La plante, ce fumeur passif oublié

J’ai déjà publié un article concernant le tabagisme passif, je trouve que cet article le complète harmonieusement.

A noter que non seulement la fumée intoxique les plantes mais aussi les mégots jetés sur le sol.

Mon article sur la nocivité des mégots jetés n’importe où

Sens & Science

Une nouvelle étude nous apprends que le végétal s’avère, lui aussi, touché par le phénomène de tabagisme passif. La fumée de tabac n’est pas la seule responsable mais également les mégots souvent jetés sur les sols.

Voir l’article original 213 mots de plus

Nature : des milliers de bidons de lessive échoués sur une plage anglaise

Inquiétant pour la nature cet événement :

Des milliers de bidons de lessive de couleur rose fluo se sont échoués depuis dimanche sur une plage entière de Cornouailles en Angleterre non loin du célèbre Cap Lizard. Selon la BBC, ces bidons caractéristiques sont ceux de la marque Vanish. Lors d’une tempête au mois de mai dernier, un navire aurait perdu un conteneur avec cette marchandise en pleine mer.

lessive

Outre la vision suréaliste de ces bidons, l’association de défense de l’environnement Cornwall Wildlife Trust s’est montrée très préoccupée. «Le principal souci est que du détergent est entrer dans le milieu marin même si de nombreux bidons n’ont pas été percés», a expliqué l’un des responsables de l’association en recommandant tout de même d’éloigner les enfants et les animaux de ces plages.

Photos de Steve HAYWOOD

 

névralgie pudendale point sur les suites mon vécu

Janvier 2016, depuis l’opération j’ai suivi au mieux les consignes du professeur Robert.

La cicatrice évolue, parfois douloureuse coté haut ou bas, eh oui c’est bizarre…. Elle est un peu dure et bourgeonnante, je la sens bien moins élastique que la peau saine, normal, c’est une cicatrice !

J’ai remarqué qu’il est meilleur pour moi de marcher, ça fait circuler le sang dans le muscle, elle est parfois chaude et sensible ou froide et plus souple.

J’ai un souci combiné aussi du coté gauche du bassin qu’il faut que je résolve, une cruralgie qui me fait souffrir. La douleur parfois irradie jusqu’à la cicatrice, je me pose la question de savoir si c’est ou pas lié, je vais surement devoir faire une IRM.

Le déménagement, le nettoyage de l’ancien appartement, l’emménagement, le rangement… tout cela m’a énormément fatiguée, j’ai souffert de la cicatrice aussi. Ces efforts n’étaient peut être pas la meilleure chose à faire, mais l’opération commence à dater et je n’avais pas le choix.

Là je vais prendre le temps de consulter le généraliste qui m’a envoyée me faire opérer à Nantes, pour des investigations sur la douleur à type de cruralgie. Je dois faire la part des choses et surtout trouver grâce aux médecin l’origine de cette douleur, au début elle était moins forte et vraiment distincte de la névralgie pudendale.

Faute d’avoir l’Adsl depuis en gros 3 semaines je n’ai pu vraiment répondre de façon constructive aux personnes qui se sont adressées à moi.

Irisgwen j’ai perdu tes coordonnées :(, Michel j’ai toujours ton mail.

En parlant de mon opération, je veux faire avancer les choses pour nous malades de cette névralgie, les médecins ont peu de recul, cette maladie a été découverte tardivement grace aux avancées de l’imagerie médicale.

Je propose aux personnes concernées de témoigner de leur maladie, causes supposées, syptomes, évolution sur ce blog… anonyment si elles préfèrent. Ainsi ça peut créer une base de données, et pourquoi pas amener des recoupements. Les médecins sont souvent désemparés, ne cherchent pas où il faut, tant d’éléments peuvent intervenir dans le coincement d’un nerf.

Or chacun se connait mieux qu’un médecin qui voit passer bien des patients.

Alors voilà l’espoir que je vous tends début 2016, regrouper nos expériences pour avancer vers la guérison et permettre une meilleure prise en charge de cette pathologie.

Marie

Pour tout commentaire sur ce sujet, merci de le faire sur le nouvel article que j’ai créé pour celà, en effet les commentaires sur celui-ci sont trop importants, voici le lien :

https://wordpress.com/post/blograinbowdreamer.wordpress.com/9858669

 

Voici l’article dans lequel, vous malades, je vous propose de témoigner, d’offrir des repères aux autres malades, vous avez la paroles et pouvez aussi y trouver des informations :

Témoignages de malades

le site de la névralgie pudendale

 

Oubliez les selfies, la mode revient à la photo de famille

Evidemment nous ne retournons pas aux photos de familles d’antan, elles ont leur charme et sont précieuses, témoins d’une époque où faire une photo était tout sauf ordinaire, les poses étaient figées, la mise en scène minutieusement arrangée. Tout le monde mettait son plus beau costume pour poser devant le photographe.

