Mutation sociale : Des millions d’emplois remplacés par les robots, selon un scientifique

A nouveau, des scientifiques remettent en cause les conséquences des avancées technologiques en matière de robotique et d’intelligence artificielle. Selon un expert, d’ici 30 ans, plus de la moitié de la population mondiale sera sans emploi.

L’émergence de machines et de services dotés d’une intelligence artificielle pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’emploi. Moshe Vardi, un expert de la problématique et directeur de l’Institute for Information Technology de l’université Rice considère que l’impact de ces évolutions sera lourd.

Il prédit que d’ici 30 ans, pas moins de la moitié de la population pourrait être mise au chômage du fait de la robotisation d’activités ou de l’intronisation de services d’intelligence artificielle. Ce dernier domaine pourrait d’ailleurs, selon l’expert, conduire à davantage de chômage.

Si le constat est dur, il n’est toutefois pas encore ferme. Ces modifications pourraient intervenir d’ici une trentaine d’années de manière progressive. Certaines tâches répétitives et automatiques seraient touchées en priorité. D’autres postes, encore nécessaires ou requérant un grand savoir-faire, comme les aides-soignants ou les paysagistes, seraient moins sujets à ce type de remplacement.

Les robots prennent le pouvoir !

La thèse de l’expert s’ajoute aux multiples prédictions allant dans le sens d’un remplacement de l’Homme par la robotique. En 2014, une étude du cabinet Roland Berger a ainsi estimé que 42% des métiers n’existeront bientôt plus, supprimant de fait 3 millions d’emplois vers 2025. Des hypothèses cependant contrebalancées par d’autres.

L’an dernier, le cabinet Deloitte a ainsi tenté de répondre à l’épineuse question de savoir si l’arrivée de la robotique dans les industries est bénéfique ou non pour l’emploi. En compilant des données sur 140 ans en Angleterre ainsi qu’au Pays de Galles, certains métiers ont désormais quasiment disparus mais d’autres ont été créés.

Alors, je pose la question faudra t’il partager l’emploi ou les revenus issus des robots ?

Une solution le revenu universel ?

Début du revenu universel en Europe

Position de la France face à ce revenu universel

Australie : saisie record de 800 millions d’euros de méthamphétamine

Quatre personnes ont été arrêtées au cours de cette opération décrite comme la plus grande saisie de méthamphétamine liquide de l’histoire du pays.

 

 

Il pourrait s’agir d’un remake australien de la série à succès Breaking Bad. Un vaste trafic de méthamphétamine liquide a été découvert. L’Australie a annoncé lundi la saisie de 800 millions d’euros de méthamphétamine liquide, dissimulée notamment dans des coussinets de soutiens-gorges, l’une des plus grosses prises de l’histoire de la lutte antidrogue sur l’île-continent.

Trois Hongkongais et un Chinois ont été arrêtés au cours de cette opération décrite par le ministre australien de la Justice Michael Keenan comme la plus grande saisie de méthamphétamine liquide de l’histoire australienne.

« Ce sont 3,6 millions de doses individuelles d’ice qui sont ainsi retirées des rues, pour une valeur à la revente de 1,26 milliard de dollars australiens » (800 millions d’euros), a-t-il déclaré. Le commandant Chris Sheehan, de la police fédérale australienne, a précisé que cette saisie s’était inscrite dans une opération menée conjointement avec la police chinoise à partir de l’inspection, en décembre à Sydney, d’un conteneur en provenance de Hong Kong et originaire de Chine.

« Ce conteneur était rempli de coussinets de soutiens-gorges, à l’intérieur desquels étaient dissimulés 190 litres de méthamphétamine liquide », a dit Chris Sheehan. La police aux frontières a alors alerté la police fédérale dont les investigations ont permis de découvrir 530 litres supplémentaires de méthamphétamine dissimulés, cette fois dans des oeuvres d’art, en cinq endroits de Sydney.

500 dollars le gramme de crystal

Un Hongkongais de 33 ans a été arrêté en janvier en lien avec la première saisie. Un autre ressortissant de l’ex-colonie britannique âgé de 37 ans, une femme de 52 ans et un Chinois de 59 ans ont été interpellés pour leur implication dans ce trafic. « Nous pensons que les personnes arrêtées n’étaient pas des petits joueurs, mais des gros poissons de ce réseau criminel », a indiqué Chris Sheehan.

