A chacun son lit….il y a mille façons de le partager….

Le lite n’est pas seulement le lieu du sommeil et de l’amour. Il est le révélateur de notre intimité : chacun y développe ses habitudes, ses activités.

Chacun y occupe aussi différemment son espace. C’est l’un des constats de Jean Claude Kaufmann, qui, pour décortiquer les habitudes au lit de femmes et d’hommes, en couple ou non, a lancé un appel à témoins. Un seul a suffi pour que 200 personnes se portent volontaires, ce qui prouve à quel point le sujet touche les gens !

  • Chaque témoignage est une surprise !

Une s’entoure de mille objets aimes, dont un miroir pour se regarder à loisir ; un autre y prend 80 % de la place, avec l’accord de sa femme qui trouve tout de même son mari « formidable » ; une autre constate que c’est toujours autour de son lit que se sont joués ses échecs amoureux ; une mère fait de cet endroit un hâvre où viennent se réconforter les enfants lorsqu’ils dorment mal…

Nous dormons comme l’enfant que nous avons été

Le lit rappelle la psychanalyste Peggy Benoist, c’est l’endroit où l’on s’abandonne, où l’on décharge les tensions de la journée, c’est là que l’on s’approche de son soi intime, ce qu’il y a de plus secret en nous, de plus fragile, de plus vulnérable.

Tout ceci explique en partie l’immense diversité dans les comportements.

 

C’est au lit que l’enfant refait sa journée en partant dans des délires sans limite !

Adulte cette imagination est remplacée par d’autres rituel pour s’endormir, parler, faire un jeu, des mots flèchés, lire… chacun le sien.

Puis le lit est le lieu de la régression, et souligne encore Peggy Benoist de l’automaternage : « Notre position dans le lit reflète souvent la façon dont on a été porté, contenu, serré : Nous à t’on posés délicatement ? nous a t’on endormis dans les bras ? »

Dans les réponse, se troue sans doute l’une des raisons pour laquelle certains dorment enlacés et d’autres au contraire, trouvent le bonheur ultime en séparant leurs lits.

Alors dormir à deux ou dormir seul ?

Au lit comme ailleurs nous rêvons de vivre tout près l’un de l’autre dans un petit monde d’amour et de caresses, mais nous voudrions tout autant rester pleinement nous mêmes sans entraves ! garder nos rythmes et habitudes sans être gênés par le conjoint, que nous aimons pourtant…

 

Alors le sociologue Jean-Claude Kaufmann prévoit une intensification de la chambre à part, « Nos nuits, la manière de les vivre ensemble, seront de moins en moins toutes semblables l’une à l’autre » dit il.

Le sociologue consacre une partie importante de ses recherches sur la chambre séparée.

De nombreux témoins ont livré des récits passionnés de leur combat pour faire accepter leur choix de chambres séparées, observe t’il. Ils ont du affronter beaucoup d’incompréhension et de sous entendus stigmatisants. Le lit matrimonial a encore quelque chose de sacré alors que les manières de vivre le couple se multiplient.

Certains ont expliqué que la chambre séparée avait été une manière de sauver leur couple, puis de le redynamiser, notamment du point de vue sexuel. Le désir de proximité est toujours là, il s’exprime ailleurs : en s’installant dans le lit de l’autre, en développant des rituels compensatoires, car nous avons toujours besoin d’autant d’amour.

Brèves sur le lit…

A Rome rappelle Jean Claude Kaufmann, on mangeait, on lisait, on écrivait et on recevait dans les lits.

Objet sacré le lit s’est longtemps transmis d’une génération à l’autre, on y naissait, on y installait les morts pour un voyage symbolique vers l’au delà.. C’est un lieu essentiel pour le développement personnel précise Peggy Benoist.

Le lit des parents est interdit à l’enfant. Il y fait ses premiers renoncement (à l’amour pour le parents du sexe opposé), y intègre la loi : la condamnation de l’inceste. Comprend la différence entre parents et enfants, en grandissant entrevoit qu’il y a peut-être été conçu.

Le lit est donc chargé d’une grande valeur symbolique et assimilé à la culture familiale.

Alors comment dormez vous ?

Après cet article regarderez vous votre lit d’une autre façon ?

 

 

One Reply to “A chacun son lit….il y a mille façons de le partager….”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s