La méditation pour arrêter de fumer… pourquoi pas ?

L’idée de cet article m’est venue en méditant… La respiration devient le centre, l’ancre qui nous relie à l’instant présent, on ressent l’air qui oxygène notre corps qui passe dans les bronches, les alvéoles pulmonaires, puis ce même oxygène qui ensuite vivifie notre corps entier, véhiculé par le sang ! STOP……..hier j’ai vu autre chose :

Là je me suis vue dans la peau d’une fumeuse, j’ai vu la fumée me passer dans la bouche, les bronches, puis envahir d’un nuage grisâtre mes bronches, au passage elle me brûle et me salit les muqueuses, comme dans un conduit de cheminée, puis par les alvéoles pulmonaires elle fait passer dans le sang ses substances toxiques qui empoisonnent ainsi toutes les parties de mon corps, mon cœur qui accélère, ma tension qui augmente…. Ce serait ça fumer en pleine conscience, quel fumeur a fait l’expérience ? n’est ce pas un tabou ? alors ce matin j’ai trouvé un article qui démontre que la méditation peut aider VRAIMENT à arrêter de fumer.

Voici un extrait d’article qui m’a interpellée, il ressemble à ma réflexion :

Je ne peux pas lâcher mon habitude au tabagisme. J’ai vraiment essayé mais j’ai toujours échoué. Est-ce un péché que de fumer ?

Ne faites pas d’une taupinière une montagne ! Les personnes religieuses ou spirituelles sont très habiles à faire cela. Maintenant, que faites-vous vraiment lorsque vous fumez ? Juste avaler de la fumée à l’intérieur de vos poumons et la laisser ressortir. C’est une sorte de pranayama dégoûtant, sale, mais néanmoins un pranayama ! Vous faites du yoga, d’une manière stupide. Ce n’est pas péché. C’est peut être idiot mais ce n’est certainement pas un péché.

Il existe un seul péché, c’est l’inconscience et seulement une vertu, c’est « être conscient ».

Faites ce que vous faites, mais restez témoin de cela et immédiatement la qualité de votre faire est transformée.

Arrêter de fumer ! Si des statistiques sur les fameuses « bonnes résolutions » prises au 1er janvier devaient être publiées, nulle doute que celle-ci figurerait parmi les plus citées et pour cause : ce plaisir coûte de plus en plus cher et sa nocivité est bien connue. De nombreuses méthodes existent pour arrêter de fumer, mais à ce jour, surtout chez les fumeurs de très longue date, aucune ne garantit un succès immédiat et sans douleur.  Mais saviez-vous que la meilleure solution pourrait être de pratiquer la méditation pour arrêter de fumer ?

Méditation pour arrêter de fumer

En effet, une étude contrôlée de la faculté de médecine de Yale aux USA a montré que la pratique de la méditation est cinq fois plus efficace qu’un programme de référence recommandé aux médecins.

Pour arriver à cette intéressante conclusion, voici la trame de l’expérience qui a été menée : deux groupes, respectivement de 46 et 41 fumeurs volontaires ont bénéficié chacun d’une prise en charge d’un mois :

  • Le premier groupe suivant la méthode standard de l’Association Américaine de Pneumologie,
  • Le second groupe recevant quant à lui une formation à la méditation de « Pleine Conscience. » Malgré le nom à sonorité New Age, Il ne s’agit pas d’une méthode miraculeuse envoyée de la planète Sirius (qui est une étoile, au fait, pas une planète) à un quelconque visionnaire autoproclamé mais simplement de l’application d’un précepte fondamental du Bouddhisme.

Chaque participant était libre de recourir ou non à des aides pharmaceutiques au sevrage : ce fut le cas de façon minoritaire dans les deux groupes (trois personnes seulement dans le groupe méditation).

Le taux de succès à la fin du mois était seulement de 15 % pour le groupe du programme de référence standard contre 36 % parmi les participants au programme de méditation.

Cette différence ne peut toutefois être jugée probante statistiquement à cause du nombre faible de participants évalués à la fin de l’expérimentation (respectivement 32 et 29 dans chaque groupe).
Par contre, à la fin de la période de suivi (4 mois après), la différence s’est révélée significative entre les deux groupes :

  • 31% d’arrêts avec le groupe d’entraînement à la méditation
  • 6% seulement avec le programme de référence.

On constate donc que dans les deux groupes, des personnes qui avaient arrêté après un mois ont fini par reprendre, et leur nombre est bien moins significatif dans le groupe ayant eu accès à la méditation. On pourrait donc en conclure que celle-ci, basant son action sur la prise de conscience, a un effet à plus long terme.

Il convient bien sûr de ne pas se leurrer : quelque soit la méthode choisie, l’élément indispensable pour arrêter n’importe quelle addiction est avant tout la motivation. Cependant, tester  la méditation pour arrêter de fumer présente l’immense avantage, même en cas d’échec, de n’avoir aucune séquelle sur l’organisme, contrairement à certains traitements médicamenteux, plus agressifs. Donc ce qu’il faut, c’est suffisamment de volonté, de combativité et de confiance en soi et tout cela, justement, la méditation peut vous l’apporter.

Alors, pourquoi ne pas tenter le coup ? Oui en plus vous serez mieux à même de vivre chaque instant tout en améliorant votre santé.

(Source : UnAirNeuf)

méditation et tabac

Advertisements

6 réflexions au sujet de « La méditation pour arrêter de fumer… pourquoi pas ? »

  1. Encore quelques semaines et on pourra fumer tranquillement toutes les fleurs des jardins et pour sûr que je vais méditer sur l’irritation des muqueuses et des bronches, la fragilité de la vie et le bonheur de respirer ses parfums en toute liberté…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s