Ce coup de filet intervient deux mois après l’annonce par le Premier ministre australien Malcolm Turnbull d’un plan à 300 millions de dollars australiens pour lutter contre le trafic et la consommation de méthamphétamine en Australie. Un rapport gouvernemental a montré que l’Australie avait l’un des plus forts taux de consommateurs de méthamphétamine, une drogue également appelée « crystal ». Le nombre d’usagers a ainsi doublé entre 2007 et 2013.

Acheté 80 dollars américains (71 euros) en Chine, le gramme de crystal se revend 500 dollars dans les rues australiennes. Puissante drogue de synthèse, la méthamphétamine est en principe consommée sous deux formes : soit en cristaux, communément appelés « ice », soit via des comprimés généralement moins purs.

 

Source AFP

Les Français ont consommé moins d’anxiolytiques en 2015

La consommation d’anxiolytiques et de somnifères a reculé en 2015 en France, malgré une année marquée par les attentats et le chômage.

Malgré les attentats de janvier et de novembre et un chômage toujours plus élevé, les Français ont consommé moins de médicaments contre l’anxiété en 2015.

C’est ce que rapporte Le Point, qui s’est procuré les statistiques de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), concernant les trois catégories de médicaments les plus utilisées en cas de troubles anxieux.

Seuls les antidépresseurs en légère hausse

Bilan : 48,9 millions de boîtes de benzodiazépines anxiolytiques ont été remboursées l’an dernier, contre 49,6 en 2014, soit 700 000 boîtes de moins (- 1,4 %). Même constat pour les benzodiazépines hypnotiques (essentiellement des somnifères), avec 6,5 millions de boîtes vendues en 2015, contre 6,7 millions en 2014 (- 3,3 %).

Seuls les antidépresseurs ont connu une légère hausse (+ 0,7 %), passant de 33,4 millions de boîtes remboursées en 2014 à 33,6 millions l’an passé.

C’est une surprise. Après une année 2015 particulièrement angoissante pour les Français (attentats, chômage, crise des migrants, tensions politiques, sociales et communautaires, etc.), on pouvait s’attendre à une augmentation de la consommation des médicaments prescrits contre les troubles anxieux. Il n’en est rien !

Interrogée par Le Point, la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) a transmis ses statistiques sur les médicaments remboursés traitant l’anxiété. En 2015, le nombre de boîtes de benzodiazépines anxiolytiques – autrement dit de « tranquillisants » tels que Temesta, Lexomil, Seresta ou  Xanax – a diminué par rapport à 2014, précisément 702 999 boîtes en moins. Soit 48 974 172 en 2015, contre 49 677 171 en 2014, ce qui équivaut à une baisse de 1,42 %.

Le nombre de boîtes de benzodiazépines hypnotiques – des « somnifères » tels que Noctamide ou Havlane – remboursées en 2015 en comparaison de l’année précédente a lui aussi diminué : 219 935 boîtes en moins (6 511 693 en 2015, contre 6 731 628 en 2014), soit une baisse de 3,26 %. Seuls les antidépresseurs inhibiteurs de recapture de la sérotonine, ainsi que la Venlafaxine, ont été légèrement plus prescrits et consommés puisque le nombre de boîtes remboursées a progressé de 222 718 unités (33 660 173 en 2015, contre 33 437 455 en 2014), soit plus 0,67 %.

Ces résultats portent sur l’ensemble des produits, princeps et génériques, appartenant aux trois classes thérapeutiques classiquement indiquées dans le traitement médicamenteux des troubles anxieux. Il manque toutefois deux molécules hypnotiques très utilisées (zolpidem et zopiclone), qui ne sont pas de vraies benzodiazépines mais des analogues. Les données couvrent l’ensemble des assurés du régime général de la branche maladie de la Sécurité sociale, en dehors des sections locales mutualistes qui assurent des étudiants et des personnels hospitaliers, de l’Éducation nationale et de la fonction publique, en Francemétropolitaine hors les départements d’outre-mer.

Phénomènes de compensation

Pour le professeur Antoine Pelissolo, chef de service de psychiatrie à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil et président de l’Association française des troubles anxieux et de la dépression, « la diminution de la consommation des benzodiazépines anxiolytiques se confirme entre 2014 et 2015, et surtout par rapport aux années passées. J’ai retrouvé des données relativement comparables qui indiquaient des ventes de 68,9 millions de boîtes en 1997 et 76,5 millions en 1991. Il demeure encore beaucoup d’utilisateurs de ces molécules, environ dix millions de personnes, mais, grâce à l’information sur les risques et à quelques alternatives nouvelles, cette population est en baisse ».

