Ce dimanche soir Le roulier « Modern Express » se rapproche des côtes françaises, toujours aucun remorquage possible

MODERN EXPRESS – Il se rapproche. De mauvaises conditions météo et une forte mer ont frustré samedi 30 janvier pour le deuxième jour de suite, les efforts d’experts de sauvetage en vue du remorquage du cargo « Modern Express », à la dérive depuis six jours dans le Golfe de Gascogne. Les choses ne se sont pas améliorées depuis.

Le temps restant, « ainsi que les conditions météo ‘limites’ ont conduit samedi à limiter l’intervention à une reconnaissance précise du cargo », jusqu’à 17H00, afin de « préparer au mieux la prochaine tentative de remorquage dès qu’une fenêtre météo se présentera », avait indiqué la préfecture. Mais au vu de la météo, la Préfecture maritime a indiqué que cette « fenêtre » ne se présenterait pas dimanche.

« Il se pourrait qu’il s’échoue en début de semaine » prochaine,  avait prévenu samedi Louis Xavier Renaux, porte-parole de la préfecture maritime de l’Atlantique. Dimanche matin, le cargo se trouvait à seulement 116 km au large du Bassin d’Arcachon, rapportait le quotidien du Sud Ouest.

Une dernière tentative de remorquage du cargo aura lieu demain lundi, mais en cas d’échec, le cargo « s’échouera » sur la côte des Landes « entre lundi soir et mardi soir », a confirmé dimanche Emmanuel de Oliveira, préfet maritime de l’Atlantique.

« Aujourd’hui, la mer est la plus forte. Il nous reste un créneau favorable demain lundi pour tenter de passer une remorque. Les équipes sur place feront encore une fois tout leur possible pour réussir cette opération », a déclaré le vice-amiral d’escadre lors d’une conférence de presse.

« Mais si la remorque n’est pas passée demain dans la journée, le Modern express s’échouera sur la côte sableuse du département des Landes entre lundi soir et mardi soir », a-t-il affirmé. La nouvelle tentative de remorquage doit avoir lieu lundi au lever du jour, a-t-il précisé. En cas d’échouage, « je ne crains pas du tout de marée noire », a-t-il assuré.

article du Ouest France avec vidéo

Superbe : La policière sauve un bébé affamé et frigorifié en lui donnant le sein

Affamé, le nourrisson abandonné dans un fourré souffrait d’hypothermie, la policière n’a pas hésité à lui donner le sein.

La scène d’une grande humanité se passe en Colombie. Luisa Fernanda Urrea, une policière de la commune de La Marina, a sauvé un nouveau né, voué à une mort certaine. Comment ? Tout simplement en le serrant contre son sein pour lui donner la tétée.

« Je pense que toute femme aurait agi comme moi dans les mêmes circonstances »

Affamé, le nourrisson abandonné dans un fourré souffrait d’hypothermie et, selon les médecins qui l’ont pris en charge par la suite, n’a dû son salut qu’au geste de compassion de Luisa. L’héroïne du jour a déclaré aux médias locaux : « Je suis maman depuis peu et j’ai du lait. J’ai tout de suite senti ce dont cette pauvre petite créature avait besoin. Je pense que toute femme aurait agi comme moi dans les mêmes circonstances ».

Vidéo par 20 minutes

L’emprise conjugale, assassin par procuration.

Une fois j’ai aussi été poussée à bout par mon mari…. je ne sais comment j’ai résister à l’envie de l’occire au bout de presque une heure de cris et de reproches qu’ils m’avait envoyés à travers le visage !

5739652dcf3c1df7cb3791620275-220x380 

Il n’aura jamais été fait autant de cas de la violence conjugale et de ses nombreuses et dramatiques conséquences que depuis la deuxième condamnation de Jacqueline Sauvage, le 3 décembre 2015.

Une deuxième condamnation qui confirme la première : dix ans de réclusion pour cette femme, âgée de 68 ans, mère de quatre enfants, mariée pendant 47 ans à Norbert Marot.

Le 10 septembre 2012, Jacqueline Sauvage prend le fusil dont son époux et elle se servent quand ils partent chasser. Elle reste sur le pas de la porte à l’intérieur de la maison et tire sur son mari, assis sur une chaise sur la terrasse. Elle l’abat de trois balles dans le dos.

La condamnation pour meurtre est prononcée le 28 octobre 2014, et confirmée en appel, en décembre 2015.

La légitime défense invoquée par les deux avocates de Jacqueline Sauvage, n’a pas été retenue. La violence conjugale répétée…

Voir l’article original 1 342 mots de plus

François Hollande accorde la grâce présidentielle à Jacqueline Sauvage

Enfin !

La décision du président de la République répond à «une situation humaine exceptionnelle», justifie un communiqué de presse de l’Elysée.