Aujourd’hui la photo de famille dépoussière le concept, elle doit respirer la vie, elle est prise à un moment clé dans la vie d’une famille mais dans un univers familier.

En 2010, le photographe Olivier Boulet a décidé de créer le site Portrait de Famille : « Je voulais réinventer la photo de famille, qui est très ringarde et sur laquelle les sourires sont généralement bidons. » Sur ses clichés, les petites filles volent sur des balais, les parents accrochent leur bébé sur un fil à linge, la famille disparaît sous un tas de livres et les enfants se déguisent.

 

Aujourd’hui, les photos doivent transpirer le bonheur et la joie de vivre. – Rob Briscoe/Flickr

 

« Je les rencontre toujours en amont pour discuter avec eux de ce qu’ils veulent, explique-t-il. Je leur pose des questions sur leur famille, leur histoire, leurs personnalités… » L’important lorsque le photographe appuie sur le bouton, c’est que la famille semble être dans son quotidien. Peu importe que la mise en scène soit savamment réfléchie, la photo doit faire penser qu’elle a été prise sur le vif.

Le fond gris terne a lui aussi laissé place à des formes rigolotes et des couleurs vivantes. « Les photos de famille suivent la tendance anglo-saxonne, raconte Dominique Llorens, photographe. Qu’elles soient prises en studio ou chez les gens, les mises en scène sont généralement décalées, insolites, drôles. » Pour réussir sa photo de famille, il n’y a pas de marche à suivre. « Ce doit être un bon moment avant tout, admet le photographe. Le plus important est que cela se voit sur le papier glacé. » Scenarii insolites, poses rigolotes, objets farfelus, grimaces absurdes, décors colorés : tout est permis à condition que l’exercice plaise.

« Lolcats » et photos de famille, même combat

Il est loin le temps où les familles se préparaient des semaines à l’avance, où les brushings étaient impeccables. Avant, le moment était solennel, très codé, les poses figées et les visages crispés. Pour Irène Jonas, l’évolution des photos de famille est liée à l’évolution du modèle familial.

« Avant, on montrait une famille normée dans laquelle les déviants n’avaient pas leur place. Maintenant, ces photos transpirent le bonheur familial quotidien, tout le monde est heureux naturellement. » Et pas besoin de poser pour que cela se voit. Dans un monde éminemment numérique, où les clichés emplissent les disques durs et les smartphones, la photo de famille semble être un survivant des temps anciens.

cat photo picture lsd gato

« Il y a en ce moment un véritable retour à la photo matérielle que l’on accroche dans le salon », note Dominque Llorens. Pour Irène Jonas, c’est symptomatique de « cette mode du rétro, du vintage que l’on voit partout. » La sociologue estime que ces photos s’inscrivent dans une véritable tendance numérique. « On le voit aussi sur Youtube, où les vidéos de chats marrants sont surreprésentées par exemple. On vit dans une époque ludique où l’important est de s’amuser. Et il faut que cela se ressente aussi dans les photos. » Même avec cette évolution, la photo de famille reste avant toute chose du bonheur superficiel en poster.

Je trouve que c’est une excellente chose, les selfies je n’ai jamais adhéré, la photo de famille est bien plus chargée en émotions et véhicule bien des souvenirs pérennes.

aux Usa un chaton congelé est ramené à la vie

J’aime tant les animaux, je raconte cette histoire car elle m’a fait fondre, un vrai miracle !

Le jour de Thanksgiving, la famille Bingham est sortie profiter de la neige, tombée en abondance durant la nuit sur leur chalet de Bear Lake, dans l’Utah (Etats-Unis). Pour l’occasion, Branden Bingham filme ses enfants en train de jouer dans la poudreuse, lorsque quelques instants plus tard, son fils trébuche sur un chaton qui semble être mort de froid. Le frère de Branden s’est rapidement emparé du chaton congelé avant de courir à l’intérieur de la maison pour tenter de le sauver.

Le jeune homme, après avoir placé le petit félin transi de froid près de la cheminée pour le réchauffer, entame un massage cardiaque. Mais le chaton reste inerte et la famille, persuadée que le chaton n’en réchappera pas, retourne dehors jouer dans la neige pour ne pas se laisser envahir par l’émotion de ce triste événement.

Mais à son retour à la maison quelques heures plus tard, ils découvrent le chaton, qui a bien profité de la chaleur au coin du feu, revenu miraculeusement à la vie. Choyé, câliné et nourri, le petit matou à poils blancs et aux grands yeux bleus a vite repris du poil de la bête. Le cousin de Branden l’a ensuite emmené chez le vétérinaire pour s’assurer que tout allait bien, avant de l’adopter et le ramener chez lui.

Baptisé Lazare, référence biblique à la résurrection de l’animal, le chaton a été renommé Olaf par les enfants de Branden, fans de La Reine des neiges. Aujourd’hui, Olaf se porte comme un charme.

Voici le lien avec la vidéo de l’article d’origine, voir le massage cardiaque du chaton c’est wow !

Vidéo de la réanimation du chaton