Intuitivement, on aurait pu penser que la gravité des événements survenus en France en 2015 participerait à l’accroissement du nombre de personnes souffrant d’anxiété pathologique. Il n’en est rien, au vu de ces données nationales portant sur l’une des deux solutions de prise en charge de ces troubles, la voie médicamenteuse. Est-ce à dire que l’autre option, celle des psychothérapies, s’y serait substituée et cacherait un nombre croissant de nouveaux anxieux ? Rien ne permet de l’affirmer.

« Ce n’est pas parce qu’une population encaisse des traumatismes répétés que ses membres deviennent automatiquement et maladivement anxieux, explique le professeur Pelissolo. Il existe heureusement des phénomènes de compensation : l’adaptation de l’humain à son environnement, la solidarité de groupe, la résilience, la résistance individuelle et collective, et bien d’autres mécanismes encore. » Des augmentations de consommation de tranquillisants ont néanmoins pu sporadiquement toucher certaines personnes en 2015, parmi les plus sensibles ou les plus exposées.

Une nette augmentation des passages aux urgences pour stress avait en revanche été observée, en particulier pour les 25-35 ans, juste après les attentats de novembre à Paris, selon des chiffres fournis à l’époque par l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Nature : Antarctique : un iceberg cause la mort de quelques 150.000 manchots Adélie

Danger pour la nature en terre Adélie l’équilibre est menacé… inquiétant, récit :

D’après une étude scientifique, l’échouement d’un iceberg en Antarctique a eu pour notable conséquence de tuer environ 150.000 manchots Adélie.

Des chercheurs australiens et néo-zélandais ont expliqué en début de mois dans le journalAntarctic Science qu’en décembre 2010, un iceberg s’étant échoué dans la baie du Commonwealth (est de l’Antarctique), a eu comme désastreux effet de conduire quelque 150.000 manchots Adélie à la mort.

L’iceberg, répondant au nom de B09B et mesurant 100km², s’était ainsi déposé non loin de la colonie de ces manchots, lesquels vivaient sur le cap Denison comme le rapporte Le Point. Toujours selon ces chercheurs, la population de ces manchots Adélie sur ce cap rocheuse serait passée de quelque 160.000 oiseaux marins en février 2011 à environ 10.000 en décembre 2013.

Manchots Adélie : une reproduction contrariée par l’échouement d’un iceberg en décembre 2010

Concrètement, le fait que l’iceberg se soit échoué près de leur lieu d’habitat et qu’une banquise côtière se soit formée en conséquence a conduit ces manchots a faire 60 kilomètres supplémentaires pour aller chercher leur nourriture. Un rallongement de leur trajet alimentaire qui n’a pas manqué d’altérer leur processus de reproduction.

La population du cap Denison pourrait disparaître d’ici 20 ans

Et à moins que la nature ne s’en mêle, cette situation est amenée, à plus ou moins long terme, à aboutir à l’extinction de cette race de manchots :  « La population du cap Denison pourrait être éradiquée dans les 20 années qui viennent, à moins que B09B ne bouge, ou que la banquise côtière, désormais pérenne, ne se disloque ». On nous précise par ailleurs que si la banquise de mer dérive, ce n’est pas le cas de son équivalent côtière, laquelle est capable de grandement se renforcer. Chris Turney, chercheur de l’université de Nouvelle-Galles-du-Sud (UNSW) et leader de l’expédition conduite en 2013, relate que lors de ce recensement, des« centaines d’œufs abandonnés » avaient été observés sur la colonie : « Le sol était jonché des carcasses desséchées par le froid des poussins de la saison précédente. Il y règne désormais un silence inquiétant ».

Coup de Gueule de Michel Cymes face à l’irresponsabilité de Sarkozy sur le paquet de tabac neutre

Nicolas Sarkozy a remis en cause l’instauration du paquet de cigarettes neutre, l’une des mesures de la loi de santé, adoptée le 17 décembre dernier, qui prévoit d’uniformiser tous les paquets de cigarettes à partir du mois de mai. Des propos qui ont fait réagir Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes dans « Le magazine de la santé » du 4 février 2016 : ils adressent un carton rouge à l’ancien président de la République.

Allodocteurs.fr contient tout ce qu’il faut savoir concernant votre santé : anatomie, fatigue, stress, sexualité, contraception, cancer, VIH, dépression, douleur, …

Michel Cymes
Marina Carrère d’Encausse
Benoît Thévenet
France 5

Le clip :

Michel Cymes et son pastiche pour un clip de campagne