François Hollande s’était donné « le temps de la réflexion ». Le président de la République a finalement décidé de gracier Jacqueline Sauvage, cette femme condamnée début décembre, à dix ans de prison pour avoir tué son mari violent.

Le 10 septembre 2012, après avoir été battue une énième fois par Norbert Marot, son époux, elle avait pris un fusil et avait tiré trois fois sur son bourreau, assis de dos. En quarante-sept ans de vie commune, elle n’avait jamais porté plainte, mais «tout le monde savait» que cet homme colérique battait sa femme, trois fois par semaine environ. Deux des trois filles ont aussi été, dès la puberté, victimes d’attouchements et de violences sexuelles. A l’issue du procès, les jurés n’ont pas retenu la légitime défense, fondée en droit français sur la concomitance de l’acte et de l’agression, ainsi que sur la proportionnalité de la riposte. Ses filles avaient alors adressé un recours en grâce au président, ne cessant de rappeler qu’il s’agissait d’un acte de désespoir après des années d’enfer conjugal.

Dimanche, deux jours après avoir reçu les trois filles de Jacqueline Sauvage ainsi que leurs avocates, François Hollande a fini par les entendre. «Le président de la République, en application de l’article 17 de la Constitution et après avis du ministre de la Justice, a décidé d’accorder à Jacqueline Sauvage une remise gracieuse de sa peine d’emprisonnement de 2 ans et 4 mois, ainsi que de l’ensemble de la période de sûreté qu’il lui reste à accomplir», écrit l’Elysée dans un communiqué de presse. «Cette grâce lui permet de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle», précise le texte, justifiant la décision de l’Elysée ainsi : «le président de la République a voulu, face à une situation humaine exceptionnelle, rendre possible, dans les meilleurs délais, le retour de Jacqueline Sauvage auprès de sa famille, dans le respect de l’autorité judiciaire.»

Communiqué de presse de l'Elysée annonçant la grâce de Jacqueline Sauvage, le 31 janvier 2016.

Depuis sa condamnation en appel par la cour d’assises du Loir-et-Cher, le 3 décembre, les soutiens à Jacqueline Sauvage, 68 ans, avaient suscité une mobilisation croissante. Une pétition réclamant sa grâce a recueilli près de 400 000 signatures. Dès le 18 décembre, 36 parlementaires de droite et du centre avaient exigé, à l’appel de la députée (LR) des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, un geste de clémence de la part de François Hollande. Le 23, Libération lui consacrait sa une, demandant à François Hollande de la libérer. Le 26 janvier, on s’impatientait de l’inaction présidentielle. Et un comité de soutien s’est créé en début de semaine, qui réunit notamment la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, l’ex-eurodéputé et leader écologiste Daniel Cohn-Bendit et le dirigeant du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, réclamait la grâce présidentielle et «la révision de la loi sur la légitime défense».

Pour en lire plus :

Article de libération dont j’ai retiré la nouvelle

article de Metronews

Château de Trévarez – Bretagne

Le chateau de Trévarez, je ferais moi même un article sur les jardins, je le visite plus volontiers en déambulant dans les allées, selon les saisons telle ou telle espèce est en valeur, actuellement les camélias commencent, sous peu les jonquilles vont fleurir.

CITATION DU JOUR

Il n’y a pas d’amour sans peine et pourtant depuis l’aube des jours les gens s’aiment. Salvatore Adamo.

Chrispoèteofficiel.............

Chaque jour Chris vous propose de découvrir une nouvelle citation ou pensée du jour à partager avec vos amis !!!!!!!!!!!!

Aujourd’hui je vous propose une citation de Salvatore Adamo,chanteur auteur-compositeur italien

« Il n’y a pas d’Amour sans peine et pourtant depuis l’aube du temps les gens s’aiment!!  » Salvatore Adamo

« a9d45a9b

« There is no love without trouble and yet since the dawn of time people love !! »

Voir l’article original

Yarnbombing à la médiathèque de Talence

Né du travail collectif de la tricothèque de Talence grâce à l’énergie et l’inspiration de Marie Pierre Schembri, un superbe point d’interrogation en Yarnbombing orne l’extérieur de la médiatèque, il ne passe pas inaperçu !!! Ayant participé à cette oeuvre commune, je me fais un plaisir de vous en montrer les photos. Merci Marie Pierre pour ta bonne humeur qui a mené ce projet à bon port.

Petite définition du Yarnbombing issue du Wikipédia :

Le yarn bombing ou tricot-graffiti ou encore tricot urbain ou Tricotag (appelé aussi knit graffiti, knitted graffiti ou yarnstorm en anglais) est une forme d’art urbain ou de graffiti qui utilise le tricot, le crochet, ou d’autres techniques (enroulements, tissages, tapisserie, accrochages….) utilisant du fil1.

Huiles essentielles,homéopathie = Bobos sportifs.KO..

