Pour lutter contre la grippe faites l’amour

Non ce n’est pas une blague !!! lisez

Avoir une activité sexuelle régulière boosterait les défenses immunitaires et permettrait d’éviter la grippe selon des chercheurs de l’université américaine de Wilkes.

Pour éviter de prendre froid, le plus simple est encore de s’envoyer en l’air. C’est en tout cas ce qu’indiquent les résultats d’une récente étude menée par l’Université américaine de Wilkes, en Pennsylvanie. Dirigées par le docteur Carl Charnetski sur 111 étudiants du campus, les recherches ont démontré que les cobayes sexuellement actifs étaient mieux prémunis que les autres contre la grippe et le rhume.

Les étudiants faisant l’amour plusieurs fois par semaine avaient en effet de meilleures défenses immunitaires que les autres. Leur salive affichait des quantités supérieures en immunoglobuline A, l’un des principaux anticorps de l’organisme pour lutter contre les refroidissements.

En cause ? L’ocytocine libérée lors des rapports sexuels. Cette hormone, qui favorise un sommeil plus profond, améliore la circulation sanguine et permet au corps  une meilleure régénération pendant la nuit stimulerait ainsi le système immunitaire. Ainsi, deux rapports par semaine, ou plus, permettraient de réduire jusqu’à 60% le risque d’être malade.

Déjà en 1997, une étude de la Queens University de Belfast avait démontré les effets bénéfiques de l’activité sexuelle sur la santé. Réduction du risque d’accident cardio-vasculaire, meilleure résistance à la douleur, lutte contre la dépression et désormais prévention contre la grippe et le rhume, il semblerait que le sexe soit le remède naturel à  bien des maux.

Rédaction : Manon Laplace

 

Insolite : la Corse visible du continent

Depuis quelques jours, et ce matin encore, on pouvait voir la Corse depuis le littoral, de Monaco jusqu’au Var.

C’est un phénomène qui se produit assez rarement, souvent l’hiver. Mais depuis quelques jours, du Var à Monaco, l’île de Beauté était bien visible grâce à un « mirage » qui « permet de voir derrière l’arrondi de la Terre« .

MIRAGE ET EFFET DE FOEHN

« C’est souvent le cas en hiver, décrypte Georges Knopf, prévisionniste de Météo-France à Nice, car l’air est plus sec donc plus pur. Surtout grâce à l’effet de foehn, ces vents de nord-ouest qui passent par-dessus la montagne. »

En redescendant au-dessus de la mer, ils se réchauffent et deviennent plus humides, reflétant ainsi les côtes corses.

« On peut dire que c’est un mirage: les côtes corses, un peu déformées, se reflètent dans les basses couches d’air, autour de 1.000 mètres d’altitude. »

VOIR DERRIÈRE L’ARRONDI DE LA TERRE

Ce qui permet de « voir derrière l’arrondi de la Terre ».

« En théorie, on aperçoit la Corse seulement depuis la montagne, à partir d’une certaine altitude. C’est grâce à ce phénomène de réfraction atmosphérique que l’on peut percevoir depuis le littoral ce qui devrait être invisible. »

Le même phénomène se produit-il à l’identique dans l’autre sens? « Je ne l’ai jamais observé de là-bas, indique le prévisionniste dont les bureaux sont situés à l’aéroport de Nice. Mais dans des conditions identiques, on devrait voir la Côte d’Azur depuis le Cap Corse. »

photos des internautes sur Nice Matin