir menuTableaux des additifs), trier les données à partir des colonnes « Additifs totaux » et « Nicotine en mg » . Comment trier le tableau selon les additifs et la nicotine ?
  4. Si vous fumez des cigarettes manufacturées, alors veiller grâce à la liste à diminuer le pourcentage d’additifs et à conserver à l’identique (ou aux environs) le taux de nicotine comme montré dans l’exemple suivant d’un sevrage des additifs d’un fumeur de Marlboros Rouge :
    MARQUE  % ADDITIFS GOUDRONS NICOTINE CO
    MARLBORO rouge 9 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    GAULOISES Blondes bleues 6,5 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    PETER STUYVESANT Rouge 3 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    YUMA jaune 0 % 8 mg 0,8 mg 9 mg
  5. Lorsque l’on est arrivé à fumer des cigarettes manufacturées sans additifs (tabac naturel, 0 % d’additifs), il est nécessaire de poursuivre le sevrage en se sevrant des additifs du papier à cigarettes. Il faut alors rouler soi-même ses cigarettes avec du tabac à rouler naturel (sans additifs) et du papier à rouler sans additifs (non auto-combustible, éviter le Zig-Zag).
  6. On roule dans un premier temps avec du papier gommé (avec colle) JOB SUP AIR ou équivalent (éviter le RAW qui colle au sucre, celui-ci rendant dépendant). Puis quand on a appris à rouler, on roule au papier non gommé JOB (sans colle et donc sans additifs).

Durée du sevrage des additifs :

Le SEVRAGE est TOTAL lorsque l’on roule son tabac naturel avec du papier non gommé (sans colle), puisque ni le tabac, ni le papier ne contiennent d’additifs.
Entre six semaines et trois mois après le début de la fume du tabac naturel (selon les personnes), le sevrage des additifs est terminé, vous pouvez alors vous arrêter sans ressentir de manque physique ni prendre de poids.

Cas des e-cigs :

Les fumeurs ayant effectué le sevrage des addtifs du tabac ne doivent surtout pas se mettre à vapoter des e-cigs contenant de la nicotine.
En effet, les e-liquides contiennent très souvent des aldéhydes qui ont exactement le même effet que les additifs du tabac.

Si vous avez envie de vapoter, utilisez des e-liquides sans nicotine, ce qui empêche l’association aldéhydes+nicotine de créer la dépendance physique. En effet, les aldéhydes présents dans ces e-liquides vont réactiver immédiatement le manque physique et réduire à néant tous vos efforts.

Si malheureusement, vous êtes devenu accro à l’aldéhyde des e-cigs, il vous faudra tout en conservant le même fabricant de e-liquides, diminuer la dose de nicotine des e-liquides inhalée afin que l’association de ces deux produits deviennent moins opérante.

A mon avis, le même principe que pour les additifs du tabac doit logiquement s’appliquer, c’est à dire attendre 15 jours/3 semaines de vapotage avec un liquide avant de changer pour un e-liquide de la même marque moins dosé.

Lien vers le site source

Un site pour arrêter de fumer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s