nos chers petits écrans… pas sans dangers

En France les 16-30 ans possesseurs d’un smartphone, passent en moyenne plus de 2 heures par jour devant leur appareil, soit l’équivalent d’une journée par semaine !!

Et l’ASEF (Association Santé Environnement France) révèle dans une enquête que que 75 % des 15-20 ans dorment également avec leur portable sous leur oreiller !

Mais cet écran qui fascine tant les ados n’est pas sans danger, on peut citer :

  • Une baisse des résultats scolaires dus à la distraction
  • une tendance à l’anxiété alimentée par un sentiment d’obligation de rester connecté en permanence
  • Une étude a révélé 32 cas d’allergies liées à la présence de métaux dans les téléphones, comme le nickel, le chrome ou le cobalt. Il s’agissait de dermatites de contact, de plaques ou de démangeaisons.
  • Au delà de 50 minutes d’utilisation, la consommation de sucre augmente dans la zone cérébrale située en regard de l’antenne du téléphone. Le champ électromagnétique du portable accroît l’excitabilité du cerveau et multiplie par 4 le risque de tumeur du cerveau.
  • des douleurs dans la nuque et les épaules. Ce mal (le texte neck) serait causé par le fait de garder la tête penchée en avant pendant une longue période.
  • syndrome du nerf cubital, il se traduit par des picotements dans les doigts, voire une perte musculaire au niveau de la main.

L’illusion de se sentir connecté en permanence avec un grand nombre de personnes, ne fait il pas au contraire perdre le sens du réel ? Un échange d’idées avec un camarade, un membre de sa famille ou un proche ne vaut il pas mieux qu’un flot de messages  courts et sans émotions et surtout sans intérêt la plupart du temps ?

Ne sommes nous pas aussi déconnectés de la nature, de notre environnement ? Une promenade en forêt ne vaut elle pas mieux qu’un fond d’écran même idyllique ?

Sans oublier de parler des problèmes de vue après de longues heures passées à fixer un écran.

 

Alors oui le portable est un outil pratique à nous de l’utiliser comme un outil et de ne pas laisser le progrès nous asservir et nous rendre malade et totalement asociaux.

Je remercie pour le commentaire de Hugo, en effet on parle peu des risques liés aux portables, cet article est là car les journalistes ne peuvent peut être pas en parler, en effet le business est juteux… alors le silence là est d’or.

Les enfants sont parfois équipés dès le primaire, les parents trouvent ça normal, ça les rassure !!!! euhh je suis perplexe, j’ai refusé le portable à mes enfants jusqu’à le moment où vraiment ils avaient besoin d’un téléphone.

Dans les finances familiales, cette avalanche de portable a un  coût, il est loin d’être négligeable.

Et combien coûtent à la sécu les pathologies liées aux portables ?

 

3 Replies to “nos chers petits écrans… pas sans dangers”

    1. C’est pour cette raison que j’en parle sur mon blog, je fouine à la recherche de ce qui est important et dont on ne parle pas…. les portables rapportent tant d’argent n’est ce pas, ne vaut il pas mieux se taire ?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s