Après le sport c’est parfois aie aie, courbatures, contusions, notre corps nous rappelle qu’il existe, alors quelques gouttes magiques d’huiles essentielles et le tour est joué.

voici aussi en introduction quelques principes généraux, tout simples à ne pas oublier :

Déjà avant une séance qui se promet plus difficile, penser à prendre de l’arnica montana en 9 ch, avant la séance, même la veille au soir, puis après la séance, c’est souverain contre les courbatures, notamment lorsqu’on commence une nouvelle discipline, ou que l’on reprend le sport après une interruption ou si on pense avoir une séance plus costaude que de coutume.

Autre généralité, ne pas oublier de boire, avoir sa bouteille d’eau avec soi, une eau avec du magnésium, encore meilleure contre les crampes, il faut boire régulièrement par petites gorgées.

Ne pas oublier l’importance de l’échauffement, il est essentiel.

Enfin, prendre une douche chaude pour irriguer les muscles après l’effort.

Coté huiles essentielles :

En préparation de l’effort, car il vaut mieux prévenir :

gene

Avant la séance masser les muscles avec 6 gouttes d’huile essentielle de genévrier (oui la plante qui pique quand on ramasse ses baies) diluée dans une cuillerée à soupe d’amande douce. Cette HE a des propriétés antalgique, décongestionnante et décontractante. Son application en légers massages sur les bras, les jambes permettra aux muscles de se contracter avec un maximum d’efficacité, diminuant ainsi le risque de blessures.

Contre les contusions, l’Hélichryse Italienne.

helycrise

Souveraine après une chute ou si vous pratiquez un sport de combat.

Bienfaits : fluidifie le sang, Elle favorise la résorption des hématomes. Egalement antalgique elle soulage la douleur due au choc. Enfin, appliquée sur une écorchure et son contour elle accélère la cicatrisation.

Comment l’utiliser : verser une goutte pure du remède sur la zone concentrée dans les 2 à 3 heures qui suivent le choc, la faire pénétrer doucement par de légers mouvements circulaires. Inutile de répéter l’opération, une fois suffit.

Ndlr : en cas de traumatismes non sportifs elle est tout aussi utile.

Contre les crampes et courbatures le lavandin super ou lavandula hybrida

lavandin

Quelle que soit leur origine :

  • manque d’échauffement
  • déficit d’hydratation
  • surcharge de toxines dans le corps

les crampes et courbatures peuvent survenir quelques heures après l’effort, souvent dans le mollet et la cuisse mais pas seulement.

L’huile de lavandin super possède des vertus myolrelaxantes et antalgiques qui soulagent bien vite ces contractions musculaires douloureuses mais bégnines.

Comment l’appliquer :

Diluez 20 gouttes dans 50  ml d’huile végétale (macadamia, amande, olive…..) appliquer sur la zone douloureuse. Frictionner pour chauffer le muscle endolori et le détendre.

Vous pouvez en cas de courbatures multiples vous préparer un bain à 36 ou 37 ° dans lequel vous ajoutez de 15 à 20 gouttes d’huiles essentielles diluées dans une cuillerée à soupe de lait. La chaleur plus l’efficacité du produit va décontracter rapidement vos muscles fatigués, en plus vous serez Zen.

Contre les tendinites : La gaulthérie couchée

gaultherie

Aie, un effort excessif, ou un faux mouvement….. une douleur intense se manifeste au niveau d’une articulation : coude, cheville, poignet, épaule…. C’est probablement une tendinite.

Bienfaits de la gaulthérie couchée. Elle possède des vertus anti-inflammatoires et antidouleur très puissantes. Cependant comme elle est irritante elle ne peut être utilisée plus de 5 ou 6 jours consécutifs. Les personnes intolérantes à l’aspirine devront l’éviter.

Comment l’appliquer :

Diluer 20 gouttes dans 25 ml d’huile végétale, Masser la zone douloureuse matin et soir, jusqu’à absorption complète du produit par la peau.

Si au bout de 3 à 4 jours il n’y a pas de mieux être consultez votre médecin.

Contre les élongations : l’eucalyptus citronné. (corymbia citrodiara)

citronné

 

Votre muscle a été sollicité au delà de ses possibilités, c’est l’élongation ! Pour apaiser la douleur rien de tel que l’eucalyptus citronné.

Ses bienfaits :

Cette HE est anti-inflammatoire, antalgique et rafraîchissante. Elle soulage efficacement les lésions musculaires et articulaires.

Comment l’appliquer :

Dans 50 ml d’huile de tournesol mélanger 40 gouttes d’eucalyptus citronné, massez légèrement la zone endolorie 2 à 3 fois par jour jusqu’à pénétration complète, cela pendant 48 à 72  heures.

Mes autres articles sur les huiles essentielles :

Huiles essentielles indispensables dans la pharmacie

Huiles essentielles et maux hivernaux